MENU ZINFOS
Patrimoine

Front de mer de Saint-Paul


Saint-Paul est la ville maritime par essence. Son relief, la largeur de sa baie, ses plages de sable fin, son exposition à l’ouest, dans la partie sous le vent, ont attiré les premiers habitants définitifs de l’île.

Par Sabine Thirel - Publié le Samedi 28 Février 2009 à 09:00 | Lu 2500 fois

Front de mer de Saint-Paul
Au XVIIIe siècle, lieu d’arrivée et de départ de l’île, la ville de Saint-Paul est choisie comme chef-lieu de la colonie. Elle perd sa place privilégiée lorsque Saint-Denis devient la capitale en 1738.   Sa population augmente régulièrement, de plus les Français sont chassés de Fort Dauphin. En un siècle, les habitants dépassent les 25 000 habitants. Cependant, tout le temps de la marine à voile, la baie du « meilleur ancrage » reste l’aiguade préférée des marins. Sur les armoiries de la ville, l'ancre symbolise la vocation maritime de la commune.

Rade de St-Paul au XIXe siècle - Coll. A.M.Vauthier - Cf. Mémoires Océanes CGM
Rade de St-Paul au XIXe siècle - Coll. A.M.Vauthier - Cf. Mémoires Océanes CGM
Les colons, les pirates repentis, les cadets de famille, la population servile et l’esclavage augmentent en même temps que se développent les productions agricoles. Grenier des Mascareignes, maïs, blé, café, canne à sucre et aussi ignames, sont plantés pour nourrir les habitants. Ces produits sont transportés par voies maritimes autour l’île par le biais des Marines jusqu’à Maurice et Rodrigues mais aussi vers la France.  La baie de Saint-Paul devient port de désenclavement permettant d’exporter et d’importer des vivres.

Front de mer de Saint-Paul
Pour une meilleure gestion des activités de batelage et de haute mer, des infrastructures sont mises en place. Le long de la plage de sable noir, sur les cinquante pas du Roi, sont construits des bâtiments administratifs, des magasins où sont stockées les denrées avant  ou après leur transport. De  nombreux bâtiments longs et volumineux sont regroupés sur le front de mer pour une manutention et un gain de temps optimal par les hommes et les bêtes.

Front de mer de Saint-Paul
La Compagnie des Indes Orientales avait le monopole du commerce des îles du Sud Ouest de l’Océan Indien jusqu’en 1793.  Souvent leurs magasins dont ce magasin (photo) ou l'Hôtel de Ville, ancienne caserne d'artillerie devenue magasin de la Compagnie, avaient  « Les toits plats en argamasse, une recette importée d'Inde, combinant de la chaux, du sable, de la brique pilée, du lait écaillé, du blanc d'œuf, du beurre, de l'huile. Cet enduit très lisse durcissait comme du béton et donnait des toits étanches ou des terrasses sur lesquelles on battait les baies de caféier ».

Front de mer de Saint-Paul
Face à la plage, l’hôtel Laçay héberge les passagers en transit. En 1867, cette bâtisse est achetée par les propriétaires (Longuet, Mongenot et d’Echigaray, qui reposent au cimetière marin de St-Paul) de la Société des Marines de Saint-Paul créé en 1833 pour y installer la direction, les bureaux et le logement du directeur. Au départ, les entreprises de batelages, au nombre de six, avaient  chacune son embarcadère mais à un seul subsiste à partir du milieu du XVIIIe siècle.  Ces Marines employaient près de 170 hommes marins et charpentiers. Par la suite, l'Hôtel Laçay a été occupé par l'école des garçons, les pompiers et enfin, par les services de la mairie.

Front de mer de Saint-Paul
Un débarcadère ou pont du Gouvernement de 142 mètres composé d’un tablier en planches et de pieux en fer est dressé plein ouest en 1844. La baie n’étant pas très profonde, des bateaux à rames à fond plats, chasse-marées, chaloupes et péniches, à grand renfort d’hommes se chargent des transbordements des marchandises et des passagers, entre le quai et les navires à plus grand tonnage ancrés au large.

Front de mer de Saint-Paul
Aujourd’hui, un énième débarcadère est reconstruit à partir de la culée initiale qui a été démontée et remontée pierre par pierre plus à l'intérieur des terres. Les caractéristiques de ce nouvel ouvrage de 130,50 m sont les suivantes : «  un pont supérieur de 6,00 m de large, sur un linéaire de 122 m, un pont inférieur de 7,20 m de large et de 26,50 m de long, » et une rampe inclinée permettant le passage d’un pont à l’autre.  Des vestiges des ponts de ferrailles subsistent à fleur d'eau. D’autres éléments  pouvant  servir de témoignages de l’histoire, ont été gardés dans le but d’être exposés plus tard, dans un endroit prévu à cet effet.

Sources : Aléxis Miranville-Saint-Paul De La Réunion - Histoire Et Mutations D'une Petite Ville Coloniale- Editions L'harmattan-2001
-Dictionnaire Biographique de la Réunion n°2, Editions CLIP, 1995. L'Album de la Réunion, Antoine Roussin, 1860 à1869 ...
-Mario Serviable-Histoire de La Réunion.1990.ed-OCEANS




1.Posté par ma Dalton! le 28/02/2009 19:11

Trés finaud , le père Lebon , sous son masque d' Angel 1, il finira maire où au moins adjoint ?, et son pote le socialo de service ? le 'Oui, Oui', (...)

2.Posté par ma Dalton! le 28/02/2009 19:46

www.somin-fekler.com

3.Posté par Aimé LEBON le 01/03/2009 09:53

Aménager le centre historique de Saint-Paul (Hôtel Lassay ; débarcadère, etc.), c’est redonner de l’éclat à toute la commune, pour le plaisir de ses habitants et de tous ceux qui y passent. Mais Saint-Paul, ce n’est pas seulement le littoral, les Hauts comptent aussi (plus de 60 % de la population). C’est pourquoi il faut, pour entrer vraiment dans une dynamique de développement équilibré du territoire, appliquer un 15e principe (le Plan d’Aménagement et de Développement Durable, un document du PLU récemment adopté par le conseil municipal, en comporte 14) : Si l’on dépense 100 € sur les Bas, il faut dépenser au minimum 100 € sur les Hauts, toutes sources de financements cumulées.
Aimé LEBON

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes