MENU ZINFOS
Economie

Fret maritime: Engorgement des terre-pleins du port maritime, la Région envisage le fret aérien pour les "cas d'urgence"


Une visioconférence s’est tenue hier entre l’ensemble des acteurs du fret maritime de La Réunion et le président la Région Réunion, Didier Robert. Objectif: faire un état des lieux de la desserte en cette période de confinement et évaluer les risques pesant sur l’approvisionnement de l’île en marchandises et produits alimentaires, sanitaires et pharmaceutiques. "Moins de navires circulent, et les temps de transit sont beaucoup plus longs" en raison d’un engorgement des terre-pleins du port maritime, indique Didier Robert, qui fera le lien "personnellement" avec la compagnie Air Austral pour répondre aux cas d’urgence "que seul le fret aérien peut traiter".

Par Nicolas Payet - Publié le Vendredi 27 Mars 2020 à 11:23 | Lu 3429 fois

Étaient présents à ce temps d'échange et de discussion demandé par l'ADIR et organisé par la Région Réunion, les  représentants des compagnies de transport maritime: MAERSK MSC, CMA CGM, BOLLORE, SEALOGAIR, les autres adhérents de l'Union Maritime Interprofessionnelle de la Réunion (les aconiers, les agents maritimes, les syndicats de transitaires, Grand Port Maritime) et le Secrétaire Général  des Affaires Régionales. Selon Didier Robert, "il y a une vraie prise de conscience collective et surtout une mobilisation de tous, afin d'assurer aux Réunionnais la continuité de l'arrivée des produits sur l'île. Il s'agit pour les différents intervenants d'assurer autant que possible, la continuité des marchés des entreprises importatrices et exportatrices".

Une vigilance particulière ainsi que des mesures doivent être mises en place afin de permettre aux marchandises, notamment venant de Métropole, de continuer à être importées sur le sol réunionnais. "Il a déjà été constaté que moins de navires circulent, et que les temps de transit sont beaucoup plus longs", affirme Didier Robert. Il est à noter que dans les ports d'escales, les restrictions changent en fonction de l'évolution de la pandémie.

Le fret à l'export doit aussi continuer de fonctionner afin de permettre aux entreprises locales de poursuivre leur activité. Selon l'inter-profession portuaire, il y a un engorgement des terre-pleins du port car les conteneurs à l'export ne partent plus, et ceux entrant ne sont que peu récupérés par les importateurs (pour cause de commerces fermés, de confinement, ou de manque de trésorerie pour payer les droits et taxes). "Cette période est inédite à La Réunion, nous devons faire bloc avec nos entreprises locales afin qu'elles puissent continuer à exporter leur production. Je ferai personnellement le lien avec la compagnie Air Austral afin de répondre aux cas d'urgence que seul le fret aérien peut traiter. Tous les outils doivent être mis à disposition afin d'assurer la continuité territoriale de l'import-export".

Dans les prochains jours, les services de la Région et ceux de l'ADIR prendront contact avec le siège international des compagnies de transport desservant la Réunion. "Il faut appuyer les initiatives et le travail de leurs équipes locales qui font le maximum pour traiter la situation de La Réunion en tant que territoire insulaire, isolé et très dépendant des importations", affirme le Président de la Région Réunion.
 




1.Posté par GIRONDIN le 27/03/2020 18:49

Il devrait intervenir auprès des douanes afin d'obtenir un décalage des paiements des droits et taxes.
Il devrait intervenir auprès des compagnies maritime et aconiers afin d'obtenir des éclaircissements sur la facturation ou pas des surestaries demurages, du magasinage, et autres frais.

2.Posté par GIRONDIN le 27/03/2020 19:02

Maurice a bon dos !


.......... CMA

25/3/20

Chers Clients,
La crise sanitaire que nous vivons et les mesures des gouvernements de chaque pays impactent notre
desserte vers l’Océan Indien.
MSC RACHELE aurait dû inverser sa rotation suite aux mesures de quarantaine prises par PORT LOUIS pour
tous les navires en provenance de pays à risque (Italie) et escaler à la REUNION, puis PORT LOUIS.
Malheureusement ce navire a dû exceptionnellement annuler son escale à la REUNION, car les autorités
Mauriciennes ont exigé entre temps que les navires escalant à la REUNION devaient observer un délai de 14
jours avant de pouvoir escaler à Maurice.
Les cargos à destination de REUNION ont été déchargés à PORT LOUIS.
Le plan de réacheminement PORT LOUIS > REUNION est le suivant, 3 navires sont dépêchés sur zone pour
rapatrier la totalité des boites :
Départ 1 : navire AS CYPRIA (service MIDAS2) départ PORT LOUIS 26/03 arrivée REUNION le 28/03.
Départ 2 : navire LIMASSOL CYPRIA (service MIDAS2) départ PORT LOUIS 29/03 arrivée REUNION le
31/03.
Départ 3 : Feeder OI navire KAILAS départ PORT LOUIS 06/04 arrivée REUNION le 08/04.
MSC CHANNE a omis PORT LOUIS pour les mêmes raisons.
Les conteneurs à bord du MSC CHANNE à destination de PORT LOUIS sont débarqués à KING ABDULLAH
depuis le 22/03 et sont prévus d’être acheminés à COLOMBO sur Msc ROSA M.
Une solution d’acheminement à PORT LOUIS dans les meilleures conditions est actuellement à l’étude.
Par ailleurs, en discussion avec notre partenaire et compte tenu des incertitudes opérationnelles autour des
ports en Océan Indien en lien avec l’évolution de la pandémie du Coronavirus, nous avons pris la décision de
suspendre l’escale PORT LOUIS sur le NEMO pour une durée indéterminée.
Les autorités mauriciennes ayant annoncé ce matin la suspension de la quarantaine imposée aux navires en
provenance de la Réunion -sauf décision contraire avec notre partenaire- l’escale PORT LOUIS restera
suspendue et nous envisageons un routing via REUNION sur un feeder Océan Indien inter-îles.
Pour clarification, nous tenons à préciser que les restrictions en vigueur à PORT LOUIS n’ont pas d’incidence
sur les escales à la REUNION et que nous continuons d’assurer normalement cette escale sur service NEMO
pour les semaines à venir.Nous ne manquerons pas de vous tenir régulièrement informés de l’évolution de la situation.
Soyez assurés que les équipes CMA CGM restent mobilisées, vos interlocuteurs habituels sont à votre
disposition pour toute précision que vous pourriez souhaiter de notre part.
Veuillez agréer, Chers Clients, nos sincères salutations.....

3.Posté par Crapaud Bleu le 27/03/2020 23:00

""Moins de navires circulent, et les temps de transit sont beaucoup plus longs" en raison d’un engorgement des terre-pleins du port maritime, indique Didier Robert"

Il suffit de regarder le port pour réaliser que c'est faux, les terre-pleins sont très peu remplis. On peut émettre 2 hypothèses :
-soit il ne connait pas le sujet et raconte ce qu'on lui a dit
-soit c'est pour donner un peu d'eau au projet mort né d'eco-techno-port de Bois-Rouge

Le fait que l'échange ait été demandé par l'ADIR n'est pas anodin : certains administrateurs militent depuis des années pour créer une compagnie maritime régionale.

4.Posté par GIRONDIN le 28/03/2020 06:48

Paris, le 20 Mars 2020

Chers clients



L’évolution de l’épidémie du Covid-19 contraint l’ensemble des activités portuaires dans les ports de la zone Océan Indien (TAMATAVE, PORT-LOUIS et LA REUNION).

PORT-LOUIS : Le premier Ministre de l'Ile Maurice met en place le confinement général. De ce fait, le personnel de manutention se réduit à la moitié de son effectif dans le meilleur des cas, cela a pour conséquence de double le temps d'opération commerciale des navires et génère un retard dans les rotations initialement prévues.

A celà s'ajoute le temps de rétention des navires en provenance des zones touchées par le Covid-19 : le délai de mer entre le dernier port escalé et Port-Louis doit être d'au moins 14 jours. En dessous de ce temps de transit, le navire est contraint d'attendre en rade jusqu'à la fin de la période d'incubation.

En conséquence, les MSC DENISSE voyage KA012R initialement prévu le 22 Mars 2020 avec à son bord les conteneurs du MSC RACHELE voyage MA017A est décalé au 28 ou 29 Mars 2020 à Pointe Des Galets.



PORT REUNION : les sociétés de manutention n'effectueront que les shifts de jour. Concernant les navires du VSA MSC / CMA en provenance d'Europe (Port-Louis en escale avant Pointe Des Galets)

. Navires opérés par SOMACOM, shift de 07h00 à 14h00 et de 14h00 à 21h00. Personnel de manutention au complet aux opérations navire et livraison/réception des conteneurs sur terminal jusqu'à 17h00.

. Navires opérés par SAMR, shift de 07h00 à 13h00 et de 13h00 à 19h00. Réduction du nombre d'équipes déployées par shift - seules 2 équipes seront disponibles pour les opérations de déchargement/chargement des navires. Capacité de traitement navire : 1 seul navire à quai. Livraison/réception des conteneurs : restriction du nombre d'équipes sur le terminal (priorité à la livraison des imports de denrées alimentaires et produits pharmaceutiques). Les livraisons/réceptions de conteneurs pleins et vides seront réalisées du lundi au vendredi uniquement de 07h00 à 13h00 (et potentiellement étendues jusqu'à 19h00 selon les volumes et prévisions de livraisons).

Nous sommes en attente des dernières dispositions pour l'escale du navire VSA APL DETROIT 0NN6PE prévu le 28 Mars prochain et ne manquerons pas de vous tenir informés dans les meilleurs délais.

Nous vous remercions de votre compréhension et vous assurons de notre entière disponibilité.

Sincères salutations.



L’Equipe MSC France


Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes