Ville de Saint Paul

GEMAPI : des actions pour lutter contre les inondations et mieux gérer les milieux aquatiques


Ce mercredi 12 septembre, Guy Saint Alme, vice-président du TCO délégué à la GEMAPI, a exposé lors d’une conférence de presse les actions et travaux à venir dans le cadre de la Gestion des Milieux Aquatiques et à la Préventions des Inondations. (Crédits photos : TCO)

Depuis le 1er janvier 2018, le TCO est devenu compétent pour la gestion des milieux aquatiques et la prévention des inondations (GEMAPI). De par son relief et son exposition aux risques d’inondation et de submersion, liés principalement aux ravines, aux cours d’eau et à la mer, l’Ouest est un territoire très exposé. Les inondations et les glissements de terrains qui surviennent lors des saisons cycloniques montrent à chaque fois la force de l’eau et tous les dégâts qu’elle peut causer sur notre environnement. Conscients des enjeux et des risques, les élus du TCO ont décidé de consacrer 10 M€ par an pour assurer cette nouvelle compétence et effectuer les travaux et actions nécessaires à la prévention et à la lutte contre les inondations et la gestion des milieux aquatiques.

Priorité à la protection des biens et des personnes

L’enjeu prioritaire de cette prise de compétence est de renforcer la protection des personnes et des biens contre les risques d’inondation, et de permettre ainsi la poursuite du développement du territoire.

Le plan pluriannuel d’investissements 2018-2030 de la GEMAPI, consacré à divers projets pour la protection des locaux et des personnes du territoire de l’agglomération, est aujourd’hui évalué à 109,31 M€ (soit près de 9 M€ en moyenne par an).

Les principales actions dans l’Ouest

Des actions fortes pour la protection des personnes et des biens contre les inondations sont entreprises, comme les Plans d’Action pour la Prévention contre les Inondations (PAPI).

Les travaux préparatoires vont démarrer à la mi-septembre 2018 à l’Hermitage (Voie cannière, puis du côté du Jardin d’Eden et Oeil-de-Boeuf) et à La Saline-les-Bains (chemin Bruniquel et route du Trou d’Eau), au total 26 millions d’euros seront investis.

Le projet permettra de limiter les inondations dans ces secteurs, en réduisant au minimum les rejets d’eaux pluviales et leurs impacts sur le lagon. Le secteur concerné comprend 15 ravines allant de la ravine Joyeuse au nord à la ravine Trois-Bassins au sud. Les habitants de ces quartiers sont régulièrement inondés lors de fortes pluies tropicales et cycloniques. L’inondation générée par le passage du cyclone Dina (2002) a dépassé les niveaux précédents de référence (Hyacinthe en 1980).

Avec le changement climatique, les inondations risquent de s’accroître avec le temps. Le projet global (ouvrages de rétention, de recalibrage ou de dérivation des ravines), permet la protection de 4 800 personnes et 1 600 bâtis actuellement exposés au risque inondation en crue centennale.

Les actions, études et travaux doivent notamment se poursuivre sur d’autres secteurs sensibles comme le centre-ville de Saint-Paul, les secteurs de Savannah – quartier Jacquot- La Plaine, ainsi que sur l’ensemble du littoral soumis au risque de submersion marine.
Vendredi 14 Septembre 2018 - 22:46
Ville de Saint-Paul



Dans la même rubrique :
< >