Faits-divers

Garde à vue du Père Ibrahim: Consternation à la Plaine des Palmistes

Jeudi 23 Février 2017 - 16:17

Les habitants de la Plaine des Palmistes sont sous le choc après que le prêtre de leur paroisse ait été placé en garde à vue. Ils sont nombreux à le défendre.


Le Père Ibrahim a été reconduit à la brigade de Saint-Benoît après sa présentation devant le Procureur de la République.
Le Père Ibrahim a été reconduit à la brigade de Saint-Benoît après sa présentation devant le Procureur de la République.
Interpellé hier dans le cadre de l’enquête pour des viols présumés sur un adolescent, le père Fabrice Ibrahim a passé la nuit en cellule. Il a été présenté au Tribunal ce matin puis transféré de nouveau à la brigade de gendarmerie de Saint-Benoît pour une prolongation de sa garde à vue de 24h, donc jusqu'à 12h30 ce vendredi.

Pour rappel, le père Ibrahim a été interpellé dans le cadre d’une enquête préliminaire pour des viols présumés, après la plainte d’un jeune homme de 18 ans déposée il y a un mois. Le prêtre aurait imposé des rapports sexuels à l’adolescent mineur entre 2013 et 2015. La mère du jeune homme a elle aussi dénoncé des viols présumés.

Selon les derniers éléments, le prêtre conteste les faits. Il reconnaît avoir eu des rapports sexuels avec le jeune homme ainsi que sa mère mais selon lui, ils étaient consentants.

Marco Boyer, le Maire de la commune de la Plaine des Palmistes
Marco Boyer, le Maire de la commune de la Plaine des Palmistes
Une série de perquisitions a été menée à la sacristie et au presbytère, sous les yeux étonnés des habitants. Aujourd’hui, c’est la consternation et les réactions sont nombreuses, à commencer par le maire de la petite commune. "Nous étions dans l’étonnement. C’était inattendu et cette situation nous touche de plein fouet", explique l’élu.
 
Le prêtre largement soutenu par les paroissiens: "Notre religion est persécutée"
 
Au delà du choc, ce sont des témoignages de soutien qui circulent dans la commune. "Je suis un peu sceptique, je n’ai pas de jugement à faire, j’attends les résultats de l’enquête", explique Jean-Luc, présent ce matin à l’église. "Je me dit pourquoi attendre tout ce temps avant de dénoncer ces agissements? Notre religion est persécutée, regardez le nombre de chapelles qui sont vandalisées. Là, l’occasion se présente on va accuser untel ou untel", s’indigne-t-il.

L'église a reçu de nombreux croyants venus prier pour leur prêtre ce matin.
L'église a reçu de nombreux croyants venus prier pour leur prêtre ce matin.
Un sentiment partagé par Gilbert, un autre paroissien. "On ne dévoile pas les autres, mais dès qu’on dit chrétien, on est pointé tout de suite du doigt. Les autres se cachent." Françoise et Marie-Ange sont venues prier pour leur prêtre. "C’est dommage, je le connaissais et j’ai confiance en lui. Cette affaire va avoir un impact sur la communauté. Tous les chrétiens doivent prier pour lui" expliquent-elles, encore sous le choc.
 
Un prêtre strict, qui ne fait pas l’unanimité
 
Le Père Fabrice Ibrahim est connu pour sa rigueur, avec des messes prononcées en latin. À son arrivée dans la paroisse, il n’a pourtant pas fait l’unanimité. Les relations étaient d’ailleurs compliquées avec le maire de son ancienne paroisse à Sainte Rose. "Lorsqu’il est arrivé, le Père Ibrahim a surpris. Certains paroissiens n’aimaient pas l’atmosphère et ont préféré aller dans des paroisses voisines. C’est vrai qu’il était estimé mais aussi décrié parfois pour ses façons de faire."
 
"Ici, à la Plaine tout le monde se connaît "
 
L’évêque, Monseigneur Gilbert Aubry a pris contact avec Marco Boyer et viendra lui-même assurer la messe. "Il va venir et ramener les choses au calme d’une façon objective. Il n’y a rien à cacher, juste à suivre l’enquête et respecter la situation des familles", précise le Maire.
 
Pour l’instant, l’identité des plaignants n’est pas connue. "Dans la vie d’une communauté comme à la Plaine, la religion est ancrée dans l’histoire. J’aurais certainement l’occasion d’échanger avec la famille, cela se fera très naturellement. Ici tout le monde se connaît" conclut Marco Boyer.

Laurence Gilibert - laurence.gilibert@zinfos974.com
Lu 13633 fois



1.Posté par papangue le 23/02/2017 16:34

Que vient foutre le maire dans cette histoire ??? Li connait pas la laïcité ?

Comme d'habitude, les cul-bénis n'admettent pas l'éventualité. Sa lé in bon moune sa ! Comme d'hab.

2.Posté par papangue le 23/02/2017 16:39

Les cul-bénis et Marco en veulent encore plus et bien profond ! Allez, venez à moi mes enfants ...

3.Posté par Eno le 23/02/2017 17:40

La Plaine est encore sous les feux de l'actualité ... mais sordides !
Viols ou pas c'est malsain !
Consentante ou consentie , cette affaire pue !
Je vais demander au pape qu'il autorise le mariage des curés !
Pas normal que ce sont tj nos gamins qui paient le prix fort des pulsions de certains tarés (d'église ou pas) ...
On va encore trouver à ce pseudo curé des circonstances atténuantes !
C'est lamentable !

4.Posté par Arête#1peu#oui le 23/02/2017 18:42 (depuis mobile)

Consternant que ces gens croit et défend encore cet homme d"église"...pffff!!créole tire maloye dans zyeux ôtée...

5.Posté par nene le 23/02/2017 18:47

ils etaient consentants ,mais avec la mere il n'y a pas de soucis ,mais avec le fils si il etait mineur la c'est autre chose

6.Posté par li le 23/02/2017 19:02

Des relations avec la mère et le fils.
Euuu..en même temps ?

7.Posté par Joseph le 23/02/2017 19:26

Attendons les résultats de l'enquête avant d'en tirer des conclusions hâtives, il est arrivé plusieurs fois que de prétendus viols étaient des coups montés, alors wait, and see.

8.Posté par nene le 23/02/2017 19:31

dans une famille quand l'enfant subit des viols malheureusement c'est difficile pour l'enfant de parler ayant peur de la reaction de la famille ,mais la si le pretre viole mere et fils pourquoi continuer a frequenter ce pretre, mais je n'ai pas la reponse

9.Posté par mina le 23/02/2017 19:34

notre foi ok mais détruire des enfants ça NON. L'évêque est hypocrite et menteur, en tant que responsable il est complice.
JE SUIS CHRETIENNE MAIS LE SEIGNEUR MA FAIT AVEC UN CERVEAU. BENI OUI POUR MOI C'EST NON.

10.Posté par klod le 23/02/2017 19:36

un fait d'hiver (sic) comme un autre , ...............................

croire ce n'est pas suivre bêtement .............. confucius 34-89, hadith 124, verset 1456....on est pas sorti !

11.Posté par Dolly Prane le 23/02/2017 19:43

Le Maire s'entendait très bien avec cet homme dégueu lise ....ah ah ah et Monseigneur na pu l'age ?

12.Posté par Olivier le 23/02/2017 19:55 (depuis mobile)

C est pas parceque Jésus à dit "venez à moi les petits enfants", qu il fallait qu il sodomise un gamin, en même temps c est un extrémiste il a appliqué ça à la lettre, il reconnait avoir eu des rapports, il a pas respecté son voeu de chasteté

13.Posté par loyada le 23/02/2017 20:56

encore un brave curé qui ne trahit pas le chemin prit par cette entreprise appelée catholicisme

14.Posté par loyada le 23/02/2017 20:57

7.Posté par Joseph+++m enfin avec les curés sont bien montés ...les coups !!!

15.Posté par loyada le 23/02/2017 20:59

apres avoir lu l article on ne peut se rendre compte que la mentalité de certains culs bénis est aussi putride que celle de ce pseudo curé ,

16.Posté par Loranger le 23/02/2017 21:55 (depuis mobile)

Comment voulez vous envoyer vos enfants au catéchisme? ????et pareil pour les arabes....daesh???? On ns fait suivre des codes pour etre dans la normalité. Je crois en mes enfants et en ma femme c est tout!!!!suis je athée ou logique????

17.Posté par Babar le 23/02/2017 22:01 (depuis mobile)

YA PAS DE FUMÉE SANS FEU!!! DANS TOUT CES PRETES. QUI EST LE VRAI COUPABLE. RÉFLICHISSEZ UN MOMENT ET FAITE VOTRE DÉDUCTION

18.Posté par Loranger le 23/02/2017 22:05 (depuis mobile)

Serieux???? Vous journalistess faites le travail....vous. Verrez Qu il y a au moins 70% des gens embrigadés . Je suis arrive la il y a 3 ans.les sectes peuplent ce village.....

19.Posté par Doudou le 23/02/2017 22:53 (depuis mobile)

Le curé à partager sont pain,
En disant : prenez mon corps,celui ...
Corps du c... livré pour nous!!!!
Zot l avait pas compris .


Sans blagué,cette i ca va la messe tous les dimanches c est pas li lo pli grand chrétien....

20.Posté par titi974 le 24/02/2017 06:36

Que le gamin qui a été abusé à l'époque n'ai pas osé parler au moment des faits ça peut se comprendre mais la mère elle qu'elle n'ai rien dit la c'est incompréhensible ,peut-être qu'elle elle était consentante , l'enquête nous le dira sûrement.

21.Posté par Crikotte le 24/02/2017 06:48

boof le 3/4 qui va à la messe c'est les pires déjà que lé meme pas sorti de l'église qui commence déjà à dire du mal des autres! mais bon cela leur donne bonne conscience surtout!

22.Posté par Am"diter le 24/02/2017 10:25

Quand on est sous l'emprise de croyance et qu'on n'est pas exercé à penser par SOI MEME, qu'on ne prend pas le temps de la réflexion car tout ce que dit le prête puisqu'il est l'homme de jésus sur terre on arrive à ces dérives. L'emprise des religions fait plus de mal à l'humanité!

23.Posté par jpleterrien le 24/02/2017 10:42

Loin de moi l'idée de défendre ce prêtre si les faits sont avérés mais cette sordide affaire pose une question :

- pourquoi, lorsqu'il s'agit de délinquants notoires et autres casseurs de flics, ne donne t-on jamais les noms des coupables, alors qu'ici le nom de ce prêtre est immédiatement jeté en pâture ???

24.Posté par chikun le 24/02/2017 14:27

3.Posté par Eno le 23/02/2017 17:40
Je vais demander au pape qu'il autorise le mariage des curés !


Le ministère de l’éducation nationale a procédé l’an dernier à 30 radiations liées à des cas de pédophilie ou pédopornographie . Quand une affaire d'abus sexuels éclate dans l'Eglise, il se trouve toujours un ̶i̶n̶t̶e̶l̶l̶i̶g̶e̶n̶t̶ pisse-vinaigre pour lier ces abominations à l'obligation du célibat.
Il est donc nécessaire d'obliger les enseignants à se marier, n'est-ce pas ?
Trop ̶d̶r̶ô̶l̶e̶ pathétique !!!
Hein ?! Hein !?

25.Posté par alabastille le 24/02/2017 14:45

Après des décennies de laisser aller à l'évéché Les curés se sont habitués à avoir la bride sur le cou.. Beaucoup se comportent en véritables despotes dans leurs paroisses . Ils ne sont pas au service des fidèles . Au contraire ce sont les fidèles qui doivent être à leur service... Je voudrais bien voir également les livres de comptes des paroisses. Où passe l'argent des quêtes, des demandes de messes , des troncs, des bénédictions des mariages , des enterrements . Il me semble qu'une véritable économie parallèle gangrène l'église catholique à la Réunion. N'est-ce pas ?

26.Posté par Guillaume le 24/02/2017 14:55

Dieu merci je suis athée

27.Posté par Pamphlétaire le 24/02/2017 16:10

Ce n'est pas comme cela que les églises catholiques vont se remplir de fidèles bien au contraire, n'est-ce-pas?

28.Posté par golf51 le 24/02/2017 16:26

post25 c'est le denier du cul...te ! triste affaire.

29.Posté par Juliette CARANTA-PAVARD le 24/02/2017 18:30

*Ne jamais, jamais,,jamais oublier que l'Évêque Aubry, non content de fermer les yeux sur les pédophiles locaux,en a, "chrétiennement", importé deux de cette métropole honnie...

*Le "Père" Tual et - surtout, surtout - Jean-Marie Vincent - amoureux-dingue de petits choristes... - ce qui lui a valu cinq ans de prison à Bar-le-Duc...

30.Posté par babar run le 25/02/2017 05:15

ce sont les mêmes genre de cons qui votent pour les mêmes politiciens véreux depuis des années.......

31.Posté par babar run le 25/02/2017 05:23

post@3 eno......le mariage des curés n’arrangera rien aux affaires de......PEDOPHILIE........

même mariés ils s'en prendront aux enfants......et de sexe masculin de préférence......

Le problème est ailleurs....en amont........surement a la sélection de ces curés......

32.Posté par La messe est dite pour ce prêtre, mais pas en latin! le 25/02/2017 10:25

"Pour rappel, le père Ibrahim a été interpellé dans le cadre d’une enquête préliminaire pour des viols présumés, après la plainte d’un jeune homme de 18 ans déposée il y a un mois. Le prêtre aurait imposé des rapports sexuels à l’adolescent mineur entre 2013 et 2015. La mère du jeune homme a elle aussi dénoncé des viols présumés.

Selon les derniers éléments, le prêtre conteste les faits. Il reconnaît avoir eu des rapports sexuels avec le jeune homme ainsi que sa mère mais selon lui, ils étaient consentants
."

Je suppose que cet article ne part pas de faits inventés ou mal interprétés. Dans ce cas, l'intéressé a commis au moins un "viol" sur mineur et a eu des relations sexuelles avec sa mère.

Il y a peut-être d'autres cas de relations avec ce prêtre!.

Il y a donc un gros problème religieux, à coté de l'aspect pénal (l'instruction suit son cours).

Allez, encore un qui a fauté (auprès de combien de jeune paroissiens?). Y'en a d'autres encore?

Déjà que la religion catholique est en perte de vitesse: ce genre de fait ne fera qu'accélérer les choses, et la réaction du clergé doit être exemplaire.

Au fait, dans les autres religions, il ne se passe rien? Tout est parfait?

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 17 Décembre 2017 - 07:11 Le permis à peine obtenu, on le lui retire