MENU ZINFOS
Courrier des lecteurs

"George Floyd et la Réunion"


Par Salim Nana-Ibrahim, responsable du PS Saint-Paul - Publié le Mardi 9 Juin 2020 à 15:45 | Lu 489 fois

Ce mardi 9 juin 2020 se déroulent les obsèques de George Floyd, un homme noir, victime d'un meurtre des plus odieux perpétré par un policier américain.

Ceux qui se rassemblent, qui manifestent symboliquement aux côtés de la famille de George Floyd envoient un message puissant de fraternité, de solidarité et de refus du racisme.

Ce refus du racisme dépasse la question des violences policières, il a vocation à s'appliquer à tous les pans de notre société.

Les observateurs internationaux s'accordent sur le fait que le racisme structurel aux USA remonte, entre autres, à l'esclavage. Nos ancêtres ici aussi ont connu ce crime contre l'humanité.

Bien heureusement nous avons pris un autre chemin depuis - ni celui de l'ultra-communautarisme à l'américaine, ni celui de l'intégration totale dans la République française.

Un chemin atypique, un chemin réunionnais, où toutes les cultures sont reconnues et valorisées.

Malbar, Sinwa, Zorey, Kaf, Zarab, Yab, Komor, les Réunionnais forment une population mélangée, un métissage harmonieux souvent pris en exemple dans le monde entier. Ici, chacun peut perpétuer sa tradition, pratiquer sa religion sans aucune inquiétude.

Le parti socialiste comme de nombreuses forces vives citoyennes a œuvré pour la reconnaissance, la valorisation et la protection de ce multiculturalisme. Il en va ainsi de la reconnaissance de la Fet Kaf du 20 décembre par le président Mitterrand.

Cependant, ce vivre-ensemble connait une certaine limite. Komor, Zorey ou Sri-Lankais connaissent parfois une stigmatisation inacceptable, terreau inévitable de la montée de la xénophobie, puis du racisme.

La voie de fraternité, d'égalité, tracée par nos ainés est fragilisée. Les récents résultats électoraux du RN indiquent que la Réunion dévie parfois de ce chemin commun d'inclusion de chacun vers une route semée d'exclusion et de repli sur soi.

Or, il n'y a pas d'autre voie pour l'humanité que la tolérance, la fraternité, le respect des différences.

Aujourd'hui, nous avons le devoir historique de conjurer la haine et le rejet. D’une génération à l’autre, le combat contre le racisme doit continuer. Que les jeunes qui se mobilisent aujourd’hui ne connaissent plus les discriminations !




1.Posté par Lesseps le 09/06/2020 16:14

Personnellement je vois les deux racismes dans la mort tragique de cet américain ... Certainement celui de ce policier devenu sourd aux supplications de laisser respirer GEORGES FLOYD.. Mais je vois aussi celui de toute une communauté envers les policiers (blancs ou noirs d’ailleurs) stigmatisés pour une interpellation qui se passe mal au milieu de milliers d’interpellations qui se passent sans aucun problème. Où comment récupérer un incident à des fins politiques et partisanes.... on parle des violences policières , mais celles envers les policiers sont elles plus excusables ? Où étaient les NOAH, Omar SY et autres Mbappé pour s’indigner de l’exécution (d’une balle dans le dos) d’une jeune policière municipale par le jeune COULIBALY avant sa tuerie de l’hypercasher de Vincennes ? Pas un mot ... Le racisme ne serait donc condamnable que dans un sens ?

2.Posté par C.J. le 09/06/2020 16:40

J' avais proposé ceci moi, à Zinfos974 sur le sujet ou le thème, pour parution qui ne l' a pas retenu. A chacun son kiffe !

Le jeu des intellectuels..

Les mouvements récents survenus en Amérique et en France font couler beaucoup d' encre et suscitent beaucoup de réactions, à juste titre..
Les unes plus pertinentes que les autres, l' essentiel est de faire mouche ! D' apparaître comme étant le plus grand défenseur de la cause décriée..même si la justesse de l' analyse n' est pas au rendez-vous...ou dévoyée volontairement pour orienter l' opinion.
C'est le jeu des intellectuels...ils fonctionnent à l'applaudimètre depuis que les médias leur ouvrent les bras..et font appel à leurs expertises des situations. Ils sont en urbi et orbi, plutôt qu' enfermés dans leur salle de cours...ou dans leurs manuscrits non lus par personne...qu' elle aubaine!.
C' est un corps de métiers porteur dans le charivari politico-médiatique ....de plus en plus exfiltrés de leur amphi pour enrichir la parole publique et épauler les journalistes de service.
Dans tous les domaines nous avons nos idoles, Onfray pour les uns , Eric Zeymour pour d' autres et j' en passe, la liste est longue.
On fait toujours dans les constats sans rechercher véritablement les causes profondes de ces agissements. .
On veut alors des sanctions exemplaires, extrêmes à la hauteur des fautes commises...c' est un sentiment humain....mais quand la vindique populaire est portée à son paroxysme...exaltée, glorifiée.. par des intellectuels...
Mais si ça devait marcher, sous cette forme, ça fait longtemps que le racisme ou la violence ne devraient plus exister..car des sanctions en tout temps il y a.
Les faits qui arrivent ne sont jamais des faits nouveaux...les mêmes causes produisent les mêmes effets...
Et si c'était seulement un problème de structuration de l' esprit qu' il fallait modifier...et pour y arriver, il faut analyser les causes de ces émotions, changer les idées que l' on porte en soi, sur les uns et sur les autres, qui forment notre pensée de tous les jours et qui forgent notre tempérament, notre caractère et pas seulement rester sur les faits.
Ça donnerait de la hauteur à toutes ces bassesses.


3.Posté par C.J. le 09/06/2020 16:56

A l' auteur..
Vous aimez établir des parallèles de situations...
Je vous en propose un autre , la situation mahoraise, non pas vue sous l' angle de violences policières, ce n'est pas le sujet, mais des violences tout simplement..
Un rassemblement a eu lieu ce dimanche dans l' un des villages rassemblant 500 personnes
Voici mon écrit a ce propos :
"A Mayotte, comme souvent ailleurs, on apelle l' Etat comme vous et moi, on appelle les gendarmes pour régler un problème..
Ce qui ne prouve pas de notre amour pour les gendarmes, ni pour l' État.
Mais ont-ils vraiment tort..
"... le principal mis en cause est l’Etat, « absent », « qui ne fait pas régner la sécurité », situation qui impacte la société, « pas de fraternité, pas de développement, pas d’économie, pas de santé ni d’éducation »."
Si " le développement " l' économie "," la,santé," relèvent bien de l' État , " la fraternité " elle découle des composantes de la société mahoraise elle-même..
Comment faire naître la fraternité et l' unité ?
Entre une population foncièrement française,depuis des lustres, qui s' accroche pour y rester, parfois au prix d' abandonner leurs us et coutumes et une population qui vit à Mayotte,mais tournée vers l'Archipel et qui fait le va-et- vient y compris de certains politiques et un apport grandissant venant de la Gde Ile voisine..
Autant de voix discordantes aux intérêts divergents...
Pas étonnant que dans cette situation difficile telle que dans un " fourbi " un sentiment nationaliste se dessine..et trouve écho.
Certains scores électoraux s' expliquent tout seul.

4.Posté par C.J. le 10/06/2020 09:39

Puisque c' est toujours d' actualisé..des regroupements se sont produits, malgré la situation actuelle.
" L' émotion dépasse les règles juridiques» dixit le Ministre de l' Intérieur.
On peut comprendre même si c' est pas une approbation, ni un encouragement..
Mettre un genou par terre, je laisse à l' Amérique gérer sa mauvaise conscience....
Je n' ai pas à payer les péchés des autres...un domaine dans lequel je ne mutualise pas.

5.Posté par Mehdi le 10/06/2020 18:32

La France par le laxisme de sa justice encourage le racisme. on devrait emprisonner toute la racaille qui manifeste et expulser tous ceux qui crachent dans la soupe comme la famille de délinquant que sont les Traoré.

Marine le Pen va avoir du travail bientôt.

Quand a la réunion, quand on voit le racisme envers les mahorais, les malgaches et les zoreils, elle est ou la soi disant harmonie entre les peuples ?

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes