MENU ZINFOS
Social

Grève à la Sogal : L'inspection du travail en tant que médiateur


La grève à la Sogal est dans sa deuxième semaine. Après des entrevues infructueuses avec leur direction, l'inspection du travail s'est jointe aux dernières réunions pour tenter d'apaiser le climat et de trouver des solutions acceptables pour chaque partie pour une rapide sortie de crise... Ce n'est pas gagné.

Par Magali Payet - Publié le Vendredi 12 Juin 2009 à 15:58 | Lu 810 fois

La délégation d'employés grévistes de la Sogal, société d'aménagement intérieur, a été reçue une fois de plus dans les bureaux de la direction ce matin pour une entrevue qui a duré près de 3h en présence de l'inspection du travail.
Sur les coups de 12h30, cette même délégation était rappelée à la table des négociations. Le point noir reste le même à savoir le licenciement de huit personnes pour des raisons économiques.

L'argument n'est pas justifié selon les grévistes et le représentant syndical de la CFDT (syndicat majoritaire au sein de l'entreprise).
"Avec plus de 2 millions d'euros de chiffres d'affaires et le chiffre qu'on nous a avancé en terme de bénéfices, on veut comprendre pourquoi l'entreprise entame une procédure de licenciement économique, dans ce cas, qu'elle soit transparente et qu'elle nous démontre, preuve à l'appui qu'elle ne peut plus rémunérer ces employés. On demande la transparence de la direction sur ces chiffres. Quelles sont ses charges? On veut savoir", s'insurge la déléguée du personnel (CFDT) Sarifa Alamélou.

Pour le représentant syndical CFDT,  Joël Dalleau, c'est une "situation aberrante, frisant le ridicule. Nous sommes dans l'attente (...) espérons qu'avec l'inspection du travail comme médiateur, les choses seront positives. On doit se réunir cet après-midi encore pour discuter."

Mercredi, au lieu du licenciement, les salariés ont proposé à la direction de "transformer" leur CDI en contrat à temps partiel (14h par semaine), lequel a été refusé par la direction. Résiliés, les salariés réclament finalement leur licenciement. Un cas de figure "exceptionnel" a affirmé le représentant syndical de la CFDT.



Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes