Politique

Future loi sur les risques majeurs dans les territoires ultramarins: Nadia Ramassamy prépare le terrain

La député Nadia Ramassamy s'est entretenue avec le Préfet de La Réunion, Jacques Billant, la Sous-préfète Camille Goyet ainsi que le délégué interministériel aux risques majeurs Outre-mer, Frédéric Mortier, dans le cadre de la préparation de la future loi sur les risques majeurs dans les territoires ultramarins.

Samedi 30 Novembre 2019 - 15:19

Cyclones, ouragans, tsunamis, séismes, inondations, pluies diluviennes, crues torrentielles, coulées de lave volcanique, submersions… "Les territoires ultramarins doivent vivre face à de multiples risques et cumulent certaines vulnérabilités, comme l’exiguïté de leurs territoires, l’éloignement vis-à-vis de l’hexagone, la forte densité démographique, la concentration des populations sur les littoraux ou encore la persistance d’un habitat précaire voire informel", a souligné la député réunionnaise Nadia Ramassamy.
 
C'est pourquoi la France ultramarine doit se préparer au dérèglement du climat causé par le réchauffement de la planète, en adoptant des modes de transports, de consommation et de production plus écologiques, développer une résilience aux risques et se sensibiliser sur les risques naturels.
 
C'est face à ces constations que Nadia Ramassamy a fait un certain nombre de propositions. Elle demande à ce que des plans de prévention des risques complets soient dressés pour tous les Outre-mer. La député souhaite amener la couverture assurantielle des Outre-mer aux standards hexagonaux.

Elle souhaite aider les collectivités à utiliser le fonds de prévention des risques naturels majeurs, dit "fonds Barnier". Créer un fonds de solidarité nationale pour la gestion immédiate des catastrophes naturelles ou encore augmenter les effectifs et la présence des unités du Génie des Forces armées dans les Outre-mer font partie de ses priorités. 

Nadia Ramassamy aimerait mettre en place des simulations, des exercices, des cours et des campagnes d’information dans les établissements scolaires et au sein des entreprises, comme dans le cadre de "semaine du risque".

Elle voudrait également que des dérogations sur certaines normes soient instaurées, afin que la reconstruction des infrastructures vitales (écoles, hôpitaux…) puisse être engagée plus rapidement.

En tant que député réunionnaise, elle tend aussi à modifier l’octroi de mer pour le matériel de secours et créer un poste permanent de délégué interministérielle aux risques pour les Outre-mer.
 
Zinfos 974
Lu 1041 fois




1.Posté par fox le 01/12/2019 09:46 (depuis mobile)

Quelle bel enfumage !! A quoi bon faire rêver les jeunes à devenir pompier puisque ce LE métier non politique où ya le plus de piston et réseautage surtout ici à La Réunion.

2.Posté par fox le 01/12/2019 09:48 (depuis mobile)

dsl erreur de page, c'était pour la journée démo pompier, merci au site bourrée de pubs et clics instinctif qui nous foutent sur une autre page pfff....

3.Posté par bob le 01/12/2019 12:07

IL FAUT BIEN QU'ELLE I JUSTIFIE SON GROS INDEMNITES DEPUTE QU'ELLE I GAGNE !!! COMMME D'HABITUDE POUR NE PAS CHANGER ELLE I BRASSE BEAUCOUP D'AIR POUR RIEN !!!

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie

Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 1 Décembre 2019 - 19:35 St-Paul : Fabrice Marouvin officialise sa candidature