MENU ZINFOS
Faits-divers

Fraude à la continuité territoriale : 400.000 euros détournés, 4 anciens agents de la Région poursuivis


Ils seront huit à la barre du tribunal correctionnel le 1er février prochain pour s'expliquer sur les détournements et les recels du versement de l'aide à la continuité territoriale. Tout a commencé suite à la découverte fortuite d'une faille dans le système informatique en 2016. Une désorganisation de la Direction de la mobilité aurait facilité la fraude qui a perduré jusqu'à fin 2019.

Par Isabelle Serre - Publié le Mardi 18 Janvier 2022 à 17:56

Des sommes comprises entre 9 900 et 128 000 euros ont été détournés par huit agents (DR)
Des sommes comprises entre 9 900 et 128 000 euros ont été détournés par huit agents (DR)
Tout a commencé par la découverte fortuite d'une faille dans l'outil informatique en 2016. Certains agents de la Direction de la mobilité de la Région prennent conscience de la possibilité de frauder.

En 2018, un rapport de la Chambre régionale des comptes (CRC) suite à un contrôle de gestion préconisait la mise en place d'un sytème de contrôle interne. Selon nos informations, c'est dans ce contexte que des anomalies et des dysfonctionnements ont été détectés concernant certains dossiers de remboursement de la continuité territoriale.

Quatre agents ont été inquiétés et suspendus de leurs fonctions fin 2019 dans le cadre de l'ouverture d'une enquête administrative puis pénale. Au fil du temps et des auditions des suspects, des techniques différentes de fraude ont été développées, telles que la falsification des relevés bancaires, l'utilisation de fausses attestations de voyage, de pièces d'identité truquées ou encore de faux justificatifs d'adresse.

Faux RIB et super agents

Les mis en cause avaient le statut de "super agent" et ainsi la possibilité d'instruire, de valider et de procéder au paiement d'un même dossier. Une absence de séparation de fonction qui a facilité les versements frauduleux sur leur compte ou celui de proches. Des proches qui sont poursuivis au titre de recel provenant d'un détournement de fonds.

Les investigations ont également permis de révéler des défaillances dans le management au niveau de l'organisation de la Direction du service de la mobilité et des procédures de contrôle. 

Défaillance des procédures de contrôle

Presque tous inconnus de la justice, ces quatre hommes et quatre femmes ont entre 28 et 57 ans. Ils ont détourné ou recelé près de 420.000 euros, à l'image de Stephen B. (128.000 euros), Natacha C. (82.000 euros) ou Britanny P. (68.000 euros). Cette dernière, représentée par le bâtonnier Me Georges-André Hoarau, a perdu son emploi comme tous les autres. "Désormais inscrite à Pôle emploi, elle voit ses indemnités ainsi que le salaire de son époux être saisis chaque mois. Le couple vit grâce à l'entraide familiale", indique la robe noire qui déplore que "l'on tire sur des lampistes alors que beaucoup dans les collectivités se sont servis dans des proportions bien plus grandes". 

Les huit prévenus seront à la barre du tribunal correctionnel de Saint-Denis, le 1er février prochain.
 



Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

51.Posté par Sirop le 19/01/2022 20:05

Je peux toujours attendre le remboursement pour ma fille depuis 2018 la continuité à bien enregistrée mon dossier, j'ai toujours le n° mais un problème à la comptabilité selon une certaine Rachelle, ne permettai.t pas le virement

52.Posté par Logique le 20/01/2022 03:31

Agents des collectivités qui mènent des trains de vie bien au delà de leurs situations professionnelles sont des signes de suspicions à ne pas négliger.

Continuité territoriale, CCAS, chèques
marmailles , subventions diverses ect..... Les tentations sont grandes .


53.Posté par Rigolo le 20/01/2022 07:43

Encore de la chance pour eux. Ils on le droit au pôle emploi j'hallucine et qui paye. Donc l'argent du pôle emploi rembourse l'argent volé au contribuable.

54.Posté par Taloche le 20/01/2022 07:52

Compte fait, la Region était pourrie de la tête aux pieds !.

55.Posté par Jp POPAUL54 le 20/01/2022 11:21

Et il est fort probable que ce n'est que la partie visible de l'iceberg !!!

56.Posté par pers/ILE BOURBON le 20/01/2022 12:04

comment zot la pu faire celà...tout fout le camp finalement....
- quand zot y devient un Fonctionnaire, normalement, zot y apprend c'est quoi l'ETHIQUE, le sens du service rendu au Peuple n'a tout son sens, quoi zot l'a fait donc...

57.Posté par Armand le 20/01/2022 13:27

Que les agents vident leur sac à présent ! Il y a ceux qui savaient mais qui tournaient la tête comme si rien n'était, par peur de représailles...

58.Posté par jojo le 20/01/2022 14:09

pendant ce temps ils ont bien profité de cet argent qu'ils ne rembourseront probablement jamais voyages dans le Golfe, SAc de luxe LV....
çà valait le coup de prendre le risque mais là le pot aux roses a été découvert. C'est le risque

59.Posté par caroline le 20/01/2022 16:34

C est un détournement parmi bien d autres. Celui ci est mis au jour.
Les collectives locales de l'île sont gérées en mode "République bananieres".En consequence il ne faut pas etre surpris .

60.Posté par Ano le 20/01/2022 19:33

Le britanny la fait la grosse dame la marié en grande pompe ek l' argent volé ta pas honte kwé espèce voleuse ...

61.Posté par Pipo le 20/01/2022 21:46

Faut espérer que le directeur de l'époque le chouchou de Yolaine Costes aura également des comptes à rendre ainsi que le service informatique qui à laisser faire !

1 2
Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie









 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes