MENU ZINFOS
Gilets Jaunes

Gilets jaunes : Le message de Vanessa Miranville


Par Zinfos974 - Publié le Samedi 24 Novembre 2018 à 12:38

"Un appel du coeur à l'implication de long terme pour l'intérêt commun, c'est celui que j'ai envie ce soir de lancer à tous les "gilets jaunes" comme à tous les citoyens et notamment à tous les jeunes réunionnais, l'avenir de cette île.

J'ai envie de dire sous forme de boutade qu'on n'est jamais mieux servis que par soi même et que si on n'est pas satisfait de la façon dont les élus gèrent (et nous y compris!) , alors non seulement il faut leur demander de changer leur façon, mais pourquoi pas se présenter aux prochaines élections municipales, départementales, régionales..., pour faire les choses d'une autre manière ?

Apres tout, pas d'études ni de diplôme pour être élu, tout le monde a sa chance, et nous sommes la preuve qu'avec de la motivation et de l'organisation, tout est possible !

Alors, qui est prêt à se lancer?

Qui sait, un prochain(e) Président(e) de la République sera peut être un jour un Réunionnais ! 

En tous les cas, je sais que le peuple réunionnais est un peuple résilient, la preuve en est dans notre histoire, que de chemin parcouru en un temps finalement très court, celui d'une mémoire d'homme!J'ai l'intime conviction que nous saurons rapidement nous relever de cette épreuve et, en nous appuyant sur nos forces et nos richesses, continuer notre avancée vers plus de bien-être pour tous.

Je terminerai avec ma réflexion concernant les jeunes réunionnais qui depuis ces derniers jours ont dépassé toutes les limites (et je leur adresserai un message video sur facebook où je sais que j'ai plus de chance qu'il soit entendu par eux !)

La Jeunesse est l'âge où normalement on a plein d'espoirs et de rêves sur l'avenir, où on décide de ce qu'on veut faire dans la vie et de qui on veut être dans la Vie.

La Jeunesse est l'âge où l'on a envie de tout, sans limite et sans barrière.

Mais c'est aussi l'âge où on devient adulte, où l'on apprend que l'on ne pourra pas faire, être ou avoir ce qu'on voulait, sans frustration ni amertume. Et que finalement ce dont on rêvait au départ n'était peut-être pas ce qui nous rend vraiment heureux, et qu'il y a une meilleure façon pour nous d'exprimer notre plein potentiel, ce qui nous rend unique sur cette Terre.

Personnellement, j'avais rêvé pendant 10 ans (de 15 à 25 ans) d'être professeur d'université en métropole ou même à l'étranger...et puis la réalité d'un concours manqué, puis d'un poste en métropole non obtenu et enfin d'un poste au lycée non obtenu, m'ont finalement fait aller vers la politique et aujourd'hui ma place de maire! Au final, toutes ces déceptions et frustrations successives m'ont sûrement amenée exactement là où je devais être...

En tous les cas, ce message, je le passe dès que je peux aux Jeunes : "cherchez au fond de vous-même qui vous voulez être, ce qui compte vraiment pour vous, et trouvez en vous le courage et la confiance pour aller vers cet objectif."
Ce n'est pas de posséder telle ou telle chose qui nous rend profondément heureux, car la satisfaction matérielle ne dure que très peu de temps.

Un petit penseur en herbe de primaire a réussi à le formuler comme ceci en atelier philo : "en fait, quand on a ce qu'on veut, on n'est pas vraiment heureux parce que du coup, on veut autre chose et ça n'en finit jamais. Alors autant apprendre à être heureux avec ce qu'on a déjà." Et découvrant que Socrate avait développé la même idée dans l'Antiquité, d'ajouter : "Je suis content que Socrate pense comme moi!" La vérité sort de la bouche des enfants, n'est ce pas?

Il me semble important qu'on comprenne les actes des Jeunes sans pour autant les excuser, et qu'on se responsabilise tous en se disant qu'une Jeunesse à la dérive est le signe d'une société qui n'a pas su collectivement leur donner un meilleur modèle, que celui de la société de consommation, de l'illusion que réussir dans la vie c'est pouvoir satisfaire toutes ses envies et immédiatement... 

On me dira à juste titre qu'il est bien difficile quand on n'a pas l'environnement (social, familial, amical...) propice de s'en sortir et d'être capable de faire ce que je décris au dessus.

C'est vrai, et il n'y a pas de solution miracle à cela malheureusement. Mais je suis convaincue que pour certains, il suffit d'une rencontre, d'une personne (un prof, un éducateur de rue, un médiateur, un "Grand frère") pour leur faire prendre conscience et évoluer.

Et nos actions de médiation de Proximité faites par des gens vraiment impliqués ont l'air de le prouver ces derniers temps, vu que le quartier de Moulin Joli par exemple où cette médiation est la plus aboutie ne connaît pas d'événement majeur de violence, malgré le nombre important de Jeunes et la proximité avec les violences du Port. 

Il faut donc mettre le maximum de ces personnes qui "changent la vie" (dixit Goldman!) sur la route de ces Jeunes, pour favoriser le "déclic".

De toute façon, il me semble indispensable de responsabiliser les jeunes, en les accompagnant du mieux possible au quotidien, en les aidant à croire en eux-mêmes , en leur potentiel, en leur capacité de s'en sortir la tête haute.
Car avec de la confiance en soi, on est capable de déplacer des montagnes, et si on ne devait offrir à nos Jeunes une seule chose, pour moi ce serait celle là.

Car d'elle découlent les autres qualités nécessaires à la réussite : le goût de l'effort, l'audace, l'optimisme...
En résumé : croire en soi, oser, et persévérer à viser la lune pour atteindre au moins les étoiles ! 

Ce que j'ai envie de dire à ceux qui cassent, brûlent et pillent ces derniers jours : 
" Nous comprenons votre colère et votre frustration de voir tous ces objets dans les vitrines sans y avoir accès.
Mais voler ne vous rendra pas heureux. Brûler ne vous mènera nulle part.
Casser ne vous avancera a rien.

Au contraire, les collectivités devront dépenser pour tout remettre en ordre, et ce sera autant d'argent qui ne sera pas mis dans le sport, la culture, les actions de proximité ...
Évacuez votre colère, mais sur des terrains de sport ou dans un studio de musique. 
Exprimez votre frustration, mais avec des mots, dans du slam, du rap, tout ce qui vous parle.
Et enfin échangeons, essayons de nous comprendre, faisons un pas les uns vers les autres pour trouver des solutions ensemble. Aidez nous à vous aider."

Vanessa Miranville,
Une simple Citoyenne devenue maire
pour agir et oser La Réunion de demain




1.Posté par Barzour le 24/11/2018 13:11 (depuis mobile)

A rapprocher de l’article « Les masques tombent : Les maires mettent la main sur le mouvement des Gilets jaunes ». Chacun sa garde récupérer le mouvement

2.Posté par cmoinaussi le 24/11/2018 13:25

elle boit ou elle fume la pauvre ?????

3.Posté par JORI le 24/11/2018 13:27 (depuis mobile)

Parce que les jeunes qui cassent ou qui cherchent la confrontation avec les forces de l'ordre n'auraient pas selon vous confiance en eux??. Des gilets jaunes qui contrairement à ce que vous dites ne veulent pas se contenter du peu qu'ils ont non plus

4.Posté par Veridik le 24/11/2018 13:29 (depuis mobile)

Mais madame , ce n'est pas l'élection qui intéresse le peuple , mais les décisions.
A bas l'oligarchie , le pouvoir doit revenir au peuple

5.Posté par Marie le 24/11/2018 13:54 (depuis mobile)

Ah bon , ou la pas trouvé travail et ou la barre en politique, Hum interresant .Et les autres de vos collègues politiciens , c est le même cursus .
Est ce grave ou lamentable ou inquiétant, ?

6.Posté par Rabas le 24/11/2018 14:22

Belle intervention madame Miranville.

7.Posté par N'importe quoi le 24/11/2018 14:27 (depuis mobile)

La démocratie est confisquée par les élus en place ,entretenant une réserve électorale alimentaire payée par les contribuables, un maire est battu s''il perd ses employés qui lui donnent un sacré avantage avec leurs familles.

8.Posté par Kifkif le 24/11/2018 14:35 (depuis mobile)

C est trop beau. J ai envie de chialer tiens.

9.Posté par philousophe le 24/11/2018 14:54

Un élève n'apporte pas de jugement sur la leçon du maitre mais à une soif d'apprendre : à quand un discours sur les embauches familiaux, les collaborateurs de cabinet à tire-larigot, sur les dépenses fastueuses ...…….des élus ? Pourquoi systématiquement utiliser le plafond prévu par la loi pour le nombre d'adjoints, membres de commisions …….l'organe créant la fonction !

10.Posté par pompe a fric le 24/11/2018 15:02

quelle arrogance????????? ET bien c'est vous la prochaine présidente de la république qui sait ! en réponse avec votre résumé narquois et arrogant envers la jeunesse réunionnaises..........VOUS étiez écolo aujourd'hui vous détruisez les lataniers de votre commune pour courir vers l'argent de la région ,vous avez aucune morale a faire a la jeunesse réunionnaise ,ce n'est pas parce que vous avez réussi vous vous prenez comme le roi du soleil macron ,votre texte est de la meme mentalité de l'aristocratie bourgeios macron.

11.Posté par " VIEUX CREOLE " le 24/11/2018 15:10

MADAME MIRANVILLE . . . JE SUIS DE CEUX QUI ONT APPLAUDI APRÈS VOTRE ÉLECTION A LA TËTE DE LA COMMUNE DE LA POSSESSIVE . . . .J' ai applaudis aussi quand vous avez pris certaines décisions qui me semblaient aller dans le bons sens , bien que 'n 'habitant pas votre Commune ! être Maire n'est certainement pas une sinécure ! ! ! ! Mais je n'ai toujours pas compris comment vous avez pu vous aligner derrière celui qui dirige et gère la R.UP -RÉUNION comme à une l'époque (qu'on aurait pu croire révolue) où le copinage ,la politique des p'tits copains entre eux ,des magouilles évidente,s de dépenses ( et même de "généreux cadeaux ) inconsidérées , de comportements népotiques ,"familliocratiques " . . .

-MÉFIEZ- VOUS MADAME ! LA POLITIQUE PEUT AUSSI CONDUIRE A DES DÉRIVES REGRETTABLES AUXQUELLES ON NE PENSAIT PAS SUCCOMBER !!!

12.Posté par Ferme la Vanessa le 24/11/2018 15:45 (depuis mobile)

On va te déloger. Alors commence à la fermer . Marre de ton avis inutile

13.Posté par Moi moi moi.... le 24/11/2018 16:45 (depuis mobile)

Quel intérêt ce genre de texte complètement perché ? A part moi moi moi...je m’ecoute parler et un jour je serais présidente! Madame Miranville, svp taisez-vous!

14.Posté par La Donneuse de leçon et l''Inéligible!! le 24/11/2018 16:59 (depuis mobile)

Quelle donneuse de leçon, notre Miss ZUMBA arrogante et autoritaire. A ses côtés, la crème de ses affidés dont la toute nouvelle Miss INELIGIBLE. Attention Madame la surdouée de la politique, l''inégibilité est contagieuse! Parole de NR êt DP!

15.Posté par A mon avis le 24/11/2018 18:22

Beau discours humaniste !

16.Posté par GIRONDIN le 24/11/2018 19:51

3.Posté par JORI
EFFECTIVEMENT

C'est bien elle qui se vante de ne pas avoir voté ?

Elle se prend pour qui ????? Elle a affirmé ce matin sur rtl, avoir touché 3900 euros pour 15h de travail /semaine comme prof !

Elle ose donner des leçons ?



Du coup, d'après le communikant de la région dupuyX, il n'y a pas de récupération politique ?


Le trio des pires politique de la Réunion : elle, Didier et Thierry Robert

17.Posté par Veridik le 24/11/2018 19:52 (depuis mobile)

Nous voulons un Référendum d'initiative Citoyenne .
Que la population soit consultée avant chaque prise de décision majeure et non pas que tout soit fait en missouk

18.Posté par razlebol le 24/11/2018 20:41

je trouve qu'elle ressemble à MARIE -ANTOINETTE ....

19.Posté par Stop Provoc le 24/11/2018 20:54

Elle devrait arrêter de provoquer, narguer, faire l'intéressante.
Parce qu'elle n'en mènera pas large lorsque les GJ viendront la chercher dans son bureau.

20.Posté par doudou le 27/11/2018 16:38 (depuis mobile)

Sur la photo. Il y a une drôle de dame ,la specialite de la troisième jeunesse, celle qui ne manque jamais une occasion de se présenter à l,heure des repas.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

3 rue Émile Hugo
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes