MENU ZINFOS
Social

Gilbert Annette met en place une cellule de crise au Chaudron


Ce matin, le maire de Saint-Denis et son équipe se réuniront à la mairie du Chaudron pour tenter de répondre dans l’urgence aux événements négatifs qui s’y déroulent. Sur le terrain, les exactions ont continué pendant une bonne partie de la nuit…

Par Jismy Ramoudou - Publié le Mercredi 11 Mars 2009 à 07:17 | Lu 1266 fois

Gilbert Annette met en place une cellule de crise au Chaudron
De gros galets, des poubelles qui brûlent, des barrières métalliques et des branchages au milieu de la chaussée, des voitures renversées, des habitants effrayés enfermés dans leur appartement… Ces scènes, un grand nombre de Dionysiens du Chaudron, les ont déjà vécues. C’était en 1991 lors des tristement célèbres événements du Chaudron.
C’était il y a – à peine ou déjà – dix-huit ans. Et le maire de Saint-Denis s’appelait à l’époque Gilbert Annette. Très critiqué au début des manifestations de la crise, l’élu dionysien a réagi dès hier soir. Il sera tout à l’heure au Chaudron où il mettra en place une cellule de crise.
Si cette présence physique dès ce matin réconfortera sans doute une population qui a encore en tête ces heures et ces jours difficiles, ceux de 1991. Mais, comment la municipalité dionysienne espère-t-elle répondre à l’urgence de cette situation à long terme ? Gilbert Annette répondra à cette interrogation ce matin.
Les réponses seront sans doute les mêmes: de la formation, du travail, plus d’activités et d’animation pour les jeunes et les moins jeunes. Espérons que cette fois-ci, on évitera d’acheter la paix sociale. L’histoire a montré que ce choix à double tranchant n’est judicieux pour personne…




1.Posté par jbn974 le 11/03/2009 07:30

Ca y est on reparti comme en 1991,
mr la maire va redemandé aux entreprises de faire un effort pour aider les jeunes du chaudron ;
Au final on sait comment cette histoire a finie et ou le maire a été herbergé.

2.Posté par William le 11/03/2009 08:16

Acheter la paix sociale, c'est exactement le positionnement du Cospar !

3.Posté par ANIN le 11/03/2009 08:22

Travaillant dans le quartier du chaudron-Moufia, je trouve que l'initiative de M. Gilbert ANNETTE, Maire de Saint-Denis est bonne et va dans le bon sens. Il a raison de réunir son équipe sur ce secteur car il ne faut pas laisser la population de ces quartiers seule et sans soutien
Par ailleurs la critique selon laquelle le Maire était le même qu'en 1991 est facile, mais c'est peut être une chance pour ce quartier, car Gilbert ANNETTE connaît mieux que quiconque les difficultés de ces quartiers et me semble le mieux placé pour trouver des solutions et redonner confiance à la population de ces secteurs.

4.Posté par Trouillomètre au maximum le 11/03/2009 08:45

Comment voulez vous que PasNet fasse ?C'est son électorat et collègues de prison qui lancent les galets et tirent les coups de feu !Ceux qui sont terrés chez eux votent à droite.Son discours officiel devant les caméras sera vague, 'intellectualisé', comme s'il était adressé à un parterre de polytechniciens. (...). Jamais il ne condamnera de façon claire et nette les violences. Tout au plus il en donnera les explications comme résultant de ceci ou de cela. Le résultat auprès des casseurs sera une justification des faits.

5.Posté par franck974 le 11/03/2009 09:28

bravo à cet article de m dupuy

6.Posté par MoA le 11/03/2009 09:38

Peut-être que s'il avait respecté ses promesse de campagne, j'entend par la un emploi municipal pour tous, on en serait pas là. Certain me diront qu'il n'a jamais promis ça. C'est vrai. Mais à tous il leur a fait miroiter un emploi. La politique se construit sur de la subtilité.

7.Posté par A force de pas savoir où on veut aller ... le 11/03/2009 10:18

http://www.youtube.com/watch?v=1sRENselSHA

8.Posté par Cambronne le 11/03/2009 10:27

6. Posté par MoA le 11/03/2009 09:38

Mouiah génial qu'est ce qu'ils attendent les mairies vont embaucher tout le monde , qui va payer ?
voilà la solution miracle , déjà que les municipalités regorgent d'incapables et d'emplois fictifs, maintenant elles auront des bataillons de casseurs et de glandeurs ....

9.Posté par Euh Euh le 11/03/2009 10:28

Je ne vois pas en quoi les événements d'hier peuvent résulter de la politique de GA. Le raccourci est un peu facile. Comme c'est tout aussi réducteur d'affirmer que l'électorat de gauche (Trouillo...machin) rassemble ceux qui lancent des galets et tirent des coups de feux....Je ne vois pas comment on peut brandir un clivage politique entre ceux qui restent terrés chez eux...et ceux qui cassent. GA condamne toute forme de violence, mais à quoi cela sert-il d'attiser par une répression municipale? Je crois savoir que c'est l'Etat donc le Préfet qui doit faire régner l'ordre et la répression s'il le faut, et il l'a fallu!!!
Les émeutes déroulées hier soir vient d'une minorité, de gauche ou droite, il faut arrêter d'apparenter les jeunes ou moins jeunes casseurs et pilleurs à la gauche, ou alors c'est que vous avez beaucoup plus de point commun avec eux que vous ne le croyez.
Je suis effectivement de tendance gauche, mais j'avoue effectivement que toutes les mesures de gauche ne me conviennent pas toujours...comme je ne stigmatise pas toujours les initiatives de droite. Tout est bon à prendre du moment qu'on avance...Il faudrait arrêter de critiquer à tout va, et se complaire en permanence dans l'opposition.

10.Posté par groker le 11/03/2009 10:59

Si on remonte dans le temps, pourquoi ne pas parler des évènements de mai 1973 ? Une manifestations de la CGTR-BTP, démarrée dans la cour Basile (à côté du Petit-Marché), qui avait débordé dans la rue Ml Leclerc, puis, dès le 2ème jour, vers les Deux-Canons. Pendant plusieurs jours, des dizaines de manifestants, surtout des marmailles d'à peine 15 ans avaient bloqué tout le quartier de Ste-Clotilde, les accès vers l'Est se faisant uniquement par le littoral, sous la protection de la police.
Pas de "grandes surfaces" pillées, évidemment à l'époque ; mais les chantiers de construction dévalisés et plus de 300 voitures incendiées...
Mesures prises par Auguste Legros et son éqipe municipale, en collaboration complète avec la Direction Départementale de la Jeunesse et des Sports, la Caisse d'Allocations Familiales et la Compagnie Républicaine de Sécurité (la C.R.S.) : mise en place du Centre Loisirs Jeunesse du Chaudron, qui a ouvert officiellement en août 1973, mais qui, de fait, a commencé dès le mois de juin, en particulier au club de judo de la CRS (les actuels bâtiments du Conseil Général à la Source) où les jeunes du Chaudron n'ont pas hésité à aller pour rencontrer sur un tatami leurs "ex-adversaires"
Le CLJ du Chaudron a fonctionné jusqu'au milieu des années 1980, accueillant des centaines de marmailles de 15 à 20 ans.
On peut souligner la volonté politique d'Auguste Legros et sa claire-voyance (il ne lui a pas toujours été facile d'imposer à ses élus l'inscription de sommes importances pour le fonctionnement du CLJ) Mais il est peut-être plus important encore de rappeler que le CLJ a pu fonctionner pendant plus de 12 ans grâce à l'engagement de la Police Nationale, des commandants de la CRS qui y croyaient à fond, du professionnalisme des animateurs de la Police (à l'époque, eux seuls avaient les qualifications d'animateurs en milieu ouvert)
Nombreux sont, au Chaudron, ceux qui se rappellent ces années ; ils sont pères et mères de famille, parfois même papys et mamies. Et on peut comprendre leur colère et leur tristesse de voir que, 36 ans plus tard, le Chaudron est encore une fois cité en (mauvais) exemple.
La mairie doit rassurer la Chaudron : non, ce n'es pas un quartier sensible, comme le dit la presse ; non, ce n'est pas une zone de non-droit, comme le pensent ceux qui n'y habitent pas (et qui n'habitent pas St-Denis)
Le Chaudron est une zone active économiquement, culturellement, socialement ; il doit faire envie et non pitié.
Mais il lui faut quelques moyens (matériels, financiers) sur lesquels les pouvoirs publics ne doivent pas lésiner, même en période de crise. La confiance accordée au Chaudron, à ses habitants, à ses mouvements associatifs, à tous ceux qui y travaillent, c'est le meilleur investissement pour l'avenir.

11.Posté par maca le 11/03/2009 11:20

Le Chaudron est toujours montré du doigt .Il faudrait mettre les jeunes au travail . Sans repères ils sont prets à faire tout et n'importe quoi. Mr le maire et les élus devraient y penser.

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes