MENU ZINFOS
Social

Grève des hospitaliers : Tenue d'une réunion interministérielle "en milieu de semaine prochaine"


Par SI - Publié le Mercredi 16 Mai 2018 à 17:40 | Lu 3377 fois

Mobilisés depuis plusieurs jours, les syndicats de la fonction publique hospitalière ont semble-t-il trouvé un écho favorable auprès du gouvernement.

L'ultimatum envoyé à la préfecture a permis d'acter à l'écrit une réunion interministérielle (Outre-Mer, Santé et Finances) qui aura lieu "en milieu de semaine prochaine" à Paris nous apprennent les branches santé des syndicats FO et UNSA.

Une rencontre qui permettra d'aborder "les conséquences d'une suppression de la sur-indexation des primes et indemnités en question et sur les modalités concrètes et le cadrage nécessaire du processus de mise en oeuvre pour les personnels concernés".

La mobilisation continue malgré tout, les syndicats doivent se concerter au niveau des actions à mener.  "Nous avons reçu une réponse qui nous laisse dans l'expectative et nous espérons que la réunion tri ministérielle qui se tiendra en milieu de semaine prochaine débouchera sur du positif pour le personnel hospitalier de La Réunion. Nous restons mobilisés et prévoirons d'amplifier nos actions en fonction des propositions qui seront faîtes", a indiqué la Secrétaire Générale du Syndicat Unsa Santé.

Même son de cloche du côté de la CGTR Santé, qui a décidé de suspendre toute action en attendant cette réunion interministérielle.

La préfecture précise : "Par ailleurs, les directions des établissements de santé doivent préparer les éléments d’analyses des situations des personnels pour pouvoir travailler à la construction de propositions d’accompagnement. À l’initiative de l’ARS océan Indien, un temps de concertation avec les organisations syndicales et les directions des établissements de santé se tiendra en fin de semaine prochaine."




1.Posté par Oligarchie decompléxée le 16/05/2018 17:50

pendant qu'une nouvelle affaire de mort par absence de samu nous change des histoires de morts dans les files d'attentes aux urgences des hopitaux, on apprend que cahuzac, 66 ans profite de sa retraite à 9000 euros mensuels en corse et que pour cette raison il n'ira pas en prison.

C'est la crise il faut faire des sacrifices pour 400 ans encore

2.Posté par klod le 16/05/2018 18:19

c'est bien mais comme dit le vira , obsolète celui là : " paris commande pas nous " ................. qu'est ce qu'il a pas dit comme connerie ce vira !

3.Posté par zean le 16/05/2018 20:19

à trop vouloir gagner est ce qu'on n'ouvre pas une boite de pandore sur tout les avantages des fonctionnaires quand on sait que le gouvernement ratiboise partout ,un sou est un sou

4.Posté par oncram le 16/05/2018 20:55

TENEZ BON !!! Vous avez bien raison de résister à ce gouvernement anti social.....BRAVO POUR VOTRE COMBAT!!



5.Posté par requin le 17/05/2018 09:51

Ne lâchez pas la garde mobilisez vous et foutez le bordel le pouvoir français ne réagit qu'à çà!

6.Posté par Indignation le 17/05/2018 16:26

Bravo de vous battre pour conserver vos avantages.......MAIS PAS AINSI !!!!!!!!!!!!!!

Il est intolérable de bloquer ainsi la circulation de milliers de réunionnais qui n'ont absolument rien à voir avec tout ça!!!!

De nombreuses personnes, dont ma famille fait partie, ont raté leur avion lundi soir à cause de ce blocage.

Résultat, presque 3000€ de perte sèche, mais peut-être allez -vous organiser "une cagnotte" (c'est courant à La Réunion" pour nous indemniser?

Merci, merci bien!!!!!

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes