MENU ZINFOS
Social

Grève des médecins territoriaux : "On a du souci à se faire..."


- Publié le Vendredi 29 Novembre 2013 à 16:16

Grève des médecins territoriaux : "On a du souci à se faire..."
Les médecins territoriaux sont ressortis extrêmement déçus de leur rencontre avec le cabinet de la présidente du Conseil général, Nassimah Dindar, en fin de matinée, après avoir manifesté devant le Palais de la Source, ce vendredi.

Les médecins, qui dénoncent le manque de moyens alloués par la collectivité pour qu'ils puissent effectuer leurs missions, n'ont pas obtenu gain de cause. Pour rappel, ils sont seulement 15 affectés à la Protection maternelle et infantile (PMI) alors qu'ils devraient, selon eux, être 30. Certains médecins se voient obligés de couvrir trois communes en même temps.

A la sortie de l'entretien, Marie Emma, médecin territoriale, ne cachait pas son amertume. "Cette réunion, non seulement n'a servi à rien, mais n'a fait que renforcer notre malaise, voire notre désespoir", explique-t-elle.

"A tout l'argumentaire construit sur la santé publique et les mesures d'urgence à prendre en terme d'effectif pour que le minimum puisse être assuré, il nous a été répondu que les contraintes budgétaires ne permettaient pas d'envisager un quelconque changement. Il faut bien le dire, la médecine territoriale au Conseil général court au désastre", ajoute Marie Emma, très inquiète pour l'avenir de sa profession.

"On était déjà dans une situation désastreuse, maintenant ça va être pire que pire. On pourrait espérer qu'au niveau national il y ait un sursaut et qu'il y ait une revalorisation des statuts. On pourrait espérer que l'acte III de la décentralisation nous offre d'autres perspectives que de dépendre d'une collectivité territoriale qui n'est absolument pas raisonnable, ni juste, dans l'évaluation des besoins de la population", détaille le médecin.

Mais il faut bien l'avouer, c'est bien l'inquiétude qui prédominait chez les médecins territoriaux à la sortie de leur entretien au Conseil général. Ils se sentent abandonnés par la collectivité : "Il y a de l'incompréhension car il y a une majorité de médecins qui exprime la nécessité d'avoir les moyens d'assurer ses missions. Mais nos revendications ne sont pas entendues. On a du souci à se faire", conclut Marie Emma.




1.Posté par SAINT BERNARD.!!! le 30/11/2013 13:25

vous faites à peine 8h -16 h pour des cadres! alors mettez vous au travail, après on verra -avec votre sur-rénumération, vous osez vous plaindre dans ce département où le taux de chômage est record.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

3 rue Émile Hugo
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes