MENU ZINFOS
Zinfos974
Zinfos 974, l'info de l'ile de La Réunion
Alertes infos :
Société

Grand Raid : Je suis diabétique et alors?


Il y a un doyen de 77 ans, des jeunes, des prisonniers, des femmes, des chefs de service de Météo France, des athlètes de haut niveau, et aussi l’équipe du docteur Saïd Bekka. En ce moment même, Saïd Bekka médecin endocrinologue et diabétologue mais aussi un médecin du sport, un kinésithérapeute, un coach sportif accompagnent quatre de ses patients diabétiques sur les sentiers de notre belle île à la conquête de la "Diagonale des fous".

Par Melanie Roddier - Publié le Vendredi 24 Octobre 2008 à 07:43

On pourrait croire, pour certains d’entre eux, que le Grand Raid est un jeu d’enfant. Si, si… A voir leur palmarès, on peut légitimement le croire: En 1995, le docteur Bekka emmène ses patients au prestigieux marathon de New York. En 1996, ils partent pour l’ascension du Kilimandjaro. En 1998, ils sont six à se lancer dans la traversée de la Manche à la nage. En 2000, douze personnes participent à une étape du Tour de France (étape tirée au sort pour les amateurs). Les voilà partis pour 160 km de vélo et trois cols à franchir, dont le redouté Mont Ventoux. En 2002, le docteur Bekka et ses patients affrontent les températures extrêmes du Pôle Nord. Ils parcourent la banquise pendant cinq jours, à -40 degrés. En 2003, ils partent en Chine. Avec la coopération d’une équipe médicale locale et la participation de patients chinois, ils roulent en VTT sur 220 kilomètres sur la muraille de Chine. Enfin, dernier exploit en date: En 2005, ils se rendent au marathon des sables dans le désert marocain. En autosuffisance, les athlètes doivent parcourir 220 kilomètres à 45° le jour et 2° la nuit.
Les voilà au Grand Raid 2008, "dans une nouvelle aventure humaine où l’on ne peut plus vraiment parler de rapports médecin-patients mais de rapports amicaux", souligne Yves Cottereau, retraité et diabétique de type 2. Nouvel exploit tenté, tous les autres ont été couronnés de succès. Ce qu’ils redoutent le plus ? Les incroyables dénivelés de la course.
José Vincent a 47 ans, cela fait 24 ans qu’il est diabétique. "On nous a bien prévenus des gros dénivelés qu’il allait y avoir. C’est cela qu’on redoute pas mal", explique-t-il. Pour ce technicien supérieur en maintenance industrielle, la rencontre avec le docteur Bekka lui a permis d’accepter totalement sa maladie, au point qu’aujourd’hui sa sœur ironise: "Tu as de la chance d’être diabétique". Il le dit lui même, "il est vrai que je ne serai pas à La Réunion en ce moment, je n’aurais jamais autant voyagé dans ma vie si j’avais connu un autre parcours de vie".
Delphine Arduini, 30 ans, est diabétique sous insuline depuis l’âge de 16 ans. Elle a rencontré le docteur Bekka lors d’un salon du diabète, au stand "Diabète et sports extrêmes" récemment. "Moi je continuais à faire du sport de haut niveau mais c’était le flou artistique. Le docteur Bekka m’aide vraiment pour ma préparation, la gestion de mon effort", raconte la jeune femme qui a toujours cherché à aller de l’avant.
Jacques Semail, 55 ans, était marathonien. Il y a encore quelques années, il n’aurait pas cru qu’un jour il serait à La Réunion pour faire le Grand Raid car pour lui, l’annonce de sa maladie a été comme "un K.O en boxe. L’idée que tout s’arrête".
Le docteur Bekka, diabétologue et ancien médecin sportif s’est vite rendu compte que la plupart de ses patients diabétiques tenaient un discours très fataliste. La peur de faire des malaises, par exemple, est un des arguments qui freine les patients. "L’activité physique est un des piliers du traitement du diabète", assure pourtant le docteur Bekka. Il a voulu prouver à ses patients que tout est possible, même les exploits les plus fous. Message qui doit servir à tous: "l’idée n’est pas d’aller tous les jours défier le Kilimandjaro mais chacun peut, et doit, avoir une activité physique. On doit se connaître, connaître sa maladie et continuer ses activités sans que le diabète ne devienne un handicap" rappelle-t-il.
L’équipe arrivera au stade de la Redoute dimanche après-midi.




1.Posté par Hugues de "Dextro en Fête" le 03/04/2009 14:52

Félicitation.
On aimerait avoir vos témoignages lors d'une soirée sur ce thème sur le Tchat vocal pour diabètique de "Dextro en Fête".
Si l'un ou l'autre pouvait nous contacter pour nous consacrer une soirée, cela ferait beaucoup de bien aux jeunes diabétiques et cela leur donnerait beaucoup d'espoir.
Un simple micro est suffisant pour y parler, il n'y a aucun téléchargement.
N'hésitez pas à prendre contact avec nous.
http://dextro.fr
dextroenfete@free.fr

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie









Publicité


 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes