MENU ZINFOS
Communiqué

Grenelle des violences conjugales: "De l’action plutôt que de la communication" (Nadia Ramassamy)


"De l’action plutôt que de la communication", réclame Nadia Ramassamy alors que le Grenelle des violences conjugales a été lancé ce mardi. Le communiqué de la députée et présidente de l'Intergroupe parlementaire des Outre-mer :

Par N.P - Publié le Mardi 3 Septembre 2019 à 17:28 | Lu 437 fois

Grenelle des violences conjugales: "De l’action plutôt que de la communication" (Nadia Ramassamy)
Au moment où la Secrétaire d’État chargée Marlène Schiappa, lancera aujourd’hui le Grenelle des violences conjugales, 100 femmes auront été tuées par les coups de leur conjoint ou par leur ex-compagnon depuis le début de l’année 2019.

Meurtres, agressions, propos sexistes, discriminations…Le gouvernement a mis du temps, trop de temps, pour ne plus traiter ces questions comme des faits divers. Ce véritable fléau doit être la priorité des pouvoirs publics, et mérite mieux que la tenue d’un Grenelle, formule obsolète et usée. Le gouvernement multiplie les annonces de mesures, mais le nombre de féminicides et de violences faites aux femmes ne cessent d’augmenter.

Députée du deuxième département comptant le plus haut taux de féminicides par habitant de France, je demande des actes plutôt que de l’indignation et des moyens plutôt que de la communication.

Ainsi, je demande d’abord des moyens humains et financiers à nos commissariats pour recueillir les plaintes et mieux former les policiers au traitement de ces plaintes, à notre justice pour accélérer les procédures à nos services sociaux et sanitaires pour accueillir les victimes et leurs enfants.

Ensuite, la mise en place d’un accompagnement juridique, social, psychologique, des aides dans l’accès au logement pour les victimes, mais également une campagne de sensibilisation et d’information sur la lutte contre les violences faites aux femmes plus vigoureuse qu’actuellement

Enfin, la création d’un tribunal spécifique, au civil et au pénal, avec des peines plus fortes pour ces actes de violences.


Nadia RAMASSAMY
Présidente de l'Intergroupe parlementaire des Outre-mer
Députée de La Réunion




1.Posté par JORI le 04/09/2019 09:27 (depuis mobile)

Quels actes a-t-elle faits localement cette député. Comme si les violences faites aux femmes à la Réunion n''existaient que depuis l''arrivée de macron. Qu''elle se renseigne auprès de bello pour savoir depuis quand elle a créé son asso UFR.

2.Posté par Bleu outre mer le 04/09/2019 11:10

1.Posté par JORI
Assez d'accord avec vous pas beaucoup d'élus se sont bougés.
Certains surf sur ce sujet, les élections arrivent, l'instrumentalisation de la souffrance......

3.Posté par Janus le 05/09/2019 08:28

Madame la Députée,

Tout ce que vous demandez existe déjà, ce qui montre votre grande ignorance de ce qui se passe dans notre pays ☺☺☺

Maintenant, si vos avez une solution qui permettrait d'arrêter et d'emprisonner des hommes violents, avant même qu'ils ne frappent quelqu'un, n'hésitez pas à le faire savoir ☺☺☺

4.Posté par polo974 le 06/09/2019 10:50

Un tribunal d'exception, et puis quoi encore...

Dans le genre populiste, ça y va ! ! !

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes