MENU ZINFOS
Social

Grève Education Nationale: "Nous sommes totalement déçus"


Nouvelle journée de manifestation pour l'Education Nationale dans l'île. Les enseignants et élèves du Nord et du Sud étaient dans la rue pour dire "non" au suppression de postes, 162 au total, dans l'académie de la Réunion. Après une énième réunion au rectorat, l'intersyndicale est sortie une nouvelle fois déçue de l'entretien puisqu'aucune avancée n'a eu lieu. Une réunion doit avoir lieu prochainement entre les différents syndicats pour déterminer les suites du mouvement.

Par Julien Delarue - Publié le Vendredi 25 Février 2011 à 15:30


Ce matin, le cortège, rassemblant enseignants et élèves, est parti depuis le parc de la Trinité pour se rendre au Rectorat de Saint-Denis. Motif de la grogne, la suppression de 162 postes d'enseignants dans l'académie de la Réunion, mais aussi de 55 postes de contractuels au Rectorat.

Avant l'arrivée du cortège sur le rectorat, plusieurs dizaines de personnes bloquaient l'entrée, "ça suffit, c'est encore cinq postes supplémentaires qui seront supprimés, on voudrait dire au ministère d'arrêter l'hémorragie et de mettre le doigt sur les problèmes de l'académie", explique Marie-Claire François, de la CGTR.

L'intersyndicale reçue par le recteur

Vers 11 heures, les manifestants arrivent. Au milieu des enseignants, élèves et syndicats, beaucoup d'élus, notamment Gilbert Annette, maire de Saint-Denis, "il faut résister à cette casse du système éducatif français (…) une dizaine de classes va fermer, cela va a contre courant de ce que nous souhaitons, nous voulons davantage de moyens pour davantage de résultats".

Vers 11h30, une délégation est reçue par le recteur de l'Académie de la Réunion, Mostapha Fourar, "on va demander à ce qu'il revienne sur le projet de suppression de postes (…) on verra bien qu'elles seront ses réponses", explique Marie-Hélène Dor, secrétaire départementale adjointe de la FSU. Une réunion qui va durer plus d'une heure.

L'intersyndicale ressort bredouille

La nouvelle réunion entre le recteur et l'intersyndicale n'a rien donné. "Nous sommes déçus, lâche à la sortie Marie-Hélène Dor, rien de neuf sous le soleil, on ne peut rien faire. Ce n'est pas moi qui décide, il faut participer à l'effort collectif nous a dit le recteur (…) il n'y a pas eu l'ombre d'une avancée".

"On en est au même point, explique-t-elle avant d'ironiser il y a eu quelque chose d'intéressant. Le recteur nous a dit ceci : Si vous pouvez me démontrer quand vous serez devant votre classe et que vous avez plus d'élèves que je vous annonce moi, alors je vous assure que je me battrais au ministère pour avoir des postes supplémentaires".

Une chose est sûre, pour l'intersyndicale le combat ne fait que commencer. Elle doit se réunir pour décider des nouvelles actions à venir, on peut s'attendre à d'autres perturbations dans les prochains jours.



Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

1.Posté par boyer le 25/02/2011 15:50

si la mobilisation syndicale est un echec elle aura au moins eut le merite de renvoyer les parents et les elus devant leurs responsabilités en septembre.

2.Posté par chikun le 25/02/2011 15:54

Envoyer les éléves en avant..... Belle façon de manifester des enseignants.
Façon toute aussi pitoyable : Un directeur d'école fait grève de la faim sans perdre un centime sur son salaire.
le mammouth se délite et utilise des manières bien peu responsables.
On comprend pourquoi il n'y a jamais eu un recul de l'illettrisme à la réunion.

3.Posté par Cambronne le 25/02/2011 16:28

1.Posté par boyer le 25/02/2011 15:50
Comment ils disent déjà un pas en avant, deux pas en arrière, un pas sur le côté , heureusement que les parents parviennent à faire leur choix séparer le bon grain de l'ivraie si cette énième mobilisation syndicale inutile est un fiasco elle aura au moins eut le mérite de voir comment les parents deviennent raisonnable j estime que c'est une forme anti manifestation les enseignants espéraient prendre en otage les élèves à faire un chantage aux parents sauf qu'il en est autrement , les parents n'ont pas envie de voir leur impôts augmenter pour satisfaire une administration qui n'offre aucune garanti de résultat

4.Posté par claude le 25/02/2011 16:42

Bravo le SGPEN-CGTR...

Pour créer des postes d'administratif au rectorat, il faut remettre les enseignants qui sont sur des supports de type chargé de missions devant élèves....dixit sa représentante.

Le recteur était aux anges. Une syndicaliste qui tient les mêmes propos que lui....

Voila comme une intersyndicale se ridiculise devant le recteur quand un syndicat soi-disant fort, grand défenseur des travailleurs, le SGPEN-CGTR, envoie une représentante dont le seul objectif est de défendre son pré-carré sans aucune vision globale de la situation et des enjeux.


5.Posté par moinlépagrocoeur le 25/02/2011 17:07

Bon, je ne commenterai pas vos commentaires, je dis seulement ceci: les enseignants dans la rue ont-ils plus ou moins le sens des responsabilités que leurs collègues qui demandent des temps partiels et qui gagnent autant en salaire que ceux qui sont à temps complet, ceci en assurant des heures de remplacement de courte durée, en sachant que ces heures ne sont pas imposables? Et dire qu'il y a tant de jeunes diplômés qui pourraient assurer ces remplacements! On craint de devoir intégrer ces derniers dans la fonction publique au bout d'un certain nombre d'heures de vacation mais on n'a aucun scrupule à rémunérer un professeur qui se fait le beurre et l'argent du beurre. Je croyais que l'on ne pouvait attribuer des heures supplémentaires à un professeur qui demandait à exercer à temps partiel. Peut-être que cela ne vaut pas pour les remplacements de courte durée? Ah le système!

6.Posté par pierrot 974 le 25/02/2011 17:07

bonjour a vous tous cen un profaisceur vain de paris a la réunion con bien qui touche par les duc action nactionnalle ma cousine qui et parti a Mayotte elle a touche 40 mille euro pour 2 ans et 2 ans plus tare elle a touche la maim me choses
la elle va touche pour par tire a Tahiti je me demande con bien elle va touche pour 4 ans ??????????

7.Posté par Alain le 25/02/2011 17:30

Chikun tu as une drôle de façon de voir les choses. Ce directeur ce n’est pas son emploi qu’il défend mais celui de sa secrétaire (même si cela a une incidence directe sur son travail). Demain, si tu appelles à l’école de ton enfant (si tu en as un) pour passer une info et bien tu sera content de ne pas te retrouver face à un répondeur parce que le directeur est en classe, lorsque tu auras besoin d’une info tu seras heureuse que la secrétaire te réponde et t’évite de te déplacer inutilement. Enfin, si l’illettrisme perdure c’est la faute des profs !!! Il y a certainement dans cette corporation, comme dans toutes les autres, des paresseux, mais de là à leur faire porter le chapeau de l’illettrisme il ne faut pas pousser. Il y a quelques années de cela, suite à la perte de mon emploi, j’ai occupé pendant un moment le poste de prof contractuel dans le secondaire. Ancien éducateur, j’avais une bonne expérience des élèves difficiles. Et bien sur les 55 minutes de cours tu passes 20 minutes à remettre de l’ordre ou à les remettre à leur place. Une partie des élèves n’ont jamais leurs affaires (au moins 4 cas par classe) et ne suivent pas, au début tu sanctionnes (retenues, …), si tu as une administration qui te suit c’est plus simple, mais le plus souvent cette dernière se désolidarise et donc tu es tout seul : c’est le début de la fin. Pour transmettre un savoir il faut un minimum de calme, 2 individus suffisent pour pourrir une classe. Et bien à ce moment là le prof n’est plus un enseignant mais devient un mauvais CRS qui ne transmet plus grand chose. Le prof il est comme toi il va avant tout bosser gagner sa croûte et si il a en face de lui un public qui n’a plus un minimum de savoir vivre, des parents souvent démissionnaires et une administration qui ne fait rien pour ramener de l’ordre et bien il fait ce qu’il peut. Pour faire ce métier il faut avoir de la poigne, mais aujourd’hui cela ne suffit plus. Ce n’est pas tapant sur ces gens que vous règlerez le problème. A moins de considérer comme Sarko que pour améliorer un système il faut le casser (pour le moment la méthode n’a pas fait ses preuves). Les gamins de Sarko et de ses petits copains n’iront jamais dans un établissement public !!!

8.Posté par macadam cowboy le 25/02/2011 17:40

les enseignants grévistes son "totalement déçus" ?....normal !.....la déception est leur vocation !
mais attention ! ce mouvement ne concerne que 15 à 20% des enseignants !
une grande majorité sait bien que ce mouvement qui proteste contre des baisses d'effectifs dues pour l'essentiel à un simple ajustement par rapport au nombre d'élèves est artificiel...et politisé....
un gros " pipeau " manipulé pour intoxiquer l'opinion dans une période pré-électorale !
plus largement , les derniers conflits " sociaux " retraite , séchilienne , EN , menés par des illuminés de la fonction publique , accrochés pour l'essentiel à la sauvegarde de leurs avantages particuliers n'ont pas rencontré beaucoup de soutien dans l'opinion...pourquoi ? les gens comprennent bien que la situation du pays est difficile , et admettent de moins en moins de voir que les plus protégés , les mieux payés et ceux qui travaillent le moins , ne cessent de pleurer sur leur sort au nom de la " justice sociale "....
cette situation inédite , ce divorce étrange entre le peuple et ces " mouvements sociaux " , explique selon moi l'inexorable ascension du fn dans les sondages , où il fait maintenant jeu égal au premier tour , autour de 20% , avec l'ump sarko et le Ps....

9.Posté par Lorenzo Lamas le 25/02/2011 17:59

Mais a l'époque, il y avait des classes de 45 et tout se passait bien car il y avait respect, discipline et intérêt des élèves ...
Du coup ... la suppression de poste c'est pas forcément LE problème. LE problème, c'est les élèves !
les élèves... manifestent car inquiets pour leur avenir alors que c'est à cause d'eux qu'il faut moins d'élèves par classe ... Donc plus de professeurs et de classes, et donc des coûts supplémentaires que doit payer le peuple Du coup si ils étaient moins cons/chiants/irrespectueux/indisciplinés/désintéressé, la suppression de poste n'influerait pas du tout sur leur "avenir".
Les profs demandent aux élèves de manifester aussi pour "sauver leur cul" ...
Trop drôle ... Ah ces fonctionnaires ... Et surtout, ces élèves grévistes ... soit des moutons, soit des bacheurs ...
La zot i fé ri lé gars té !

10.Posté par noe974 le 25/02/2011 18:13

Il y a des grèvistes dans les défilés , il y a des grèvistes à la maison ...il y a de tout et même des grèvistes qui font classe (ils sont présents mais les élèves font du dessin ...) une manière de grèver sans coupure de salaire ...et des grèvistes en congé de maladie (c'est la Caisse qui paie) ..
De toute façon il y avait 100 % de grèvistes ...
On peur être fier !on a réussi !

11.Posté par David Asmodee le 25/02/2011 19:10

Au gouvernement de construire des petits amphis dans les lycées. Y'a des matières qui peuvent très bien être enseignées en cours magistral pour moitié et pour moitié avec des travaux dirigés. Pourquoi pas ?

J'ai retrouvé une ancienne photo de classe de terminale. J'ai compté : nous étions 35 en 1990. Et certains étaient absents ce jour là. 35 en classe et je suis pas mort.

12.Posté par Caton2 le 25/02/2011 19:34

4. Si le SGPEN-CGTR, pour une fois, ne formule aucune connerie, il faut l'encourager et le féliciter.

13.Posté par boyer le 25/02/2011 19:38

9.Posté par Lorenzo Lamas le 25/02/2011 17:59
Mais a l'époque, il y avait des classes de 45 et tout se passait bien



sauf que, selon l'insee les vieux, (donc ceux qui etait a 45 par classes) sont majoritaires chez les illletrés.

Ajoutons que les dans les internats d'excellence crées par le nain de neulliy ... LES EFFECTIFS SONT REDUITS , le suivi est INDIVIDUALISE

14.Posté par loin de chez moi le 25/02/2011 19:53

@ Pierrot 974
est-ce volontaire ton orthographe ?
ou la 1ere utilisation d'un clavier
ou pointer la responsabilité et le devoir de l'EN
ou nous dire il vaut mieux aller à Mayotte et Tahiti

té fé in effort kan meme...

RM

15.Posté par Prime le 25/02/2011 20:03

Le préfet va pouvoir toucher sa prime...

16.Posté par le congo chez tintin le 25/02/2011 20:05


sauf que, selon l'insee les vieux, (donc ceux qui etait a 45 par classes) sont majoritaires chez les illletrés.

--------------------------------

Ou ça, à la Réunion ou en métropole ?

A la Réunion pour sur, en métropole je demande confirmation, ça me parait surprenant !

17.Posté par Caton2 le 25/02/2011 20:11

13. Boyer. Vous êtes un vieux des classes à 45?
"sauf que, selon l'insee les vieux, (donc ceux qui e(é)tai(en)t a 45 par classes) sont majoritaires chez les ill(l)et(t)rés.

18.Posté par Nina le 25/02/2011 20:19

A lire vos commentaires, je me dis que vous avez raison ,l'école ne remplit pas son rôle et les professeurs ne servent décidément à rien : ils n'ont pas su faire de vous des citoyens éclairés capables de réfléchir et d'analyser une situation, vous savez peut être lire, écrire et compter (ce sont les objectifs de nos dirigeants) mais c'est tout.
- Les profs sont des fainéants qui ne pensent qu'au fric, dites-vous : en supprimant des postes, les autorités proposent des heures sup. + une prime : ils n'en VEULENT PAS!
- Vous parlez de respect, discipline ... QUI doit inculquer ces valeurs aux enfants ? les parents il me semble, je suggère donc (à l'instar du grand Jean-Marie) qu'on propose aux futurs parents une formation pour apprendre à élever leurs rejetons!
- "une grande majorité d'enseignants n'a pas fait grève car elle a compris............ politisé" : demandez au gouvernement de supprimer le sursalaire et vous verrez combien ils seront dans les rues!!!!!!

Signé : une prof créole dont toute la famille a "réussi" grâce à l'école publique et qui ne demande qu'à transmettre aux enfants "défavorisés". Si vous ne comprenez rien à ce métier, taisez-vous donc!!



19.Posté par Anne le 25/02/2011 20:33

Quand va-t-on arrêter ces grèves qui ne servent à rien....
Plus on en a plus on en veut, que les professeurs regardent à côté d'eux. Ils prennent les enfants en otage... pas de cours... et encore....
Qu'ils aillent voir dans le secteur privé (salaires, horaires.....)
Ici à la Réunion, il faut arrêter, ils ne sont pas malheureux quand même...
Ils ont comme tous les fonctionnaires, la bonification pour être dans les départements d'outremer mais nous dans le privé, on a une bonification pour vie chère.....
Alors maintenant ça suffit...

20.Posté par Caton2 le 25/02/2011 20:42

18 Toute une petite famille nourrie à la sur-rém? Bravo Nina, vous êtes conforme à l'idéal de la réussite réunionnaise!

21.Posté par Lorenzo Lamas le 25/02/2011 20:42

Post 13: quand je dis "tout se passait bien", je suis peut-être effectivement aller un peu vite (surtout que je n'étais probablement pas né). En tout cas, au niveau discipline ca se passait beaucoup mieux semble t il.

Après l'ilétrisme, c'est du d'une part aux mauvaises conditions d'enseignement, on est d'accord, mais pas seulement. C'est aussi du a l'intéret, l'envie d'apprendre des élèves (pour la majorité, après certains ont besoind e plus d'encadrement que d'autres). Et ça, ça vient de l'éducation que donnent les parents.

Du coup ... si le problème c'est l'illétrisme, il faut principalement travailler sur l'éducation que les parents donnent a leurs enfants (donc aucune grêve ne peut faire avancer les choses a ce niveau la). L'autre aspect, c'est effectivement de meilleures conditions d'encadrement scolaire, MAIS qui est ce qui paye ces professeurs et ces encadrements (all inclusive)? => l'état, donc le contribuable avec ses impôts. Est ce que le contribuable est prêt à payer plus/beaucoup plus pour que ses enfants aient une meilleure éducation? Je ne pense pas ... Dès qu'il y a une augmentation du prix de l'essence, tout ole monde gueule pke il faut payer plus ... les impôts, tout le monde trouve que c'est trop élevé donc si ça augmente encore ... oublions directement.

Du coup ... sans augmenter le "budget" de l'état, est ce qu'on peu augmenter les effectifs? Oui on peut en diminuant les salaires des profs, mais est ce que les profs voudront rester profs si on baisse leurs salaires? NON, donc meme si on arrive a augmenter la quantité, on perdre en qualité ...

Donc on tourne en rond ... et leseul point sur lequel on peut vraiment avoir une influence, c'est sur l'éducaiton de ses enfants. Ajouté à cela, si les parents s'impliquent dans le parcours scolaire del eurs enfants (en aidant pour els devoirs, en poussant a faire des études, en mettant plus de pression sur leurs enfants et en insistant sur l'importance de l'éducation scolaire/estudiantine, l'illetrisme sera pt etre en recul.

Ce n'est pas toujorus la faute des autres (ce qui est impossible à concevoir à la Réunion) ... et avant d'aller gueuler et de faire des grêves, il faut peut-être se demnder: "qu'est ce que jep eux faire a mon niveau pour toruver des solutions? quels sont les facteurs sur lesquels je peux avoir une influence pour faire changer els choses? qu'est ce que je suis prêt à faire (financièrement ou autre) pour résoudre ces problèmes? qui sont les vrais responsables du prblème?

22.Posté par socialiste le 25/02/2011 20:52

A présent bande ti mangeurs chaux salées retourne l'école. Et surtout évite bande l'endroit mal famé; zotes va coque quand zotes sera plus grands; pou le moment la mèche lé encore trop longue

23.Posté par Professeur Maboule le 25/02/2011 20:54

Ben alors NINA 5 ( post 18), tu nous la joues maîtresse d"école donneuse de leçon? Je t'ai pas vue au Tampon. T'étais où? Je t'attendais pour les caméras. Et puis, ça veut dire une "prof créole"? Tu nous la joues Zoreil contre Créole, parents contre profs, privé contre public... T'as sûrement attrapé un coup de soleil à manifester à Saint-Denis!!!

24.Posté par boyer le 25/02/2011 21:05

17.Posté par Scato2

j'ai jamais dit que je sortais de la cuisine a jupiter

25.Posté par Caton2 le 25/02/2011 21:17

24. Boyau. Tu n'es même pas bon pour faire une saucisse péï...

26.Posté par Lorenzo Lamas le 25/02/2011 21:18

Mais fu final la grêve des enseignats, c'est pour sauer leur salaire et leurs postes ou bien c'est pour combattre l'illétrisme?

27.Posté par Nina le 25/02/2011 21:18

Pour le poste 20 : Vous confirmez bien que vous ne comprenez pas grand chose à la langue, donc l'école ne vous a servi à rien. "a réussi" ne signifie pas que nous sommes tous des fonctionnaires!!!
Et même si c'était le cas, je préfèrerais cela à la situation qu'ont connue mes parents, trimer toute leur vie sur la terre de "missié gros blanc" pour un salaire de misère.
Autre remarque : au lieu de gueuler sur la sur-rem, vous devriez plutot réclamer de meilleurs salaires dans le privé, car je suis bien d'accord , les salaires sont vraiment trop bas sur cette île mais à qui la faute? A nous profs ou au gros patron profiteurs?!
J'habite dans un quartier "populaire" : mes trois voisins d'en face sont rmistes, mes voisins d'à côté sont rmistes, ceux de derrière aussi, et C'EST MOI la feignasse !!!! GÉNIAL, trop cool, super allé weeeeeeeeeeee

28.Posté par Nina le 25/02/2011 21:28

Pour Professeur Maboule : Je n'attrape pas de coup de soleil, je suis naturellement NOIRE! Prof, créole et NEGRESSE ca te dérange? Tu regrettes le bon vieux temps de "oui missié blanc" "oui bwana"?
Et en plus je t'aurai fait honte à la télé!

29.Posté par Nina le 25/02/2011 21:35

Pour Professeur Maboule : Je n'attrape pas de coup de soleil, je suis naturellement NOIRE! Prof, créole et NEGRESSE ca te dérange? Tu regrettes le bon vieux temps de "oui missié blanc" "oui bwana"? le bon vieux tps où la nég'esse se mettait à genoux devant le maître!
Petite confidence, j'adore la petite chanson/slogan d'Éllie Domota "La Guadeloupe c'est à nou, la Guadeloupe c pa ta yo!!!"

30.Posté par macadam cowboy le 25/02/2011 21:43

post 21 je suis votre raisonnement en le prolongeant....si les parents ont de moins en moins d'ascendant sur leurs enfants , c'est selon moi , lié à deux phénomènes essentiels.
tout d'abord l'évolution sociétale , l'explosion des parents célibataires ou des familles recomposées , l'intégration de l'égalité homme-femme etc.. tout ceci a contribué à un affaiblissement de l'image classique
" du père " et on n'a pas encore établi d'alternative solide...et crédible auprès des enfants concernés !
en deuxième , le courant de pensée libertaire dans l'éducation , alimenté par le post 68 et des thèses psychologiques type françoise dolto , " l'enfant-roi " , mais aussi par des théories plus politiques de type égalitaire entrainant le refus de toute forme de sélection.
le choc de ces deux phénomènes a impacté en profondeur les modes de pensée de deux générations , en les éloignant de la notion d'autorité verticale au profit de concepts plus flous , type " cogestion " disons pour résumer...le maitre = l'élève = le parent !
résultat ? beaucoup de parents passablement paumés , sans vrais repères , hostiles à l'autorité par faiblesse , culpabilité/difficulté lié à leur situation monoparentale ou sociale ( chômage ) , ou conviction
issue des discours qu'ils ont eux-même entendus...à l'école !
L' EN a largement contribué à introduire dans les esprits un certain nombre de " virus " qui aujourd'hui se retournent contre elle avec un certain nombre de marmailles devenus asez incontrolables...
L'ENc'est l'apprenti sorcier...figures emblématique de l'irresponsabilité !

31.Posté par Mgawa le 25/02/2011 21:47

Dans les établissements où des suppressions sont prononcées, il y a eu consensus et cons s'en sucent pour décider collégialement dans quelles sections elles allaient se faire. Conseils de toutes sortes sont convoqués pour entériner ces départs institutionnels. Le nombre de grévistes enseignants est à la hauteur des suppressions. Les deux défilés Tampon + Trinité ont montré une solidarité enseignante inversement proportionnelle aux 162 postes supprimés. Exagérons : 3240 "grévistes" non compris 300 lycéens. Cela fait 20 grévistes par poste supprimé...Dans un établissement, de 700 élèves avec 80 enseignants, qui perd 4 enseignants à la rentrée 2011, cela aurait dû faire 80 grévistes(hum)... or tout juste 4 ou 5 grévistes se sont déclarés...Là, zot la fé in lérer......mèt in moné dsi kozman là. Mi di a zot a revwar

32.Posté par Nina le 25/02/2011 22:24

l'EN a contribué à la monoparentalité ? c'est l'EN qui pousse les pères à tromper leur femme dès que l'occasion se présente et les mères à sortir en boîte de nuit?!!! mdr lol

33.Posté par toukontfé le 26/02/2011 01:25

53 % en plus de leur salaire.
30 % d'abattement fiscaux outre-mer
un travail à vie, sans que personne ne leur demande des comptes.
Pendant que leur collègues crèvent sous la neige, dans le froid dans le banlieue coupe-gorge, pour le même travaille.
Vacances toute l'année sous les tropiques, le soleil, la mer et la montagne + villas, en veux-tu, en voilà.
Gâtés, pourris par nos politiques, et nos chefs d'entreprises.

Leur parole auprès des parents vaut de l'or. Leur absentéiste sous les tropiques est super justifié.
Pendant les cours, c'est comme-ça et pas autrement.

ET ILS FONT GRÈVE ET C'est surtout, c'est pour nos enfants. ILS NE MANQUENT PAS D'AIR

34.Posté par MiDiAou le 26/02/2011 07:52

2000 manifestants sur St Denis et les autres ils étaient à la plage ?

Quelle honte !!!! Et en plus dans les 2000 personnes il y avait nos enfants !!!!

A QUAND LA FIN DE LA SÉCURITÉ DE L'EMPLOI ? POUR CES BRANLEURS !!!!



35.Posté par zoreil lé jamais content le 26/02/2011 10:20

vous les professeurs vous faites grève pourquoi faire? pour ne pas vous retrouver en métropole d'ici peu. c'est cela hein, mon dieu nos pauvres enfants sont pris en otage pour cela. heureusement que j'ai convaincu mon fils de ne pas faire grève, parce qu'il aurait contribué à vos petites manigances (je ne veux retourner en métropole parcequ'ici il y a du soleil 365/365j) et en plus je touche la prime de vie chère 53%. et en plus tout cela critique les réunionnais comme si zot lé mieux. ALORS OUI A LA SUPPRESSION DE POSTE D'ENSEIGNANTS A LA REUNION. NOS ENFANTS S'EN SORTIRONT AVEC OU SANS VOUS.

36.Posté par Noé BABET le 26/02/2011 10:58

noe974
On ne fait pas "grève" par plaisir mais par nécessité , par conviction ....
Rien ne va en ce moment de le Monde de l'Education , les suppressions massives des postes administratifs et d'enseignement sont un coup de couteau dans l'Education Nationale ..
Il est du devoir des enseignants de tout bord de tirer la sonnette d'alarme devant l'opinion .
La qualité des enseignements va se faire ressentir douloureusement dans le prochain "test PISA" ou autres évaluations et on va encore accuser les profs de tous les maux ...
Les conditions difficiles "d'enseigner" dans des classes où la majorité des élèves sont démotivés , déconnectés , déboussolés ... vont encore s'aggraver dans les années à venir ...
Ce n'est pas le nombre d'élèves qui pose problème dans les classes ...une classe de 40 élèves travailleurs , motivés ne posent pas de problème ....(les parents sont derrière) ...mais une classe de 15 élèves non motivés , avec plein de problèmes de comportement (les claques se perdent) , insolents , trop faibles ... c'est ce type de classes qui posent problème ...
Une tomate gatée fait pourrir tout le panier , et vous le savez bien !!!

37.Posté par bertel le 26/02/2011 16:14

Comme d'habitude, dès que l'on parle Education, on retrouve l'énarque et ses deux béquilles "scripteurs". Même le chikon a été réactivé pour "faire le tas" ! C'est vous dire comment "ils" savent se mobiliser pour une cause qui leur est chère... sûrement pour expier leur français écrit approximatif ! Lol

La solution tient en l'expertise de ces spécialistes ! Je ne comprends pas que le Ministère ne les recrute pas, que les syndicats soient encore réticents et qu'il reste de gens pour défiler dans les rues, puisque eux, "ils" savent ce qu'il faut faire : il suffirait de mettre 40 à 45 élèves par classe et le problème serait résolu. Les spécimens spécialistes apprentis sorciers de l' Education vous le disent sur tous les tons à longueur de "posts". Ecoutez-les ! M'enfin !

Bertel de Vacoa


38.Posté par Caton2 le 26/02/2011 18:08

37.Bretelle de vacuité, en matière de français et surtout de pensée approximative vous n'avez rien à envier à ceux que vous critiquez. Il ne suffit pas de ne pas faire de fautes flagrantes d'orthographe ou de syntaxe, pour prouver qu'on a une pensée. il faut encore avoir des idées. La seule chose que vous exprimez c'est la suffisance et l'auto satisfaction du sur-rémunéré, content de sa différence vis à vis du servum pecus. Ça ne suffit pas pour vous faire sortir du néant.

39.Posté par bertel le 26/02/2011 19:48

38.Posté par Caton2 le 26/02/2011 18:08
37.Bretelle de vacuité,


Le seul qui reste dans le néant, à la lecture publique de ce que vous osez écrire, c'est vous !

Me traiter de tous les noms ne suffit pas... LOL ... j'ai connu pire !... et je m'attends à plus pire que vous... tant sont nombreux les ignares et autres frustrés sur ce sujet !

Je vais encore une fois vous l' affirmer : en matière d' Education, comme l'autre débile énarque et ses multiples alias ... vous postez, depuis longtemps... à côté !

Ce site vous permet de vous défouler à loisir sur les enseignants... profitez-en !

Bertel de Vacoa





40.Posté par Caton2 le 26/02/2011 21:04

Bretelle du sac vide. Comment expliquez vous que l’absentéisme santé est de 30 % plus élevé dans la fonction publique d’Etat que dans le privé et deux fois le taux du privé dans la fonction publique territoriale?Comment expliquez vous que 45% des instituteurs prennent des congés de maladie, bon an mal an?
Pour ma part, je n'ai jamais été en congé de maladie...

41.Posté par Caton2 le 26/02/2011 22:06

Chers et absents fonctionnaires...
A fin mai, 92.788 journées d’absence ont été enregistrées auprès du (CNT) qui reçoit les ordres des différentes administrations pour effectuer les déductions sur les salaires.
L’Education nationale, qui emploie près de la moitié des fonctionnaires, est en tête avec 89.502 absences irrégulières. Les instituteurs et les profs du lycée seraient les champions de l’école buissonnière. Autres foyers d’absentéisme, la Santé (2.279), l’Enseignement supérieur (324) et dans une moindre mesure l’Intérieur (431).

...et fonctionnaires fantômes
Le souci majeur dans l’administration publique est la traque des fonctionnaires fantômes.
Un exercice auquel s’attelle annuellement le ministère de la Modernisation des secteurs publics, s’appuyant pour cela sur une comparaison entre les listes des fonctionnaires qui existent dans chaque département ministériel et la base de données du Centre national de traitement.
Ce «relevé» a permis de détecter la présence d’une soixantaine de fonctionnaires fantômes, affirme un haut responsable. Les données sont arrêtées à fin novembre 2008. Ce sont les dernières statistiques connues.

42.Posté par nicolas de launay de la perriere le 26/02/2011 22:46

le je m'en foutisme de certains fonctionnaires '"fantômes" ne doit pas faire oublier que ce n'est pas le problème qui nous préoccupe...

la "meilleure" gestion des finances publiques doit permettre la réallocation des dépenses là où elles sont nécessaires, ce qui démontre une fois de plus que l'application stricte des directives nationales à la Réunion, sous prétexte de droit commun, est une hérésie.


43.Posté par nicolas de launay de la perriere le 26/02/2011 22:48

et puis encore une fois, que des profs invitent les macadam, cambronne, chikun et autre caton à venir partager des heures d'enseignements...rien de tel que l'empirisme pour valider ou infirmer des prises de position umpistes..

44.Posté par Caton2 le 26/02/2011 23:37

43. Ça t'énerve hein Nicolas, qu'il y ait des gens qui ne pensent pas comme toi... Tu vois, tu n'as aucun pouvoir sur ces gens là et tu ne peux leur interdire le droit de s'exprimer. C'est "chiant", non? À propos, la particule (à laquelle comme Giscard*, tu sembles très attaché) , ne prouve aucune appartenance à l'aristocratie, mais juste une localisation ou une propriété. Comme "du pont" qui est devenu Dupont. "Launay" c'est un bois d'aulnes, quant à la "perrière", c'est une carrière d'ardoise en Anjou, ou une machine qui lance des pierres (je pencherai pour cette définition en ce qui te concerne)
Louis XVI s'appelait "Capet", sans particule. La noblesse n'a jamais été liée à la particule...
*D'Estaing est un nom usurpé, mais qui a été acheté par la famille Giscard.

45.Posté par nicolas de launay de la perriere le 27/02/2011 02:26

Qu'il y en ait qui ne pense pas comme moi, caton, est une chose salutaire ! imagines tu didier robert et paul vergès ou d'autres, penser à l'unisson de ma pensée...quelle tristesse !

Ensuite, pour ce qui concerne mon nom..plonge toi dans les réformations de Bretagne du XVème siècle, mon bon caton... petit conseil si je peux me permettre, je me souviens que sur un autre post (de mémoire celui concernant le prix des billets d'avion) , d'un zinfonaute qui conseillait vertement à un autre, en substance "quand on ne sait pas de quoi l'on parle, on ferme sa gueule".

Voilà un adage dans un vocabulaire largement compréhensible, dont il serait bon que tu t'inspires...


46.Posté par le congo chez tintin le 27/02/2011 09:53

Attention Caton, Nicolas le "parisien" est un descendant passionné de l’ancêtre Adrien , on ne joue pas...

Mais on peut toujours se marrer sur cette page facebook animée par notre gauchiotte qui sent bon la Gaule d'en haut, les privilèges et le terroir souchien chrétien ...ce qui permet à l'occasion de mieux mesurer le coté profondément schizo de notre camarade !!!


http://ja-jp.facebook.com/group.php?v=wall&gid=71409427064

47.Posté par le congo chez tintin le 27/02/2011 10:28

Après quelques recherches le doute s'installe....

Cf dico de la noblesse

http://www.memodoc.com/titres_index.html

pas de Atin, nom de pépé Adrien l'exilé

http://www.egbmn.net/site/exil/exil44.htm


pas de launay ou delaunay ni de perrière ou de perrière....


????????

La comparaison avec Giscard ou de Villepin semble bonne Caton, sauf surprise.



48.Posté par bertel le 27/02/2011 11:15

"46.Posté par le congo chez tintin le 27/02/2011 09:53 "

Chacun comprend mieux pourquoi sur ces sites, il vaut mieux écrire sous un pseudo ! La "délicatesse" ... immonde de tels posteurs ne peut qu'inspirer la pitié !

Bertel de Vacoa

49.Posté par bertel le 27/02/2011 11:28

Pour revenir à la grève, moi je ne suis pas déçu. Ramener le mécontentement ambiant au seul nombre de grévistes dans la rue est puéril !

40.Posté par Caton2 le 26/02/2011 21:04
Bretelle du sac vide. Comment expliquez vous que l’absentéisme santé est de 30 % plus élevé dans la fonction publique d’Etat que dans le privé et deux fois le taux du privé dans la fonction publique territoriale?Comment expliquez vous que 45% des instituteurs prennent des congés de maladie, bon an mal an?
Pour ma part, je n'ai jamais été en congé de maladie...


Et alors ? Cela signifie simplement que, au choix :
- vous avez une bonne santé,
- vous ne foutez rien et faites travailler les autres,
- vous vivez de vos rentes,
- ....

Comment expliquez vous que 45% des instituteurs prennent des congés de maladie, bon an mal an?

??? Citez vos sources ! ... sauf à vouloir passer pour un menteur !

Y'a presque pu "instituteurs" ! Faut réviser avant d'écrire des conneries ! Ce sont des Professeurs des Ecoles.

De toutes façons, tout cela sera résolu bientôt par votre guide suprême. Il est prévu de leur interdire d'être malades, sauf durant les vacances scolaires ! Lol

Bertel de Vacoa

50.Posté par nicolas de launay de la perriere le 27/02/2011 12:23

t'es completement à l'ouest congo, mais bon, ça , je le savais déjà.

1 2
Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes