MENU ZINFOS
National

Gérald Darmanin menacé de mort


Le nouveau ministre de l’Intérieur a déposé une plainte suite à un courrier envoyé au ministère le menaçant de mort.

Par Nicolas Payet - Publié le Mardi 28 Juillet 2020 à 10:31 | Lu 3343 fois

Les débuts de Gérald Darmanin en tant que ministre de l’Intérieur ne sont probablement pas tels qu’il l’imaginait. Depuis sa nomination Place Beauvau, le maire de Tourcoing ne cesse d’être sous le feu des critiques. Actuellement visé par une accusation de viol, le ministre de l’Intérieur ne peut plus se déplacer sans faire l’objet d’insultes d’opposants politiques ou de militantes féministes. En fin de semaine dernière, l’hostilité est montée d’un cran avec une lettre de menaces envoyée au ministère de l’Intérieur.

"Darmanin, l'ordure, le violeur. On va s'ocupées de toi. Tu va mettre des heure a crevée . On te laisse devinées. Pouriture. Les bougnoules et les nègres on va tous vous crevée (sic)", peut-on lire dans une lettre signée "les Français, les vrais", qui ne savent visiblement pas écrire parfaitement le français, le vrai. Son cabinet confirme la saisine de la justice et de la police afin de découvrir l’auteur de ce courrier. Peu après sa nomination, un rôdeur avait été interpellé alors qu’il rodait autour du domicile du ministre à Tourcoing. Les autorités ne cachent pas leurs inquiétudes avec le déferlement de haine autour du ministre sur les réseaux sociaux.

Pour rappel, Gérald Darmanin fait l’objet d’une plainte pour viol, harcèlement sexuel et abus de confiance déposée par une ancienne escort-girl. Celle-ci l’avait sollicité en 2009, alors qu'il était chargé de mission au service des affaires juridiques de l'UMP, afin de faire disparaître une condamnation de 2004. La jeune femme avait été jugée coupable de "chantage", "trouble à la tranquillité d’autrui par appels téléphoniques malveillants réitérés" et "menace de crime" pour avoir persécuté, intimidé et soutiré des sommes d’argent à son ancien compagnon. Elle accuse le ministre d’avoir profité de sa position pour obtenir des faveurs sexuelles, que Gérald Darmanin affirme consenties.

En 2018, l’enquête préliminaire avait classé l’affaire sans suite. L’accusatrice avait alors déposé une plainte avec constitution de partie civile, dans le but d'obtenir la désignation d'un magistrat instructeur. Le juge avait alors statué une ordonnance de non-lieu. En novembre 2019, la Cour de cassation a imposé à la cour d’appel de Paris de réexaminer le dossier. 




1.Posté par Jambalac le 28/07/2020 12:13

"Darmanin, l'ordure, le violeur. On va s'ocupées de toi. Tu va mettre des heure a crevée . On te laisse devinées. Pouriture. Les bougnoules et les nègres on va tous vous crevée (sic)", peut-on lire dans une lettre signée "les Français, les vrais"
..........................................................

J'en ai connu un ici qui se disait vrai français et que les réunionnais n'étaient pas de vrais français et que c'étaient les vrais français qui les payaient.

2.Posté par Jambalac le 28/07/2020 12:17

Pour rappel, Gérald Darmanin fait l’objet d’une plainte pour viol,
................................................

Paradoxe français prétendument républicain:

Généralement, je dis bien "normalement et en général", quand un flic fait l'objet d'une plainte, il est suspendu le temps de l'enquête.

Ici, c'est le Premier flic de France qui est accusé d'un fait grave (le viol étant qualifié crime), mais il demeure en fonction.

C'est cela l'égalité devant la loi ?

3.Posté par franck le 28/07/2020 13:15

Voilà le genre d'article qui détourne le problème Darmanin (objet des menaces du fameux courrier) vers un problème ethnique (les "bougnoules" et "les nègres", contre les prétendus "français, les vrrais").
Je me pose beaucoup de questions sur l'authenticité de ce menaçant courrier et sur le fait que les propos calomnieux qui y sont contenus soit librement diffusés par la presse sans qu'il n 'y ait aucune censure. Après tout, on assiste bien à des manifestations avec de faux manifestants, apparemment de mèches avec les autorités. Donc, on n'est plus à une imposture près.
Je précise que je n'ai rien contre Darmanin, étant moi-même issu de l'immigration. Mais, cessons un peu de manipuler l'opinion avec des articles aussi sordides. Ça en devient lassant.

4.Posté par Zarin le 28/07/2020 16:03

Le linguiste nord-américain Noam Chomsky

La stratégie de la distraction

Élément primordial du contrôle social, la stratégie de la diversion consiste à détourner l’attention du public des problèmes importants et des mutations décidées par les élites politiques et économiques, grâce à un déluge continuel de distractions et d’informations insignifiantes. La stratégie de la diversion est également indispensable pour empêcher le public de s’intéresser aux connaissances essentielles, dans les domaines de la science, de l’économie, de la psychologie, de la neurobiologie, et de la cybernétique. Garder l’attention du public distraite, loin des véritables problèmes sociaux, captivée par des sujets sans importance réelle. Garder le public occupé, occupé sans aucun temps pour penser.

5.Posté par Lulu le 28/07/2020 17:28

"une ancienne escort-girl. Celle-ci l’avait sollicité en 2009, alors qu'il était chargé de mission au service des affaires juridiques de l'UMP, afin de faire disparaître une condamnation de 2004. La jeune femme avait été jugée coupable de "chantage", "trouble à la tranquillité d’autrui par appels téléphoniques malveillants réitérés" et "menace de crime" pour avoir persécuté, intimidé et soutiré des sommes d’argent à son ancien compagnon." au vu du profil de la nana on l'accuse encore de viol....c'est une belle emmerdeuse certes et qui fera tout pour le descendre, elle a la dent dure!

6.Posté par Zarin le 28/07/2020 17:49

5.Posté par Lulu le 28/07/2020 17:28

"une ancienne escort-girl..."

Une blonde (fausse) ? On en trouve des tas dans l'Océan Indien, reconnaissables à leur vulgarité !...

7.Posté par parlamer le 28/07/2020 18:42

zarin arrête de parler du boulot ^^

il faut regarder quotidien ou ahnouna et tout ira mieux ^^

si le stress est trop fort passer par BFmenteur et finir avec ARTE pour un bon lessivage.

une fois au lit , lire un article ou deux de l'Immonde en écoutant Rance info

8.Posté par Choupette le 28/07/2020 20:28

Et ?

Elle était mineure l'escort-girl ?

Il est le seul à recevoir des lettres de menace ?

Ces quelques mots reflètent bien la misère intellectuelle de cette région.

9.Posté par Jambalac le 29/07/2020 01:49

5.Posté par Lulu le 28/07/2020 17:28

"une ancienne escort-girl. Celle-ci l’avait sollicité en 2009, alors qu'il était chargé de mission au service des affaires juridiques de l'UMP, afin de faire disparaître une condamnation de 2004. La jeune femme avait été jugée coupable de "chantage", "trouble à la tranquillité d’autrui par appels téléphoniques malveillants réitérés" et "menace de crime" pour avoir persécuté, intimidé et soutiré des sommes d’argent à son ancien compagnon." au vu du profil de la nana on l'accuse encore de viol....c'est une belle emmerdeuse certes et qui fera tout pour le descendre, elle a la dent dure!
........................................

Pute, pas pute, salope ou pas, allumeuse ou pas, le viol ne vaut pas que pour les femmes "honnêtes" mais pour toutes les femmes.
Il a reconnu avoir eu une relation sexuelle avec l'accusatrice. Ca pose interrogation. Viol ou pas viol moi ce qui me choque est le fait qu'un homme de pouvoir tire profit de la situation. Faut quand même un peu de vertu en politique.

10.Posté par Zarin le 29/07/2020 09:38

Le droit de cuissage, appelé aussi droit de jambage et parfois droit de dépucelage, est une légende vivace selon laquelle un seigneur aurait eu le droit d'avoir des relations sexuelles avec la femme d'un vassal ou d'un serf la première nuit de ses noces (jus noctis primae).

Wikipédia

11.Posté par cheche le 29/07/2020 10:29

post 1 et 3 Darmanin est fils d'un tenancier de bar et sa mere a été femme de menage.Son grand pere maternel etait arabe ou kabyle et a combattu dans les forces françaises libres.Origine modeste notre ministre. Une carl girl qui lui demande un service (pour oter une plainte contre son ex mari) et qui accepte qu'on lui fasse une gaterie.(c'est dans la nature de cette p..),pourquoi refuser?Darmanin l'a reconnu.Alors où est ENCORE le probleme?.Plainte classée sans suite.Et elle en rajoute une couche plusieurs années plus tard...

12.Posté par Jambalac le 29/07/2020 14:38

11.Posté par cheche

Une carl girl qui lui demande un service (pour oter une plainte contre son ex mari) et qui accepte qu'on lui fasse une gaterie.(c'est dans la nature de cette p..)
......................................................

Vos propos induisent que toute P... ne mérite pas d'être traitée avec la considération due aux femmes ? S'il n'y avait pas des P...., certains hommes resteraient des branleurs.

Il n'a pas les putes d'un côté et les respectables de l'autre. Ce sont des femmes.

Ce DARMANIN ne serait pas à son coup d'essai puisqu'il y a eu également cette autre affaire d'une femme (qui n'est pas une P... selon votre "catégorisation"), désireuse d'un logement et qui a dû passer par une gâterie....
....................................................................................................................................................

Citation de Carla BRUNI (Avant de se marier avec Nicolas Sarkozy en 2008, Carla Bruni a fait succomber bien des hommes grâce à une silhouette longiligne, un regard bleu azur et surtout beaucoup d'aplomb. De Vincent Perez à Jean-Jacques Goldman, Mike Jagger, Donald TRUMP-actuel président des USA-, Louis Bertignac, Eric CLAPTON, Florent PAGNY, etc. Tour d'horizon des plus célèbres conquêtes de celle qui fredonnait encore il y a quelques années : « Je n'ai pas d'excuse, c'est inexplicable, même inexorable » -Magazine Vanity fair Publié le vendredi, 23 DÉCEMBRE 2016 par Maïlys Derville)


« Si tu as deux cent cinquante gonzesses, tu es un charmant Dom Juan. Mais si moi, je me permets d’avoir deux cent cinquante mecs, on sait ce que je suis. Je suis une pute, qui ne se fait pas payer, certes, mais voilà. » (Les Inrockuptibles, 2003)

J'ai oublié Raphaël Enthoven avec qui elle a un enfant: " Le 21 septembre 1996, Raphaël Enthoven épouse Justine Lévy, fille de Bernard-Henri Lévy (l'un des meilleurs amis de son père, Jean-Paul Enthoven). À partir de 2000, il partage la vie de Carla Bruni (qui vivait avec son père Jean-Paul Enthoven).

13.Posté par pot de cole le 29/07/2020 14:50

Quand on est violé on porte plainte le lendemain pas 10 ans après.

14.Posté par Jambalac le 29/07/2020 16:16

13.Posté par pot de cole le 29/07/2020 14:50

Quand on est violé on porte plainte le lendemain pas 10 ans après.
............................................

La prescription pour les crimes -dont le viol- est de 20 ans. Celle qui accuse Darmanin est dans les temps.

Prenez votre plume et écrivez au ministre de la justice "j'exige que toute victime porte plainte le lendemain"

15.Posté par Faux drapeau le 29/07/2020 17:00

courrier sous faux drapeau pour détourner l'attention
le ministre violeur présumé a en main toutes les polices
il devrait trouver le coupable rapidement

16.Posté par pierre le 29/07/2020 21:02

comment macron en 2017, a voulu laver plus blanc que la neige , a valider la nomination d' un soupçon ,que le parquet a fait appel, bizarre !!!!!!!!!!!!!!!!

17.Posté par Benito adolfo le 29/07/2020 23:19

Il n'est pas "mort" (comme tant d'autres meurent pour telle ou telle cause) étouffé de savoir le niveau de la violence policière.??

18.Posté par JORI le 30/07/2020 12:27

"Elle accuse le ministre d’avoir profité de sa position pour obtenir des faveurs sexuelles, que Gérald Darmanin affirme consenties" et "Celle-ci l’avait sollicité en 2009, alors qu'il était chargé de mission au service des affaires juridiques de l'UMP,", sacré position que darmanin avait là !!. Cette dame s'est plantée de personne car combien d'autres personnes avait bien plus de pouvoir que darmanin au sein de l'ump et ailleurs???.

19.Posté par X le 30/07/2020 18:30

AURELIEN PRADIE ( 3° de ce parti lrem de me..e) conseille à DARNEMIN de ne plus rien dire ( en Français de fermer sa gueule)
J' ADORE LA DÉMOCRATIE FAÇON LREM ....

20.Posté par Fidol Castre le 30/07/2020 19:18

Paradoxe français prétendument républicain:


Ce n'est pas un paradoxe. C'est de l'essence même de la ripoublique qui recycle et encense toutes sortes de délinquants : ministre présumé violeur, auteurs pornos, pédophiles, corrompus, criminels de guerre...

21.Posté par Jambalac le 31/07/2020 14:40

chargé de mission au service des affaires juridiques de l'UMP, accusé d'avoir profité de sa position de missionnaire pour obtenir des faveurs sexuelles

22.Posté par Rouloulou le 31/07/2020 21:11

Jean balaque, où voulez-vous en venir?
Le vrai problème de cet article c'est que des voyous, sûrs de l'impunité, menacent le ministre qui veut mettre fin à leurs trafics démoniaques. Alors ils intimident. C'était tellement pratique quand ils faisaient leurs petites combines au vu et au su de la loi et lâchement tolérés par certains politiciens.
On a là un responsable politique qui, courageusement, décide de s'attaquer aux racines du mal et monsieur jean Balaque n'est pas content parce qu'une dame de petite vertu (il en faut) veut se venger et l'accuse de viol. Ça s'appelle noyer le poisson.

23.Posté par Jambalac le 01/08/2020 00:49

@22

té Rouloulou, vous regardez trop les dessins animés.

N'importe qui peut s'envoyer une lettre de menaces pour détourner l'attention. Technique de PASQUA le mentor de Sarkozy lui-même mentor de DARMANIN: «Quand on est emmerdé par une affaire, il faut susciter une affaire dans l’affaire, et si nécessaire une autre affaire dans l’affaire de l’affaire, jusqu’à ce que personne n’y comprenne plus rien.»

DARMANIN, veut s'attaquer aux racines du mal ? Petit plaisantin, SARKO qui avait de plus grandes épaules (et un kärcher en panne) et aussi PASQUA (qui avait pourtant un sacré réseau), etc... la essayé mais en causant seulement. Ca suffit les déclarations d'intentions, l'enfer en est pavé.

SARKOZY était le ministre de l'intérieur le plus "visible", le plus "volontaire" de tous les autres ministres de l'intérieur mais qu'à t'il fait ? Il a supprimé la police de proximité, fermer des commissariats et se faisant il a aggravé l'insécurité.

Pour comprendre les arcanes du pouvoir, il vous faut méditer sur les paroles (écoutes téléphoniques publiées par Médiapart) du Préfet Ange MANCINI coordinateur du renseignement en poste à l'Elysée, sous SARKOZY, qui dit au squale (Bernard Squarcini alors directeur central du renseignement intérieur ) : "Nous, on est des voyous mais des voyous peinards".

Tous ils causent, promettent, mais les résultats sont où ? ILS SONT OU ?

Je prends le pari que l'insécurité ne sera pas inversée, qu'il y aura toujours autant de voitures brulées en fin d'année (maintenant on cache les chiffres pour ne pas affoler la population et ainsi mesurer l'incompétence du pouvoir -gauche, droite-), que le trafic des drogues va s'accentuer, etc...

C'est fini, le mal est ancré. On avait les zones de non-droits, elles sont devenues les territoires perdus de la République. La Police, les pompiers, SOS médecins n'y entrent plus. Les pharmaciens se tirent, les petits commerces également.



En 2019, le nombre de tentatives d'homicide a augmenté de 9,5% par rapport à 2018.
Le nombre de cas de coups et blessures poursuit son impressionnante croissance : +8,5% par rapport à 2018, et +249% par rapport à 1996.
Le nombre de cambriolages est en légère augmentation : +1% par rapport à 2018.
Le nombre de vols de véhicules continue à diminuer : -1,35% par rapport à 2018
Le nombre de vols (avec ou sans violence) a légèrement augmenté rapport à 2018 : +1,1%
Le nombre de viols, harcèlements sexuels, agressions sexuelles, et atteintes sexuelles poursuit sa progression : +10,5% par rapport à 2018
Le nombre d’outrages et de violences à dépositaires de l’autorité poursuit également sa progression : +4,75% par rapport à 2018

1. Une insécurité minimisée ?

S’en tenir aux statistiques officielles n’est probablement pas suffisant pour bien mesurer l’importance du phénomène. En effet, le ministère de l’intérieur ne peut donner de chiffres précis que sur les faits enregistrés par les forces de sécurité. Outre les faits enregistrables mais non signalés, certaines formes d’insécurité ne sont jamais intégrées aux chiffres, à moins qu’elles ne mènent à une plainte ou à un accident grave. Voici quelques exemples concrets de situations qui constituent de l’insécurité réelle sans pour autant avoir une influence sur les statistiques de l’insécurité :

Les rodéos nocturnes
Les regroupements nocturnes bruyants au bas d’un immeuble
Les attroupements dans un passage ou une cage d’escalier
Les insultes verbales
Les signes hostiles (doigts d’honneur, bras d’honneur, etc.)
Les provocations
Les jeunes circulant en groupe sur les routes et levant la roue avant de leur moto
Les vols sans violence de biens sans grande valeur (vêtement oublié, lunettes de soleil, briquet, etc.)
Les comportements agressifs et dangereux au volant (distance de sécurité non respectée pour faire pression, slaloms, non-respect des priorités, etc.)

Insecurite en France

Ces situations constituent de véritables nuisances au quotidien, et participent à l’insécurité, sans pour autant être comptabilisées dans les statistiques. En effet, sur le site du ministère de l’intérieur, les catégories suivantes sont listées :

Homicides
Coups et blessures volontaires
Vols avec armes
Vols violents sans armes
Vols sans violence contre les personnes
Cambriolages
Vols de véhicules et d’accessoires
Destructions et dégradations volontaires
Escroqueries
Violences sexuelles

Les injures, provocations, signes hostiles, rodéos, et attroupements n’entrent par exemple dans aucune de ces catégories, bien que les chiffres du ministère intègrent la délinquance. (Le bilan 2018 est en effet titré : « Insécurité et délinquance en 2018 : premier bilan statistique »)

Les chiffres qui sont fournis la plupart du temps ne traduisent donc pas l’insécurité « soft » subie au quotidien. Typiquement, le nombre d’homicides (hors terrorisme) est souvent mis en avant afin de minimiser la gravité de la situation : il est resté stable autour de 800 à 1000 cas par an depuis 2011 et a même baissé de moitié par rapport aux années 90. Cependant cet indicateur (par ailleurs très discutable, comme nous allons le voir en détail dans la 3ème partie de cet article) ne reflète pas du tout la situation dans sa globalité. La plupart des cas d’insécurité sont en effet larvés, avec notamment une massification de la délinquance juvénile, qui ne se traduit que très rarement par des meurtres mais plutôt par des injures, des vols sans violence, des provocations, des nuisances sonores, et des dégradations ne faisant pas l’objet de plaintes (détérioration des portes des immeubles, des boîtes aux lettres, des interphones, etc.). Généralement, les cas de vandalismes sur des logement ou des véhicules individuels, ou des biens publics, feront l’objet de plaintes et seront donc comptabilisés dans les statistiques, mais ce ne sera pas forcément le cas pour la plupart des dégradations de parties communes dans un immeuble par exemple.

On observe également des cas de figure quasiment jamais vus avant les années 2000, comme l’attaque d’une rame de RER D à Grigny en 2013 (une vingtaine de délinquants cagoulés et armés de bombes lacrymogènes avaient attaqué et racketté les passagers), une enseignante menacée par un élève de 15 ans armé d’un pistolet factice en octobre 2018 à Créteil, le guet-apens tendu aux forces de l’ordre à Mantes-la-Jolie le 24 octobre 2019, ou encore l’incendie criminel d’une école à Bézier suivi de la réception des policiers à coups de pierres et de tirs aux mortiers par une trentaine de délinquants le jeudi 31 octobre 2019.

..................................................

Si le Rouloulou veut rêver, qu'il rêve c'est pas interdit. Darmanin en bon spécialiste politique roule Rouloulou, moi je suis réaliste. Les politiciens mentent et rementent.

DARMANIN ministre de l'Intérieur ? Grave erreur politique de MACRON. Relisez mon post 2.

24.Posté par Jambalac le 01/08/2020 00:59

22.Posté par Rouloulou le 31/07/2020 21:11

Jean balaque, où voulez-vous en venir?
Le vrai problème de cet article c'est que des voyous, sûrs de l'impunité, menacent le ministre
................................................
Des voyous qui menacent un ministre ? Incroyable..Pas possible ? En France Etat de droit ?

Tenez lisez ceci sur le SAC (article Wiki. Mais le mieux est de lire "Histoire du S.A.C. : La Part d'Ombre du Gaullisme"):

Le service d'action civique (SAC) a été, de 1960 à 1981, une association au service du général de Gaulle puis de ses successeurs gaullistes, mais souvent qualifiée de police parallèle, créée à l'origine pour constituer une « garde de fidèles » dévouée au service inconditionnel du général après son retour aux affaires en 1958. Ses statuts précisent seulement qu'il s'agit d'une « association ayant pour but de défendre et de faire connaître la pensée et l'action du général de Gaulle ». Le SAC a pour ancêtre le service d'ordre du Rassemblement du peuple français (RPF), qui s'était déjà illustré dans des affrontements violents face aux communistes.

Pierre Debizet, un ancien de la France libre (réseau Libération-Nord et BCRA), en fut le premier président pour une brève période — de janvier à février 1960 — en raison de problèmes de santé et d'un désaccord avec la politique algérienne du général de Gaulle désormais orientée vers l'autodétermination de ce pays. C'est à la faveur des événements de Mai 1968, que Pierre Debizet réintégra, avec la bénédiction de Jacques Foccart avec lequel il était resté en contact durant sa « traversée du désert », la direction du SAC pour en redevenir officiellement le responsable national dès juin 19681. Il y eut aussi d'autres gaullistes de la première heure comme Jacques Foccart, Dominique Ponchardier, auteur des Gorille dans la « Série noire », ou Christian Fouchet, qui se retrouveront dans le SAC.

Mis en cause dans de nombreuses affaires de meurtres, d'escroqueries et de trafics de drogues, le SAC est finalement dissous en 1982 après le massacre d'une famille entière (tuerie d'Auriol").

Tuerie d'Auriol: "Samedi 18 juillet 1981. Jacques Massié, son épouse et son jeune fils sont présents à la bastide familiale située à la Douronne. Il reçoit également ses beaux-parents, M. et Mme Jacquèmes, ainsi que son beau-frère, Georges Ferrarini. Vers 15 heures, Massié quitte la maison provençale en empruntant le véhicule de son beau-frère, par méfiance, et laisse de fait le sien garé en évidence. C'est le moment que choisit un commando de six malfaiteurs masqués et armés pour investir la maison, et constater l'absence de leur cible et surtout la présence de cinq témoins gênants. Le commando décide alors d'attendre le retour de Massié en retenant les otages ligotés au premier étage dans l'une des chambres.

Trois heures passent, les malfaiteurs s'impatientent. Sont présents, le duo Maria-Collard et trois employés des postes encartés à la CGT : Didier Campana, Ange Poletti et Jean-Jacques Massoni. À l'étage, le jeune garçon de sept ans et sa mère n'ont alors que peu de mal à reconnaître celui qui les garde, grimé par un simple masque de chirurgien : Jean-Bruno Finochietti, 31 ans, un instituteur qui a donné auparavant des cours au jeune garçon. Révélation fatale, car à 18 heures, Collard décide qu'il faut exécuter tout le monde. Un à un, les membres de la famille Massié doivent redescendre les escaliers et sont étranglés à l'aide d'une cordelette ou tués avec des armes blanches. Consciente du massacre qui se joue, Marie-Dominique Massié implore Finochietti d'épargner son fils, en vain. Ce dernier, endormi, est transporté par Finochietti jusqu'à Ange Poletti, lequel lui porte plusieurs coup de tisonnier au crâne. Mais l'enfant peine à mourir. Ne supportant plus ses râles, Finochietti l'achève de plusieurs coups de couteaux. Les corps sont ensuite transportés dans une mine désaffectée, près de la commune des Mayons7.

Jacques Massié est finalement tué alors qu'il regagne son domicile vers 3 heures du matin, loin d'imaginer ce qui a pu arriver aux siens. Les malfaiteurs déclenchent un incendie pour maquiller les éléments de preuves et prennent la fuite, emportant les fameux dossiers sensibles

25.Posté par Jambalac le 01/08/2020 01:03

Par L'Obs
Publié le 31 juillet 2020
Darmanin a retiré sa plainte pour « dénonciation calomnieuse » contre son accusatrice de Tourcoing
Une habitante de Tourcoing avait accusé Gérald Darmanin, maire de sa ville, de l’avoir incitée à des relations sexuelles en échange d’une aide pour obtenir un logement et un emploi, alors qu’elle se trouvait en situation de précarité.
....................................................................

Oh, il a bon coeur. C'est généreux de sa part.
Il avait peur de quoi ?

Je rappelle qu'il s'agit d'une deuxième affaire. Il n'y a pas de boucané sans fumée, ni fumée sans feu.....

26.Posté par Jambalac le 01/08/2020 01:04

Mais la présomption d'innocence l'emporte TOUJOURS.....

27.Posté par Jambalac le 01/08/2020 01:12

Article du SLATE:

"Dans l'affaire Darmanin, on nage en plein Chabrol

Laurent Sagalovitsch — 17 juillet 2020 à 12h31

Cette chronique a des allures de fiction et ne prétend pas relater les faits tels qu'ils se sont réellement passés. Même si...

Évidemment, en 2009, Gérald Darmanin ne pouvait pas savoir qu'il finirait un jour ministre de l'Intérieur. Il a alors 26 ans et est conseiller aux affaires juridiques de l'UMP, après avoir été lors des législatives de 2007 et des municipales de 2008 le directeur de campagne de Christian Vanneste –un homme des plus charmants, humaniste de tout premier plan, dont l'histoire retiendra qu'il déclara un jour, entre autres saillies à caractère salement homophobe, que le mariage homosexuel était «une aberration anthropologique».

À l'UMP –et comme on le comprend–, Darmanin s'emmerde. Alors quand courant 2009 débarque dans son bureau Sophie Spatz, née Olga Patterson, le cœur de Gérald s'emballe. Un drôle d'oiseau que cette Olga. Ancienne call-girl, elle a été condamnée quelques années auparavant pour avoir harcelé de trop son ancien compagnon –une histoire d'argent qui a mal tourné. Depuis, elle cherche par tous les moyens à effacer cette condamnation de son casier judiciaire.

Comme elle aussi est encartée à l'UMP –décidément!–, elle finit par décrocher une entrevue avec Darmanin. L'entretien se passe bien. Depuis tout petit, Gérald a l'écoute attentive. C'est dans ses cordes. Il connaît du beau monde. Une petite lettre au ministère de la Justice, et l'affaire est pliée. Considérez la chose comme acquise. Magnanime, en échange de ce service amical –il faut bien s'aider entre camarades de parti–, Gérald demande simplement à Olga de se montrer ouverte d'esprit.

On convient d'un rendez-vous au restaurant, Chez Françoise, une cantine près de l'Assemblée nationale fréquentée par le tout-politique. Galant jusqu'au bout, Darmanin laisse Olga régler la note: 112,60 euros. Sur sa lancée, Gérald, ce soir-là très en verve, propose de poursuivre la soirée dans un club libertin de la capitale, Les Chandelles. Coût de l'entrée pour un couple: 96 euros (tarif actuel). L'histoire ne nous dit pas qui a payé cette fois. Olga ou Gérald, le mystère reste entier.

Quoi qu'il en soit, il ne se passe rien d'inoubliable lors de leur passage dans ce club où, selon Le Petit Futé, «vous vous partagerez entre le dancefloor et les magnifiques salons câlins... Si en journée, avec la présence de messieurs seuls sélectionnés, l'ambiance câline devient très vite coquine, en soirée, surtout lors des soirées réservées aux couples, c'est peut-être un peu plus timide, mais plus on avance dans la nuit, plus la clientèle se désinhibe».

C'est bien ce qu'il se passe car Darmanin, cette fois tout à fait désinhibé et au sommet de sa forme, propose à Olga de finir cette soirée envoûtante dans une chambre d'hôtel. Le coût de la chambre demeure inconnu à ce jour; le débiteur aussi. Elle accepte. Se passe alors ce qu'il se passe et qu'il ne nous appartient pas de commenter.

Visiblement, cela n'a pas dû être de tout repos pour Olga, qui dans un SMS envoyé plus tard à Gérald s'exclamera: «Quand ont sait l, effort qu, il ma fallu pour baiser avec toi!!!! Pour t, occuper de mon dossier» [sic] –ce dont conviendra Gérald, un homme d'honneur, qui tout penaud tiendra à s'excuser: «Tu as raison je suis sans doute un sale con. Comment me faire pardonner?»

Le pardon viendra par une lettre signée de Darmanin, où il demande à Michèle Alliot-Marie, la ministre de la Justice de l'époque, «de bien vouloir faire recevoir Mme Patterson ou, pour le moins, faire étudier sérieusement son dossier».

Fin de l'histoire.

Ma connaissance du droit étant des plus limitées, je laisserai aux juristes et autres avocats le soin de savoir si cet échange peut s'apparenter à une forme de viol. À la justice de trancher. Et à elle seule.

Pour le reste, sans verser dans une pudibonderie de mauvais aloi, on trouvera tout de même assez singulier la démarche qui consisterait à proposer à une militante de son parti d'exercer son influence contre une soirée commencée Chez Françoise, poursuivie aux Chandelles et achevée dans une chambre d'hôtel.

Ce serait pour le moins une étrange et équivoque conception de la politique.

Claude Chabrol, en grand gourmand des mesquineries humaines, aurait adoré."

28.Posté par Fidol Castre le 01/08/2020 11:01

26.Posté par Jambalac le 01/08/2020 01:04

Mais la présomption d'innocence l'emporte TOUJOURS.....


Avec Moretti garde des sceaux, Darmanin n'a plus à s'inquiéter.
Moretti surnommé Acquittator sera bientôt appelé Enterrator. On parie ?

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes