MENU ZINFOS
Faits-divers

Gilets Jaunes à St-Benoît et St-Gilles: Trois condamnations pour vols, dégradations et menaces


Par - Publié le Mardi 3 Septembre 2019 à 17:52 | Lu 4874 fois

Le mouvement des gilets jaunes, c’était déjà il y a presque un an. Si le souvenir est encore frais, il l’est d’autant plus pour la justice qui juge encore aujourd’hui les actes de ceux qui ont bloqué, détruit et embrasé l’île pendant plusieurs semaines.
 
Devant le tribunal correctionnel de Champ-Fleuri ce mardi, trois jeunes ont été jugés pour les vols et dégâts au sein du Score de Saint-Benoît le 18 novembre dernier. Toujours fermé aujourd’hui, le supermarché compte plus d’un million d’euros de dommages, dont 452.000 euros de nourriture jetée, ainsi que ce qu’a coûté près d’un an de fermeture. 80% du Score ont été dégradés.
 
"Il a été pris dans le mouvement, comme tant d’autres"
 
L’un d’eux, à seulement 20 ans, a déjà un casier judiciaire chargé. La prison, il connaît ça et compte plusieurs condamnations pour vols et violences. Incarcéré en ce moment même pour des vols entre le 17 et 20 novembre, il repart en prison et ajoute huit mois de détention à sa peine. Le second, également âgé de 20 ans, déjà condamné par le passé, mais qui suit les obligations imposées par la justice, écope de 12 mois de prison avec sursis. Le troisième, 27 ans, le seul avec un casier judiciaire vierge et un emploi, est malheureusement celui qui a mis le feu. Un acte bien plus grave que les vols. Pour son avocat, "il a été pris dans le mouvement, comme tant d’autres qui étaient inconnus de la justice auparavant à cause de l’effet de groupe". Il a été condamné à 3 ans de prison, dont 18 mois avec sursis. Une peine aménageable pour lui permettre de maintenir son emploi.
 
Relaxés pour menaces sur les gérants de Saint-Gilles
 
Une deuxième affaire de "gilets jaunes" a aussi été jugée ce mardi. Deux hommes, tous deux la quarantaine, comparaissaient pour menaces. J.H, leader d’un barrage de Saint-Gilles et membre d’une association de quartier défavorisé aurait menacé les gérants de boutiques de représailles s’ils ne fermaient pas par solidarité. Il ne peut s’empêcher de critiquer les politiques et "les taxes imposées aux plus faibles" devant le tribunal, mais ne reconnaît pas les faits. Son casier étant vierge et les preuves manquantes, J.H a été relaxé.
 
Son camarade, F. M-F souhaitait "participer au mouvement national" et était aussi jugé pour menaces. Son casier comporte deux condamnations : l’une pour violences en boîte de nuit, l’autre pour l’incident dit du "Tupic" sur le barrage de Saint-Gilles où un automobiliste, exaspéré, avait aspergé un gilet jaune de Tupic. F. M-F a lui aussi été relaxé pour les mêmes raisons.


Soe Hitchon
Journaliste La liberté et la justice pour tous, c'est une utopie en laquelle je crois. Chaque... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par Jean Payet le 04/09/2019 08:21

Relaxés pour menaces sur les gérants de Saint-Gilles
Pffff mais ou va le monde, on peut tout faire alors, je seré relaxé

2.Posté par noe le 04/09/2019 09:13

Les vrais coupables ??? Ce sont les “déguisés en gilet jaune fluo” qui ont poussé ces ti jeunes à se servir gratuitement dans ce Score … et ils sont libres !

3.Posté par BEN VOYONS le 04/09/2019 09:49

Ben voyons ya pas de preuve... Des preuves il y en a tant que l'on veut.
Et tout le monde est au courant.
Que les juges continuent comme cela. Cela ne fera qu'attiser les haines,
bien méritées d'ailleurs...Tout se paye.

4.Posté par humanité le 04/09/2019 11:14

"452 000 € de nourriture jetée"..... de nourriture saine, consommable.... et là les porteurs de gilets jaunes dorment sur leurs 2 oreilles et n'ont toujours pas conscience de leur couillonisse !!!!!

5.Posté par Zeus69 ZEUS69 le 04/09/2019 13:04

Voilà le niveau des GJ , esperons qu'on ne les revoyent plus , l'ineffficacite demontre qu'ils ne servent que le desorrdre .

6.Posté par Fredo974 le 04/09/2019 15:11 (depuis mobile)

Et moi qui croyait que les GJ étaient gentils..

7.Posté par bibic le 04/09/2019 17:33

Une belle brochette d’imbécile, qui n’ont eu aucune éducation de la part de leur parent.

On ne devrais pas prendre en considération le fait que l'un des jeunes à un travail, car à cause d'une bande d’abrutie tous un quartier paye le prix chère.

Un désengagement du développement du quartier nos personnes âgées ou les personnes sans permis qui pouvez profiter d'un commerce de proximité sans prendre le bus autan de personnes qui reste sur le carreau.

Et ses salariées qui travaillé sur le magasin et qui habite saint benoît et bien grâce à une bande de petit voyou de bas étage ses père et mère de famille doivent dépenser plus pour aller travailler plus loin.

Le maire na rien fait pour lutter contre la délinquance et le centre villes de saint benoît est en train de mourir, les commerce ferme les uns après les autres au profit des centres commerciaux.

La faute à des parents qui ne savent pas éduquer leur gamin

8.Posté par Réveillez vous le 04/09/2019 18:15

Les gilets jaunes c'est comme les citoyens...y a des Bons est des C..s

9.Posté par Ou est ti tang zile zone? le 04/09/2019 18:32 (depuis mobile)

Lol

10.Posté par PEC-PEC le 04/09/2019 22:30 (depuis mobile)

On osé encore appeler ça de la justice. C''est tout simplement de l''incitation à la violence... les magistrats n''ont pas certainement pas été visés dans leur personne par ces enragés ils auraient jugés autrement.

11.Posté par Lufo le 05/09/2019 08:50 (depuis mobile)

J''ai de plus en plus honte de la justice de ce pays : on relaxe pour des faits graves commis souvent par des multirécidivistes et on sanctionne pour un petit dépassement de vitesse . . .

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie






Publicité


 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes