MENU ZINFOS
International

Gabon: La réélection d’Ali Bongo contestée dans la violence


Le Gabon est au bord du chaos. La réélection du président sortant, Ali Bongo, est vivement contestée. La vague de violences continue à faire des ravages.

- Publié le Jeudi 1 Septembre 2016 à 14:50 | Lu 441 fois

Gabon: La réélection d’Ali Bongo contestée dans la violence
Plus de 200 pilleurs ont été arrêtés depuis mercredi par la police à Libreville, la capitale gabonaise. Les violences se multiplient au Gabon après la victoire contestée d’Ali Bongo à l’élection présidentielle. Le président sortant est pointé du doigt par son rival Jean Ping, notamment pour des fraudes électorales supposées. Les émeutes et les pillages ont eu lieu dans plusieurs quartiers de Libreville.
 
Le commandant en chef de la police nationale, Jean-Thierry Oye Zue, a révélé que six policiers ont été blessés. Des blessés ont également été enregistrés dans le rang des civils mais leur nombre reste à déterminer pour le moment.
 
Dans le camp de l’opposition, Jean Ping a déclaré que deux personnes ont été tuées durant les émeutes de ce jeudi matin. Le candidat malheureux à la présidentielle a également précisé que plusieurs personnes ont été blessées. Cet ancien président de la commission de l’Union africaine a aussi dénoncé l’assaut lancé ce jeudi par les forces de sécurité contre son quartier général (QG).  




1.Posté par Dazibao le 01/09/2016 22:53

Vivement que MAM soit nommée ministre des affaires étrangères pour y envoyer des renforts pour mâter les manifestants en cette "possession française" de France -Afrique (En 2001, elle avait proposé à l'Assemblée nationale, l'envoi de policiers, c'est à dire le savoir-faire français à la police tunisienne pour "régler les situations sécuritaires".

2.Posté par Le Corbeau le 03/09/2016 14:22

POUR QUI SONNE LE GLAS

Il semble qu'avec l'Europe et sa monnaie l'euro,la France s'est laissée enfermer dans une nasse ( comme Vercingétorix à Alésia par César.
Elle a perdu sa Liberté, ses pouvoirs régaliens, sa monnaie, sa réputation et tout le reste.
De révolutionnaire , elle est devenue soumise - à tous ses détracteurs - comme un mouton.
En effet, dans la création de la zone euro, il faut 6fr55 pour un euro soit une forte baisse du pouvoir d'achat.
Ajoutez à cela, la suppression des acquis sociaux, la fermeture des usines et leur délocalisation à l'étranger pour réaliser plus bénéfices et vous aurez une vue d'ensemble de la situation, où est le patriotisme ???
Tout comme dans la Rome antique - qui si riche - avec les luttes politiques internes ( les Romains avaient perdu le goût du travail et l'amour de la liberté.. D'où la chute.
Il semble que c'est ce qui nous menace.
Dans ce contexte, il faut s'attendre à la fin d'un règne.
Aujourd'hui , demain.

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes