MENU ZINFOS
Société

Frontières fermées : Son séjour s'éternise à Madagascar et zéro solution à l'horizon


Natacha est bloquée à Madagascar depuis le...1er avril. Un poisson qui leur a joué un vilain tour alors qu'une fenêtre s'ouvrait pourtant ce mardi 5 mai...

Par Ludovic Grondin - Publié le Mardi 5 Mai 2020 à 20:11 | Lu 31451 fois

Natacha et son fils sont bloqués à Madagascar depuis le 1er avril. Photo prise ce mardi dans le taxi qui les menait de Tamatave vers l'aéroport d'Ivato
Natacha et son fils sont bloqués à Madagascar depuis le 1er avril. Photo prise ce mardi dans le taxi qui les menait de Tamatave vers l'aéroport d'Ivato
Natacha a quitté La Réunion le 5 mars, alors que rien ne laissait présager, à ce moment-là, la fermeture des frontières et les restrictions des vols qui sont arrivées tour à tour comme des couperets à partir de la fin du mois de mars. 

Depuis le 1er avril, Natacha et son enfant trépignent donc d'impatience de pouvoir rentrer à La Réunion.

Leur vol retour initial devait être assuré par Air austral, le 1er avril donc. Mais pour les raisons que l'on sait, ce vol n'a pas pu être maintenu. C'est donc à Tamatave que Natacha a poursuivi son séjour, prolongé et donc forcé.

Tout paraissait normal jusqu'à l'arrivée à l'aéroport ce mardi à Ivato...
Tout paraissait normal jusqu'à l'arrivée à l'aéroport ce mardi à Ivato...
"J'ai acheté un nouveau billet avec Air Madagascar pour un vol retour aujourd'hui, mardi 5 mai. La veille de notre départ avec mon enfant, la compagnie nous a assuré que tout était conforme (photo ci-contre), nous n'avions qu'à nous présenter à l'aéroport aujourd'hui", raconte-t-elle. Mais une fois arrivée sur place aujourd'hui, à l'aéroport international d'Ivato à Antananarivo, c'est une nouvelle déconvenue qui attendait Natacha. 

"La compagnie nous a indiqué que le vol ne pourrait se faire. L'ambassade, ici, nous dit que c'est en raison des décisions de la préfecture de La Réunion concernant la restriction des vols", ajoute-t-elle. Voici donc la petite famille partie pour une deuxième prolongation de séjour dans la Grande île. 

Et pour ne rien arranger, leur situation se dégrade de jour en jour, financièrement et sur le plan médical. "Mon enfant n'a plus de médicaments contre le paludisme. Je ne sais plus comment faire. J'ai pris un taxi spécial pour venir de Tamatave à Tana pour rejoindre l'aéroport, j'ai déjà payé mon billet, 500 euros pour nous deux, et ce soir (mardi soir), je suis dans un hôtel à Antananarivo grâce à une femme qui a pu m'aider, mais jusqu'à quand", demande Natacha, perdue. 

Elle dit avoir croisé d'autres passagers dans le même cas qu'elle aujourd'hui, à l'aéroport. D'autres ont quant à eux, eu plus de chance car leur vol en direction de la France métropolitaine a pu décoller. Seul espoir à l'horizon : que les autorités réunionnaises activent un rapatriement comme cela a pu être mené à son terme la semaine dernière pour d'autres voyageurs bloqués à Mada depuis des semaines (Abandonnées à Madagascar par Air Mauritius: "On ne savait pas où on allait dormir le soir"). 

Ce mercredi, Natacha doit s'assurer, auprès de la compagnie malgache, que son billet pourra être réutilisé à une date ultérieure... Ce qui s'apparenterait déjà à une victoire dans cette pagaille générale.





1.Posté par Ribouldingue le 05/05/2020 22:42

Depuis le 1er avril, il y a des avions depuis Ivato pour la Run chaque semaine, avec obligation d'une quatorzaine à l'hôtel. Evidemment, il faut signer que l'on accepte celà...

2.Posté par neandertal le 06/05/2020 07:19

POST c'est totalement faux tous les vols sont annulés un seul via le consulat a eu lieu le é' avril avec -è passagers. Ne donnez pas de fausses info laissant croire dame le fait exprès!

3.Posté par spartacus974 le 06/05/2020 08:22

Comme je l'ai écrit précédemment,toutes les compagnies ont abandonné des passagers sur place lors de la fermeture des aéroports,les liaisons aériennes.Ces compagnies n'ont très souvent pas eu le choix car elles devaient se plier à des directives gouvernementales.La fermeture d'un aéroport (qui n'appartient pas à une compagnie) entraine de facto la suppression des vols qui devaient y décoller ou atterrir.

4.Posté par vini vidi le 06/05/2020 10:46

Le plus scandaleux reste le silence assourdissant des services consulaires! A quoi servent les ambassades pourtant emplies de fonctionnaires payés plutôt grassement. Pour y avoir été confronté par le passé, ils ne servent à rien à part servir les intérêts de l'Etat. Concernant les citoyens, aucun service, aucune écoute, aucune attention. Il s'agit d'une coquille vide de sens pour leurs véritables employeurs: NOUS, simples citoyens. Enfin, il existe à Tana une maison de la Réunion financée par la Région Réunion. En plus d'un Directeur en place depuis Vergès et donc plus de 20 ans, à part servir les intérêts de certains chefs d'entreprise, aucun service pour les réunionnais. L'ancien prof d'EPS y évoluant se bornant à aller et venir en centre ville dans les meilleures tables (les habitués connaissent bien ses spots) et auprès des politiques influents (et donc très argentés malgaches), son rôle se limite à paraitre plus que de servir les intérêts des réunionnais!

5.Posté par Gigi le 06/05/2020 13:08

Pkoi partir le 5 mars ? Alors que tt prévoyait un confinement .. en mars ç était déjà bien chaud !! Après faut assumer aussi, on part en vacances , on revient qd on veut , on dit qu on est bloqué 🤷‍♀️Bah oui !! Fallait peut être annuler ce voyage et rester confiner .. et si retour :accepter de rester confiné .. au frais de la princesse !! Ça aussi ça me gonfle

6.Posté par Bernard le 07/05/2020 10:40

Il y a eu des vols de Tananarive à la Réunion, le dernier en date est du 24 avril et effectué par Air Austral. Quand on va à l' étranger, il est prudent de s' inscrire sur le portail ARIANE, pour être tenu informé et éventuellement être pris en charge.

7.Posté par Millithiba le 08/05/2020 01:59

Franchement !!! Organiser un rapatriement ( sur nos deniers ) pour une personne qui ne s'est pas tenue informée alors qu'on connaissait tous les risques de voyager dès le début du mois de mars. J'ajouterais qu'Air Austral a mis en place des vols au départ de Tana depuis les prémices des fermetures des frontières .
Je pense juste que cette dame ne voulait pas s'embêter à retourner à Tana et attendait un vol au départ de Tamatave... Certes c'était imprévu et embêtant pour TOUS les passagers. Néanmoins, comment blâmer les compagnies alors qu'elles n'avaient plus le droit d'atterrir sur les aéroports habituels? Se "réveiller" et crier au scandale début mai alors que son vol retour était prévu début avril et que les frontières ont commencé à fermer mi mars , on se fout pas un peu de la gueule du monde là ?? Sérieusement ?

8.Posté par marcmarco le 09/05/2020 02:19

qu'elle reste dans son pays natal,

9.Posté par Christèle le 10/05/2020 13:25

Je fesai parti des passagers du vol exceptionnel du 24 Avril 2020 et oui triste situation.
Car avec un enfant et ne sachant nul part où allez et surtout sans argent difficile.
Mais je la soutien car nous étions dans le même cas avec ma mère et mes 2 filles, que cette dame reste forte pour son enfant car les critique facile à faire , juste un mots tenez bons tous sa rentrera dans l'ordre courage.

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes