Faits-divers

Gites larvaires, risque d'incendie...Sautron pneus poursuivis pour mise en danger d'autrui

Vendredi 13 Décembre 2019 - 14:21

En octobre 2018, les gendarmes du Tampon avaient relevé 35 infractions au code de l’environnement
En octobre 2018, les gendarmes du Tampon avaient relevé 35 infractions au code de l’environnement
Après s’être présentés devant le tribunal de commerce mercredi, leurs entreprises en redressement judiciaire, les gérants de Sautron pneus comparaissaient hier devant le tribunal correctionnel de St-Pierre. Il leur est reproché le stockage de plus de 100m3 de pneus usagés sur différents sites malgré de nombreux avertissements, mettant en danger leurs employés et le voisinage. 

En août 2018,  en pleine épidémie de dengue de niveau 4, les gendarmes du Tampon font les premières constatations. Selon les employés, le ramassage n’est plus fait depuis un an. Eux sont en première ligne face à la dengue. Accompagnées d’agents de la DEAL, les forces de l’ordre reviendront à plusieurs reprises pour observer que les volumes sont toujours aussi importants. Les sociétés Sautron pneus sont finalement mises en demeure quelques mois plus tard. Pourtant rien n'est fait. Les gérants, William et son épouse Yvette sont finalement placés en garde à vue. 

Au total, ils sont poursuivis pour six délits et 11 contraventions de classe 5. "Avant de passer en correctionnelle, il y a eu le dialogue", a rappelé le vice-procureur Benoit Bernard. "La lutte contre la dengue ne concerne pas seulement la gramoune qui doit vider l’eau sous son pot de fleurs. C’est l’affaire de tous et notamment des professionnels". Plusieurs plaintes avaient été déposées par le voisinage qui s’inquiétait aussi du risque incendie. 

De mauvais choix dans un contexte hautement concurrentiel

"Il n’y a pas eu volonté de mal faire, juste une impossibilité de faire" , ont fait valoir leur conseil Me Remi Boniface et Me Francis Cheung-Ah-Seung. À la barre, c’est l’émotion qui règne. Le couple est visiblement affecté par l’enchaînement des procédures judiciaires. Quand Wiliam Sautron reprend l’activité, les affaires marchent bien. Un puis deux, trois…jusqu’à dix, les centres de pneumatiques fleurissent sur l’île.

Son épouse devient gérante, mais juste sur le papier. "Je vais à la Poste, à la Banque", a-t-elle décrit. "Je suis plus une femme d’intérieur, pas une femme d’affaires". En 2014, les affaires déclinent. William Sautron fait de mauvais choix dans un contexte hautement concurrentiel. Pour payer ses employés, charges sociales et fiscales, il décide de ne pas honorer sa dette de 107 000 euros auprès de l’AVPUR, l’une des deux seules structures de l’île agréées pour collecter et valoriser les pneumatiques usagés. Conséquence: les pneus s’amoncellent inexorablement.

Au regard des faits, le parquet a requis 6 mois de prison avec sursis, 40 000 euros d'amende dont 30 000 de sursis, 11 contraventions de 500 euros et à l'appréciation du tribunal l'interdiction de gérer contre William Sautron. Son épouse risque le paiement de 11 amendes de 500 euros et l’interdiction définitive de gérer. 15 000 euros intégralement assortis de sursis et 3 000 euros de sursis d’amende pour les contraventions de 5e classe ont été requis à l’encontre des deux sociétés Sautron pneus Tampon et Trois-Mares.

Aujourd’hui alors qu’une restructuration se profile, deux centres vont devoir fermer leur porte. Il pourrait s’agir des deux sites sur lesquels le stockage des pneus usagés va encore au delà de la limite réglementaire. La défense a plaidé la relaxe. Le verdict est attendu pour le jeudi 19 décembre prochain.
Lu 4294 fois
Prisca Bigot
En charge de la région sud de l'île, j'ai la main verte, le pied marin et la tête dans les nuages.... En savoir plus sur cet auteur




1.Posté par Pascale le 13/12/2019 16:08

Je ne prends pas la défense de ce monsieur, mais dites moi les maires des communes qui laissent leurs poubelles dégueulasse s'entasser pendant des mois sans lever le petit doigts sont ils aussi poursuivis pour la mise en danger de la vie d'autrui a cause de l'augmentation de la population de rats???

2.Posté par Veridik le 13/12/2019 16:22 (depuis mobile)

Ils écouteront sûrement plus que le Mongin

3.Posté par Veridik le 13/12/2019 20:13 (depuis mobile)

Ecoperont *

4.Posté par Ti Tangue zilé zone le 14/12/2019 07:37 (depuis mobile)

Et pour les embouteillages dus à des manifestations qui empêchent les secours d’arriver à temps ? Y a t il mise en Danger d’autrui ? LOGIQUEMENT SI SAUTRON EST CONDAMNÉ...les pseudos organisateurs le devraient également À BON ENTENDEUR....

5.Posté par TICOQ le 14/12/2019 07:46

Boycott total de cette enseigne, c'est le seul moyen de se débarrasser des pollueurs.

6.Posté par Yabeleso le 14/12/2019 08:23 (depuis mobile)

J'ai rencontré ce Monsieur un jour il est travailleur et trés humble je ne comprends pas qu'on puisse le condamner à ce point. D'ailleurs que dire du monopole des 2 recycleurs!!!

7.Posté par TICOQ le 14/12/2019 11:06

On n'est plus en 1970, la concurrence est là pour l'achat et le montage des pneus.

8.Posté par Carlota porsa le 14/12/2019 14:24

Ne touchez pas à celui du chaudron, il est sympa et nous laisse à dispo gratuitement plein de vieux pneus à brûler à chaque coup de torchon dans le quartier.

9.Posté par Clown le 15/12/2019 06:56 (depuis mobile)

L etat lui a tous les droits et bien sur ne rigole pas surtout quand on lui dois du blé.....pas de morts ni de blessé mais la sanction sera tenue....merci l'état qui fait si bien respecté la loi

10.Posté par Raasimanda le 15/12/2019 07:34

C'est vrai il y a à redire sur le procès concernant Mongin, le gars travail illégalement et gagne plus de 120 000 € et il est condamné à 10 000€ d'amende ...
Pour moi une vraie justice c'est prendre les 120 000 € + l'amende.
Nous devrions créer un site et montrer les erreurs de justice à la Réunion. Je ne suis pas spécialiste d'ordinateur, mais en 2020 je vais m'y attacher. On ne commente pas les jugements de la justice , je m'en fou !!!

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie