Faits-divers

Gouffre: Les circonstances troubles de la noyade d'une femme

Lundi 18 Décembre 2017 - 16:24

Gouffre: Les circonstances troubles de la noyade d'une femme
Une opération de secours a été menée ce lundi après-midi vers 15H au Gouffre de l'Etang-Salé.

Malgré un long massage cardiaque prodigué par les secouristes, une femme est décédée. Selon des badauds, la victime aurait été happée par une vague. Elle était avec son copain. Ce dernier aurait tenté de lui porter secours en se jetant à l'eau à son tour mais a pu remonter par ses propres moyens. La victime serait une touriste, toujours selon des personnes qui fréquentaient le site du Gouffre en milieu d'après-midi.

Le corps de la malheureuse a été ramené sur un jet ski par un maître nageur sauveteur du côté du petit port de l'Etang-Salé. A 18H10, les pompes funèbres sont arrivées pour procéder à la levée du corps.

Les circonstances du drame sont encore floues. Les MNS ont été appelés par le CROSS avec pour seule indication qu’une personne était tombée à l‘eau.

Un MNS s’est rendu en jet ski en 10/15 minutes vers un bassin naturel, le bassin sardine, qui se trouve côté du Gouffre. Le MNS qui a porté secours à la victime a pu récupérer le corps d‘une femme "d'une vingtaine d’années, a priori", selon les MNS. 

Avec les courants, difficile de savoir si elle se baignait dans le bassin sardine, selon le témoignage de ce MNS. L'enquête de gendarmerie ne fait que commencer. Le témoignage du copain de la victime sera précieux.

Gouffre: Les circonstances troubles de la noyade d'une femme
Zinfos974
Lu 17897 fois



1.Posté par Marie le 18/12/2017 16:38

mais ce n'est pas possible, entre les accidents voitures les noyés et les suicidaires....que des drames en cette fin d'année.....!

2.Posté par françois Bocquée le 18/12/2017 18:33

Désolé de "revenir à la charge" après la noyade quasi simultanée du paddler en lagon (cf mon post de ce jour sur zinfos). Ce type de vague brutale est pourtant connu. Mon autre post du 21 septembre faisait état des dangers inhérents pour les usagers du front de mer (cf. VAGUE SCELERATE du 21/09 sur ma page facebook). L'info préventive in-situ est probablement à revoir ! Condoléances aux proches.

3.Posté par JeanJean le 18/12/2017 19:13

Avant tout, toutes mes sincères condoléances à la famille et aux amis de cette jeune femme.

Mesdames et messieurs les journalistes, ne pourriez-vous pas, au moment où vous décidez de rédiger un article, discerner ce qui a réellement valeur d'informations et ce qui n'en a pas. J'illustre mon propos par le passage de cet article-là où vous mentionnez le fait que la victime était dénudée. Cela vous a fait plaisir de l'écrire ? Vous vous êtes dit que cela sera croustillant pour le lecteur ? Avez-vous simplement pensé que cette jeune femme est la femme d'un homme, la fille de parents, la soeur de frères ou de soeurs, la nièce d'oncles et de tantes, amie d'amis ou d'amis... qui la pleurent aujourd'hui. Alors, s'il vous plaît, mesdames et messieurs les journalistes...s'il vous plaît !

4.Posté par pjd974 le 18/12/2017 21:22

Totalement d'accord avec Jeanjean : éthique et décence !

5.Posté par 51889 le 18/12/2017 23:40

@ 3 et 4: je suis de tout coeur avec vous. Mais bon, faut pas exagérer tout de même: demander à des "journalistes" (qui n'est pas journaliste de nos jours?) de l'éthique et de la décence! Comme on dit en créole: on ne demande pas de l'eau bénite au diable ! Faudrait quand même rappeler à certains que la déontologie, ça n'est pas une maladie honteuse...

6.Posté par cyanure le 19/12/2017 05:14

Le fait de mentionner que la victime était nue vient simplement expliquer le titre de l'article: "circonstances troubles", en effet s'il s'agit d'un accident, on ne prend pas le temps de se déshabiller avant de se noyer.
La suite nous confirmera ou pas la pertinence de ce fait.

7.Posté par LLort le 19/12/2017 07:20

@3, 4 et 5 : à quel moment de l'article est - il mentionné que "la victime était dénudée"?
cessez de raconter (pour l'un) et de gober (pour les autres) , n'importe quoi .

8.Posté par calaya le 19/12/2017 10:38

à jeanjean post 3
qu'est ce que vous racontez ? il n'est pas du tout fait état de corps dénudé dans cet article ,c'est votre imagination qui vous joue des tours ..

9.Posté par JeanJean le 19/12/2017 22:54

@7 et @8. L'article a changé depuis et le passage que je mentionne a été supprimé et je m'en réjouis.

@5, à vous lire tout cela vous semble normal qu'il mentionne ce genre de détail. Si cela a de l'importance comme vous dites, ce n'est donc pas pour le quidam, mais plutôt pour ceux qui mènent l'enquête. En suivant votre ligne, les prochaines fois, on acceptera des faits comme : " L'accident de la route a été d'une telle violence qu'on lui voyait le caleçon, le slip, le string... ". Et on appellera cela de l'information, car cela peut avoir son importance.

10.Posté par foxtrot le 25/12/2017 06:31

Tj pour les journalistes. ...pour vous une touriste vie et travaille à la Réunion !!??
Vous êtes des top de la fausse informations.
Continuez comme ça vous resterez à zinfo 974.
Condoléance à la famille et son copain.
C'était une COLLÈGUE en or.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter