MENU ZINFOS
Education

Frédéric Miranville invite à "l'apaisement" après une campagne "difficile"


Frédéric Miranville a été confirmé ce jeudi 17 décembre dans ses fonctions de président de l’Université de La Réunion. Le professeur âgé de 43 ans a obtenu 22 voix sur 36 que compte le conseil d’administration. Le voilà reparti sur un mode de gouvernance partagée mise en place il y a quatre ans avec Gilles Lajoie. Après le vote qui s’est tenu à huis clos, Frédéric Miranville affirmait voir dans cette nouvelle victoire un travail de conviction opéré dès l'entame de la constitution de son collectif Cap 2024. Quelques minutes après la proclamation des résultats, il livrait aux journalistes son analyse de ce nouveau succès tout en invitant ses adversaires à refermer le chapitre de l'élection.

Par LG - Publié le Vendredi 18 Décembre 2020 à 01:36 | Lu 1672 fois

De quels soutiens avez-vous bénéficié  ?

C’est un scrutin à bulletin secret. J’ai eu le soutien, très tôt, et il a été affiché, du syndicat de salariés SGEN CFDT. Il a donc appuyé ma candidature très rapidement et puis globalement, d’autres sympathisants nous ont rejoints pour créer aujourd’hui une majorité qui est importante, 22 sur 36, avec des partenaires qui sont très soucieux du développement de l’université et surtout de la stabilité de la gouvernance.

Il y a eu des passages dans cette campagne qui ont été très difficiles. Il y a eu des contestations juridiques. Je tiens vraiment à saluer l’engagement qui a été celui de l’administration pour porter ce processus. C’est un processus éminemment complexe. Je pense que tout un chacun s’en rend compte. Et il n’est pas trivial que de le réaliser jusqu’à son terme. On a à l’esprit les différents scrutins des années précédentes qui, eux aussi, ont été parfois compliqués mais je tiens à saluer tout le travail qui a été celui de l’administration, sous la coordination du directeur des affaires juridiques.

Globalement, cette majorité qui se dégage au sein du CA, qui se dégage aussi au sein du conseil académique de l’université, ce sera une majorité qui sera à l’oeuvre très rapidement pour faire en sorte que tous les dossiers - notamment le contrat quinquennal de l’université, de la nouvelle offre de formations, du portage de l’ensemble de nos projets scientifiques - puissent aboutir dans les plus brefs délais, avec l’engagement de l’ensemble de nos forces vives. 


Il y a eu des « calomnies » durant la campagne comme vous le disiez. Comment allez-vous faire pour pacifier tout cela maintenant ?

Avec Gilles Lajoie (actuel président du conseil académique), que je proposerai à la présidence du conseil académique dans le cadre de la future mandature, nous avons tout fait pour installer cette gouvernance partagée, la faire vivre et lui permettre de nourrir le fonctionnement de l’établissement. Et c’est par une gouvernance qui associe l’ensemble des forces constructives, l’ensemble des sensibilités, par le dialogue, par les projets qui vont associer l’ensemble des acteurs, que nous pourrons justement arriver à une université qui soit plus apaisée.

Il est courant, dans l’établissement, à l’occasion de grandes consultations de la communauté universitaire, qu’il y ait des oppositions qui naissent, qui s’expriment. C’est tout à fait normal mais il y a le temps de cette consultation et il y a ensuite le temps du travail et de façon générale, l’énergie que nous avons mise dans le cadre de cette campagne, nous allons aussi la déployer pour faire en sorte que tout un chacun se sente intégré dans la gouvernance 2020 - 2024, nous ne laisserons personne sur le carreau et pour avoir entendu Brigitte Grondin à l’issue de ce scrutin, je sens que de son côté, je l’espère en tout cas, je souhaite, je l’invite à être aussi dans cette logique-là pour que nous puissions rassembler la communauté universitaire et aller de l’avant tous ensemble. 


Les 22 voix obtenues aujourd’hui ont-elles plutôt été figées bien avant le scrutin partiel du 1er décembre ou alors les négociations ont perduré jusqu’à ces derniers jours ?

On avait déjà eu un succès sur le collège A le 25 septembre, c’est vrai qu’il y a eu cette contestation qui fait que nous sommes allés vers un nouveau scrutin le 1er décembre. Ce 1er décembre a confirmé finalement nos résultats du 25 septembre et à travers ce temps du 25 septembre au 1er décembre pour arriver jusqu’au 17 décembre, il y a eu bien évidemment différentes discussions mais qui n’ont fait finalement que consolider un collectif qui s’était construit dès la base en associant l’ensemble des composantes du conseil d’administration.

Nous avons souhaité très tôt, en mettant en place CAP 2024, avoir des étudiants, avoir des partenaires, avoir des collègues qui sont de l’ensemble des corps de métiers de l’établissement et je pense que c’est en associant l’ensemble des acteurs qu’on arrive à un moment donné à avoir un résultat comme celui-là dans un conseil d’administration. Donc notre stratégie de départ qui consistait à aller convaincre chacun des 5 collèges avec un collectif qui soit représentatif, a été, je pense, déterminante. 

SUR LE SUJET :

Frédéric Miranville réélu à la présidence de l’Université de La Réunion




1.Posté par Synonyme le 18/12/2020 07:21

Pas un mot sur MADAME M’DOIHOMA, son cumul d’activité ou le financement de sa campagne ?

MADAME M’DHOIMA quel est son synonyme dans le dictionnaire ?

2.Posté par Pascal DURET le 18/12/2020 08:54

Monsieur Miranville dit vouloir « apaiser » et « rassembler ». Tout rassemblement suppose le partage du pouvoir et non sa confiscation aux mains d’un seul petit clan. Pour cela il suffit d’utiliser chacun dans ce qu’il sait faire de mieux. Nous avons tous des qualités et des défauts, des compétences plus affirmées dans certains domaines que dans d’autres. Si Monsieur Miranville confie des responsabilités à des personnes uniquement parce qu'elles sont proches ou très proches de lui et non en fonction de leur champ de compétence ces « erreurs de casting » démentent toute prétention à l’impartialité et à l’apaisement (sans même parler d’exemplarité).

3.Posté par Gramoune le 18/12/2020 12:24

l'Université étant un "espace clos" par tradition, il est très difficile de faire bouger les us et
coutumes de cette "institution". D'abord, la majorité des personnels ne vont même pas voter,
ce qui montre aussi, que X ou Y soit "Président", ne change rien au "petit train-train" de
l'Université...

4.Posté par Réponse à synonyme m’doihoma le 18/12/2020 13:23

Cher synonyme,

Madame M’Doihoma dispose de bien des synonymes :

* cumularde
* licencieuse d’employés communaux
* petite cheffe
* référence des promesses non tenues

Souhaitez vous que je poursuive ?

RIEN DE NOUVEAU SOUS LE SOLEIL SAINT-LOUSIEN

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes