Courrier des lecteurs

Glyphosate : Nicolas Hulot propose un renouvellement limité à trois ans

Mercredi 25 Octobre 2017 - 14:13

Le ministre de la Transition écologique espère une reconduction a minima de l'autorisation du glyphosate en Europe, dans tous les cas "en dessous de cinq ans". Son autorisation dans l'Union européenne expire à la fin de l'année. 

La Commission européenne s'oriente vers une nouvelle autorisation limitée de l'herbicide, et Nicolas Hulot, opposé à l'utilisation du glyphosate, tente de limiter au maximum la durée d'un tel renouvellement dans l'UE, et avoir un délai pour trouver des alternatives. Ce produit est en effet soupçonné d'être cancérigène. Or les alternatives existent déjà, d’une part, et d’autre part, Pays-Bas et Autriche se sont prononcées pour la suppression immédiate de cet herbicide. Pour cette suppression, il faut que 12 pays représentant 65% de la population européenne se prononcent dans ce sens : nous sommes loin du compte.

La France a affirmé qu'elle voterait mercredi contre le renouvellement pour dix ans de l'utilisation de l'herbicide, soit la durée proposée par la Commission européenne après avis de l'Agence européenne pour la sécurité des aliments (Efsa), qui a classé, elle, l'herbicide comme non-cancérigène. 

Nicolas Hulot dit sur RTL le 23/10/17 : "Je ne suis pas trop inquiet. Je n'imagine pas [...] qu'on autorise pour dix ans. Je n'imagine pas une seule seconde. [...] En ce qui me concerne, ce sera, je l'espère largement en dessous de 5 ans", a-t-il ajouté. "Ce qui m'intéresse, c'est tout ce qui se fait dans la fenêtre du quinquennat.", a-t-il dit. 

Le ministre de l'Agriculture Stéphane Travert s'est prononcé pour une nouvelle homologation du glyphosate pour une durée de cinq à sept ans. Nicolas Hulot s'en remet à l'exécutif, dont l’arbitrage devient dès lors essentiel.

Et 54 des 310 députés LREM ont demandé dans une tribune au Monde l'interdiction le plus rapidement possible du glyphosate dans l'Union européenne, au nom de « la santé de tous ». 

Le gouvernement a confirmé fin septembre son intention de réduire progressivement l'utilisation agricole de l'herbicide le plus vendu au monde. Il n'a pas défini de stratégie de remplacement ni de date butoir à son utilisation. 

Le glyphosate suscite la controverse en Europe, notamment en ce qui concerne les risques de santé. Le Centre international de recherche sur le cancer (dépendant de l'OMS) l'a classé « cancérigène probable » en 2015. Les agences européennes, l'Efsa et l'Echa, n'ont pas fait ce choix. Le film documentaire de Marie-Monique Robin, sorti sur ARTE le 17 octobre et encore visible deux mois sur le site de la chaîne, est pourtant explicite. Mais lorsque l’on sait que ce qui motive les choix des agences européennes est dicté par le lobby de l’industrie agro-pharmaceutique, on ne peut qu’être inquiet… Résultat : prolongation de 5 à 7 ans l’utilisation de cette molécule en Europe. Rendez-vous à Alternatiba péi, les 25 et 26 novembre, au Parc de La Trinité, à Saint-Denis. Nous en reparlerons.
Dr Bruno Bourgeon, président d’AID
Lu 635 fois



1.Posté par margouillat974 le 25/10/2017 15:22

Le glyphosate est un poison pour l'eau, la terre, l'humain, la flore et la faune: pourquoi attendre encore pour l'interdire?

2.Posté par JORI le 25/10/2017 15:42

"Résultat : prolongation de 5 à 7 ans l’utilisation de cette molécule en Europe", qu'en savez vous puisque le vote a été remis à plus tard??.

3.Posté par margouillat974 le 25/10/2017 16:52

Je me souviens très bien comment cette molécule a été vendue à mon père, dans les années 70 : plus besoin de désherber avec le petit plus: tu achètes tes plants chez Bekenkamp, livraison gratuite à partir de 500 plants ; aucune réminiscence, on peut repiquer n'importe quel plant sans l'ennui de mauvaises herbes.
Sauf que : plus de fabrication "maison" de plants, les plantes qui arrivent à maturation, donnent des graines stériles et une " bronchite aigüe chronique" que les médecins "modernes" ont attribué à du tabagisme passif! (pour un homme qui avait arrêter de fumer le cigare depuis 25 ans!

4.Posté par jenny le 25/10/2017 17:57

Comprendre l'évolution de l’agriculture vis a vis de la démographie . La France compte encore aujourd’hui 515 000 exploitations agricoles, mais en 20 ans, leur nombre a baissé de plus de la moitié, ce sont les secteurs laitiers, de la polyculture et du poly-élevage qui ont subi les plus fortes baisses.( Il y avait 2.300.000 exploitations agricoles il y a 60 ans). Les petites exploitations restent néanmoins, les plus nombreuses mais leur part s’est réduite de 10 points en 20 ans. Ce sont ces petites exploitations qui sont bien sûr le plus en danger, et qui vont continuer à disparaître en silence.Si on s’intéresse à l’écologie, et a l’entretien des terres, en deux décennies, la superficie agricole utilisée des exploitations a perdu près de 1,7 millions d’hectares (Superficie de la France : 67 millions d’hectares) je conseille la lecture du billet de @bernard jomard sur son blog http://bernard-jomard.com/2016/02/08/comprendre-la-crise-du-business-agricole/

5.Posté par klod le 25/10/2017 20:52

combien de temps durera mister Hulot face aux lobbies productivistes ? bon courage à lui !

6.Posté par margouillat974 le 25/10/2017 23:42

Nicolas Hulot appliquera les directives de Bruxelles : il n'est pas là pour rendre le monde plus sain, mais pour nous faire accepter en douceur la destruction des écosystèmes et de l'agriculture saine, sous prétexte du productivisme nécessaire à l'alimentation mondiale. Encore une fable que nous ingurgitons sans nous poser de question, pourtant, à voir les tonnes de production agricole jeter à la mer ou dans les incinérateurs, je me demande où est le bénéfice de cette surproduction.

7.Posté par GIRONDIN le 26/10/2017 08:05

C'est la cacophonie au gouvernement, certains parlent de 3 ans, d'autres 5 et les derniers 7!

L'un des pires étant le pathétique ministre de l'agriculture :

https://www.franceinter.fr/emissions/l-invite-de-8h20/l-invite-de-8h20-25-octobre-2017

8.Posté par VIEUX CREOLE le 27/10/2017 11:49

DOCTEUR BRUNO BOURGEON ,GRÂCE A LA PRESSE , JE SUIS RÉGULIÈREMENT VOTRE ACTION DANS UN DOMINE QUE VOUS CONNAISSEZ BIEN : LE DOMAINE MÉDICAL ET VOUS FÉLICITE POUR VOTRE DÉTERMINATION ! !
- lI y a quelques jours je félicitais aussi le Parlementaire Youssouf Omarjee d'intervenir pour obtenir rapidement l'interdiction du glyphosate en Europe , donc en France ... CE COMBAT DEVRAIT ÊTRE MENÉ dans la monde entier ... J écrivais alors ce qui suit !

- IL FAUT SAVOIR QUE LE SKRI -LANKA , ÎLE DE SUPERFICIE ASSEZ MODESTE du sous- continent indien ( 1 / 9é de la superficie de la France hexagonale ) INTERDIT- depuis deux ou trois ans - l'utilisation DU ROUND-UP ( "Reporterre " quotidien écologique du 03/ 2106 ) !! Le Chercheur de l'université skri -lankaise Channa Janna Sumanaa a su convaincre le Gouvernement de son pays qu'il était urgent de prendre des raisons sanitaires sérieuses ... Non seulement le round-up empoisonne le sol pendant un temps plus ou moins long mais est la cause de maladies rénales ... Par lui-même ,il ne serait pas pas néphrotoxique . écrit " Reporterre ".. Mas , quand il se combine à l'eau plus ou moins calcaire et à de l'engrais ,le glyphosate deviendrait extrêmement toxique pour les reins! !!!

- Ce qu'un pays de la taille du Skri- Lanka a réussi à obtenir , il est incompréhensible que des Pays comme la Grande Bretagne ,l'Allemagne , la FRANCE , et surtout L'EUROPE... SOIENT INCAPABLES DE LE FAIRE !!!
- MAIS C'EST CELA AUSSI " LE CAPITALISME ET L’ULTRALIBÉRALISME" ( défendus par des lobbies puissants comme vous le soulignez ) !!!

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous servirons à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie

Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 19 Mai 2019 - 11:07 Macron, "l'enfant roi"?