Social

Grève générale des sapeurs pompiers et personnels adminitratifs du SDIS

Vendredi 30 Mars 2018 - 08:55

Le Syndicat National des sapeurs-pompiers professionnels, des PATS et SDIS appelle à une mobilisation le 5 avril prochain, devant les grilles du SDIS.


La colère gronde toujours au SDIS (Service départemental d'incendie et de secours).

Le Syndicat National des sapeurs-pompiers professionnels a déposé un préavis de grève. Selon le syndicat, "au mépris des règles de la fonction publique, les stagiaires et les agents en détachements attendent depuis 2 ou 3 ans leur titularisation.

Les lauréats du  concours de sergents 2017 ont eu la promesse d’être nommés et payés en avril, sauf aucun poste n’a été créé à ce jour.

Danger pour le cadre d’emploi  des lieutenants compte tenu des départs massifs à la retraite

Les PATS (Personnels administratifs et techniques) en poste doivent attendent des mois pour avoir leurs arrêtés et méritent un meilleur traitement d’égalité. Le recrutement sur des postes de PATS ne respecte pas les textes".


La mobilisation commencera à 8 heures, le 5 avril prochain, devant les grilles du SDIS.
L.G
Lu 3987 fois



1.Posté par laurent le 30/03/2018 14:21

il me semble qu'il n'y a jamais eu de promesse de recrutement pour les lauréats du concours sergents 2017!!!!!!!! le syndicat à l'origine de ce fameux concours aurait mieux fait d'opter pour un examen de sergent !!!!!! enfin !!! tous ensemble tous ensemble tous ensemble , mais sans moi !!!l lolll

2.Posté par un habitant de la réunion le 30/03/2018 16:54

Le directeur a eu les délégations de signatures, pour faire fonctionner la collectivité depuis plusieurs mois
déjà. Aucun collectivité de la réunion, le DGS na autant de pourvoir pour gérer l'établissement public.
Je propose que les cadres montrent l'exemple, donne les mêmes avantages aux PATS, cadre ABC le CIA,
SPP le régime SDIS, SPV un meilleurs traitement. Ces règles existes dans la fonction public légalement en
respectant la loi. Les officiers sont d'accords entre eux, sinon ils obligés de partir ailleurs pour prétendre un grade ou une promotion. Toutes les personnes qui travail de la fonction public, à droit des avantages en prime ou en nature selon sa catégorie. Il se trouve des gaspillages qu'ont doivent évités et des économies
à faire. Trois exemples que je vous donnent ?
1° La climatisation est fait pour refroidir une pièce, mais non pas 24 heures sur 24. A la maison je fait
attention en économie en électricité !
2° Conducteur des camions et des véhicules de service le traitement est catastrophique pour le parc. Engins
des camions et des voitures neuves sont très mal suivies, et malmenés par certain irresponsable.
Leurs voitures personnels ont un traitement de faveur de meilleurs qualités en conduite souple et au lavage, exposition au soleil, violences dans la manipulation du matériel !
3° L'entretien des casernes, bureaux, dortoirs, cuisines, toilettes, doivent -être soutenues dans l'hygiènes
individuel et collectif.
La critique n'est pas gratuite, mais le respect est fait bien avant nous. Respect humain, respect son matériel,
respect de sa profession et de son métier. Ont oublies d'être simple, d'être aimable, d'être concentré, d'être là pour aider la société. Valorisé sont personnels, sont outils de travail, l'exemple à transmet, est un moyen important de créer de meilleurs ambitions dans les casernes. Dommage que certains travailleurs SDIS ont
le sentiment d'injustice.

3.Posté par klod le 30/03/2018 18:36

a post 1 : une bonne politique RH favorise tous ceux qui passent des examens et des concours ................. !!!!!

le reste kose , kosé , rien de nouveau .

4.Posté par patrick le 31/03/2018 12:59

Merci qui : Nassimah et Ibrahim pour le "hell of the mess" patiemment mis en place en une décade.
L'outil a été totalement dévoyé de sa fonction sans aucun contrôle de l'Etat (collusion, échange de bons procédés,...). Le SDIS s'achemine lentement mais sûrement vers une dissolution pure et simple.

5.Posté par tite contribuable le 31/03/2018 19:44

Cette véritable usine à gaz du SDIS a besoin d'être réformée en profondeur, avec un effectif réduit de trente pour cent au minimum !!!

Le laxisme et clientélisme scandaleux de l'ancienne direction durant ses 2 mandatures a fait de cette institution, une hydre à 2 têtes, ingérable en l'Etat.

Le nouveau président du Département doit faire preuve de fermeté pour éviter de plomber les finances de sa collectivité et cesser le gaspillage de l'argent public.

Il y va de sa crédibilité !!!

6.Posté par Arnaud le 01/04/2018 09:47 (depuis mobile)

Laurent, étant aussi dans la fonction publique, tes remarques me font réagir, ne crois tu pas que quelqu''un qui se présente à un concours et le réussir après plusieurs mois de travail mérite d''être valorisé ?
A quoi bon faire un concours sinon ?

7.Posté par Le Man le 01/04/2018 11:21 (depuis mobile)

Ou est passer la gazelles on entend plus parler maintenant faut allé voir avec Mr multifonction ou multimanda

8.Posté par Colonas le 02/04/2018 18:08

Encore une fois, la sdis fera parler de lui dans la presse. Mais il fallait s’y attendre, depuis plusieurs mois la situation est dramatique et la gestion est toujours foireuse voir pire. On se demande que fait le président, Cyril Melchoir ? La politique de l’autruche et les nouveaux clivages politiques au sein du conseil départemental mettent une fois de plus le SDIS au plus bas. Il semblerait que le président aurait donné au directeur plein pouvoir parce qu’il n’aurait pas le temps de s’intéresser au SDIS ! Ou peut être n’a-t-il pas tout simplement pas les coudées franches pour le faire, ou a-t-il les capacités pour gérer le sdis ? On s’attendait à plus d’attention de sa part après le rapport calamiteux de la chambre régionale des comptes, mais non, on garde les morts bien au chaud dans les placards. La faute à qui ? On dira merci Nassimah Dindar et compagnie…
Envoyer le conseiller départemental Serge Hoareau, pour faire votre rôle, c’est vraiment prendre les agents du sdis pour quantité négligeable. Cet élu n’a aucun pouvoir légal à interférer dans les dossiers du SDIS puisqu’il ne siège pas au CASDIS. Un conseil d’administration sans pouvoir depuis votre élection, écouter les pseudos juristes et autres conseillers venu de je ne sais où. Mais attention, ne gère pas un sdis qui veut ! Cette attitude met les sapeurs-pompiers réunionnais et les pats dans une position de mort à petit feu, voir les faire passer pour des ânes et des incompétents, puisqu’on a le sentiment, qu’on les pousse dehors. Si le chantage est « je veux avoir tous les pouvoirs sinon je m’en vais », et bien dans le cas où les choses ne sont pas faites dans la légalité, personne ne les retiens ! Retourne dans ton park bèf… au vu du ladit la fait, il semblerait que le directeur, le colonel Berthoin aurait fait des ouvertures que sur la métropole, plus de 50, donc encore une fois créole va reste ater. Comme dit mon Seigneur « ôté créole lèv dobout sort dan fénoir rent dan la limièr » au passage ni enten dir que lé fame du nimero 2 du sdis et sad in ot misieu la prefectir lè dsi la list en question.
Il semblerait que le président Melchoir a décidé de recomposer le CASDIS et le bureau. EST-CE- légal cette manœuvre ? Relisez le CGCT ! Monsieur le Préfet à quoi sert votre service de la légalité.
Les fautes s’accumulent sur le plan administratif et juridique, notamment lorsqu’on donne les délégations d’élu au directeur, alors même que le conseil d’administration ne s’est pas réuni une première fois pour donner au PCASDIS les pouvoirs légaux, 1ère faute. Mesdames et Messieurs les élus on se demande à quoi vous servez et si votre président a du respect pour vous ?
La CRC parle de dissolution du corps, et bien si cela arrive sachez que le directeur en poste et le préfet auront en charge la recomposition du sdis. Il est important dans cette stratégie de faire entrer cette cinquantaine de personnes puisque un grand nombre des personnels actuels seront remerciés automatiquement. Attention danger ! Partie comme s’est, ça se fera avec la complicité de nos chers élus… De plus, il semblerait que le directeur déteste que des agents portent plainte contre leur administration. Faut-il être soumis comme du temps de madame Desbassyns ? Et puis tout le monde sait qui est à la manœuvre derrière ce directeur !

9.Posté par Perlinpinpin le 04/04/2018 02:12 (depuis mobile)

On en reparle de la magouille au concours de Sergent 2017
Il me semble que l''affaire avec les metros est toujours en cours sans aucune reponse du Sdis aux differents courriers et aux copies demandés.

Magouilles magouillesquand tu nous tiens


10.Posté par chistian le 05/04/2018 19:06

La gréve ????? ce jour , je me suis présenté avec mon panneau au RDV de gréve : quel surprise m"attends ???? en pluie sous la pluie les mecs
Pa un homme reconnaissable de syndicalistes
Sa y est , comme auparavant , ces girouettes , les chefs , enfin le duo quoi , à négocié en misouk
Quoi ???? et bien ceux qu'ils avaient besoins ; pour leur propres avantages et la ils ont fé croirent comme d'ahb
Comme avant avec l' LOULOU qu'ils ont après bousculer comme un malpropre
Je dis , que les adhérents sont aveugles , qu'ils suivent comme des Oies suivent leur chef
Té lé ga , na poin un autre , vo mieu le Canard que le grand zoi encor

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >