MENU ZINFOS
Zot Zinfos

Gael : Doit-on municipaliser le niveau d'alerte cyclonique ?


Par Bones - Publié le Dimanche 8 Février 2009 à 22:40 | Lu 1140 fois

Un auditeur de Freedom relance le débat sur le déclenchement du niveau des alertes cycloniques.
En effet, en période cyclonique, on l'a remarqué depuis longtemps, le climat n'est pas le même que l'on habite le Nord, l'Est, l'Ouest ou le Sud.
L'état du réseau routier n'est pas non plus le même en fonction de ces régions. Comment faire pour que chaque habitant puisse être le mieux informé de la situation?
Cet auditeur de Freedom propose que chaque Maire puisse déterminer le niveau d'alerte sur sa commune. Et vous qu'en pensez-vous ?




1.Posté par nicolas de launay de la perriere le 09/02/2009 00:04

un mec qui habite st gilles, qui bosse à st denis et qui doit pour son patron, aller livrer un colis à ste rose en passant par le littoral Est... il fait comment.. ?

2.Posté par boyer le 09/02/2009 17:13

l'echelle communale est trop grande: il faut parcelliser les alertes: chaque propriétaire décrète son alerte pour son terrain.

Plus serieusement les alertes ont ete tres bien gerées et on pas vu ces aberrations de couvre feu là ou ya ni radier, ni falaise. Quelles gourde la gonzesse d'antenne reunion qui fustigeait inutilement le gars de la securité civile au JT de dimanche soir! Elle mérite d'être punie sévèrement (86% des reunionnais plebiscitent la fessée je suis d'accord pour me sacrifier de cette corvée)

3.Posté par Aero Freins le 11/02/2009 09:21

hihihi ! ouais, j'ai eu le même discours avec une personne qui, pour ces mêmes raisons, voulait qu'on reparle de bidep' !! C'est comme ces retombées de poussières radioactives qui longent scrupuleusement.... les frontières....

Non: un département à gérer.... ce sera déjà bien !

4.Posté par Albert Ebasque le 11/02/2009 10:41

En ce qui me concerne, je suis d'accord avec ce monsieur...quand on voit les différences d'impact qu'a un cyclone d'heure en heure et de ville en ville, ils serait bon que des "observateurs" sur le terrain puissent, en cas de danger pour la population, ou les cultures, informer le maire pour faire basculer en alerte orange, voir rouge certains secteurs.....

L'année dernière, je vous rappel qu'une maman est décédée en tentant de traverser un radier en cru pour retrouver ses enfants..... alors que nous avions basculé en orange entre deux rouge.......si un responsable communal avait pu témoigner de la dangerosité de circuler à ce moment là et faire que le rouge reste en vigueur...cette maman serait restée chez elle au lieu d'aller travailler ces quelques heures d'orange là.
Mais Nicolas (post1) soulève le problème dans ce cas là....

5.Posté par mastercard le 11/02/2009 12:37

Municipaliser la décision est la pire des choses à faire. Comment se décidera l'élu? Sur la base de quelles informations? Celles bien sûr de la météo et de la sécurité civile!
Par crainte de devoir être tenus pour responsables, les élus municipaux vont prendre des décision pouvant aller à l'encontre de l'intérêt général. Un maire peut décider d'arrêter la circulation sur le territoire de sa commune! Que feront les automobiles devant la traverser?
La question est de savoir pourquoi cela a marché jusqu'ici et pourquoi pas avec Gaël.
Je trouve que vouloir municipaliser c'est un moyen bien commode de chercher un bouc émissaire.
Rien n'interdit la sécurité civile de terroritorialiser ses alertes: de dire par exemple que pour telle zone nous sommes en telle alerte et pour telle autre dans un autre type d'alerte. Cela s'est djà fait.

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes