MENU ZINFOS
Economie

Frédéric Vienne : "Une décision incompréhensible"


Le président de la Chambre d’agriculture de La Réunion est partagé. Certes le gouvernement reconnaît la "calamité agricole" sécheresse de l'année 2020 mais il écarte dans le même temps certaines communes du sud du dispositif de soutien. La Chambre d'agriculture de La Réunion ne compte pas se satisfaire de cette réponse partielle. Le communiqué de Frédéric Vienne :

Par LG - Publié le Vendredi 26 Mars 2021 à 09:58 | Lu 1745 fois

Le ministre des Outre-mer, Sébastien Lecornu, nous a communiqué sa décision ce jeudi 25 mars et accepte la demande de mobilisation de secours pour la sécheresse qui a frappé notre île en 2020 pour l'ensemble des cultures végétales locales y compris la canne à sucre.

Je salue naturellement l'obtention de ce régime de "Calamité agricole" sécheresse, à l'initiative de la Chambre d'agriculture de La Réunion et des syndicats FDSEA-JA, ce qui va permettre l'indemnisation des agricultrices et agriculteurs ayant subi une perte de récolte (baisse quantitative de production) ou une perte de fonds occasionnées par ce phénomène climatique exceptionnel que notre territoire n'avait plus subi depuis plus de 50 années.

Cela étant, malgré notre travail et notre insistance pour inclure les 24 communes de La Réunion dans ce dispositif exceptionnel, le ministre des Outre-mers a pris la décision d'écarter les trois communes du Sud sauvage (Petite-Île, Saint-Joseph et Saint-Philippe) de ce dispositif d'indemnisation.

Décision conditionnée visiblement par un rapport de Météo France qui estime que ces territoires n'ont pas été « en déficit exceptionnel de pluviométrie" et ce, malgré les arguments avancés dans le cadre du travail mené par le Comité local d'évaluation des dégâts et la Chambre.

Avec l'ensemble de mes élus, nous dénonçons avec force, malgré une mission d'enquête, l'absence du Sud Sauvage dans ce processus, alors que ce territoire a grandement été impacté par cette sécheresse. Cette absence du régime de calamité, dans un contexte climatique complexe, aura pour effet de pénaliser davantage les producteurs de cette zone dont on rappelle qu'ils ont déjà consentis d'énormes sacrifices depuis plusieurs mois.

Nous ne resterons pas les bras croisés sur cette décision et étudierons toutes les possibilités pour accompagner au mieux les productrices et producteurs de ces territoires dont l'identité rurale nous est précieuse.






1.Posté par La vérité vraie le 26/03/2021 10:56

ouin ouin ouin les agriculteurs gavés de subventions

2.Posté par Baboi le 26/03/2021 11:58

Pas de pluie pour les pleureurs

Non mais ces paysans sont forts.
Il faut indemniser si pas assez de pluies
Il faut indemniser si trop de pluies
Il faut indemniser si trop d'insectes
Il faut les aider a acheter des pesticides

Non mais de qui on se fout !
Faut il indemniser les vendeurs de parapluie lorsqu’il n' y a pas assez de pluie ?
Faut il indemniser les producteurs locaux lorsqu'il y a trop d'importations ?
Ils passent plus de temps à réfléchir aux subventions et indemnités qu'à l'avenir de leur activité agricole.
Dans ces temps difficiles ils ne sont jamais les plus mal lotis.
Qui est indemnisés pour la perte de son CA par l’absence de Touristes ? Pas moi
Qui est indemnisé par la perte du CA à cause du Couvre Feu ? Pas moi

Tous les prix ont flambés au marché à cause de la sécheresse. Vous avez déjà été indemnisés et ce sont les consommateurs les couillons

3.Posté par Habitant le 31/03/2021 11:05

La culture de la canne particulièrement est un gouffre à fric.
Je ne sais pas, mais si vous avez une entreprise et que ça ne fonctionne plus, vous n'allez pas constamment demander à l'Etat de vous subventionner des années et des années juste pour maintenir votre activité.
A un moment donné, il faut reconnaitre que ce n'est plus le bon filon, et il faut changer de filière.
Mais non, dans la culture de la canne, on est obtus, c'est du c'est comme ça et puis c'est tout, et on les voit pleurer à la TV et dans la presse en général à longueur d'année:
- ça ne va pas avec Tereos
- on n'a pas assez de subvention
- on n'a pas assez d'eau
- on a trop d'eau (après une perturbation)
- etc ...
Je ne sais même pas s'ils s'en rendent compte!

Et quand on est agriculteur, le but premier est de nourrir la population pour pouvoir en vivre.
Du coup, alors qu'on est loin de tout, on doit importer une partie de nos vivres parce que l'on ne diversifie pas assez sur notre territoire.

On voit bien là qu'il y a quelque chose qui cloche et qui ne tient pas la route.

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes