Culture

Gilette Aho lance un grand concours d'écriture très original

Mercredi 22 Novembre 2017 - 15:38

Véritable vedette nationale du petit écran, la Réunionnaise Gilette Aho est une pionnière... Elle fut la première femme de couleur à l'écran en France, un métissage qui tout de suite a séduit les Français. Elle revient aujourd'hui avec un projet loin de la télévision, centré sur l'écriture et sur son île qu'elle aime tant. Le fil conducteur du concours : piloter Madame Desbassayns et sa fidèle servante sur notre île.


Pouvez-vous nous présenter ce projet ? 

Il s’agit d’une action autour de l’écriture. Ecrire une lettre à un personnage du passé. Une lettre courte (200 à 400 mots). "Ecrire c’est vider son sac sans être interrompu". Il est intéressant de pénétrer dans "l’espace intérieur" des Réunionnais. A travers cette action, il n’est pas question d’invectiver, encore moins de vanter un personnage. L’écriture est une invitation "au recueillement", à l’audace et c’est aussi un travail manuel… 

A qui s’adresse-t-il ? 

Aux intrépides, aux généreux, à celles et ceux désireux de participer à une action autour de l’écriture. 

Comment l’écriture est-elle devenue une telle évidence pour vous? 

L’écriture, tout comme la lecture, m’accompagne depuis toujours. Pour preuve, j’en ai fait mon métier. A travers ce concours, je souhaite partager ma passion. Tout comme un passionné de la cuisine, de la couture et même de jeux vidéos partageant son centre d’intérêt avec d’autres. 

Madame Desbassayns, une provocation ou une réhabilitation? 

Ni l’une, ni l’autre. Nous (les membres de l’association pour promouvoir l’écriture et la lecture) cherchions un personnage "féminin" si possible et du passé. Il y en avait pas mal. Nous nous sommes arrêtés sur Madame Desbassayns. Il est intéressant de savoir ce que les gens pensent de ce personnage emblématique de l’Histoire de La Réunion.   

Qui est ce personnage à ses côtés? 

Madeline accompagne Madame Desbassayns dans ce retour imaginaire à La Réunion. C’est une personne qui travaillait sur la propriété de la famille Desbassayns. Je l’ai découverte dans l’ouvrage que Jean François Sam Long a consacré à Madame Desbassayns. 

Le scénario est posé : voilà deux dames (deux gramounes) arrivées à l’aéroport de La Réunion, elles attendent quelqu’un pour les faire visiter l’île. Qu’est ce que les participants vont "concocter comme programme touristique" ?   

Qu’espérez-vous de ce concours d’écriture tellement original à La Réunion? 

Nous sommes dans la perspective. Nous ne savons pas si le public va être sensibilisé par une action d’écriture liée au passé. Le monde de l’image et du texto a pris les rênes dans la société. Albert Jauze le président du jury a insisté pour que le concours soit ouvert aux jeunes de 14-18 ans. Nous verrons dans quelques semaines. Une chose est sûre, les meilleures lettres seront rassemblées dans un ouvrage dédié à Madame Desbassayns. 

Y aura-t-il une deuxième édition? 

Effectivement une seconde édition est programmée l’année prochaine. 

---------------

L'Association pour Promouvoir la Lecture et l'Ecriture, en partenariat avec Zinfos 974, présente ce premier concours en collaboration avec XL Airways, la librairie Gérard et Cap Méchant.

La lettre est à adresser à Madame DESBASSAYNS. 
Madame Desbassayns vous a écrit : elle vous annonce son arrivée à La Réunion. Accompagnée de son auxiliaire de vie Madeline (esclave affranchie), elle vous demande d’être leur guide lors de leur séjour dans l’île. Toutes deux souhaitent retrouver les traces de leur passé. Vous acceptez d’être ce guide. Vous leur proposez un programme digne des personnages de votre imagination. Vous commencerez votre lettre par : 

Mesdames, je serai à l’heure de votre arrivée. Je vous attends. Il faut que je vous dise… 

La lettre sera rédigée en français ou en créole sur une feuille A4 recto - dactylographiée - Times New Roman - Corps 12 - 200 mots minimum - 400 mots maximum— Intervalle 1,5 (fichier PDF exclusivement).

La lettre sera une œuvre originale dont le participant est le véritable auteur et libre de droits. La lettre ne comportera aucun élément permettant d’identifier son auteur. La lettre sera postée exclusivement à l’adresse suivante : ecritureetlecture@orange.fr 
Le nom, l’adresse mail ainsi qu’une adresse postale et coordonnées téléphoniques seront à préciser dans le message d’envoi. Un accusé de réception sera envoyé automatiquement. Une seule lettre sera acceptée par personne et pour toute la durée du jeu. Les lettres ne seront, en aucun cas, restituées à leurs auteurs.  

Les critères d’appréciation seront les suivants : 
· les connaissances historiques autour de Madame Desbassayns et de son environnement. 
· la qualité rédactionnelle ainsi que son originalité et son rythme.  

Catherine RONIN
Lu 4757 fois



1.Posté par yabos le 22/11/2017 18:12

Au delà de la personne qui mérite notre respect comme tout être humain. Ne tombons pas dans la démesure et donc le ridicule . Une vedette Nationale?? Et, pourquoi pas internationale pendant qu'on y est. Une bonne présentatrice de télévision comme tant d' autres., sans plus. Arrêtons de tomber dans la démesure et donc dans le ridicule. Pourquoi à tout prix vouloir faire de La Réunion et de ses enfants, le nombril du monde au nom du syndrome des Îles. Soyons à notre juste place et revenons au sens de la mesure. J'ai dit.

2.Posté par Jules Bénard le 22/11/2017 18:44

Bonne chance.
Si cela incite les jeunes à revenir vers le livre, j'approuve pleinement.
Bravo Gilette.

3.Posté par klod le 22/11/2017 19:44

Gilette , tes articles sont supers , ce que tu fais , sans doute , bravo et bonne continuation .

4.Posté par margouillat974 le 22/11/2017 21:12

Ouais, c'est ça : réécrivons l' histoire et soyons impitoyables envers les oppresseurs!

5.Posté par Kayam le 22/11/2017 21:14

"Mesdames, je serai à l’heure de votre arrivée. Je vous attends. Il faut que je vous dise… " :

Kan marmay ici té gainlle lo kou té kri : l"assaaaaasssssssin Madame DESBASSSSSAYNS !!....Moman !! moman !! pardon moman... arète tape a mwin !! ...

---
Sinon c'est intéressant. Mais après, publiez la lettre lauréate...qu'on puisse en profiter.

6.Posté par hermine le 23/11/2017 09:59

Tout à fait d'accord avec Post 2.


7.Posté par PEC-PEC le 23/11/2017 12:43

Très belle initiative de Gilette, qui montre bien qu'elle n'a pas été que la belle dans l'étrange lucarne, mais qu'elle a toujours eu un vrai projet valorisant pour son île et sa jeunesse. Bravo.
N'en déplaise à yabos....Gilette elle s'est faite toute seule et je peux vous assurer qu'elle a surement été la réunionnaise la plus connue en métropole, avant Jackson ou Dimitri...

8.Posté par Bois Rouge le 23/11/2017 14:46

Avant quelle date la remise du manuscrit?

9.Posté par Je pense Je suis le 23/11/2017 15:21

Belle initiative, bravo! Les jeunes, les adultes, l'écriture, le passé, l'histoire de notre péi, l'imagination, la création, la culture: tous les ingrédients y sont.
Mes vœux de succès!

10.Posté par Grangaga le 26/11/2017 02:37

"Mesdames, je serai à l’heure de votre arrivée. Je vous attends. Il faut que je vous dise… " :
Koman mi parr' dirr' a zot' sa..............
_Bin, anvoy'll' a lu dan vott' gro kréol' ma fy!!!!!!!!!! Y di a mwin, Fanny.
Evidement. Avant de partir d'ici, c'est bien ainsi que zot' té y kozé.
D'otan pliss'.......l'ortograff' là, lété pa zot' forr'. Ek' sa, si té y ar'mètt' l'ak'san Man'zèl' Mad'linn', ke té y ékri konm' li té y prononss'.........dizon monmon !!!!!!!!!!!!!!!!
Morr' de rirr'.......mwin té oblizé d'kassiètt'......si té y domann' a mwin, kissa lété fanm' là, mwin té y di non, mi koné pa li , mwin............
La pa tou sa, y fo mi sa trapp' deu vié fanm' là.........

Arr' wi !!!!!!!!!!!Mi voulé dirr' a zot'.....atann' pa warr' a mwin, èk' in twal' do pin, sanm' in kordon morèss'......
Mwin lé fou !!!!!!!!!! Y vé fé rantt' a mwin l'azil' lo deu vié toké. Ti di pa y di a mwin, vyin an....téni d'épok'.
Oté !!!!!!!! Mwin lé nwarr' d'akorr', mé mwin lé pa lo pli vilin mounn' si la tèrr' Bon Dié la ossi kantt' mèm'.
Arivv' a zot', èk' zot' kaplinn' konm' bann' z'Amiss' là, si zot' y vé .....(si ti wa oté!!!! Lé a l'èrr' amérikènn' a zot' ossi !!!! Mi d'mann' si lé pa in pé.....zot' y konpran a mwin là, deu fanm' y fé pa in pa san Bata).
Mé krwa pa zot' y sarr' warr' a mwin èk' deu trwa dalon Drénaza, sanm' in sièz' a portèrr' dovan l'aréoporr' la katipal' là souplé.
Na lontan z'ès'klavv' lé morr' té !!!!!!!!

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 17 Octobre 2018 - 09:11 Calogéro "Liberté Chérie Tour"