Archivages - Zinfos974

Gestion des déchets: Plus que quelques jours !!!

Jeudi 9 Juillet 2015 - 13:33

Le "nouveau" plan d'élimination des déchets dits "non dangereux" est actuellement soumis à une enquête publique, qui ne fait pas, loin s'en faut, le buzz. Pourtant nous sommes tou-te-s concerné-e-s...


Le conseil départemental a lancé la consultation le 15 juin. Ce qui veut dire que depuis presque un mois, des commissaires enquêteurs parcourent l'île pour écouter les propositions de la population à ce sujet. Qui en a vu un? En plus du cahier de doléances, qu'il est donc urgent de renseigner (dernier jour le 15 juillet), ils transoprtent avec eux des documents dont le plan lui-même dont la lecture est vivement recommandée: On y apprend entre autres la volonté de construire des incinérateurs pudiquement rebaptisés "unités de valorisation énergétique". Chacun d'entre eux (il y en aura deux) étant calibré pour traiter les déchets produits par 3 millions d'habitants, il faudrait donc que les réunionnais apprennent à produire 7 fois plus de déchets que les métropolitains...

Ne nous y trompons pas: Le document suscité précise bien que le vocable "unité de valorisation énergétique" est réservé à des incinérateurs à fort rendement, c'est-à-dire qu'on n'y brûlerait que du carton, du bois et du papier. Avec quoi ferait-on alors du compost ? Décidément cette enquête publique est pleine de surprises et de mystères !

Quel genre d'élu-e-s sont assez irreponsables pour envisager d'empoisonner les enfants à coup de dioxines ? Les élus de La Réunion (zordi) pardi ! On devra se contenter de "moins de dioxines" et expliquer à nos futurs petits cancéreux que si on avait construit des incinérateurs ancienne génération ils auraient été plus nombreux. Nul doute que ça les consolera...

Un incinérateur c'est une machine à transformer un grand volume de déchets peu toxiques en poison concentré et cher. En dehors des filtres (dans la cheminée de l'incinérateur) il y aura les mâchefers et les REFIOM, trop toxiques pour qu'on puisse les laisser en plein champ (mais nos si responsables conseillers départementaux ne s'arrêteront pas, on s'en doute, à de tels détails). Qu'alors en faire, de ce qui sort de ce calorifère géant ? Et bien une place leur est toute trouvée: Une fois que le conseil régional aura fini de faire des gros trous dans l'île, on les comblera, ces trous (les carrières) avec les mâchefers et les REFIOM. Ben voyons ! Sauf que les trous financiers, eux, on ne les comblera pas aussi facilement...

Et l'emploi me direz-vous ? Oui, ces incinérateurs créeront des emplois ... en métropole car ils seront réservés à un personnel hyper-qualifié qu'on ne trouve pas sur place faute de formation. Et moins d'emplois que le ferait une vraie filiale de tri sélectif et le recyclage sur place. Au fait saviez-vous que le plan recommande déjà que soit pris en compte la filière mahoraise, un contrat ayant déjà été signé (source: le fameux document de l'enquête publique; c'est bizarre aucun journaliste ne semble l'avoir lu ce document jusqu'ici) ?

Alors si ça ne vous dérange pas que l'argent de vos impôts serve à fabriquer des machines à poison qui donneront le cancer à vos enfants tout en engloutissant le compost, ne participez surtout pas à cette enquête publique avant le 15 juillet.

Sinon allez en mairie, théoriquement il suffit de quelques minutes pour feuilleter le fameux document et consigner les remarques qu'il vous inspire. Théoriquement, car encore faut-il que le commissaire enquêteur aie laissé les documents à votre disposition à la mairie et que quelqu'un se soit dévoué parmi ces cumulards qui travaillent à la fois à la mairie et au conseil départemental, aie pensé à les rendre aisément accessibles...

Alain Busser
Lu 24 fois