Blog de Pierrot

Françoise Vergès accusée de manigances "pour obtenir des missions gouvernementales rémunérées et des récompenses"

Lundi 14 Janvier 2013 - 22:48

Françoise Verges en compagnie de Marie-Luce Penchard, qui lui déclarait le 15 novembre 2011 : "Ma chère Françoise, nous nous connaissons bien, et je tiens à souligner la rigueur et l’honnêteté intellectuelle qui vous caractérisent"
Françoise Verges en compagnie de Marie-Luce Penchard, qui lui déclarait le 15 novembre 2011 : "Ma chère Françoise, nous nous connaissons bien, et je tiens à souligner la rigueur et l’honnêteté intellectuelle qui vous caractérisent"
Cela se sait peu à la Réunion, mais Françoise Vergès livre une sorte de combat de la dernière chance à Paris.

Nommée en janvier 2004 par Jacques Chirac -dont les liens avec Paul Verges étaient de notoriété publique- au CPMHE (Comité Pour la Mémoire de l'Esclavage), elle en est devenue la présidente en 2008 par la bonne grâce de Nicolas Sarkozy, qui l'avait entretemps décorée de la Légion d'honneur.

Entre les deux tours de l'élection présidentielle, "dans le cadre d'une mystérieuse négociation" et "avec l'intervention de Paul Vergès", elle a obtenu de Nicolas Sarkozy "une prorogation de son mandat qui se terminait normalement le 9 mai 2012, et dont l'expiration a été reportée au plus tard jusqu'au 31 décembre 2012". Ce qui signifie que le CPMHE n'a officiellement plus de président depuis une quinzaine de jours maintenant.

Il revient au président François Hollande de désigner son successeur. Toute honte bue, Françoise Vergès n'hésite pas à solliciter un nouveau mandat de trois ans, après les 9 ans de présidence qu'elle a déjà exercés, mettant en avant le fait qu'elle "a toujours été de gauche" et comptant sur le fait "qu'elle était fille héritière de la puissante dynastie Vergès, dont le père, Paul, fut proconsul de la Réunion pendant un demi-siècle".

Cette nouvelle canndidature fait bondir les milieux ultra-marins parisiens qui ont soutenu ouvertement et franchement la candidature de François Hollande à l'élection présidentielle. "Autant dire qu'elle veut être nommée à vie", s'exclame Daniel Dalin, le puissant président du CollectifDOM, une association qui regroupe les expatriés originaires des Antilles, de la Guyane, de la Réunion et de Mayotte, dans un courrier au vitriol adressé au président de la République.

Au passage, il qualifie Françoise Vergès d'"autoritaire", ayant exercé "une véritable dictature de fait, puis officiellement sur le CPMHE, pendant neuf années consécutives", alors même qu'elle "n'a jamais été capable d'organiser une seule manifestation digne de ce nom".

Mais ce n'est pas fini. Daniel Dalin poursuit sa charge : "Françoise Vergès est depuis une vingtaine d'années à la recherche d'une sinécure que ses compétences universitaires apparemment, n'ont pu lui assurer, sa seule activité a été de travailler pour elle, de tenter de se construire une réputation de spécialiste de l'esclavage et de manigancer pour obtenir des missions gouvernementales rémunérées et des récompenses". Voilà Françoise Vergès habillée pour l'hiver...

Pour finir, ce qui semble le plus énerver Daniel Dalin, c'est que Françoise Vergès puisse vouloir se maintenir à la présidence du CPMHE alors même qu'elle "n'a jamais eu le moindre ancêtre esclave ni africain. Elle descend au contraire, en droite ligne d'une puissante famille de planteurs esclavagistes de la Réunion, les Million des Marquets". "En février 1848", poursuit le président du CollectifDOM, "les aïeux de l'actuelle présidente du comité pour la mémoire et l'histoire de l'Esclavage possédaient encore, selon un acte officiel, 121 esclaves dont 66 créoles, 12 Malgaches, 39 Mozambiques et 4 Indiens ou Malais".

Paul Vergès doit certainement regretter l'époque où il était "proconsul de la Réunion", comme le définit Daniel Dalin, et où il avait la réputation d'être un "faiseur de rois". Jamais, au temps de sa splendeur, quelqu'un n'aurait osé l'attaquer de la sorte, lui ou quelqu'un de sa famille. Faut croire que le vieux lion ne fait plus peur...
Pierrot Dupuy
Lu 15618 fois


Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

83.Posté par PINGOUIN le 27/01/2013 17:02

Je regardai ce matin un reportage sur Nosy Be, Faut pas réver et un vieux Malgache disait qu'il était africain car ses grands parents avaient été capturés par des Arabes et vendus à Nosy Be....
Pour vous dire aussi que Le monde et nous, sommes encore esclaves de tout, politique, économie, dirigeants, électronique, essence, travail, alimentaire, et ce sera pire dans l'avenir...

82.Posté par John Galt le 21/01/2013 10:05

mdr Canton 2 cette abruti de bertel vient de découvrir comment utiliser Twitter faut dire que ces amis gauchistes parviennent par censurer Twitter

81.Posté par Moche à Bile le 21/01/2013 08:31

oups ! moi aussi....

80.Posté par Beau Habile le 21/01/2013 07:42

Oups ! J'ai changé de pseudo. C'est pas bien çà...

79.Posté par La Patte Cochon le 21/01/2013 07:40

77. "Vous ne m'enlèverez donc pas le droit d'exprimer mon avis et de profiter de ma liberté de pensée, avec mon style, qu'il vous plaise ou vous déplaise."

Vous avez en revanche le plus grand mal à accepter que ce droit puisse être accordé à d'autres que vous-même...

78.Posté par Caton2 le 18/01/2013 11:09

77. On ne vous demande pas de les boire.

77.Posté par Boa Bill le 18/01/2013 09:41

Aïe ! Aïe ! Aïe ! Qu'ai-je donc fait là ? J'ai vexé Caton2 ! Ma vie numérique est foutue ! Je promets d'aller brûler quelques vieux claviers devant une effigie des inventeurs de l'internet pour expier cette offense au Grand Caton !

76.Posté par Caton2 le 17/01/2013 21:11
.../...Je publierai ce que je veux sur ce site, tant que Pierrot m'y autorisera.


... dites-vous ! Cela tombe bien, moi aussi! Et je dois ajouter que c'est tout à l'honneur de Zinfos de publier aussi les critiques, je ne renie aucune de celles que j'ai formulées, et pas seulement les adeptes de la béatification du webmaster.

Vous ne m'enlèverez donc pas le droit d'exprimer mon avis et de profiter de ma liberté de pensée, avec mon style, qu'il vous plaise ou vous déplaise. Je vais donc vous le redire avec d'autres mots, je trouve "imbuvables" vos interminables copier/coller !

Après, si vous confondez un compte Twitter avec un blog, je ne peux définitivement rien pour vous !

Bertel de Vacoa


76.Posté par Caton2 le 17/01/2013 21:11

75. Vous n'avez aucune qualité pour faire le gendarme sur ce site. D'autant que vous n'avez de cesse de dénigrer Pierrot et zinfos à longueur de post. On pourrait se demander pourquoi vous persistez à poster ici si on ne savait que votre blog est loin de réunir autant de posteurs que vous le souhaiteriez. Hélas pour vous, il n'est qu'a lire vos "billets" pour le fuir. C'est l'apologie du vide. Alors vous venez ici épancher votre bile. Vous avez même, je m'en souviens, essayé de me racoler!
Pauvre bretelle, personne ne s'intéresse à votre suffisante personne. Il ne suffit pas, pour exister intellectuellement de puiser dans les citations d'Audiard sur les cons. On est souvent le con de celui qu'on prend pour un con.
Je publierai ce que je veux sur ce site, tant que Pierrot m'y autorisera. Vous vouliez que je m'exprime avec mes mots? C'est fait.

75.Posté par Boa Bill le 17/01/2013 18:46

"74.Posté par Caton2 le 16/01/2013 23:04"

Il en reste qui sont graves quand même !!!!!

Caton2, aux dernières nouvelles et sauf interruption de service, nous avons tous l' INTERNET ! Pas la peine de vous compliquer la vie à nous faire des copier/coller... mettez le lien en ligne... et exprimez-vous avec vos mots !!!

Petit rappel du sujet "Françoise Vergès accusée de manigances "pour obtenir des missions gouvernementales rémunérées et des récompenses" !

Bertel de Vacoa

74.Posté par Caton2 le 16/01/2013 23:04

Si on en croyait les Vergès et autres blagueurs sans cervelle et sans mémoire, la France serait le plus esclavagiste de tous les pays de la terre. Pour vous faire une opinion, je vous demande juste de jeter un œil sur ce calendrier de l'abolition de l'esclavage dans le monde:

XVIIIe siècle
1793 : 23 août, le commissaire de la République (française) Sonthonax abolit l'esclavage dans la possession française de Saint Domingue, actuelle Haïti.
1794 : la Convention vote le décret d’abolition de l’esclavage du 16 pluviôse an II (2 février 1794) qui étend l’abolition de Sonthonax aux autres colonies françaises.

XIXe siècle
1802 : Napoléon Bonaparte, par la loi du 30 floréal an X (20 mai 1802), rétablit la traite et l’esclavage conformément à la législation en vigueur avant 1789.
1803 : le 1er janvier, le Danemark interdit la traite négrière,
1807 : abolition officielle de la traite des noirs aux États-Unis et en Angleterre (mais pas de l'esclavage),
1815 : engagement des principales puissances européennes (Empire d'Autriche, Grande-Bretagne, France, Portugal, Russie, Suède) à mettre fin à la traite négrière au congrès de Vienne. Celle ci se poursuivra cependant de façon clandestine et il faudra attendre l'abolition de l'esclavage pour que ce trafic cesse réellement. Pendant les Cent-Jours, Napoléon Ier interdit par décret la traite négrière.
1818 : le 15 avril, loi française abolissant la traite des Noirs. Elle sera renouvelée le 25 avril 1827 et le 22 février 1831.
1821 : Pérou : José de San Martín décrète la liberté de tous les enfants des esclaves nés à partir de cette date, l’émancipation graduelle de ceux nés auparavant et l’interdiction du trafic négrier. L'État du Libéria est fondé en Afrique de l'ouest par une société américaine de colonisation pour y installer des noirs libérés. En 1847, le Libéria est un des premiers pays africains indépendants.
1823 : 24 juillet, abolition de l'esclavage au Chili.
1824 : 17 avril, abolition de l'esclavage au Costa Rica puis le 23 avril dans plusieurs États d'Amérique centrale (Honduras, Panama, Belize, Salvador, Guatemala).
1826 : 26 octobre, en Bolivie.
1829 : le président Vicente Guerrero abolit par décret l'esclavage au Mexique.
1830 : abolition de l'esclavage en Uruguay.
1833 : promulgation de l'abolition bill qui prévoit une abolition progressive de l'esclavage dans les colonies britanniques. Il prévoit le maintien de l'esclavage urbain jusqu'en 1838 et de l'esclavage rural jusqu'en 1840. L'abolition complète de tous les esclaves est décrétée le 1er août 1838. Seule la colonie d'Antigua choisit l'abolition complète et immédiate pour ses esclaves dès 1833.
1838 : 12 novembre, abolition de l'esclavage au Nicaragua.
1840 : première Convention antiesclavagiste mondiale, organisée en juin à Londres.
1844 : 6 décembre, République dominicaine.
1846 : le 26 janvier, abolition de l'esclavage en Tunisie.
1847 : abolition de l'esclavage dans l'Empire ottoman.
1847 : 9 octobre, abolition de l'esclavage à Saint-Barthélemy par la Suède.
1848 : décret d'abolition de l'esclavage du 27 avril 1848 en France. Dans l’hacienda Nepén, de Trujillo, les esclaves rebellés proclament leur liberté.
1850 : abolition officielle de la traite des Noirs au Brésil. Elle se poursuit néanmoins de manière illégale.
1851 : 21 mai, abolition de l'esclavage en Colombie. 18 juillet, en Équateur.
1853 : 1er mai, abolition de l'esclavage en Argentine.
1854 : abolition de l'esclavage au Venezuela, sous la présidence de Jose Gregorio Monagas.
1857 : 5 février, au Mexique.
1861 : la Russie interdit le servage.
1863 : abolition de l'esclavage dans les colonies américaines des Pays-Bas (Surinam, Curaçao...).
1865 : les États-Unis promulguent le 13e amendement interdisant l'esclavage.
1869 : abolition de l'esclavage au Portugal et le 2 octobre au Paraguay.
1873 : 22 mars, abolition de l'esclavage à Porto Rico (alors colonie espagnole).
1876 : abolition de l'esclavage en Turquie.
1880 : 30 janvier, en Espagne : les Cortes votent un apprentissage de huit ans qui doit conduire à une émancipation progressive des esclaves.
1886 : à Cuba, l'abolition définitive de l'esclavage, prévue pour 1888 par la loi de 1880, est avancée de deux ans.
1888 : 13 mai, signature par la régente Isabelle de la Loi d'Or (Lei Áurea) qui abolit l'esclavage au Brésil.
1896 : abolition de l'esclavage à Madagascar.
1897 : Zanzibar

XXe siècle
1907 : Kenya
1910 : le 10 mars, abolition de l'esclavage en Chine. Cependant, encore en 1930, on estime à 4 millions le nombre d'enfants en esclavage en Chine.
1922 : Maroc.
1923 : abolition de l'esclavage en Afghanistan.
1924 : abolition de l'esclavage en Iraq.
1926 : abolition de l'esclavage au Népal et en Ethiopie. Convention de Genève de la Société des Nations condamnant l'esclavage ratifiée par 44 pays.
1929 : abolition de l'esclavage en Transjordanie et en Iran.
1937 : abolition de l'esclavage à Bahreïn.
1948 : article 4 de la Déclaration Universelle des droits de l’homme, confirmée par la convention de 1956.
1949 : abolition de l'esclavage au Koweït.
1952 : Qatar
1957 : Convention concernant l'abolition du travail forcé de l'Organisation Internationale du Travail.
1968 : abolition de l'esclavage en Arabie saoudite.
1970 : Oman.
1980 : la Mauritanie est le dernier pays à abolir l'esclavage. Cependant, il resterait au moins 100 000 esclaves dans ce pays de nos jours.

Je rappelle également que la convention de Genève de l'ONU de 1926 sur l'abolition de la traite et de l'esclavage n'a réuni que les signatures des pays suivants:
L'ALBANIE, L'ALLEMAGNE, l'AUTRICHE, la BELGIQUE, l'EMPIRE BRITANNIQUE, le CANADA, le COMMONWEALTH D'AUSTRALIE, l'UNION SUD-AFRICAINE, le DOMINION DE LA NOUVELLE-ZELANDE et l'INDE, la BULGARIE, la CHINE, la COLOMBIE, CUBA, le DANEMARK, l'ESPAGNE, l'ESTONIE, l'ETHIOPIE, la FINLANDE, la FRANCE, la GRECE, l'ITALIE, la LETTONIE, le LIBERIA, la LITHUANIE, la NORVEGE, le PANAMA, les PAYS-BAS, la PERSE, la POLOGNE, Le PORTUGAL, la ROUMANIE, le ROYAUME DES SERBES, CROATES ET SLOVENES, la SUEDE, la TCHECOSLOVAQUIE et l'URUGUAY,



73.Posté par bobozécologauchostalinojacobinpétantdanslasoie ? le 16/01/2013 19:33

Cambronne fait la gueule , ce pays est foutu ! LoL !

72.Posté par Boa Bill le 16/01/2013 18:28

71.Posté par John Galt le 16/01/2013 18:13

Fais pitié !... Lol

Bertel de Vacoa

71.Posté par John Galt le 16/01/2013 18:13

70.Posté par Boa Bill le 16/01/2013 17:30

Je ne parle pas aux cons, ça les instruits

70.Posté par Boa Bill le 16/01/2013 17:30

"48.Posté par Boa Bill le 15/01/2013 17:57"

Je suis malheureux ! John ne me répond plus ! LOL

Et pourtant le john malt m'a traité de taré !

46.Posté par John Galt le 15/01/2013 17:05
et l'autre taré de gauchiste bertel de vacoa le moraliste humaniste qui change de pseudo comme de chemise


Et selon ce grand "débateur"... Lol... je changerais de "pseudo comme de chemise". J'adore !

Bertel de Vacoa

69.Posté par bonnemémoire le 16/01/2013 13:49

66
Il n'y a pas de doute ,après re-lecture de votre commentaire, j'en arrive à conclure que c'est de l'humour ,même si je m'interroge sur son degré !



68.Posté par John Galt le 16/01/2013 13:19

65.Posté par Sans Blague!!!!! le 16/01/2013 10:58

"l'on oubli trop souvent que le 4 Février 1776 que le bon roi Louis XVI avait abolit l'esclavage,"

----------------------

Voilà les propos de l'autre. Or, il s'agit d'un mensonge, ce pov ti sans blague est encore plus drôle lorsqu'il semblable il va finir par nous faire un AVC mais bref ceci n'est que la vaste fumisterie du mensonge français " Le Français préfèrent un mensonge bien dit... à une vérité mal formulée..." mais en lisant votre diarrhée l'on perçoit votre ignorance , l'on comprend mieux votre maladie de Mélenchonite aiguë pour vous maintenir dans les faux et le révisionnisme

67.Posté par Caton2 le 16/01/2013 13:15

Mademoiselle Françoise enseigne bien au Goldsmiths institute (Université de Londres) où elle est chargée de cours (Lecturer, MA in Postcolonial Studies). Elle y est présentée ainsi: Dr Françoise Vergès. Françoise Vergès was awarded the 2006 Françoise Seligmann Foundation Prize Against Racism for her last book, La Mémoire enchaînée. Questions sur l'esclavage (Paris : Albin Mcihel, 2006). She shares it with Esther Benbassa, Jean-Christophe Attias. The award ceremony was held in the Hotel de Ville Paris on 17 January 2007.
Nulle mention de son doctorat de Berkeley.
Il faut croire que le Goldsmiths institute n'est pas très regardant pour le recrutement de ses chargés de cours, Mademoiselle Vergès ayant montré sa totale incompétence en histoire de l'esclavage lors d'une mémorable émission télévisée.

40. En effet Nicolas Bedos faisait de l'humour... à sa manière, plutôt rustique. L'humour "noir" a de meilleurs auteurs, comme Montesquieu dans ce bien connu réquisitoire en forme de plaidoyer:
"Si j'avais à soutenir le droit que nous avons eu de rendre les nègres esclaves, voici ce que je dirais :
Les peuples d'Europe ayant exterminé ceux de l'Amérique, ils ont dû mettre en esclavage ceux de l'Afrique, pour s'en servir à défricher tant de terres.
Le sucre serait trop cher, si l'on ne faisait travailler la plante qui le produit par des esclaves.
Ceux dont il s'agit sont noirs depuis les pieds jusqu'à la tête ; et ils ont le nez si écrasé, qu'il est presque impossible de les plaindre.
On ne peut se mettre dans l'esprit que Dieu, qui est un être très sage, ait mis une âme, surtout une âme bonne, dans un corps tout noir.
Il est si naturel de penser que c'est la couleur qui constitue l'essence de l'humanité, que les peuples d'Asie, qui font des eunuques, privent toujours les noirs du rapport qu'ils ont avec nous d'une manière plus marquée.
On peut juger de la couleur de la peau par celle des cheveux, qui chez les Égyptiens, les meilleurs philosophes du monde, était d'une si grande conséquence, qu'ils faisaient mourir tous les hommes roux qui leur tombaient entre les mains.
Une preuve que les nègres n'ont pas le sens commun, c'est qu'ils font plus de cas d'un collier de verre que de l'or, qui chez des nations policées, est d'une si grande conséquence.
Il est impossible que nous supposions que ces gens-là soient des hommes, parce que, si nous les supposions des hommes, on commencerait à croire que nous ne sommes pas nous-mêmes chrétiens.
Des petits esprits exagèrent trop l'injustice que l'on fait aux Africains : car, si elle était telle qu'ils le disent, ne serait-il pas venu dans la tête des princes d'Europe, qui font entre eux tant de conventions inutiles, d'en faire une générale en faveur de la miséricorde et de la pitié."
J'espère que le lobby martiniquais ne m'attaquera pas en justice au prétexte que je fais, via Montesquieu, l'apologie de l'esclavage! Vous l'avez compris, Daniel Dalin et Françoise Vergès sont comme frère et sœur.
Ce sont tous deux des imposteurs qui se bousculent pour accéder aux mangeoires dorées de la République.

66.Posté par marion lefevre le 16/01/2013 12:57

en lisant le papier de p dupy et certains commentaires, une question mérite d'être posée: pourquoi des Réunionnais jouent ils contre leur camp? que francoise verges irrite les néo colonialistes, des nostalgiques de la colonie, pour qui Paul verges est l'homme à abattre puisqu'il incarne le combat pour la dignité et l'identité réunionnaise, cela se comprend: mais que des réunionnais se comportent en harkis , c'est affligeant...La Réunion est encore à décoloniser, mentalement.
moi, en tant que Réunionnaise, je suis fière que françoise verges, dont les compétences sont reconnues sur le plan national- mais nul n'est prophète dans son pays- président le comité sur la mémoire de l'esclavage.

65.Posté par Sans Blague!!!!! le 16/01/2013 10:58

"l'on oubli trop souvent que le 4 Février 1776 que le bon roi Louis XVI avait abolit l'esclavage,"

----------------------

Voilà les propos de l'autre. Or, il s'agit d'un mensonge, puisque d'ailleurs vous même vous admettez que c'est Louis 10, qui avait accordé la liberté "A CEUX QUI POSAIENT PIED EN FRANCE" ( à condition de devenir chrétien).

Louis 16 n'a "édité" que la fin du servage DANS SES DOMAINES, mais pas dans toute la France. Il ressort que l'esclavage perdurait outremer. Copié-collé où pas, la vérité ne peut être arrangée. Cette propension à oindre le Louis 16 de qualités qu'il n'avait pas et à défendre l'indéfendable relève du bizarre...Vous avez dit bizarre...Vous avez avoué apprécier le John, mais au moins respectez la vérité....

Relisez mon post 41 à propos du musée de la Maison de la Négritude. Il y a écrit dans un cahier de doléances un article 29, dans lequel "les habitants du village demandent à Louis XVI l'abolition de l'esclavage des Noirs. Rédigé le 19 mars 1789, c'est la première trace en France d'une demande collective de « L'Abolition de l'esclavage »

Il se déduit quoi? Que si en 1789 ce peuple demandait l'abolition de l'esclavage, c'est que l'esclavage perdurait encore, mais peut-être pour vous que ce musée "ment" également... Cà fait un paquet de menteurs qui malheureusement sont du côté de la vérité....


@64 Voilà une réponse plus courtoise....

64.Posté par L'avis du mécano le 16/01/2013 09:08

post 53 Sans Blague

Mes conseils ne vous seront d'aucune utilité , vous semblez maîtriser le sujet de a à z , et quand vous vous dîtes " actif " vous parlez de votre spécialité mécanique , souffler dans la grosse durite pour faire tourner les roulements à billes ? grand mécafou va !

63.Posté par un humble pêcheur ... le 16/01/2013 09:05

@32.Posté par Gérard Jeanneau

MERCI Monsieur de m'avoir permis de passer dans ce monde en folie,.... un merveilleux moment de détente à l'écoute du requiem de Duruflé ....

62.Posté par pigeon vole 2013 le 16/01/2013 09:04

Est-il illégitime de :
-s’interroger sur le bilan de ce machin?
-sur le rôle de la présidente , et sa responsabilité , dans ce bilan?
-sur les compétences et qualifications de cette présidente?
-sur les appuis politiques, et autres relais, de cette présidente?
- sur le remplacement de cette présidente après ses 2 mandats et son bilan?

Mais j'entends que l'on me souffle que c'est a) une Fille de et b) une ....
En conséquence que ce qui est légitime pour le commun des individus dans l'exercice de leurs mandats financés par des fonds publics , c'est à dire rendre des comptes , ne s'appliquerait pas à l'intéressée.
Le droit de ne pas avoir de compte à rendre un héritage historique de famille?
Mais j'entends que l'on me souffle que c'est le cas depuis 1946.
Sacrée famille , Sacré héritage historique !

61.Posté par lafé ladit le 16/01/2013 08:50

A l'auteur du post 59
Les conseils que vous dispensez (post 59) apparemment vous ne vous les appliquez pas . Relisez en effet votre précédent post , le 42!

60.Posté par 97400 le 16/01/2013 02:33

collectif DOM surtout Antilles Reunion est sitée pour faire le tas mais surtout carry ban na

59.Posté par Fort de Joux le 15/01/2013 23:17


Nous sommes tout juste le 15 janvier et voilà déjà que se pointe, en la personne de Daniel Dalin, un candidat plus que sérieux au titre de l'énergumène le plus "original" de l'année.

Ceci dit, ceux qui connaissent le sus-nommé vous diront qu' il y a à peu près autant de chance de le voir réussir à écrire 4 pages avec un vocabulaire un peu étoffé et sans fautes d'orthographe que de voir la Réunion peuplée d'ours polaire et colonisée par des esquimaus. Ce qui veut dire que ce pauvre Dalin n'est qu'un factotum aux ordres de ses maîtres. N'étant qu'un pion,de grâce, ne n'accablez pas.

En revanche je vous invite à ne plus perdre de temps avec ce loustic et d'aller plutôt consulter l'EXCELLENTISSIME travail de Monsieur Robert Bousquet (point 39) dont j'ai commencé la lecture et qui de surcroît, les met à disposition du public, et que je remercie vivement.

Philippe PICHOT
Membre du CPMHE


58.Posté par Caton2 le 15/01/2013 22:53

55.57. Pitoyable Sans blague qui s'est jeté sur internet pour essayer de noyer le poisson en accumulant des références historiques qu'il n'a pas su, encore une fois synthétiser.
Ce n'est pas en accumulant les copier-coller dans deux posts écrits à la hâte, qu'on donne du sens à ce qu'on écrit, mon pauvre Sans blague.
Les faits sont là, incontournables et vous avez commis une erreur ineffaçable en confondant deux édits de Louis XVI en en oubliant que le droit royal français affranchissait tout esclave mettant le pied sur son sol, depuis Louis le Hutin.



57.Posté par Sans Blague!!!!! le 15/01/2013 22:09

Je cite encore
"Enfin parut, en 1315, la célèbre ordonnance de Louis x qui affranchissait tous les serfs du domaine royal et proclamait le principe de la liberté naturelle des hommes : Selon le droit de nature, chacun doit naître franc.

Le servage alla toujours diminuant depuis cette époque, et Loysel pouvait dire dans ses Institutes coutumières : « Toutes personnes sont franches en ce royaume, et si tost qu'un esclave a atteint les marches (frontières) d'icelui, se faisant baptiser, il est affranchi. » Cependant le servage existait encore au xviiie siècle, et les derniers serfs n'ont été affranchis que sous Louis xvi. Un édit de ce roi, enregistré le 10 août 1779, affranchit tous les mainmortables de ses domaines. "


Il est bien dit dans SES domaines mais pas dans ceux des seigneurs de France (il fallait les dédommager mais la couronne n'avait plus les moyens).


Je veux bien que l'on trouve quelque grâce à cet homme (mal préparé à gouverer et qui se méfiait de la cour, au point de ne pas avoir de favoris), mais la vérité doit l'emporter...

56.Posté par J-L Gajac le 15/01/2013 22:07

Le seul intérêt que je vois dans ce magma nauséabond qui fait des amalgames douteux entre les esclavagistes et leurs descendants, (ce qui est pénalement qualifiable de délit de racisme), ce sont les posts historiques concernant l'esclavage (Caton2 et Sans blague 888) et celui de Philippe PICHOT qui démasque l'imposture du raciste DOLIN et vous aurez, dans cette auge à cochons, une perle à découvrir qui brille de mille feux, un travail extraordinaire pour qui aime l'Histoire et la Réunion :

LES TRAVAUX DE ROBERT BOUSQUET EN LIGNE . Ne perdez plus votre temps à lire les élucubrations de tous ces pisse-vinaigre Robertiens et anti-Vergès viscéraux qui ont leur testicule de Droite à la place du cerveau, entrez dans le Monde de l'Histoire de l'esclavagisme à la Réunion.

UN GRAND MERCI M. BOUSQUET pour le partage gratuit au plus grand nombre de cette somme importante et tellement documentée !

rappel du post de M. Bousquet (lien vers son travail, ci dessous) :

39.Posté par bousquet robert le 15/01/2013 13:38
Monsieur,
vous semblez vous intéresser à l'histoire des esclaves de Bourbon. Peut-être pourriez-vous jeter un coup d'oeil sur mon site . Il traite des esclaves et de leurs maîtres à Bourbon sous la régie de la Compagnie des Indes. 1665-1767.
Mme. Vergès connaît mes travaux, L'AHIOI également. Les soutiennent-ils? J'ose l'espérer. L'espoir fait vivre, n'est-il pas?
bonne journée à vous.

55.Posté par Sans Blague!!!!! le 15/01/2013 22:00

On connait l'histoire de Furcy, dont la mère ou la grand-mère avait bénéficié de l'Edit du Hutin. "Mais dès 1594 a commencé la première expédition négrière française, puis est venu l’autorisation de déporter des esclaves dans une colonie française (1626) et l’autorisation de la traite par Louis XIII en 1642.

Je cite:
"En 1674, influencé par Madame de Maintenon qui a vécu douze ans en Martinique, Louis XIV crée le monopole de la ferme du tabac qui entraîne une chute de son prix et incite les colons à se tourner vers la culture de la canne à sucre, importée du Brésil et beaucoup plus rentable. L’année d‘avant Louis XIV avait dissout la Compagnie des Indes de Colbert (la première compagnie coloniale française mais qui n’importait pas d’esclaves) et fondé la Compagnie du Sénégal pour fournir des esclaves à l'île de Saint-Domingue. C’est ainsi que la traite va devenir la clé de voûte du système colonial : la France qui pratiquait jusqu’ici le commerce en droiture entre France et Antilles se met au commerce triangulaire entre France, Afrique et Antilles et une main d’œuvre servile noire va remplacer les travailleurs européens engagés. Il ne restait plus qu’à réglementer l’esclavage, ce qui sera fait avec le Code noir."

En ce qui concerne Louis 16, il n'a fait que libérer le servage de France sans "éditer" ou ordonner quoique ce soit pour les noirs. Ainsi, Louis XVI a autorisé en 1784 le mulâtre Julien Raimond à rencontrer son ministre De Castries qui a écouté avec intérêt mais sans suite ses revendications.

"C'est la question commerciale qui prévalait celles des partisans du colbertisme et des officiers du roi (Malouet, qui dirige successivement Saint-Domingue et la Guyane). Elle a des implications suffisamment fortes pour conditionner quasi exclusivement les choix coloniaux des gouvernements qui se succèdent de 1774 à 1792. La croissance du commerce colonial français a été remarquable au XVIIIe siècle : entre 1716 et 1788, + 368 % pour les exportations de la France vers les Antilles ; + 784 % pour les importations des Antilles vers la France ; la plupart de ces importations, soit un peu plus des trois quarts, sont réexpédiées vers l'Europe. Ce commerce est encadré par le principe de l'exclusif. Le royaume étant en manque d'argent, Louis 16 a détourné ses forces vers la serrurerie.

Il est donc mensonger de dire que Louis 16 aurait aboli l'esclavage. Il ne faut pas raconter n'importa quoi. Il a libéré les français du servage en raison de la forte poussée des idées des lumières. Il s'y est résolu par obligation....


Voltaire dans Candide (1759) a dénoncé les conditions de vie des esclaves et les mutilations barbares.

54.Posté par HOARAU YANNIS le 15/01/2013 21:32

Et oui Mr PICHOT comment vous dire tout ce tintamarre pour une lettre pareille ...

53.Posté par Sans Blague!!!!! le 15/01/2013 21:32

@ 50 le mécano de la jacquette

1/ Enfin un connaisseur qui va peut être nous donner son avis sur le mariage pour tous

2/ realiser signifiant "Rectifier les cylindres que l'usure à rendus ovales". Si je prends le sens technique de cylindre c'est à dire" Rouleau utilisé pour aplanir, laminer", cela induit que vous avez résumé mon rôle, celui d'actif, ce qui laisse penser qu'une telle proposition ne peut venir que d'un passif en manque de cylindre. Toutefois, merci, je ne suis pas adepte de ce genre de mécanique, continuez à subir vos visites techniques à la souris chaude, dont vous semblez connaître les moindres recoins, mais sans ma compagnie

3/ quand mi dit boucané, saucisses y restent pendillé

52.Posté par Caton2 le 15/01/2013 20:47

39. Le Roi Louis XVI, dès 1776, a bien promulgué un édit condamnant la possession d’esclaves sur le territoire français. Ce faisant, il ne faisait que confirmer le droit français, quelque peu malmené par la pratique de la traite triangulaire.
En effet l'Édit du 3 juillet 1315 de Louis X le Hutin, avait proclamé que le sol de France affranchissait quiconque y posait le pied.
Il y a des traces de l'application de ce texte lors des débuts du trafic triangulaire. Ainsi à Bordeaux, en 1571, il est invoqué pour justifier la libération d’une cargaison d’esclaves africains, transportée par un négrier normand. Je me souviens avoir lu des journaux de capitaines nantais de la traite, faisant état d'esclaves (des domestiques) enfermés à bord pendant l'escale nantaise pour éviter qu'ils ne soient affranchis.
Avec le développement de la traite, la législation évolua sur le sol de la métropole dans un sens de plus en plus défavorable aux esclaves : l'automaticité de l'affranchissement fit place à la tolérance de l'esclavage (édit d'octobre 1716) puis au strict contrôle du séjour des Noirs (déclaration royale de 1738).
Ce n'est que trois ans après l'ordonnance rétablissant l''interdiction de posséder des esclaves, que Louis XVI abolit également le servage et le droit de suite en France par l' ordonnance du 8 Mai 1779. Par cette même ordonnance, il affranchissait tous les "mains mortables" (mot élégant pour dire esclaves) de France.
En revanche l’Assemblée Nationale de 1790 a réaffirmé par deux fois (décret du 8 Mars et du 12 Octobre 1790) la légalité de l’esclavage, revenant sur l'édit royal de 1776. L’Assemblée s’était ainsi opposée à la publication de Brissot de 1790 : " Adresse à l’Assemblée Nationale pour l’abolition de la traite des Noirs ".

Montesquieu et Voltaire anti esclavagiste? Voici ce qu'écrivait Voltaire: "La race des Nègres est une espèce d’hommes différente de la nôtre [...] on peut dire que si leur intelligence n’est pas d’une autre espèce que notre entendement, elle est très inférieure. Ils ne sont pas capables d’une grande attention, ils combinent peu et ne paraissent faits ni pour les avantages, ni pour les abus de notre philosophie. Ils sont originaires de cette partie de l’Afrique comme les éléphants et les singes ; ils se croient nés en Guinée pour être vendus aux Blancs et pour les servir. "
Certes Montesquieu était contre l'esclavage, mais uniquement dans ses écrits et surtout pour faire de l'humour. Tous deux avaient placé leur argent dans le trafic triangulaire.

51.Posté par pigeon vole 2013 le 15/01/2013 20:33

Chirac,
Debré fils,
Sarkozy,
Chevry,
Il n'y a pas à dire depuis ce poste de ministre qui lui file entre les doigts en 1958, oui je sais cela remonte un peu, Vergès Fils de, puis, Père de, a su se rattraper avec une seule ligne: Vergès en l'air.
C'est sans doute sa seule constance , une constance qui vaut bien de nombreux virages : autonomie, état autonome, autonomie démocratique et populaire, départementalisation et apocalypse now mais que ne ferait-on pas pour :
1 légion d'honneur ?
1demi maroquin?
Pour peu évidemment que le titulaire est un Vergés !

50.Posté par L'avis du mécano le 15/01/2013 19:48

post 45 Sans Blague

Vu le contenu de votre post , on sent que vous mourrez d'envie de vous faire réaléser la
sortie d'échappement. Vous pourriez facilement trouver satisfaction dans le réputé atelier spécialisé qui se trouve à la souris-chaude , n'hésitez plus !

49.Posté par Boa Bill le 15/01/2013 18:00

Ceci dit, parce que le John vaut bien un bon "moucatage" et même plus , je souscris au fond de l'article de m'sieu Duypuy.

Bertel de Vacoa

48.Posté par Boa Bill le 15/01/2013 17:57

44.Posté par John Galt le 15/01/2013 17:05
... et l'autre taré de gauchiste bertel de vacoa le moraliste humaniste qui change de pseudo comme de chemise


MDR ! LOOOOOOOOOOOOOOOOOOLLLLLLLLLLLLLL

UN SEUL PSEUDO... depuis 2003 ! Je me suis réfugié derrière un compte Twitter en choisissant Boa Bill pour identifiant, cela aurait pu être autre chose mais j'ai choisi celui-ci, pour enfin pouvoir écrire librement sans qu'aucun malade n'écrive à ma place, en volant mon pseudo.

UN SEUL PSEUDO ! Vous pouvez vérifier auprès de notre ami Pierrot, petit cambronne !

Bertel de Vacoa

47.Posté par Sans Blague!!!!! le 15/01/2013 17:17

Manifestment mon post n'est pas passé...(Sans Blague!!!!Que fait la Police? La zistiss?..

----------------------------
@42 John le gateux....pardon le Galteux.....

1/ Cà fait mal le suppo de la vérité, n'est-ce pas? Votre réaction prouve qu'il a eu du mal à passer. Le mieux aurait été de l'avaler. Sur ce coup, vous avez été pris en flagrant délit de mensonge. En annonant (car les ânes annonent), un mensonge, vous avez hérité du bonnet d'âne de zinfos974 et perdu toute crédibilité (annoner, radoter, une telle ineptie fait de vous un barmailleur, un teneur de sac)

2/ "Le retour du roi est proche"? Sortez votre nez du livre de Tolkien, et voyez la réalité. Aucun hobbit, ne sortira du "royaume" de Bretagne et autres contrées, pour aider à restaurer la royauté, et il n'y aura pas plus de nain, sauf celui qui a gouverné pour sa pomme. Le seul anneau, est là plus bas, près de vos fesses et il faut être adepte du "mariage pour tous", pour y accepter un doigt royal. Méfiez vous donc de cette communauté qui recherche l'anneau. Ils poursuivent un but inavouable et ont tendance à laisser traîner les paluches.

3/ "le phénix va renaitre de ses cendres". Vous avez abusé de la Fénix? C'est connu que le Louis 16, n'était pas un homme à hauteur de la situation, bien qu'il avait été oint d'huile divine. C'était un mou de chez Molle et cie. Il aurait mieux réussi dans la serrurerie car l'insécurité régnait déjà...

4/ C'est terrible qu'en 2013, il existe encore des morillos (ultras), descendants de ces profiteurs qui ont gobé qu'un roi était "d'essence divine", alors que comme eux, ils sont nés entre "la merde et la pisse" (Inter fæces et urinam nascimur: Saint-Augustin)

5/ Si certains sont nés plus proche de l'urine - "raclures de bidet" ; dixit John le galteux-, cela procède quand même d'une certaine noblesse par rapport à ceux nés plus proches de la merde, et qui le démontre à travers leurs propos

6/ le savon que vous avez acheté est inefficace pour laver tous les jurons que contient votre bouche. Il faut porter plainte auprès du service jacobin de la consommation, pour vous faire rembourser. Et puis, un conseil, n'essayer rien d'autre; En effet, "la caque sent toujours la morue"....

46.Posté par John Galt le 15/01/2013 17:05

43.Posté par Boa Bill le 15/01/2013 16:33
et l'autre taré de gauchiste bertel de vacoa le moraliste humaniste qui change de pseudo comme de chemise , votre république n'a aucune leçon à donner au reste du monde oui je préfère un pays royal plutôt que ces vermines de politiques se drapant dans les ors avec l'argent des autres d'ailleurs lorsque l'on regarde qui sont les pays les mieux gouverné en Europe et les plus démocratique l'on trouve en tête les pays ou un roi ou une reine à la tête de ce dernier la France ne tenant la 22 places en toute difficulté elle est belle votre république de charlatans et rassurez vous le printemps arabe en France est proche

45.Posté par Boa Bill le 15/01/2013 16:33

"42.Posté par John Galt le 15/01/2013 14:57"

Pôvre John ! Il habite un pays qu'il n'aime pas, en plus vit dans un DOM qu'il déteste... et cerise sur sa misère, vit dans une démocratie alors qu'il n'aime que la royauté ! Fais pitié !

Bertel de Vacoa

44.Posté par John Galt le 15/01/2013 14:57

39.Posté par Sans blague!!! le 15/01/2013 14:34

mdr la vérité fait mal lorsqu'elle fini par sortir ,j'adore l'arrogance de la raclure de bidet victime de Mélenchonite aiguë rigolez mon vieux car votre république de merde risque de vivre ces dernières années pour s écrouler vu les dislocations que ce pays rendontre , le phénix va renaitre de ses cendres le retour du roi est proche car vos jacobins de merde auront mis 220 ans pour ruiner ce pays à présent le socialisme tire les dernières cartouches de illusion entre les querelles et les mensonges vous en êtes pitoyable

43.Posté par pseudo en tole le 15/01/2013 14:54

38 j'adore votre pseudo.
Le pseudo de celui qui:ne connait pas "Madame Vergès", pas plus que feu la MCUR, pas plus que l'ancien Président de région qui l'a recruté, pas plus que le PCR, pas plus que le népotisme de ce parti, pas plus que la Rivière des galets, pas plus que le "salaud lumineux" , pas plus que l'histoire de l'esclavage, pas plus que l'assassinat de Villeneuve, pas que les combines pétainistes.
Maintenant sur l'article de Marianne dont vous avez eu le temps de faire la lecture, en quoi cela annule une grande part des critiques de ce collectif concernant les "manigances" de cette personne?
il est vrai que vous ne connaissez pas cette personne!

42.Posté par Fort de Joux le 15/01/2013 14:50


Un individu, répondant au nom de Daniel Dalin, dans un accès de crise d'hystérie, qu'on lui souhaite passagère, s'est cru autorisé, non seulement à vomir (mais en ces temps de gastro-entérique quoi de plus normal) sur le CPMHE et sa présidente mais en plus à délirer complétement sur le fonctionnement dudit Comité.

Le quidam, qui ne doute de rien, s'est cru de surcroit autorisé, à adresser son laïus délirant à l'Elysée, lequel j'imagine à du aussitôt faire dépêcher une ambulance au chevet de l'auteur avec camisole de force, injections tranquilisantes et évacuation d'urgence à Sainte-Anne en observation.

En tant que membre actif du CPMHE j'apprends donc avec étonnement que j'aurai subi "la dictature" de la présidente dont j'aurai été l'un des 11 esclaves ! Bigre, rien que ça !

Comme il vaut mieux en rire qu'en pleurer, je me suis dit : ayant été "esclave" de Madame Vergès, j'aurai peut être droit, comme le revendique le CRAN, de réclamer des "réparations" en attendant qu'il nous indique la méthode et que je fasse mes calculs. Si j'en obtiens je donnerai la pièce à Mr Dalin, qui m'a bien fait marrer.

Philippe PICHOT
Fort de Joux - Route des abolitions
Membre du CPMHE





41.Posté par Sans blague!!! le 15/01/2013 14:34

@16 "...que l'on oubli trop souvent que le 4 Février 1776 que le bon roi Louis XVI avait abolit l'esclavage....
------------------------------------------------------------

Cà c'est de la propagande royaliste de l'URBVM (union royaliste Bretagne, Vendée militaire). En effet, le Louis 16 il n'a rien aboli....C'est en raison du processus révolutionnaire commencé en 1770 que le Roi plia et accorda la fin du servage et des taillables, mais seulement en terre de France. Ailleurs, le Code noir de Colbert et Louis 14, se perpétuait (ce code noir créé en mars 1685 ne fut abrogé qu'en 1848).

Il y a donc confusion volontaire de la part des royalistes pour tenter de faire croire que l'édit de 1779 qui a décidé de l'abolition du servage, a décidé de l'abolition de l'esclavage. "D'ailleurs, la mesure de fin de servage ne pouvait être générale car il aurait fallu que le roi rachetât les serfs aux seigneurs. L'édit aboutissait en fait à l'affranchissement des serfs du domaine royal, l'abolition des droits de poursuite des seigneurs sur leurs serfs, et à la disparition de la servitude personnelle. Quelques seigneurs imitèrent le roi et affranchirent leurs serfs. (Norbert Rouland Professeur à la Faculté de droit d'Aix-en-Provence -1995)


Le Louis 16 n'a donc rien fait contre l'esclavage: "En France, dès 1721 c'est Montesquieu, avec Les Lettres persanes, qui contribua à répandre les sentiments anti esclavagistes. Rousseau, Didérot, Voltaire, Condorcet, Raynal et d’autres "philosophes" s’y montrèrent également opposés, de même que des hommes d’Etat comme Turgot et Necker.

Un ami franc-comtois, m'emmena un jour visiter La Maison de la Négritude de Champagney (Franche-Comté, un tel musée en terre blanche de France, me parait être un sacré pied de nez à l'histoire), et j'y ai lu:

"Créé en 1971, la Maison de la Négritude est née de la découverte de René Simonin du Cahier de Doléances de Champagney du 19 mars 1789 dans les Archives Départemental de la Haute-Saône. Il renferme l'article 29, un article visionnaire et courageux où les habitants du village demandent à Louis XVI l'abolition de l'esclavage des Noirs. Rédigé le 19 mars 1789, c'est la première trace en France d'une demande collective de « L'Abolition de l'esclavage » : « Les habitants et communauté de Champagney ne peuvent penser aux maux que souffrent les nègres dans les colonies, sans avoir le coeur pénétré de la plus vive douleur ».

Il se déduit que si en 1789 ce peuple demandait l'abolition de l'esclavage, c'est que l'esclavage perdurait encore. Pour preuve, lors des Etats généraux réunis à Versailles, autour de Louis 16, Necker son ministre, tint ce discours:

"Un jour viendra, où vous jetterez un regard de compassion sur ce malheureux peuple, dont on a fait tranquillement on objet de trafic, sur ces hommes semblables à nous..sur ces hommes que nous entassons au fond d'un vaisseau pour aller les présenter aux chaines....Malheur et honte à la nation française".... Si ce discours a été tenu en 1789, l'abolition ne pouvait avoir été décrété en 1779. C'est de la crasse propagande...

Voilà des dates importantes:

1779: l'assemblée de New-York abolit l'esclavage
1785: en France. Restructuration de la compagnie des Indes et donc continuation du Code noir
1786: ordonnance royale (Louis 16) pour améliorer le sort des esclavages (repos entre 12h et 14h et entre le coucher du soleil et son lever).

Si l'effort intellectuel véridique n'est pas de mise, par contre je reconnais votre effort en matière de civilité. En effet, dans votre post, je n'ai détecté qu'une seule vulgarité (salopards)...C'est du à quoi cette amélioration? (savon?). Cela permettrait d'en faire profiter à certains sur ce site....

Pour le reste, je précise que j'ai voté contre le papa aux régionales, tellement dégoûté par cette affaire de placement de "fifille" à la MCUR, mais pour le lobbying de "fifille" à Paris, son attitude me parait être conforme à celle des tous les "chasseurs de postes", qui doivent graviter autour du PS, depuis l'élection de Hollande, comme nombre ont tourné autour de la Sarkozy en 2007. C'est la ronde des vautours. Quelle importance qu'ils soient de gauche ou de droite, ils recherchent TOUS, un strapontin....Ce que dénonce ce M. Dalin, n'est que l'étalement de cette vérité mais il oublie que lui-même, est également un participant dans cette ronde. Pour l'heure, l'issue ne peut être que défavorable aux réunionnais, tant le lobby antillais pèse lourd, Lurel en tête au regard de son "affiliation fraternelle", à ce que vous devinez....

40.Posté par grosblanc le 15/01/2013 13:43

Je ne connais pas Mme Verges et je me garderai donc de faire des commentaires sur sa supposée compétence ou incompétence.
Par contre la lettre de l'autoproclamé "collectifdom " est un modèle de bassesse.
En résumé
Mme Verges est politiquement contre les socialistes,alors que moi je les aime tant...
Mme Verges a des ascendants esclavagistes(et blanches) et au nom de l'antiracisme,elle ne peut occuper son poste!
Il y a manifestement quelque part un petit Tartufe qui cherche à se faire une place pour profiter d'un système qu'il dénonce.
Pour information, Collectifdom vient de porter plainte contre le journal Marianne pour racisme.
A lire,c'est a mourir de rire.
Je ne résiste pas au plaisir de faire une copie de l'article que vous pourrez lire sur le site du journal. Marianne,bien connu pour être un journal raciste et d'extrême droite.

L’humour n’est pas une activité de tout repos. Après avoir essuyé une plainte de la chef de file du front National, Marine Le Pen, voilà que notre chroniqueur Nicolas Bedos – de même que « Marianne » qui publie chaque semaine son « Journal mythomane » — font l’objet d’une nouvelle plainte, cette fois déposée par une association baptisée CollectifDom, autoproclamée représentative des intérêts des Antillais, des Réunionnais et des Mahorais. Et pas n’importe quelle plainte : « injure raciale », rien que ça !

En cause, soi-disant, un texte de notre ami Nicolas Bedos, intitulé « Indolence insulaire ». Nicolas Bedos y raconte ses vacances aux Antilles et, notamment, une scène où un sympathique chauffeur de taxi antillais, fin lettré, poète à ses heures et non dépourvu d’humour – lui ! — se moque gentiment de l’auteur qu’il tient pour une star parisienne des plateaux de télévision. Nicolas Bedos lui demande pourquoi, malgré d’évidentes prédispositions littéraires, il n’a pas encore écrit de roman. Et voilà ce que lui répond le chauffeur de taxi, avec toute sa fraicheur et sa lucidité :

« Mais pour quoi faire, mon bel ami ? Je me délecte bien assez du magot des anciens. Pourquoi ferais-je couler mon minable ruisseau dans un océan que je n’ai pas fini d’explorer ? Je sais qui vous êtes, vous savez, vous êtes le type de la télé. Vous, vous écrivez, vous jouez, vous déclamez, vous voulez nous montrer toutes vos acrobaties. Mais vous avez peur, je le vois dans vos yeux, vous ne cessez d’avoir PEUR. Moi, je lis au soleil, vous écrivez dans la grisaille. »
À quoi le vacancier Bedos, percé à jour et visiblement démuni devant tant de spontanéité, lui répond :

« Enculé de Nègre ».

Comme un hommage à celui qui a vu clair dans son jeu, dans son « je »… Bref, de l’humour provoqué par l’impuissance du continental dénué d’arguments.

Voilà très précisément ce qui justifie, aux yeux de ce CollectifDom, une plainte pour « injure raciale ». Ce prurit juridique nous ferait volontiers sourire s’il n’était pas, hélas, le signe d’une dérive procédurière qui conduit de plus en plus fréquemment certains gogos à voir des racistes, des antisémites et des homophobes partout. Et, par là même, à nuire à la cause légitime – la lutte contre le racisme, l’antisémitisme et l’homophobie — qu’ils prétendent défendre.

Nicolas Bedos, raciste ? Vous voulez rire ! Pas plus que Coluche avec son numéro de clown sur « le CRS arabe ». Pas plus que Pierre Desproges osant dire sur scène : « on me dit que des juifs se sont glissés dans la salle » …

Le CollectifDom souhaite néanmoins rester en justice ? Et bien qu’il le fasse ! Mais, par pitié, pas au nom des Antillais qui, eux, apprécient l’humour et le talent de Nicolas Bedos. Pas au nom des « originaires des Antilles » qui lisent massivement Marianne chaque semaine et ont parfaitement compris la subtilité de cette chronique, son ironie et, surtout, l’autodérision de son auteur. Si vous ne le faites pas pour Marianne ou pour Nicolas Bedos, faites-le pour tous les Antillais qui connaissent la différence entre un texte volontairement caricatural et une véritable injure à caractère raciste. Faites-le aussi pour tous ceux qui savent ce que signifie pour de bon la lutte contre le racisme, l’antisémitisme et l’homophobie.

Ajoutons, pour faire bonne mesure, que ledit chauffeur de taxi – qui existe bel et bien – a lui-même fait part, comme bon nombre d’Antillais, de sa consternation à Nicolas Bedos en apprenant la plainte de ce collectif. Tout est dit.

39.Posté par bousquet robert le 15/01/2013 13:38

Monsieur,
vous semblez vous intéresser à l'histoire des esclaves de Bourbon. Peut-être pourriez-vous jeter un coup d'oeil sur mon site . Il traite des esclaves et de leurs maîtres à Bourbon sous la régie de la Compagnie des Indes. 1665-1767.
Mme. Vergès connaît mes travaux, L'AHIOI également. Les soutiennent-ils? J'ose l'espérer. L'espoir fait vivre, n'est-il pas?
bonne journée à vous.

38.Posté par Choupette le 15/01/2013 13:27

Elle devrait aller voir du côté de Popol Emploi ...

37.Posté par ndldlp le 15/01/2013 12:48

plutôt bidon comme courrier..un peu comme les délateurs de la seconde guerre mondiale qui allait quémander des tickets de rationnement supplémentaires après être passés par la case "gestapo"..


36.Posté par Petit electeur le 15/01/2013 12:46

C'est la fin des usurpateurs...
Qu'ils tombent tous !!!

35.Posté par ndldlp le 15/01/2013 12:42

en matière de manigances, on pourrait évoquer aussi la mission bidon du député Robert auprès du secrétariat d'état de l'époque aux PME, qui permit à "mamie jacqueline" d'obtenir son poste de député sans passer par la case "élection", pour ensuite devenir l'inutile sénatrice que l'on connaît..

pourquoi le journaliste est il à géométrie variable..à fustiger selon son penchant politique plutôt que d'être neutre ...?

34.Posté par bobards le 15/01/2013 11:52

inkiète pas papa vergès la parti cauz ek le ministre !!! cf JIR d'aujourd'hui

1 2
Nouveau commentaire :
Facebook Twitter