MENU ZINFOS
Faits-divers

Garde à vue prolongée pour les Morby


Interpellés ce lundi matin aux aurores, Steven Morby, son oncle et deux de leurs proches sont au coeur d'une affaire d'extorsion de fonds présumée. Après une longue journée d'audition, tous passent la nuit en garde à vue à Malartic avant d'être fixés sur leur sort judiciaire demain ou au plus tard mercredi.

Par Isabelle Serre - Publié le Lundi 12 Avril 2021 à 18:12 | Lu 11680 fois

Steven Morby, 24 ans et son oncle Jean-Danio, dit Sylvio, 32 ans, ont été réveillés par les hommes de la sûreté départementale ce lundi 12 avril.

Aux aurores, ils ont été cueillis à leur domicile du Port par les policiers appuyés par ceux du RAID du fait du passé des mis en cause. Deux autres individus seraient impliqués dans cette affaire d'extorsion de fonds.

L'un a été extrait de Domenjod où il était placé en détention provisoire en attendant d'être jugé dans un dossier d'exportation de voitures en provenance de Dubaï et le dernier, qui serait un proche des suspects comme des victimes, appréhendé également chez lui dans la matinée.

L'oncle et le neveu Morby, aux passés judiciaires respectifs déjà bien constellés, auraient été impliqués dans un accident de la route sur la RN2 en août 2020.

Leur véhicule qui n'était ni assuré, ni homologué aurait roulé sur les débris de la voiture de devant. Le conducteur de cette dernière était alcoolisé. Les Morby lui aurait alors proposé de prendre sa place en échange de 10.000 euros.
Les propositions se seraient transformées en menaces puis, en harcèlement, et les 10.000 euros en 40.000 euros auxquels se seraient encore ajoutés une voiture.

Les victimes se réfugient en métropole

Les victimes présumées, deux frères, auraient pris la poudre d'escampette en métropole pour échapper au harcèlement des quatre individus, le binôme Morby en tête. La mère de la fratrie aurait elle aussi préféré s'isoler dans les Hauts pour échapper aux appétits des suspects.

Ce soir, le procureur de la République de Saint-Denis, Éric Tufféry, a prolongé la garde à vue des quatre mis en cause qui devront continuer à s'expliquer sur les faits qui leur sont reprochés demain avant d'être fixés sur leur sort judiciaire.




1.Posté par nul.... le 12/04/2021 19:02

Encore une fois de plus... les prévisions météorologiques de Météo France sont a revoir...
Bravo les ingénieurs des pissotières payés par le contribuable français...
Moi aussi... je peux annoncer de la pluie quand je vois qu'il pleut au dessus de ma tête!...
Trop facile ça...

2.Posté par Stop au Slip Buccal le 12/04/2021 20:18

1.Posté par nul.... le 12/04/2021 19:02

Encore une fois de plus... les prévisions météorologiques de Météo France sont a revoir...
Bravo les ingénieurs des pissotières payés par le contribuable français...
Moi aussi... je peux annoncer de la pluie quand je vois qu'il pleut au dessus de ma tête!...
Trop facile ça...


Quel rapport avec Morby le Morbac ?

3.Posté par PapyJP le 13/04/2021 08:00

À Post 2 : Le rapport ? Sans doute parce que les clans Morby et autres" font la pluie et le beau temps" au Port.

4.Posté par Marie Jeanne le 13/04/2021 10:23

Ôté post 1
Quel rapport avec la météo
On parlait d escroqueries et d ‘harcèlement . Horreur pour les victimes
Ces faits sont bien plus graves qu une erreur sur les prévisions météo
Cette fratrie mérite la prison à vie pour ce qu ils ont fait endurer à des pauvres gens .

5.Posté par Orientation le 13/04/2021 12:20

Post 4, merci de lire le post 3 au sujet du post 1 et la lumière j'aillira)))

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes