MENU ZINFOS
Faits-divers

Furieux, il défonce sa porte, effrayée elle saute du 2ème étage


Dominique S., 28 ans, particulièrement costaud, se présente à la barre du tribunal ce lundi afin de s'expliquer sur son comportement ultra violent la nuit du 10 au 11 juillet dernier. L'audience avait été renvoyée une première fois afin qu'il puisse préparer sa défense. En attendant, il avait été placé en détention provisoire le 15 juillet dernier. Les premiers éléments laissent apparaître une forte divergence de point de vue sur la nature de la relation qu'il entretenait avec la victime.

Par - Publié le Mardi 25 Août 2020 à 16:10 | Lu 2754 fois

Il ne cesse de dire au président qu'ils étaient en couple alors qu'elle soutient n'être qu'une connaissance. Ce détail est d'importance compte tenu des faits qui lui sont reprochés. Afin de bien comprendre la situation, il convient de savoir qu'un différend existe depuis le début de l'année entre leurs deux familles. La mère et le frère de la victime ont déposé une plainte à leur encontre. "On était à sa maison, on a bu, on s'est disputé et elle m'a mis dehors car je l'ai menacée de mort et de mettre le feu" indique Dominique S. au président. 

Quoi qu'il en soit, ce soir là, il est 22h30 quand il se présente chez la victime et, selon les témoignages, tout le monde l'entend hurler menaçant de mettre le feu chez la mère de la victime si elle ne retire pas sa plainte. La femme refuse d'ouvrir, ce qui entraine chez le prévenu une réaction quelque peu violente. Il défonce la porte d'entrée à coups de pieds. L'enregistrement audio d'un voisin rapporte 18 coups de pieds en 40s laissant imaginer le déchaînement de violence. 

Comprenant que le danger est imminent, la victime décide de sauter du 2 ème étage 

Comprenant que le danger est imminent, la victime décide de sauter du 2ème étage dans le jardin des voisins du rez-de-chaussée. Les voisins protègent et portent secours à la victime qui est prise en charge par les pompiers. Elle sera transférée au CHU de Saint-Pierre en neurologie compte tenu de son état. Les gendarmes sont également appelés mais le prévenu s'est enfui. Présente à l'audience et se déplaçant toujours avec des béquilles, la victime a une ITT de 45 jours temporaire, elle a subit 2 opérations et bientôt une troisième. Elle souffre d'un décalage de 7 mm au niveau des vertèbres cervicales. Elle présentait également un taux d'alcool de 0,30 mg/l d'air à 0h30 le soir des faits. 

Interrogé sur la nature de leur relation, la victime nie formellement une relation intime avec le prévenu. "Sa déclaration c'est faux, elle ne veut pas assumer qu'on est ensemble" rétorque Dominique S. Pour la partie civile, tout est clair : "Elle a choisi la moins pire des décisions, vu son gabarit, elle a sauté ! On ne savait pas si elle pourrait remarcher". La procureur fustige la version de Dominique S. : "Si elle était consentante pour qu'il défonce la porte à cause d'un problème de clé, alors pourquoi a t-elle sauté ? Elle a peur et dès que la porte cède, elle saute ! Il a donné 18 coups de pieds en 40s ! Je demande une peine de 3 ans de prison, un maintien en détention et la révocation intégrale de son sursis mise à l'épreuve"

"Il reconnait les faits, on ne conteste pas mais, il y a des détails qui donnent un autre éclairage sur ce dossier !" assène Maître Jean-Christophe Molière. Elle dit ne pas le connaitre, mais il vient la voir elle ! Il est sorti de prison en février dernier, alors pourquoi attendre tout ce temps pour venir ? Elle a menti car certains voisins - il prend lecture des auditions de l'enquête - attestent qu'il y avait déjà des problèmes en début de soirée, donc, ils étaient bien ensemble !" plaide la défense. Au final, et ce malgré les éléments irréfutables apportés par le conseil de Dominique S., le tribunal prononce une peine de 3 ans de prison ainsi que le maintien en détention et révoque les 4 mois de sursis. 


Regis Labrousse
Faits-diversier Passionné par tout ce qui vole, j'ai eu la chance de pouvoir effectuer une longue... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par babar ©® le 26/08/2020 06:41

bo......rappel a la loi......pas plus......la justice aime ce genre de type......

2.Posté par Bénard le 26/08/2020 07:46

Excellent article, mon Caf !
Tu écris bien, Régis !
Si j'ose dire : je suis fier de toi.......

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes