Faits-divers

Gendarmes et policiers font le plein de conducteurs alcoolisés durant le week end pascal

Mardi 3 Avril 2018 - 09:57

Les motards de l'escadron départemental de sécurité routière ont relevé 78 infractions graves génératrices d'accidents (règles de priorité, équipements sécurité usage téléphones et distracteurs) et ont été amenés à procéder à 18 rétention de permis.


Voici le bilan de l'activité sécurité routière de la gendarmerie de La Réunion pour les trois jours de ce week-end pascal :

- 33 alcoolémies dont 18 délictuelles ont été constatées (soit des automobilistes circulant avec des taux compris entre 0.40 mgL d'air et 0,88  pour le taux le plus élevé. Ce lundi après-midi à Bras-Panon, un conducteur de 32 ans, multirécidiviste, a été contrôlé avec un taux de 0,88 mg/litre d'air alors qu'il circulait malgré l'annulation de son permis et l'interdiction de conduire tout véhicule à moteur. Il a été placé en garde à vue dans l'attente de la décision judiciaire. 
- 2 conduites sous l'emprise de stupéfiants dont un jeune conducteur. 
- 36 dépassements de la vitesse avec interception ont été relevés  dont un automobiliste qui circulait  à 138 km/h (vitesse enregistrée) pour une limitation à 90 km/h sur la route des Tamarins au volant de son coupé Mercedes. Lui aussi est reparti à la place du passager après avoir remis son permis de conduire au gendarme verbalisateurs. Au cours du week end,  51 photos ont été enregistrées par les radars embarqués qui ont aussi été déployés ce week-end. 
- 7 autres infractions génératrices d'accidents ont été relevées au cours de ces patrouilles. 
 
Neuf militaires de la compagnie de Saint-Pierre ont conduit une opération anti-addiction dans la nuit de samedi à dimanche au Tampon. Ils ont constaté :
- 3 délits avec des taux de 0,53 à 0,91 mg/litre d'air expiré et un en récidive, refusant de se soumettre aux vérifications. Ce dernier a fait l'objet d'un placement en garde à vue dans l'attente de la décision judiciaire.
- 1 conduite malgré annulation de PC et contrôle en état d'alcoolémie 0,37 mg/litre d'air ! 

Au bilan des interventions nocturnes des unités territoriales pour des problèmes liés à la circulation routière, l'alcoolémie excessive concerne 9 interventions sur 15, soit plus de la moitié :
- 1 accident corporel grave survenu dans la nuit de samedi à dimanche à Salazie mettant en cause le conducteur d'une camionnette qui présentait des signes d'alcoolisation. Celui-ci est polytraumatisé.
- 2 accidents  sur la RN 2 (nuit de dimanche à lundi) ; l'un à Sainte-Marie avec 1,14 mg/litre d'air avec des conséquences corporelles et le second à Saint-Benoît provoqué par une circulation en contre-sens. Le conducteur en faute présentant un taux de 0,93 mg/litre d'air. Par chance, les personnes impliquées semblent ne pas être blessées. 
- 3 autres accidents matériels avec conducteur alcoolisé ont été recensées tout comme 3 procédures d'alcoolémies à l'initiative des patrouilles engagées sur des faits de conduites dangereuses !  (compagnies de Saint-Pierre et Saint-Benoît). 

Au bilan, en considérant l'activité de l'escadron, l'opération de la compagnie de Saint-Pierre et les interventions nocturnes, "ce ne sont pas moins de 46 faits de conduite sous l'emprise de l'alcool constatés par les gendarmes sur ces trois derniers jours ! Un week-end Pascal bien trop arrosé, hélas", commente le commandant de l'EDSR, Laurent Frutos. 

Côté police, les effectifs de la Direction Départementale de la Sécurité Publique ont réalisé sur le département 33 opérations de sécurisation et de sécurité routière au cours de ce week-end du 30 mars au 02 avril 2018, permettant de relever 16 délits :

  - 7 Conduites sous l'empire d'un état alcoolique (taux entre 0,52 et 1,15 mg/l air expiré)
  - 5 Défaut de permis de conduire
  - 3 Défaut d'assurance
  - 1 Refus d'obtempérer

123 fonctionnaires de police ont été mobilisés à cette occasion. Au cours de ces différents contrôles, les forces de police ont également procédé à la constatations de 82 autres infractions au code de la route.
N.P
Lu 2044 fois



1.Posté par noe le 03/04/2018 11:18

Bon travail !

2.Posté par titi974 le 03/04/2018 12:06

Il est consternant de voir les ravages de l alcoolisme au volant sur nos routes il faut vraiment des mesures fortes contre ces dangers publiques avec une justice beaucoup moins laxiste qu’a l’heure actuelle.

3.Posté par Réveillez vous le 03/04/2018 12:51

" à 138 km/h (vitesse enregistrée) pour une limitation à 90 km/h sur la route des Tamarins au volant de son coupé Mercedes. Lui aussi est reparti à la place du passager"


c'est a pieds qu il aurait du repartir !!!

4.Posté par TIMONNAIE le 03/04/2018 13:35

ZOT LA RAMASSE LA MONNAIE!!!!!

5.Posté par inmoun974 le 03/04/2018 10:54

0% d’alcool pour tt usager de la route !!!!!!!

6.Posté par Rambo le 03/04/2018 14:44

Ces alcoolos savent qu'ils sont automatiquement contrôlés aux sorties des boites de nuit ! Malgré tout, ils continuent à buvoter et il est extrêmement rare de trouver des Abstèmes...Il faudrait que la Justice durcisse et se serve, sans hésiter, dans leur porte-monnaie, la saisie du véhicule et l'annulation à vie du permis !

7.Posté par L'Ardéchoise le 03/04/2018 14:51

Bizarre, vous avez dit bizarre ?

8.Posté par ORSON le 03/04/2018 16:40

33 alcoolémies bravo comme d'habitude pourquoi changer ?
La réputation de l'ile n'est plus à faire maintenant on sait tout le monde le sait
qu'à la Réunion on boit on picole on se saoûl quelle tristesse de voir que cette
Ile sombre dans l'alcoolisme , dans peu de temps il y aura des repercussions
sur la population car dans chaque famille il y a un ou plusieurs alcooliques,
si rien n'est fait pour enrayer cet alcoolisme chronique les conséquences
seront graves et s' en ressentiront sur toute l'économie du pays sans compter
l'état de santé de la population et le nombre de décès liés à l'alcool qui augmente
chaque jour.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 19 Novembre 2018 - 13:41 Le Dash8 en intervention à Plateau Caillou