MENU ZINFOS
Blog de Pierrot

Fraude au Bac : Etranges relations entre les parents du fraudeur et certains responsables de l'université


Par - Publié le Vendredi 14 Octobre 2016 à 19:17 | Lu 21725 fois

Le Jir, qui a sorti l’affaire de ce jeune lycéen qui a fraudé au baccalauréat jeudi dernier, est revenu dessus hier, en apportant un certain nombre d'informations complémentaires. Comme cette affaire croise les enquêtes que nous menons sur l’Université de la Réunion depuis plusieurs semaines, j’ai choisi de partager avec vous des faits extrêmement troublants qui nous ramènent, une fois encore, à celui qui l’a présidée pendant deux mandats, en réalité trois, Mohamed Rochdi, avec de nombreuses complicités au Rectorat, à l’ESPE (Ecole Supérieure du Professorat et de l'Education, ex-IUFM) et dans d’autres instances.
 
Nous connaissons bien sûr l’identité de ce lycéen qui se vante sur Facebook d’avoir fraudé et réussi son bac "avec deux trimestres  d’absence". Mais un peu de patience et notons d’abord que ce lycéen s’enorgueillit d’un triple exploit. Il reconnait avoir fraudé, certes, mais il est également très heureux de ses deux trimestres d’absence en terminale qui n’ont nui en rien à sa réussite. Je vais y revenir.
 
Rappelons d’abord que les fraudes au bac sont infimes. Elles sont d’ailleurs absentes de nombreuses académies. Chaque année, au niveau national, on n’en compte qu’environ 500 sur plusieurs centaines de milliers de candidats. Ce n’est donc pas le nombre de fraudeurs qui est important, mais le symbole qu’elles véhiculent. Le bac, héritage de Napoléon 1er, est bien plus qu’un diplôme, c’est un mythe national. Et frauder, c’est écorner ce mythe d’où l’émoi provoqué.

Les parents du fraudeur, deux directeurs de services à l'Université
 
Venons-en à ce lycéen et à sa situation.

Si nous tairons son  prénom, nous ne pouvons faire autrement que de révéler les noms et professions de ses parents si nous voulons vous permettre de comprendre les dessous de ce qui s’est passé. Encore plus scandaleux que la fraude elle-même.
 
En effet, son père et sa mère ne sont pas de simples "fonctionnaires  de l’Université de La Réunion" comme l’a écrit notre confrère du Jir. Non, le père de ce lycéen n’est autre que Philippe Letellier, le directeur d’un des deux grands services informatiques de l’université de la Réunion. Service informatique ? Curieux hasard, n’est-ce pas ?
 
La mère de ce lycéen quant à elle, c’est Christelle Letellier… qui n’est autre que la directrice de la Communication à l’Université de La Réunion ! Celle qui aurait dû réagir suite à nos différentes révélations sur l’affaire Stéphane Maillot/Bernard Idelson, et qui s’est fait remarquer par son silence assourdissant…
 
Mais ne nous éparpillons pas, et restons sur ce couple dont la belle ascension, et les exploits, méritent d’être contés.
 
N’insistons pas sur le fait qu’il s’agit d’un couple et qu’il a la chance extraordinaire de travailler sur le même site, dans le même établissement, à de hautes fonctions et avec deux gros salaires. Ce n’est pas propre à l’Université, et à l’Université les Letellier ne font pas exception. Filles, fils, concubins, concubines, officielles comme clandestines, sont en grand nombre sur le campus du Moufia ou du Tampon. L’Université de la Réunion est une grande famille, et ce n’est pas Frédéric Tupin ni Madame Rochdi qui nous contrediront.

Mais regardons plutôt la trajectoire du couple Letellier

Des recrutements qui interpellent
 
Philippe Letellier est à l’origine un simple enseignant de LEP. Remarqué par Mohamed Rochdi, qui n’a pas son pareil pour débusquer l’excellence (il en a même fait la marque de fabrique de son passage à l’Université), il est recruté au Centre Multimédia de l’Université. Rochdi obtient du recteur de l’époque sa mise à disposition. C’est déjà mieux que d’être prof dans un LEP, mais ce n’est pas suffisant !

Mohamed Rochdi créée dans la foulée un poste d’ingénieur d’étude en charge du numérique et nomme un jury dont il choisit les membres pour départager les candidats. Et là, comme par hasard, Philippe Letellier distance largement les autres candidats et devient ingénieur d’études. Toutes nos félicitations à ce jury et à ce candidat. Félicitations tardives certes, mais sincères.
 
La suite, parce que bien évidemment il y a une suite, Mohamed Rochdi réorganise dans la foulée le Service Informatique et crée deux directions. L’une est confiée à Philippe Letellier, celle des Usages numériques. L’autre, baptisée Direction des Services informatiques, à un collègue de Letellier. La vie n’est-elle pas magnifique ?
 
Mais ce n’est pas la seule histoire merveilleuse de ce couple.
 
Un prof de LEP, détaché à l’Université qui réussit brillamment le concours d’ingénieur d’études, puis devient directeur d’un important service, a de grandes chances d’avoir une épouse... excellente ! Mohamed Rochdi a très certainement fait le même raisonnement, d’où son chagrin de voir Christelle Letellier s’étioler dans le privé. Qu’à cela ne tienne ! Le président de l'Université décide dans un premier temps de la faire venir comme contractuelle au Service Communication. Une situation qui bien sûr ne peut être que provisoire...
 
Puis, très vite, il crée un nouveau poste d’Ingénieur d’études, en communication cette fois, et nomme à nouveau un jury pour départager les candidats. Et arrive ce qui devait arriver : le jury choisi par Rochdi constate que Christelle Letellier surpasse, comme son mari, tous les candidats. Quelle surprise ! Christelle Letellier est donc recrutée à son tour comme Ingénieur d’études à l’Université de la Réunion. Puis comme pour son époux avant elle, Mohamed Rochdi la promeut dans la foulée directrice de communication de l’Université… Quand on vous disait que la vie était belle pour certains dans cette université bananière…
 
Mais vous n’êtes pas au bout de vos découvertes…

Directeurs à l'Université la journée, voisins de Mohamed Rochdi le soir...
 
Les époux Letellier ne se contentent pas de travailler durement à l’Université. Ils s’investissent également dans les relations sociales et de voisinage. Auprès de qui ? Mohamed Rochdi et son épouse. Eh oui ! Les Letellier sont les voisins immédiats des Rochdi… Comme le monde est petit ! On comprend mieux dès lors l’empressement de Mohamed Rochdi à les embaucher près de lui, à l’Université ! Et c’est dans ce contexte que les époux Letellier prennent en charge les enfants des Rochdi quand ils sont absents, notamment à l’occasion des incessants voyages de Mohamed dans ses fonctions de président... Les enfants sont les uns chez les autres, les parents de même, et on se rend de multiples services entre voisins et amis.
 
Arrivés à ce stade de notre narration, j’entends certains qui se disent : "Mais pourquoi diable Pierrot Dupuy parle-t’il des parents Letellier ? Jusqu’à preuve du contraire, ils n’ont rien à voir dans la fraude de leur fiston"…
 
Pas faux. Sauf que, interrogés par la vice-présidente du jury du bac qui les a convoqués pour avoir des explications sur la copie de leur fiston, qui a été capable rappelons-le de rendre un devoir de 7 pages copie conforme, aux virgules près, à un texte que l’on trouve sur le net, les époux Letellier n'ont pas hésité à affirmer, sans rire, que ce dernier ne s’était pas servi de son ordinateur pour se connecter et frauder, mais qu’il fallait mettre ça plutôt sur le compte d’une excellente "mémoire photographique". Laquelle "mémoire photographique" ne l'a pourtant pas empêché, jusque là, d'être un élève très moyen...
 
Ce n’est plus du foutage de gueule, c’est digne d’un championnat du monde de cynisme… Même Vladimir Poutine pourrait prendre des leçons…

Du coup, du statut de "parents d'un fraudeur", ils passent à celui de "complice d'un fraudeur"...
 
Et tant pis si le fiston en question s’est vanté de ses exploits sur sa page Facebook… Circulez, y a rien à voir on vous dit… Puisqu’on vous explique que c’est uniquement dû à sa "mémoire photographique"…

Qui cherche à piéger le Recteur ?
 
Interrogé par Antenne Réunion, le recteur Marimoutou a déclaré qu'il aurait souhaité prendre des sanctions contre le jeune fraudeur, mais qu'il en avait été empêché car les éléments qui auraient pu lui permettre de convoquer le conseil de discipline avaient été envoyés trop tard par les services de l'Université. On comprend maintenant mieux pourquoi...

Au moins deux personnes à l’Académie sont parfaitement au fait de ces éléments et auraient pu éclairer le Recteur sur toute cette affaire.  
 
L’un c’est Erwan Pollard dont nous vous avons déjà parlé, et que nous acroiserons à nouveau très bientôt. Erwan Pollard est ce haut cadre du Rectorat, conseiller juridique du Recteur, qui suit les Affaires de l’Université depuis des années. Il est surtout un soutien indéfectible de Mohamed Rochdi, Gilles Lajoie et les autres auprès des recteurs en poste dans cette académie.
 
L’autre c’est Frédéric Tupin, le directeur de l’ESPE, et comme tel le numéro quatre de l’académie, dont le nom revient avec insistance dans nos différentes enquêtes sur l’Université, et très proche des Rochdi et des Letellier.
 
L’un et l’autre ont-ils alerté le Recteur sur les liens entre les différents protagonistes de ce dossier ?
 
Certains dans l’Académie n'ont-ils pas cherché à piéger le recteur Marimoutou ? Et si c'était le cas, pour quelle raison ?

Nul doute que ce feuilleton est loin d'être fini...


Pierrot Dupuy
Pierrot Dupuy est le fondateur de Zinfos974. C’était le 1er septembre 2008… Aidé d’une petite... En savoir plus sur cet auteur

Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

1.Posté par noe le 14/10/2016 19:51

De la vilaine magouille chez des hauts fonctionnaires liés à l'Education Nationale .... Rien ne m'étonnera ...

Ce que dit Hollande (dans le livre) sur la Ministre de l'Education Nationale ... "« Elle est bonne, Najat, très
forte en langue de bois, confirme Hollande dans un grand sourire. Ségolène l’avait repérée. Najat, je pense qu’elle en veut plus que les autres. Elle est ambitieuse. Je sens ça. C’est quelqu’un d’extrêmement déterminé. Najat, ce n’est pas une intellectuelle, elle n’a pas fait l’ENA, c’est quelqu’un qui en veut. Dans la vie, il y a ceux qui en veulent plus que les autres, et elle en veut plus que les autres. Elle travaille, elle est claire, simple, elle est solide, rien ne l’arrête. Elle a une ambition....."

2.Posté par ticouyon le 14/10/2016 20:21

Bravo Mr Dupuis
Heureusement que vous êtes là pour dénoncer toutes ces magouilles . Mais est que cela servira à quelque chose . Je ne le pense pas .
Dans les hautes sphères , les petits sont toujours des couyons .
Et le nouveau recteur qui cautionnent cela . QUELLE HONTE ; Et au dessus de lui , il y a un ministre . Est ce qu'il bouge ?
Pensez à tous ces jeunes qui ont bossé pendant toutes l'année scolaire pour décrocher ce précieux sésame .
Que doivent ils penser .
Le fils fraudeur aura surement bientôt un poste de directeur de je ne sais quoi à l'université .
C'EST LAMENTABLE ;
Il ne faut pas s'étonner ensuite que toute la jeunesse de la Réunion qui voit cela tombe souvent dans la colère et ont des comportements extrêmes .dans leur gestes et dans leur propos .

3.Posté par Titi or not Titi le 14/10/2016 20:23

Miaouuuu Pierrot ! 👏👏😳😄😄

C'Est Plus Une Pelote De Laine, C'Est L'Usine A Textile ! 😄😄

http://www.atlantico.fr/decryptage/education-nationale-najat-vallaud-belkacem-prime-1000-euros-pour-eleves-reprenant-etudes-comment-mettre-main-poche-permet-eviter-2731551.html

ANouLa©®

4.Posté par c même pas vré le 14/10/2016 20:32

En réalité, le pôvre Philippe, en nettoyant la piscine de notre grandissime président Mohamed Rochdi, aspirait à devenir Ingénieur de recherche... il n'est que simple ingénieur d'étude, 1ère classe, je vous prie, et Directeur de la Direction des Usages Numériques.
Fort heureusement, il a fait la campagne de notre collègue Gilles Lajoie, et ce faisant, espère bien devenir enfin, totalement reconnu (enfin... que sa paie soit plus conséquente chez le banquier).
Ceci dir... rien de neuf sous le soleil....
c'est toujours magouilles et compagnie dans l'enseignement maternel (ou supérieur?).
Le bac, ce n'est que la porte d'entrée pour rejoindre l'autre copain... qui s'appelle ?
Flute j'ai oublié son nom !
Le gars de l'UNEF qui se pavane au jardin du Luxembourg, les doigts de pieds en éventail.....
Le gars qui va manger au restaurant (en invitant qui il veut) avec le chéquier de l'UNEF (nooooon, ce n'est pas un abus de bien social, c'est un don de reserves parlementaires....)
Ah oui, c'est notre ami Stéphane !

allé..... tous ensemble dans le monde des bisounours !

5.Posté par Lolipop le 14/10/2016 20:32 (depuis mobile)

Je reprend goût au polar, merci pierrot...

6.Posté par bonnemémoire le 14/10/2016 21:00

C'est absolument stupéfiant . Un organisme , mieux une institution peut-elle arriver à un tel niveau ?
Est-on encore en France ou chez Bongo , fils , au Gabon ?
Mais je retiens le coup de la " mémoire photographique " quelle trouvaille .

7.Posté par cmoin le 14/10/2016 21:06

Tous pourrit!

8.Posté par Ne changeons rien. Tout est parfait à l''''Université. le 14/10/2016 21:09

Le pire, c'est que les anciennes pratiques de gouvernance continuent à l'Université. Le président actuel est un ancien vice-président de Mohamed Rochdi. Gilles Lajoie, son allié de gauche, est un proche de Mohamed Rochdi. Pourquoi les choses changeraient ?
Pas d'alternance, au contraire c'est le non respect des urnes : les deux alliés de circonstance proposent la forte réduction du nombre d'élus d'opposition dans des commissions stratégiques et surtout dans une commission chargée de recrutements de fonctionnaires A++. Tiens donc !

9.Posté par Papamomon le 14/10/2016 21:11

té Pierrot et l' amour parental tu en fais quoi?
La tu me déçois .
Philippe et Christelle nous vous aimons.

10.Posté par luférire le 14/10/2016 21:13

@4 c'est que Gilles Lajoie s'est bien s' entouré . Gilles le plus fort c'est vire cette crotte .

11.Posté par Frédéric le 14/10/2016 21:20

Je ne m'exprimerai pas sur le fond de l'article puisque je ne connais pas les détails de cette histoire et je dois dire que je m'en fiche un peu. Toutefois, je souhaite apporter quelques précisions. J'ai bien connu M. LETELLIER vers la fin des années 90, puisque pendant trois ans, il a été mon professeur d'économie, lorsque j'étais lycéen à Amiral Bouvet. Il s'agissait donc d'un professeur d'un lycée d'enseignement général, enseignant une matière générale pour des lycéens inscrits dans une filière générale. Je ne sais s'il a par la suite enseigné dans un LEP, mais bon cela m'étonnerait. Je ne souhaite également préciser que ce professeur méritait à tout point vue le qualificatif de "pédagogue" , et à mon sens il est sans équivoque l'un des meilleurs professeurs que j'ai eus l'occasion de rencontrer au cours de ma scolarité. Au delà de son excellent enseignement, cette rencontre a été un "facteur" déterminant dans mon ouverture d'esprit. Je me permets aussi de souligner que même avec le recul, je dois dire qu'il avait de sérieuses qualités intellectuelles; sa réussite dans d'autres fonctions ne m'étonne donc pas outre mesure. Tout cela ne remet bien sûr pas en cause les éléments que tu as réunis au cours de ton enquête Pierrot, mais je souhaitais quand même apporter ces éclaircissements qui sont tout à fait objectifs.

12.Posté par Aqua plouf le 14/10/2016 21:25

excellent.

13.Posté par TICOQ @ M. Dupuis le 14/10/2016 21:27

Une bonne manif de quelques centaines d'étudiants pour bloquer le campus sous l'oeil des caméras, c'est pour quand ? Eh ho, réveillez-vous les djeuns ! A mon époque, pas si lointaine, ce genre de bombe aurait fait péter le recteur depuis longtemps. M. Dupuis.... vous attendez quoi pour mettre la presse Nationale dans la boucle ????

14.Posté par Vincentime le 14/10/2016 21:32 (depuis mobile)

Honte à Philippe et Christelle. Petit courrier au Procureur pour eux avec leur train de vie grandiose

15.Posté par Zozossi le 14/10/2016 22:22

De la bonne et édifiante investigation.

On regrettera simplement que l'auteur ait cru bon de déposer le petit caca rituel sur Poutine (?), dont on voit mal ce qu'il vient faire dans cette galère normande égarée sous les tropiques.

Le fraudeur "présumé" n'était-il pas ce meneur lycéen qui, en janvier 2014, alors qu'il n'était encore qu'en seconde mais déjà très prometteur, entraînait ses petits camarades dans la rue parce que -selon lui- "dans les classes il faisait super-chaud" et que le pauvre chéri y trouvait motif à ne pas travailler?
Reçu par les services d'un recteur "très à l'écoute du mal-être" des chéris surchauffés, et ressorti "très satisfait" d'avoir été pris au sérieux, il avait magnanimement appelé à reprendre les cours.

On rappellera à toutes fins utiles que la fessée est maintenant illégale en France…

16.Posté par Ingrid le 14/10/2016 22:23 (depuis mobile)

N''empêche que mr lettelier etait un super prof au lycée.

17.Posté par lo vrai le 14/10/2016 23:59

Ingénieur d' études j' adore ! jusqu' à ce que je lise Zinfos j 'ignorai tout de ce titre .
Merci zinfos .
Donc Stéphane Maillot veut être ingénieur d' Études , normal c'est un gros futé .
Papa Letellier est ingénieur d' études.
Maman Letellier est ingénieur d' études .
Et pourquoi ce ne serait pas le cas du fils , comme papa et maman?
Comme Stéphane Maillot?

18.Posté par paul bismuth le 15/10/2016 00:03

Cette graine de génie ne pourrait-il pas avoir une lettre de recommandation , comme cet autre étudiant Maillot(?) , pour s'inscrire dans le Master d' Idelson Bernard ?
Mohamed Rochdi qui le connait ( ou tout autre Directeur du Crous (?) ne pourrait-il pas la lui fournir ?

19.Posté par Bonux le 15/10/2016 00:05

post 11
post 16
et rien sur Madame Letellier ?
Elle aussi elle doit avoir des qualités pour réussir comme elle réussit .

20.Posté par carré carré le 15/10/2016 00:08

Zozossi Merci .
Et voila donc pourquoi ce lycéen a fui en terminales pendant deux trimestres les salles de cours.
Tout s' explique.
Il ira très loin ce petit .

21.Posté par DOGOUNET le 15/10/2016 05:43

Excellente investigation Mr. Dupuy. Espérons que réagira ce cher Mr Lorion, conseiller régional chargé de l'université et de l'innovation, car il y a là matière à discréditation définitive de notre université côcotier à l'échelle nationale. C'est pas "la joie" en effet que de continuer à financer cette pétaudière sur de l'argent public !

22.Posté par Etudiant le 15/10/2016 06:10

Mais que fait la ZYSTIS???? Ah ben non copain comme cochon avec cette bande de mafieux je suppose... Pourtant il y aurait matière à condamner, pas besoin d'avoir fait la FAC (sic) pour le savoir...

23.Posté par Tino le 15/10/2016 06:29 (depuis mobile)

Christelle bossait dans une boite d'assurance avec 1 salaire minable. Leur asencion part piston ne les mèneront nulle part, la preuve , l'enfant ne vaut rien ; un futur délinquants 😂

24.Posté par Foutor le 15/10/2016 07:08

Faudra que je lise zinfos plus souvent à ce rythme sinon je finirai par être dépassé car il s'en passe des choses dans ce joli monde .

25.Posté par ANIN le 15/10/2016 07:24

Bravo Pierrot de sortir les dessous de cette affaire ! c'est très révélateur de la façon dont l'ancien président de l'université M. ROCHDI procédait pour recruter ses amis, mais ça tout le monde le savait à l'université, sauf que personne n'a eu le courage de dénoncer, car ce monsieur arrosait non seulement ses amis, mais ses soutiens comme un certain syndicat du Sup !! cela donne une idée aussi de qu'il a tenté de faire dans le dossier de la succession de Sudel Fuma. Tellement sur de lui dans une méthode de constitution de jury "ah-doc" pour recruter quelqu'un de Nantes c'était sans compter avec les historiens de La Réunion qui ont engagé avec d'autres une action en justice. Comme il l'a souvent dit "l'excellence est ailleurs et pas à La Réunion" sauf pour ses amis qui viennent d'ailleurs !! La bonne question est aussi pourquoi le recteur s'est -il laissé embarquer dans cette histoire? la réaction aurait-elle été la même qui s'était agi de "quidam" les relations....toujours les relations..! des parents qui cautionnent la fraude de leur enfant c'est tout simplement indignes et démontrent un état d'esprit particulier, et le rapprochement fait par l'article sur leurs parcours est important et permet de mieux comprendre pourquoi ces parents ont agi pour défendre leur enfant délinquant !! Il ne reste plus qu'à souhaiter au nouveau président bon courage et surtout de lui demander de rompre avec ces méthodes, il en va de l'image de notre université et de l'avenir de notre jeunesse

26.Posté par 6 19 21 le 15/10/2016 07:47

Quel est le dénominateur commun de tous ces personnages : 6 19 21 (FSU), mais Miranville
va mettre de l'ordre, à commencer par virer Lajoie...

27.Posté par Dupont le 15/10/2016 08:21

Monsieur Dupuy vous avez balancé une sacrée bombe .
Bravo.
Tout à fait d' accord avec ANIN auteur du post 25

Il faut regarder tout ce qui se passe dans cette université à partir de ce que vous révélez :
sans prétention exhaustive ce qui suit
- Le soutien à L' UNEF
- Le soutien à la FSU
-Les promotions
- Les dernières élections
- La nuit de l' ESPE
-Les recrutements
etc
etc

28.Posté par citoyen le 15/10/2016 08:32

Bon! Et bien il faut emmener ce joli monde devant la justice qui s'est offusqué des remarques du Président pour que celle-là s'évertue sans peine à sanctionner ces véreux potentiels à des peines de prisons pour fraudes organisées. Bonne manière de donner la réplique aux mauvais propos qui leur sont allégués...à la belle justice que voilà

29.Posté par C'est une honte le 15/10/2016 09:15

C'est n'importe quoi, écrire un pareil torchon, le publier, attaquer les gens comme vous le faite, ce n'est pas un travail d'investigation que je vois là, c'est du harcèlement, combien de fois encore monsieur Dupuy comptez vous briller par votre médiocrité ? Un tel comportement n'est pas digne du métier que vous dites pratiquer.

30.Posté par GIRONDIN le 15/10/2016 09:24

Mais que fait la police?

Des PV sur des pare-brise

31.Posté par Jose le 15/10/2016 09:26

Foutez moi tout ça à la porte, un vrai panier de crabes nauséabonds. Le Mohamed Rochdi, dégradé au plus bas des échelons, le Mr Letellier retour case départ dans un Lep dans le 93, et les autres aux assedic!
Faire venir de la "main d'oeuvre" de métropole pour en arriver à ça, moi ça me dégoûte.
Et la Najat Vallaud Becassine, elle aussi c'est à se demander comment elle est arrivée là où elle est, mais j'ai ma petite idée, (les bonnes mœurs m'interdisent de vous en parler, une recherche sur le net suffit).

32.Posté par BRAVO MR DUPUY le 15/10/2016 09:37 (depuis mobile)

BRAVO d''avoir levé ce nouveau lièvre sur notre "université". Après vos précédentes révélations sur certaines pratiques, cette nouvelle affaire devrait enfin entraîner une réaction de l''université mais également de la justice.

33.Posté par Révolution le 15/10/2016 10:03 (depuis mobile)

Merci M Dupuis.... Que fait la justice....que de magouilles...heureusement qu''il y a quelques hommes vraiment cultivés qui s''occupent de nos petits...pas de noms on les retrouvent comme consultant ou leur noms a l''arriere de bouquins de droit...

34.Posté par Révolution le 15/10/2016 10:15 (depuis mobile)

Maillot Letelier Rocdi et les autres magouilleurs...tous ensemble tous ensemble... à Domenjod...voila le reflet de notre classement universitaire...
Comme dit créole nena diplôme y sorte dans boite bonux...

35.Posté par Révolution le 15/10/2016 10:29 (depuis mobile)

Tout ça me fait penser à un chanson de Sacha Distel "la belle vie"..oh la belle vie, sans amour, sans soucis, sans problème...humm..la belle vie, on est seul, on est libre et on traine. On s''amuse à passer avec tous ces copains des nuits blanches,..

36.Posté par Zozossi le 15/10/2016 10:45

"Christelle [la moman] bossait dans une boite d'assurance avec 1 salaire minable. Leur asencion part piston ne les mèneront nulle part, la preuve , l'enfant ne vaut rien ; un futur délinquants".
(23.Posté par Tino le 15/10/2016 06:29)

Ca,c'était avant qu'elle aille faire de la com', en particulier au... Syndicat du Sucre !

Comment ne pas connaître une réussite fulgurante avec de telles références?...

37.Posté par Le Jacobin le 15/10/2016 10:47

Pierrot tu remontes dans mon estime Zinfos fait de l'investigation, qui ignore que nous sommes dans une société de magouille, de coup bas de jambes en l’aire de profiteurs de bas étage, Hollande à raison sur le fonctionnement de la justice qui de jour en jour est dévoyée.Le législateur est aussi coupable quant il vote des lois bidons qui favorisent plus les truands que les honnêtes citoyens. Que risquent -ils dans notre belle démocratie; prison avec sursis un passeport pour recommencer. N'oublions pas que pour occuper un pouvoir il faut un 1er cercle, un 2ème un 3ème, voir un 4ème, sans le défendre le fonctionnement de Mr
Mohamed Rochdi il était dans une logique de gouvernance ou la moralité est en dessous du paillasson.

38.Posté par folever le 15/10/2016 10:59 (depuis mobile)

C surprenant dans une région ou la corruption et le copinage sont rois que dis je cela fait partie intégrante du cote moyen ageux et affligeant de ce cailloux voler tout en se défendant....piquer largent de la métropole tout en se lamentant....

39.Posté par Boss le 15/10/2016 11:01 (depuis mobile)

Chape pa son moman c madame toupi 😎😂

40.Posté par Lagrange le 15/10/2016 11:05 (depuis mobile)

Encore une fois, gros zozo y sorte en France y mange toute. Avoir des liens avec la franc maçonnerie arrangé bien des personnes. Me DU PUY , il y a un commissariat dans l''est qui mérite une investigation.

41.Posté par ah les cons! le 15/10/2016 11:07

maintenant que les noms des protagonistes sont connus , comment vont-ils réagir , vont-ils seulement réagir ou bien sont ils protégés au plus haut niveau de l'état? Ou par les frères trois points ( qui pullulent et se reproduisent vaillamment au Rectorat comme dans toutes nos administrations et collectivités locales?)

Rappel, le jury du bac est souverain et il n'y aurait pas dû avoir de changement de décision sauf grosse magouille.
Le recteur fait piètre figure avec ses arguments car il connait tout de l'affaire ( et si ce n'est pas le cas à la suite de toutes les révélations c'est qu'il est vachement nul mais chut , c'est un Réunionnais donc il est forcément formidable , comme l'autre à l'hosto qui a déjà de belles casseroles mais chut , lui aussi il est....

42.Posté par Lela le 15/10/2016 11:11 (depuis mobile)

Mi esper recteur kreol Marimoutou va remettre de l''ordre dans ce foutoir d''université cocotiet des copains et des coquins!

43.Posté par Vivats pour la famille le 15/10/2016 11:41

Je propose que Philippe obtienne dès maintenant un doctorat par validation de ses acquis professionnels qui sont hautement remarquables - c'est un excellent prof, voir Post 11, et que le nouveau président sous la pression amicale du petit Gilles et du SNESUP local le recrute sur un poste d'ingénieur de recherche de classe exceptionnelle. C'est le moins que l'on puisse faire après un tel coup bas des journaleux. Voir le Post 4.
Pour Christelle tout dévouée, il faut trouver une promotion à la hauteur de celle de son cher et tendre. Voir Post 23.
Pour le fils à la mémoire phénoménale, il faut lui donner gratuitement la carte d'adhésion à l'UNEF. Ce sera prometteur pour son bel avenir. Voir le Post 15.

44.Posté par Grangaga le 15/10/2016 11:59

Aujourd’hui, les loges ne sont pas des sociétés d’entraide, c’est beaucoup plus que cela. Qu’il y ait une solidarité, oui, mais par solidarité j’entends solidarité de destin : nos destins sont mécaniquement solidaires.

Titi or not Titi....ès'kiz' a mwin, ma donn' a ou in n'éro aprè.....mé ma anvitt' dirr'................

A nou là !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

45.Posté par pascal le 15/10/2016 13:16

Bon, il semble que les postes pas mobile ne passent plus.

Une maman directrice de com est un père ingénieur informatique n'ont rien pu faire pour empêcher leur grand DADAIS de poster sur Facebook.

Au-delà du salaire de ses parents, il faut voir aussi sur tous les avantages que procurent ses fonctions :
- nombreux séminaires à l'étranger en classe affaire
- remboursement des frais de transport entre St Denis et le Tampon et indemnités de résidence Même si ils sont propriétaires de leur maison
- nombreux déjeuner ou dîner d'affaires dans de bons restaurants
- frais de représentation, de formation ,
et j'en passe.

46.Posté par Lanklime le 15/10/2016 13:20

Pierrot j'ai retrouvé sur le net, cet article de ton blog, j'aimerai que les lecteurs de Zinfos s'en souvienent, rien ne va plus dans notre pays, je ne sais pas comment sera l'avenir pour nos jeunes ainsi que leurs parents qui galèrent, Maccrotage et pistonnage les deux mamelles de la Réunion, surtout dans le milieu hospitalier ou des savattes deux doigts font leur beurre au éetriment des locaux à diplôme égal avec la complicité je dis bien des réunionnais eux mêmes.

Blog de Pierrot
Université : On n'est jamais mieux servi que par soi même...

Université : On n'est jamais mieux servi que par soi même...
Tirer profit de son mandat d'élu pour faire une place pour tel ou tel de ses proches n'est pas une conduite exceptionnelle dans ce département. Mais dans une île où les questions de l'emploi sont si vives, ces pratiques sont particulièrement choquantes.

Comment ne pas voir les effets dévastateurs de telles pratiques sur la chose publique? Et comme nous sortons tout juste des cantonales, où il a beaucoup été question du taux record d'abstention, comment ne pas voir là les effets d'un certain nombre de ces pratiques qui, cumulées, finissent par amener une partie de l'électorat à se détourner de son devoir de citoyens, convaincu qu'il est que l'élu est là d'abord pour se servir et servir les siens.

Cette pratique qui jusque là semblait ne concerner que le milieu politique semble aujourd'hui toucher également l'université. C'est ainsi que son jeune et très controversé vice-président Fréderic Miranville a imposé le recrutement de sa belle-sœur comme administrative sur le site du Tampon. Soucieux de bien faire, il a même veillé dans les détails aux modalités de recrutement et l'a ensuite affectée à son propre service.

Qui dit mieux? Tous ceux et toutes celles qui galèrent pour avoir un petit boulot et qui ont bien plus qu'un bac + 2, le niveau d'études de la dame en question, sont en droit de râler...

Mais ces personnes n'apprennent rien au vice-président de l'université, lui dont la délégation est précisément l'insertion professionnelle! Et quoi de mieux qu'une insertion professionnelle qui démarre par celle de ses proches?

Mais imposer le recrutement de sa belle-sœur alors que dans le même temps on explique, sur un ton hautain, aux contractuels de l'université, qui ont parfois plus de dix ans de services et plus de titres que madame la belle-soeur, que l'université est confrontée à de gros problèmes de trésorerie et qu'elle n'a plus les moyens de garder plusieurs dizaines d'entre-eux, cela ne passe pas!

Mais comme Monsieur Miranville estun proche parmi les proches du président, ce recrutement est par contre passé comme une lettre à la poste.

Reste que le prochain Conseil d'administration, où siège Mr Miranville et qui devra statuer sur le licenciement d'un certain nombre de contractuels, risque d'être assez houleux !

La gestion de l'université ressemble de plus en plus à celles de certaines de nos communes... Ce qui est loin d'être un compliment !

47.Posté par PATRICK CEVENNES le 15/10/2016 13:58

fukcd473
Ne soyons donc pas étonné que l'Université de la Réunion soit lanterne rouge dans le classement de l'excellence des Universités de France, de Navarre, des Dom, des Tom et des Rom !
Mais que fait la Bécassine ?

48.Posté par Michel le 15/10/2016 14:16 (depuis mobile)

Post 29. Depuis quand c'est une une honte de dénonceric les tricheurs ? vous en faites partie ? Bravo à mr Dupuy dénonce à zot même. Ça sent aussi le libertinage la dedans.

49.Posté par Malzack le 15/10/2016 14:26

Nous suive l'action Mr Pierrot !!!

50.Posté par CK le 15/10/2016 16:09

Au tampon dans un certain département...l'organigramme était magique et l'est encore !!!

Et dans l'EN/UR...des créations de postes de complaisance se font avec un savant mélange de copains coquins...pour rapatriement illico presto.

1 2
Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes