Météo

Gael parti, reste la galère pour les Réunionnais...

Gael a finalement épargné l'ile, passant au plus près à environ 300 kilomètres de nos côtes. Il se trouve ce matin à plus de 500 km dans le Sud de la Réunion.
Malgré cela, il a causé la mort de trois personnes et occasionné de gros dégâts au réseau routier de notre ile.


Gael parti, reste la galère pour les Réunionnais...
Gael a causé directement ou indirectement la mort de trois personnes à la Réunion : un homme ivre de 39 ans qui s'est noyé samedi après-midi à l'Ilet Furcy dans le cirque de Cilaos, un enfant de 6 ans décédé dans un incendie dans la nuit de samedi à dimanche après la chute de la foudre sur une petite maison en bois sous tôle de la ruelle Virapatrin à Saint-André et un homme de 30 ans qui a été emporté hier avec son scooter par l'eau du radier de la ravine Blanche au Tampon.

Le cyclone a également occasionné de gros dégâts au réseau routier. La route du Littoral est fermée au moins jusqu'à mercredi matin, le temps pour les hommes de la DDE de combler avec du béton un trou long de 7m de diamètre sur une hauteur de 6m que la houle de Gael a occasionné à la voie côté mer, au début de la route côté Saint-Denis. Résultat: toute la circulation est déviée par la Montagne, occasionnant d'énormes embouteillages encore accentués par des voitures en panne et même un petit éboulis sur le CD41. Les automobilistes mettent plus de deux heures et demie pour effectuer le trajet de la Montagne. Les camions sont un peu mieux lotis: ils peuvent emprunter la voie intacte de la route du Littoral à heures fixes, en convois, escortés par la gendarmerie.
Le radier construit dans le lit de la rivière Saint-Etienne entre Saint-Louis et Saint-Pierre après que le cyclone Gamède ait emporté un des ponts, a lui aussi été emporté par les eaux en furie. Là aussi, les embouteillages sont énormes, dans une météo heureusement redevenue plus clémente.

Dernière conséquence importante: les communes du Tampon et de Saint-Paul ont décidé de maintenir fermés tous les établissements scolaires se trouvant sur leur territoire, tandis qu'à Saint-Leu, le maire a décidé de ne fermer que les écoles maternelles et primaires.
Lundi 9 Février 2009 - 06:51
Pierrot Dupuy
Lu 1474 fois




1.Posté par patfury le 09/02/2009 07:33

Ce n'est pas Gamède mais Gaël qui a causé le Renard sur la route de Littoral.

(Note de Pierrot Dupuy : Merci, c'est corrigé...)

2.Posté par Albert Ebasque le 09/02/2009 08:02

Je n'ose pas imaginer le résultat si ce cyclope était passé à 20 km de nous, comme Dina.....300km et tous ces dégâts!!!

3.Posté par Danzéré le 09/02/2009 08:37

A aucun moment l'alerte orange n'a été déclenchée ... totalement irresponsable !
Je propose à Météo France un nouveau système d'alerte:
à 5 morts, on déclenche la pré-alerte
à 10 l'alerte orange
à 50 et + l'alerte rouge
Dormez braves gens, tout est calme dehors.

4.Posté par Hémauxrothideux le 09/02/2009 09:46

Pourquoi ne pas laisser une voie centrale sur la route de la corniche pour délester la route de la montagne? et surtout empêcher les bus et les camions poubelles de circuler sur cette route. Ce n'est pas 2h30 mais bien 5 heures qu'il fallait compter ce matin pour rejoindre le chef lieu ! Bravo la DDE (DR?)

5.Posté par nounne974 le 09/02/2009 10:06

Bien inspiré le maire de St Leu d'exclure les établissements secondaires de sa mesure : on évacue en ce moment les quelques élèves présents au collège de la Chaloupe. Peut-être n'a-t-il jamais entendu parler de la Chaloupe (écart natal de son adversaire JL Poudroux) ? Les Hauts pour lui s'arrêtent au quartier devenu le centre du monde : Piton ! Inquiétant quand on sait que, grâce au nouveau système d'alertes, les maires vont avoir dans les faits la responsabilité de ce genre de décision. Cela dit, il a bien géré sa com hier après-midi, intervenant à peu près trois fois par heure sur Freedom mais ils semble s'être arrêté aux Colimaçons, il ne sait peut-être pas que la route va plus haut !

6.Posté par alysée le 09/02/2009 11:31

Et oui Nounne974 heureusement que je ne travaillai pas aujourd'hui j'ai pu aller chercher ma fille au collège de la chaloupe et mon fils au lycée de 3 bassins mais il est vrai que les collège et lycées sont dirigés par le rectorat et non la mairie, il aurait pu tout de même fermer tous les établissements comme au tampon. Leur nouveau dispositif d'alerte est nul si au moins il y avait eu l'alerte orange on aurait comprit qu'il fallait tout rentrer, j' eu plus de dégats qu'avec Gamède et il n'y aurait pas eu de soucis avec les établissement scolaires!! pas d'électricité du jeudi 22h au vendredi 21h30, alors que ds les hauts de St-Leu on avait encore pas vu Gaël, allez comprendre.....

7.Posté par Albert Ebasque le 09/02/2009 12:44

Hormis cette pauvre petite fille disparue affreusement, il y' aura toujours des gros couillons pour se croire plus fort que la nature en furie, ne pas respecter les consignes de sécurité clairement énoncées et finir.....au cimetière...

8.Posté par Choupette le 09/02/2009 15:00

Ce n'est pas du politiquement correct mais ces accidents sont dus à l'inconscience de personnes qui ont voulu braver les éléments naturels. Ces décès font une mauvaise renommée au cyclone alors qu'il n'y est pour rien : saison oblige.

Essayez un de retenir un cyclone -peut-être avec des missiles dans les nuages...

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 19 Janvier 2018 - 10:33 Berguitta s'éloigne de l'île, à 385km

Vendredi 19 Janvier 2018 - 09:56 Les vigilances fortes pluies et forte houle levées