Société

Fraude dans les transports: "Tolérance zéro", prévient Citalis

Jeudi 30 Novembre 2017 - 15:12

Fraude dans les transports: "Tolérance zéro", prévient Citalis
Si depuis bientôt deux ans, Citalis tente de redresser son image, le réseau de bus rencontre une érosion de la situation, avec un taux de fraude en augmentation. En 2016, ce taux avoisine les 20% sur la Cinor.

Considérant qu'un tel niveau de fraude est "une source d’insécurité qu’il n’est plus possible de tolérer", le réseau de transports en commun, s'appuyant sur la loi Savary, affiche son objectif de "tolérance zéro", slogan choisi pour sa nouvelle campagne. 

"Dispositif de terrain renforcé"

"Parce que le manque à gagner s’élève à plusieurs centaines de milliers d’euros chaque année ; parce que transporter des fidèles clients dans de bonnes conditions, et en sécurité, est essentiel ; il est important d’agir pour installer un nouveau réflexe "JE MONTE, JE VALIDE", pour l’avenir du réseau et l’amélioration de sa qualité de service",
 clame Citalis.
 

Une campagne avec un volet "communication", avec des véhicules habillés d’un visuel se voulant "fort et impactant", mais aussi dotée d'un  "dispositif terrain renforcé". Ce sont ainsi près de 50 personnes qui sont mobilisées pour contrôler l’accès à bord des véhicules et s’assurer que les clients voyageurs soient des clients "payeurs et non fraudeurs".

Pour rappel, en cas de contrôle avec un titre non valable, vous risquez une amende de 20 euros (en cas de paiement direct au contrôleur) et de 28 euros (paiement en agence, jusqu'à six jours après la verbalisation). En cas de contrôle sans titre de transport, l'amende est de 30 euros immédiatement et de 40 euros en agence. Pour une fausse déclaration d'identité, un délit d'outrage à agent, un délit de fuite lors d'un contrôle ou encore un délit de fraude répétées, ce sont cette fois des peines de plusieurs mois de prisons et de plusieurs milliers d'euros qui sont encourues. 

N.P
Lu 1452 fois



1.Posté par Hugues Neau le 30/11/2017 15:21

Ca va servir à rien...à passer en pertes & pertes!

2.Posté par mortier le 30/11/2017 15:40 (depuis mobile)

Enfin !!! Peut être moins de cagnards dans les bus. On pourra voyager plus tranquillement.

3.Posté par HUG le 30/11/2017 16:10

et une personne insolvable?????

MI POSE LA QUESTION

4.Posté par Fidol Castre le 30/11/2017 16:14

Oui, mais pourquoi pas appliquer le principe d'égalité ?

On condamne le fraudeur. On le dispense de peine. Et on n'inscrit pas au casier.

Un peu comme dans l'affaire Tapie. Si la ripoublique peut le faire pour 400 millions, elle peut le faire pour 1,50 euros.

Tout ça pour dire que l'exemple doit venir d'en haut. Le poisson pourrit par la tête. Si l'élite est pourrie, comment peut-on attendre du peuple qu'il soit exemplaire ?

Ça va se terminer par une multiplication des agressions, cette affaire là.

5.Posté par La vérité si je mens ! le 30/11/2017 16:51

De la foutaise point trait !
Avec des bus toujours en retard , un équipe municipale dans le vent , la CINOR est à l'ouest tant qu'à la CITALIS à revoir
Que fait la police française sur sin dni ?

6.Posté par pipo le 30/11/2017 18:15

Pour quoi la peine de mort aussi non...pfeuu

7.Posté par TICOQ le 30/11/2017 18:38

Je suis pour une répression accrue sur les fraudeurs. Maintenant, les contrôleurs ne sont pas des robots, ils peuvent aussi distribuer de temps en temps des avertissements après contrôle de l'identité du voyageur fraudeur qui descend au premier arrêt.... CITALIS peut parfaitement se constituer une liste interne des personnes récalcitrantes au paiement d'un ticket.

8.Posté par margouillat le 30/11/2017 17:39

il fut un temps des agents du Get 974 assuraient un contrôle à l entrée des bus de citais. Certains travaillaient avec beau coup de gentillesse et de compétence. ou sont ils aujourd hui?

9.Posté par une réunionnaise 97410 le 30/11/2017 22:02

et pourtant, il y a beaucoup de personnes qui ont des titres gratuits pour voyager en bus, non?Il doit y avoir des chomeurs, des personnes agées, beaucoup beaucoup de personnes avec des titres gratuits? et comme sur notre ile, il y a beaucoup sous le seuil de la pauvreté, c'est qui qui voyage en fraude avec tous ces éléments?
En métropole, il y a les cartes de réductions, familiales et tout, sur notre ile, il n'y en a pas?Le service scolaire a leur carte, qui sont ces personnes sans titre de transport, on ne comprend pas.
Alors notre ile ne fonctionne pas comme la métropole concernant les transports en bus?

10.Posté par jean claude payet le 30/11/2017 22:09

oui citalis tolerance zero je me souviens qui s'arreter pas pour certaine categorie de gens, bande d'enfoire de citalis

11.Posté par Daisy d'Herrata le 30/11/2017 21:12

Eh ben oui, Fidol Castre, bien sûr...N’appliquons pas les lois, parce que ça ferait de la peine aux gens. Laissons faire tout et n’importe quoi parce que sinon il y aura des poubelles brûlées et des magasins pillés. Laissons la rue, les bus et les équipements publics aux voyous et aux voleurs, que les policiers rentrent vite se mettre aux abris, et que Rigol Castre continue à nous expliquer les fondements d’une bonne, une saine démocratie, basée sur des lois et des hommes pour les faire appliquer. Des hommes, pas des lavettes.

12.Posté par maloki.. le 01/12/2017 05:19

les d'jeunes et les gramounes, les chomeurs les rmi etc etc....payent pas... bah il reste qui pour payer ? les couillons de travailleurs. oublies pas zot carte... la fièvre ...

13.Posté par Chômeur humilié le 01/12/2017 12:51 (depuis mobile)

Oui les chômeurs paient. C’est tarif réduit et mensuel. Tous les mois ils doivent venir s’humilier devant les dames des agences alors que des tarifs pour 6 mois ou un an devraient exister. Mais il faudrait pour ça que Lowinsky pense aux pauvres.

14.Posté par Lowinsky n’aide pas les pauvres le 02/12/2017 12:51 (depuis mobile)

Oui post 13, c’est 16€ par mois pour un chômeur, c’est quatre repas en moins pour prendre le bus et chercher du travail. Ça semble ne pas déranger le président de Citalis Jacques Lowinsky pourtant à la mairie et qui pourrait donner la gratuité.

15.Posté par gratuité pour les chômeurs le 02/12/2017 13:52 (depuis mobile)

Les gens disent n’importe quoi. En effet, les chômeurs payent le bus. L’inexistant Jacques Lowinsky pourrait faire une chose bien: la gratuité pour ceux qui en ont le plus besoin. Il préfère toucher son salaire de président sans rien faire.

16.Posté par riviere didier le 04/01/2018 07:26

foutaise.
Moi j'ai étais licencier après 25 année de service (plus que la moitié de ma vie ) pour des problèmes de sécurité.
Pour avoir dénoncé de vouloir me faire roulé avec un bus sans dispositif de sécurité ( pédale d'appel d'urgence ).
Entre temps 2 autre conducteur on étais licencier et un troisième est ds le viseur et personne ne bouge ce qui confirme le titre que votre journaliste a mi a l'article du 15/03/2017 que je vous invite a lire en tapent citalis ds le moteur de recherche et remonté les dattes.
Dans cette entreprise on est muselé c'est pire qu'a l'armée. si déjà le conducteur n'a pas tout ce qui est prévu pour sa sécurité sa ne serre a rien de faire tout cela car une foi les contrôleurs reparti le conducteur ce retrouve livret a lui même .combien de foi entent on "ben chauffeur y dit pas rien" parce que lui même ne ce sent pas soutenu par sa direction ,et préfère roulé pour finir son service au plus vite.
Enfaite j'en aie tellement a dire que je ne sais pas par quel bout commencé .
Au final fini cette prêtions de ces dirigeants un mal pour un bien .

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter