Social

GIHP: Grève de la faim contre le "harcèlement moral" du directeur

Mercredi 19 Juillet 2017 - 12:12

GIHP: Grève de la faim contre le "harcèlement moral" du directeur
Isabelle Baillif est en grève de la faim depuis ce matin. Arrivée devant les locaux du GIHP (Groupement pour l’Insertion des personnes handicapées physiques), association de services à la personne, dans le Bas-de-La-Rivière, elle compte "aller jusqu’au bout" pour se faire entendre.
 
Cela fait 24 ans que la mère de famille est salariée du GIHP. Après avoir alerté le Conseil départemental et l'inspection du travail, elle traîne aujourd'hui le directeur du GIHP, Fabrice Souprayenmestry, devant les Prud’Hommes pour "harcèlement moral". Elle l’accuse de "l’empêcher de travailler" : elle n’aurait en effet plus accès à internet, à sa boîte mail ou à la photocopieuse.
 
Au GIHP depuis 1999, le directeur aurait été menacé de licenciement en 2003. S’il a finalement gardé son poste, Isabelle Baillif et plusieurs autres salariés étaient "sur la liste des personnes contre lui". Ont suivi, selon les collègues et anciens collègues venus la soutenir, une vingtaine de licenciements "de tous ceux qui ne sont pas d’accord avec sa façon de faire". Elle, déléguée syndicale MDPS (Mouvement pour la Défense Prud'homale et Salariale), s’est vu retirer de la direction et donner un poste "polyvalent".

Une vingtaine de salariés l'attaquent aux Prud'Hommes
 
Plusieurs arrêts maladie et dépressions plus tard, Isabelle Baillif "ne tient plus". Elle demande de pouvoir travailler mais également la démission de Fabrice Souprayenmestry.
 
Parmi les collègues venus la soutenir, certains sont en CDI, d’autres en CDD ou contrats d’avenir. Tous sont allés aux Prud’hommes pour "harcèlement moral" ou "non-renouvellement de contrat". "Pression", "atteinte psychologique", "contrats non renouvelés sans heures supplémentaires ni congés, payés"… Ils seraient une vingtaine en tout, à "souffrir", sur la cinquantaine d’employés de l’association.
Soe Hitchon - soe.hitchon@zinfos974.com
Lu 10197 fois



1.Posté par Marx le 19/07/2017 12:42

Comme dans la chanson: No no, no no, no no there're no limit! ^^
Qu'il est bon de bosser... enfin de s' occuper dans les administrations parrapubliques et toutes ses associations sous perfusions de nos impots.
Vivement la crise, la vraie.

2.Posté par Erwann le 19/07/2017 13:26

Les congés maladie çà , çà les connaît.Le jour de carence vite!

3.Posté par SKC le 19/07/2017 14:19

Merci Macron !!!!!

4.Posté par 1 Gaspillage de plus le 19/07/2017 17:04

Voila encore une COUTEUSE association qui passe plus de temps à se chamailler en interne qu'à s'occuper de ce à quoi elle devrait servir. Aider et insérer les personnes handicapées.

La raison de vivre de ses associations, c'est de garder "les clients" si je puis dire, c'est à dire qu'ils ne font rien d'efficace pour les aider à s'insérer en entreprise, sinon ils risquent de perdre les subventions qui vont avec. Un cercle vicieux morbide et scandaleux, au frais de qui ?

Et je parie que le Directeur effectue de très nombreuses missions très très importantes (mais inutiles) en métropole où il se rend en 1ère classe au frais de la princesse.

5.Posté par jean claude payet le 19/07/2017 18:35

en fait a la reun c'est une coutume ou culturelle de faire la greve?c'est un peu comme la sncf ou les profs si y a pas greve zote y vive pas?

6.Posté par klod le 19/07/2017 18:56

"harcèlement moral" fo contacter le maire bis de sin luis , c'est un espécialiste , sans compter ses petites mains qui ont "obéi" ................. sans ame ni conscience ............... mi croit en la "justice immanente" , ben ..chacun son karma , ya .

jah see and know, lord mercy ................................ quelque soit le jéhovah ..............

7.Posté par J M H le 19/07/2017 18:56

sur deux ans, c'est presque 90% du personnel qui change. la plupart sont en contrat aidés.
heures supplémentaires à gogo sur certains circuits mais non payées. soit disant elles sont récupérées mais il faut batailler pour pouvoir récupérer.

les antennes fonctionnent parfois avec des véhicules limites en terme de sécurité.
les responsables d'antenne, les secrétaires et agents techniques font de leur mieux avec leurs maigres moyens pour assurer les circuits scolaires, les circuits d'institution et les courses de vie quotidienne.

en un mot, faire partie du personnel qui n'est pas dans la direction, c'est invivable.

8.Posté par Transports le 20/07/2017 03:40 (depuis mobile)

Cek zot I connais pas c ke gihp répond marché du cg974 comme si li t un transporteur hors c un association et ki kasse les prix et met en péril beaucoup de petit transporteurs qui eux paye des charges et ne peut donc pas suivre .... cela dure ....

9.Posté par Ali meme le 20/07/2017 09:14 (depuis mobile)

Après 1 ans c.u.i et 2 CDD me voila toujours au meme point .. on m''a prié de venir chercher mes papier mon solde de tout compte.. pour pouvoir aller pointer gentiment au chômage alors qu on nous avez dit a La Réunion début d année y aura des cdi ..

10.Posté par Ali même le 20/07/2017 09:23 (depuis mobile)

G servi au Gihp plus de 3 ans et demi on me rappel soi disant suis un bon élément..oui plutôt un Bon couillon qui dit rien .. et qui a besoin de bosser..roule dans gros loto goûte mon coco comme dit la chanson ..

11.Posté par inconu le 26/07/2017 19:27

voila moi je boss au gihp depuis maintenant 3ans et isabelle bailit si tu veux plus travailler ben tas cas prendre ta retraite tous gentillement merci . donne la place au jeunnes qui demande cas gagner un malheureux smic pour i vivre .

12.Posté par Tintin le 20/08/2017 09:29 (depuis mobile)

Pauvre zaren de route

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >