MENU ZINFOS
National

François Rebsamen : "S'il faut allonger la durée de cotisation, nous le ferons"


Par SI - Publié le Mercredi 17 Décembre 2014 à 09:47 | Lu 460 fois

Le ministre du Travail, François Rebsamen, a déclaré hier que des ajustements ne sont pas exclus pour assurer la pérennité du système de retraites. Parmi eux, un possible allongement de la durée de cotisation.

"S'il faut allonger la durée de cotisation, nous le ferons", a déclaré François Rebsamen sur France 3, qui ajoute "qu'il est normal que quand l'espérance de vie s'allonge, on allonge proportionnellement les durées de cotisation".

L'allongement de la durée de la cotisation, déjà portée à 43 ans depuis la réforme de 2014, est une proposition de la Cour des comptes pour sauver l'avenir du système des retraites complémentaires.

Suite aux propos du ministre du Travail, plusieurs membres du gouvernement se sont empressés de démentir les propos de ce dernier. Marisol Touraine, ministre de la Santé, a assuré que "rien d'autre" n'était prévu pour allonger la durée de cotisation que ce que comporte la réforme votée l'an dernier.

L'entourage du Premier ministre, Manuel Valls, a également affirmé "qu'il n'est pas question de mettre en chantier, de mettre en route, d'engager une nouvelle réforme des retraites, ou une évolution de la durée de cotisation, ou de quelque autre paramètre des retraites que ce soit".

Les proches du locataire de Matignon ont également indiqué que "l'on sort d'une réforme des retraites qui a été votée il y a moins d'un an, qui assure un retour à l'équilibre du régime des retraites à l'horizon 2025 et le maintien de cet équilibre jusqu'à 2060. Donc, il n'y a ni la volonté ni le besoin d'une nouvelle réforme des retraites".

Dans la foulée, François Rebsamen a tenu à reclarifier ses propos : "La loi qui a été votée prévoit un allongement de la durée de cotisation à 43 ans à partir de 2035. Je n'ai rien ajouté d'autre".
 




1.Posté par marcelle le 17/12/2014 10:25

mes chers amis, pensez à commander vos déambulateurs pour la fin de votre carrière :)

2.Posté par Bla Bla Bla le 17/12/2014 10:48

pendant qu'ils y sont , ils devraient aussi voter un raccourcissement de leurs salaires et pension de retraite . .....

3.Posté par le taz le 17/12/2014 12:57

caramba, encore raté.

y'avait la solution pour résoudre le problème....
mais nos gauchos bienpensants communautaristes qui détestent les français (mais qui adorent leurs impôts) ont jugé que c'est une boulette.

voilà l'état de la société française en 2014.

une solution à un problème est une boulette.
que rajouter de plus ?

4.Posté par noe le 17/12/2014 13:17

La suppression de la "retraite" sous la forme actuelle est nécessaire !
On part en retraite trop tôt et on s'amuse violemment et bien sûr , on meurt avant l'âge de la vraie mort !
On devrait mettre les gens à la retraite vers 75 à 80 ans parce que de nos jours , l'espérance de vie est de plus de 95 ans sauf si on a fait le couillon dans sa jeunesse avec la cigarette et le sucre en excès !

5.Posté par Le Corbeau le 17/12/2014 19:03

RETRAITE EN DANGER

Il semble qu'une nouvelle réforme des retraites se profile à l'horizon.
En effet,déjà on prépare l'opinion avec la réformette de la retraite complémentaire " les ajustements ne sont pas exclus ".
Les Caisses sont vides - pas de croissance - trop de bénéficiaires, moins de cotisants, c'est la crise avec le chômage.
Ajouter à celà les frais de fonctionnements et c'est les déficits.
Ceux qui prendront leur retraite à l'avenir devront, au préalable, s'inscrire aux restos du coeur pour être sûr d'avoir de quoi se nourrir - ce qui en dit long sur le montant de la pension.
D'une manière générale,plus rien n'est rentable en France aussi bien dans le secteur primaire, secondaire que le tertiaire.
Quant aux chiffres d'affaires de certaines entreprises, quand on a enlevé les impôts, les taxes, la tva etc...etc... il ne reste plus rien sinon les dettes.
Rassurez-vous quand même, les salaires, les retraites de nos chers Elus ne connaissent ni la crise,ni l'austérité.
Il y a ceux qui font les lois et ceux qui les subissent.



tertiaire.
Quant aux chiffres d'affaires de certaines entreprises - aprés avoir enlevé les impôts les taxes, la tva etc...etc... il ne reste plus rien.
Rassurez-vous quand même, les retraites de nos chers Elus ne connaissent ni la crise, ni l'austérité.
Il y a ceux qui font les lois et ceux qui les subissent.

6.Posté par L'Ardéchoise le 18/12/2014 02:39

"réformette de la retraite complémentaire"
Mouais... JUSTE un tiers en moins à partir de janvier, à cause des directives européennes, il parait !
...

7.Posté par SEVERIN le 18/12/2014 11:52

Il devrait se la mettre en veilleuse,profiter de son salaire + prime de fin d'année plus que confortable.Se servir de l'une de ses aides de mains,a faire dégorger son poireau.Peut-être trouvera-t-il la fonctionnalité de ses neurones pour 2015.Dans l’exercice de son petit pouvoir,qu'il continue a remplir son gras du bide,vider son surplus dans les chiottes de son ministère,ça peu lui faire que du bien.In yab des Yvelines

8.Posté par SEVERIN le 18/12/2014 11:54

Il devrait se la mettre en veilleuse,profiter de son salaire + prime de fin d'année plus que confortable.Se servir de l'une de ses aides de main,a faire dégorger son poireau.Peut-être trouvera-t-il la fonctionnalité de ses neurones pour 2015.Dans l’exercice de son petit pouvoir,qu'il continue a remplir son gras du bide,vider son surplus dans les chiottes de son ministère,ça peu lui faire que du bien.In yab des Yvelines

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes