MENU ZINFOS
Faits-divers

Gouffre: Les circonstances troubles de la noyade d'une femme


Par Zinfos974 - Publié le Lundi 18 Décembre 2017 à 16:24 | Lu 18159 fois

Gouffre: Les circonstances troubles de la noyade d'une femme
Une opération de secours a été menée ce lundi après-midi vers 15H au Gouffre de l'Etang-Salé.

Malgré un long massage cardiaque prodigué par les secouristes, une femme est décédée. Selon des badauds, la victime aurait été happée par une vague. Elle était avec son copain. Ce dernier aurait tenté de lui porter secours en se jetant à l'eau à son tour mais a pu remonter par ses propres moyens. La victime serait une touriste, toujours selon des personnes qui fréquentaient le site du Gouffre en milieu d'après-midi.

Le corps de la malheureuse a été ramené sur un jet ski par un maître nageur sauveteur du côté du petit port de l'Etang-Salé. A 18H10, les pompes funèbres sont arrivées pour procéder à la levée du corps.

Les circonstances du drame sont encore floues. Les MNS ont été appelés par le CROSS avec pour seule indication qu’une personne était tombée à l‘eau.

Un MNS s’est rendu en jet ski en 10/15 minutes vers un bassin naturel, le bassin sardine, qui se trouve côté du Gouffre. Le MNS qui a porté secours à la victime a pu récupérer le corps d‘une femme "d'une vingtaine d’années, a priori", selon les MNS. 

Avec les courants, difficile de savoir si elle se baignait dans le bassin sardine, selon le témoignage de ce MNS. L'enquête de gendarmerie ne fait que commencer. Le témoignage du copain de la victime sera précieux.

Gouffre: Les circonstances troubles de la noyade d'une femme




1.Posté par Marie le 18/12/2017 16:38

mais ce n'est pas possible, entre les accidents voitures les noyés et les suicidaires....que des drames en cette fin d'année.....!

2.Posté par françois Bocquée le 18/12/2017 18:33

Désolé de "revenir à la charge" après la noyade quasi simultanée du paddler en lagon (cf mon post de ce jour sur zinfos). Ce type de vague brutale est pourtant connu. Mon autre post du 21 septembre faisait état des dangers inhérents pour les usagers du front de mer (cf. VAGUE SCELERATE du 21/09 sur ma page facebook). L'info préventive in-situ est probablement à revoir ! Condoléances aux proches.

3.Posté par JeanJean le 18/12/2017 19:13

Avant tout, toutes mes sincères condoléances à la famille et aux amis de cette jeune femme.

Mesdames et messieurs les journalistes, ne pourriez-vous pas, au moment où vous décidez de rédiger un article, discerner ce qui a réellement valeur d'informations et ce qui n'en a pas. J'illustre mon propos par le passage de cet article-là où vous mentionnez le fait que la victime était dénudée. Cela vous a fait plaisir de l'écrire ? Vous vous êtes dit que cela sera croustillant pour le lecteur ? Avez-vous simplement pensé que cette jeune femme est la femme d'un homme, la fille de parents, la soeur de frères ou de soeurs, la nièce d'oncles et de tantes, amie d'amis ou d'amis... qui la pleurent aujourd'hui. Alors, s'il vous plaît, mesdames et messieurs les journalistes...s'il vous plaît !

4.Posté par pjd974 le 18/12/2017 21:22

Totalement d'accord avec Jeanjean : éthique et décence !

5.Posté par 51889 le 18/12/2017 23:40

@ 3 et 4: je suis de tout coeur avec vous. Mais bon, faut pas exagérer tout de même: demander à des "journalistes" (qui n'est pas journaliste de nos jours?) de l'éthique et de la décence! Comme on dit en créole: on ne demande pas de l'eau bénite au diable ! Faudrait quand même rappeler à certains que la déontologie, ça n'est pas une maladie honteuse...

6.Posté par cyanure le 19/12/2017 05:14

Le fait de mentionner que la victime était nue vient simplement expliquer le titre de l'article: "circonstances troubles", en effet s'il s'agit d'un accident, on ne prend pas le temps de se déshabiller avant de se noyer.
La suite nous confirmera ou pas la pertinence de ce fait.

7.Posté par LLort le 19/12/2017 07:20

@3, 4 et 5 : à quel moment de l'article est - il mentionné que "la victime était dénudée"?
cessez de raconter (pour l'un) et de gober (pour les autres) , n'importe quoi .

8.Posté par calaya le 19/12/2017 10:38

à jeanjean post 3
qu'est ce que vous racontez ? il n'est pas du tout fait état de corps dénudé dans cet article ,c'est votre imagination qui vous joue des tours ..

9.Posté par JeanJean le 19/12/2017 22:54

@7 et @8. L'article a changé depuis et le passage que je mentionne a été supprimé et je m'en réjouis.

@5, à vous lire tout cela vous semble normal qu'il mentionne ce genre de détail. Si cela a de l'importance comme vous dites, ce n'est donc pas pour le quidam, mais plutôt pour ceux qui mènent l'enquête. En suivant votre ligne, les prochaines fois, on acceptera des faits comme : " L'accident de la route a été d'une telle violence qu'on lui voyait le caleçon, le slip, le string... ". Et on appellera cela de l'information, car cela peut avoir son importance.

10.Posté par foxtrot le 25/12/2017 06:31

Tj pour les journalistes. ...pour vous une touriste vie et travaille à la Réunion !!??
Vous êtes des top de la fausse informations.
Continuez comme ça vous resterez à zinfo 974.
Condoléance à la famille et son copain.
C'était une COLLÈGUE en or.

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes