MENU ZINFOS
Justice

Grève des avocats: "Des délais (de procédure judiciaire) qu’on ne peut nous imputer"


Par - Publié le Mardi 25 Février 2020 à 17:36 | Lu 3719 fois

Les bâtonniers du Nord et du Sud ont tenu une conférence de presse ce mardi. Si elle était prévue avant que le parquet ne tienne la leur hier, elle a servi de réponse.
 
Accusé d’être la cause des longs délais de procédures dans la justice, le mouvement national de grève illimitée des avocats était visé par le procureur général et le procureur de la République de Saint-Denis. "La justice ne nous a pas attendus pour avoir des délais d’audiencement comme ça", affirme Me Norman Omarjee, bâtonnier de Saint-Pierre. Ils rappellent les longs mois allant jusqu’à un an après les faits avant d’être convoqués par la justice.
 
Me Guillaume De Géry, bâtonnier de Saint-Denis, évoque les "nombreuses réformes précipitées" avant même que les avocats ne puissent les comprendre. "Même les magistrats ont parfois du mal", ajoute-t-il. Ces "réformes trop rapides" ainsi que le manque de magistrats et les moyens insuffisants entraînent des risques d’erreurs de procédures. La réforme des retraites a donc été "la goutte d’eau".
 
Après avoir rappelé l’impact de cette réforme qui signerait "la disparition d’une profession", Me Guillaume De Géry a insisté sur le soutien que leur offraient la plupart des magistrats. "Nous ne sommes pas seuls", assure-t-il. "Nous recevons aussi de nombreux courriers de nos clients pour affirmer leur soutien, ajoute Me Norman Omarjee. Les premiers qui souffrent ce sont nous les avocats. Depuis deux mois nous répondons à nos obligations en tant qu’employeurs".
 
Alors que des rumeurs circulent à propos de certains avocats qui ne suivraient pas totalement la grève ou que les affaires de "gros clients rentables" passeraient devant les tribunaux, les bâtonniers répondent que les deux barreaux sont unis et qu’il n’y a pas de favoritisme parmi les clients.
 
Le mouvement continue donc. "Le gouvernement ne nous a fait aucune proposition sauf de payer une taxe supplémentaire", rappelle Me Guillaume De Géry. Si les émotions ont été ressenties du côté du parquet hier, il en va de même pour les avocats aujourd’hui. "Nous avons décidé de faire ce métier pour aider les gens, nous sommes les interlocuteurs de leur souffrance et ils nous confient leur vie, termine Me Normal Omarjee. Nous faisons le tampon entre le client inquiet et les délais de la justice. Des délais qu’on ne peut nous imputer".
 


Soe Hitchon
Journaliste La liberté et la justice pour tous, c'est une utopie en laquelle je crois. Chaque... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par Marcl le 25/02/2020 19:27 (depuis mobile)

Ils sont gonflés et exagèrent ces avocats. Ils sont payés par qui? Révocables? Ce serait bien

2.Posté par batofou le 25/02/2020 20:31

Arrêtez un peu les enfants gâtés...
Si vous avez peur de votre avenir c'est que peut être vous êtes trop nombreux et trop chères...

3.Posté par SOUFFREDOULEUR le 25/02/2020 21:02 (depuis mobile)

Vous savez pratiquer la langue de bois et vous y aller fort!"Faire ce métier pour aider les gens", à vous lire on se croirait chez Emmaüs...Pour ce qui est de la souffrance, certains avo/mag savent coopérer et leurs clients sont des souffres douleur

4.Posté par COMM D’OFF le 25/02/2020 21:22

Les avocats sont souvent critiqués car dans tous les procès il y a toujours un gagnant et un perdant. Et les perdants ont toujours une plus grande gueule pour vociférer des critiques car c’est toujours la faute de l’avocat si le dossier a été perdu. Ils représentent 50% de ceux qui s’expriment dans le débat de la grève des avocats. Et les gagnants n’ont rien à ficher de l’avocat car leur procès a été remporté par leur seul mérite. L’avocat n’y est pour rien. Que ce soit d’un côté ou de l’autre l’avocat n’est jamais encouragé. Sauf pour tous ceux qui supplient l’avocat de les défendre en pissant dans leur slip de peur de tomber entre les mains du procureur.

5.Posté par olive le 25/02/2020 21:29

Ce que j'aime bien avec Mr MACRON, c'est que pour lui, il n'y a pas de statut, de privilèges particuliers, public et privé logés à la même enseigne : ça change de ses prédécesseurs qui n'ont rien foutu pour réformer la société

6.Posté par KOKO 974 le 26/02/2020 00:18 (depuis mobile)

@olive . Avant de parler renseigne toi un peu , quand Macron viendra justement mettre le nez dans ta pension de fonctionnaire tu rigoleras moins, assisté

7.Posté par Zanpi le 26/02/2020 08:04 (depuis mobile)

A Olive : Et elle va mieux la société aujourd’hui ?

8.Posté par Zoug le 26/02/2020 09:45

Bonjour,

Les avocats sont payés par leurs clients ce qui les soumets aux principes de l'offre et de la demande, des bons résultats, d'un relationnel sain avec leur client, etc. comme tout prestataire de services. La différence avec le vendeur de téléphonie, l'assureur ou le banquier, c'est que certains accompagnent leur client en garde à vue la nuit, le weekend et qu'ils sont parfois témoins de moments particulièrement difficiles de la vie de tout un chacun. Les avocats sont loin de tous être parfaits et de n'avoir que des qualités. Mais il faut néanmoins reconnaître le caractère particulier de cette profession.

Bref, le sujet étant la réforme des retraites, voici un résumé de la situation actuelle :

- ils ont aujourd'hui un système de retraite autonome (CNBF) qui ne coûte rien au reste de la population et qui au contraire rapporte aux autres caisses environ 100 millions par an (sur les 320 millions de cotisation perçus par la CNBF, environ 1/3 des cotisations sont donc reversées pour la solidarité nationale).

- ils ont un système solidaire entre eux puisque que l'avocat fiscaliste parisien qui gagne plus, redistribue pour que l'avocat de région pauvre et pratiquant un droit moins lucratif, bénéficie tout de même d'une retraite correcte.

- la CNBF, avec une bonne gestion depuis de nombreuses années, a constitué des réserves permettant de garantir les retraites jusqu'à 2057 (en ne coûtant pas 1 centime à l'état pour rappel)

- les cotisations des avocats à la CNBF représentent en moyenne 14% de leur revenu net

Le projet de notre cher président et de son équipe, prévoit :

- de récupérer les réserves de la CNBF
- d'augmenter les cotisations de 14% du revenu net, à 28 % du revenu brut ! Pour exemple, un avocat collaborateur qui a un revenu brut mensuel de 3075 € doit mettre environ 35% de cette somme de côté pour ses charges (URSSAF, CSG, SSI, etc.), ce qui lui fait un revenu net d'environ 2000 €. Cet avocat passerait donc pour sa retraite de 280 € de cotisation mensuel à plus de 860 € !!

Quelle profession est capable d'accepter cette réforme et ses conséquences sans broncher ? Qui est capable de voir ses réserves spoiler et ses cotisations triplés alors que l'on est déjà solidaire ?
Nombre de jeunes avocats ou de petites structures ne seront pas capables d'encaisser un triplement des cotisations. Après les déserts médicaux, Macron prépare les déserts judiciaires.

9.Posté par Jean Le Monstre le 26/02/2020 11:13

5.Posté par olive

Ce que j'aime bien avec Mr MACRON, c'est que pour lui, il n'y a pas de statut, de privilèges particuliers, public et privé logés à la même enseigne, sauf les fonds de pension, comme BlackRock, qui sont les seuls bénéficiaires.
ça change de ses prédécesseurs qui ont préservé la retraite que bien d'autres nations nous envient !
Lui, macron, est prêt à aller contre la constitution, contre la majorité des Français, est prêt à utiliser les procédés dictatoriaux (49, 3) pour contenter ses amis milliardaires, avec la complicité de l'Europe, plus exactement avec la complicité des gouvernants de l'Europe.

micro macron MACRO ESCROC

10.Posté par Henri Mandrea le 26/02/2020 12:37

Tout en étant d'accord sur le fond avec les avocats, leur grève illimitée permet aux malfrats de toute sorte d'être tranquilles pour l'instant et les plaignants doivent malgré tout payer pour un service qui n'est pas rendu.
Donc, à mon tour de faire grève du stylo me servant à faire le chèque mensuel à mon avocat et ce jusqu'à ce que la Justice puisse faire son travail avec les avocats.
Ceux qui rigolent actuellement sont ceux qui ont commis les infractions.

11.Posté par Association injustice 974 le 02/04/2020 22:45 (depuis mobile)

C est vrai que souvent on remarque qu on peut se défendre mieux tout seul, cela évitera les conflits d''intérêts et arrangements entre Avocats.
C''est la justice du peuple , car on en a marre de voir des dossiers gagnés d''avance en 1 ère audience et p

12.Posté par Association injustice 974 le 02/04/2020 22:49 (depuis mobile)

suite.. et perdu à la 2 ème audience , les dès sont parfois pipés.....si vous êtes victime denoncez svp

Association Injustice 974
stop-injustice974.fr
0692 34 08 36

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes