MENU ZINFOS
National

Francois Hollande se rend à Izieu pour commémorer la mort de 44 enfants juifs


- Publié le Lundi 6 Avril 2015 à 16:39 | Lu 823 fois

François Hollande s'est rendu à Izieu ce lundi. Le 6 avril 1944, 44 enfants et sept adultes juifs ont été raflés par la Gestapo sur ordre de Klaus Barbie. C'est dans la maison d'un couple juif, Sabine et Miron Zlatin, qui leur servait de refuge, que ces enfants d'origines diverses ont vu les nazis arriver pour les déporter dans les camps d'Auschwitz-Birkenau et de Reval où ils furent exterminés.

Accompagné de Najat Vallaud-Belkacem, ministre de l'Education nationale, et Jean-Marc Todeschini, secrétaire d'Etat chargé des anciens combattants et de la mémoire, le président de la République a inauguré une extension de la maison en question. Chaque année 26.00 visiteurs s'y rendent.

"Je suis là pour les enfants d'Izieu, et pour les 11.000 enfants et les 64.000 adultes déportés en France pendant la Seconde guerre mondiale, a déclaré François Hollande. Je suis là pour eux et tous les enfants martyrisés partout dans le monde, victimes du fondamentalisme religieux qui s'empare des peurs, au Kenya, en Syrie, en Irak, où des hommes, des femmes, des enfants sont pourchassés en raison de leurs traditions et de leur religion", a-t-il déclaré.

 




1.Posté par noe le 06/04/2015 17:50

Notre bon Président a tj besoin de se faire remarquer pour tenter de redorer son image !

Toutes les occasions sont bonnes pour faire des discours !

2.Posté par Anakel de Leurrab le 06/04/2015 18:15

J'avais mal lu. Je pensais qu'il rendait hommage aux 150 Kenyans assassinés la semaine dernière.

3.Posté par Juliette CARANTA-PAVARD le 06/04/2015 18:41


b[Avoir un boufon comme Président de la République-France devient humiliant pour tout le pays… Ce que Jacques Attali a qualifié de « célébrationnite » aiguë (L’Express de cette semaine…) dégouline sur chacun de nous, nous ridiculise aux yeux du Monde, nous fait honte. Il n’est même pas sûr que ceux qui sont l’objet de sa « tendresse » apprécient…]b

4.Posté par Naty le 06/04/2015 18:53 (depuis mobile)

Bandes de gratels !!!! Les juifs aussi sont importants !!!!

5.Posté par KLD le 06/04/2015 20:01

d'accord avec natty, ce genre de commémoration ne devrait donner lieu à aucune critique , honte à vous !!!!!!!!!! au delà de la droite et de la gauche , il devrait avoir consen sus sur ce type de sujet , de la bétise crasse .............................

6.Posté par Naty le 06/04/2015 20:25 (depuis mobile)

Lisez un peu l'histoire de la guerre et ses pauvres enfants innocents que les nazis de merde on jette dans les chambres a gaz !!! Honte à vous !!!!

7.Posté par bobeneponge le 06/04/2015 20:25 (depuis mobile)

Kld et naty !!! Oui i faut en parler non i fo pas priorisé !!!! Pourquoi mi revient sur les 44 marmaille juifs mort et pourquoi je pas simplement les français mort aussi à ce moment là par la guerre et la faim ! Non ce président demagogue et plouc !

8.Posté par Naty le 06/04/2015 20:50 (depuis mobile)

Loin de moi de prendre la défense de Hollande ! C'est simple je ne l'aime pas du tout ni lui ni sa politique !!

9.Posté par pauli le 06/04/2015 21:22

De l histoire1944 alors que les Mort ces tout les jours des Massacres

10.Posté par Naty le 06/04/2015 23:04 (depuis mobile)

Post 9/ et alors ???? C''est normal se rendre hommage à l''histoire d''un pays ou d''un peuple !!! L''esclavage aussi tout les ans c''est la même chose non????
Moi je suis compatissante des gens qui meurent chaque jour pour leur liberté !!!

11.Posté par Zozossi le 06/04/2015 23:14

A quand un déplacement du sous-préfet bruxellois de l'Elysée pour rendre hommage aux 564 civils (dont 109 enfants) massacrés en 1794 aux Lucs-sur-Boulogne par les colonnes infernales révolutionnaires?
Aux 48 victimes d'Aigrefeuille (dont 15 enfants)?
De Beaurepaire?
De La Boissière (48 dont 15 enfants)?
De Bourgneuf?
Des Brouzils (102 dont 14 enfants)?
De La Chapelle-Basse-Mer (26 dont 12 enfants)?
Du Fief-Sauvin (178 dont 53 enfants)?
De Legé (44 enfants)?
De Melay (23 enfants)?
De Montournais (23 femmes et enfants brûlés vifs dans des fours à pain)?
Et encore de dizaines d'autres lieux de Vendée?

Massacrés parce qu'ils étaient vendéens?

Qu'est-ce qu'ils ont de moins que les victimes juives?

Pourquoi les Français sont-ils condamnés à ignorer ces noms de ce long martyrologe alors qu'on nous rebat les oreilles avec Yzieu?

Pas mal de gens commencent à trouver que ce deuil sélectif et obligatoire n'est pas vraiment désintéressé.

-Quand la compassionnite aiguë sur des faits passés fait soigneusement le tri entre "bonnes" et "mauvaises" victimes;
-quand elle est instrumentalisée ad nauseam pour financer un pays qui pratique tous les jours le terrorisme d'Etat contre des civils;
-quand l'émotivité est entretenue pour étouffer toute réflexion rationnelle et pour condamner à la ruine et à la prison tous ceux qui n'ont d'autre tort que de vouloir étudier sans œillères des faits vieux de 70 ans:
alors: oui, on a effectivement envie de pleurer.

De rage.

12.Posté par KLD le 06/04/2015 23:29

a zob aussi , post 11 , on parlait d'histoire contemporaine, de la guerre 39-45 !!!!! connaissant les opinions récurrentes de zobausssi , c'est la meme chose à chaque fois, avec ces "gens là" , changez de sujet pour dissoudre la réflexion sur les horreurs nazis .... on devine pourquoi ............ sinon , mon bon zobmoiaussi , si je suis ta réflexion de haute volée : on pourrait diversifier sur les massacres de la st barthélemie , ( c'est un exemple..)les massacres de l'oas , ( houlà sa tu vas pas etre d'accord ..)

bref , iniquité de parler de massacre contre massacre , là le sujet c'est Izieux , pas autre chose , horreur que l'idéologie nazie!

13.Posté par GIRONDIN le 06/04/2015 23:38 (depuis mobile)

Ras le bol! !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! De ce tri !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! !!!

14.Posté par Anakel de Leurrab le 07/04/2015 08:31

Pas mal de gens commencent à trouver que ce deuil sélectif et obligatoire n'est pas vraiment désintéressé.


J'aime cette phrase. Elle résume tout.

15.Posté par Annie Bal le 07/04/2015 10:11

J’approuve le fait de rappeler (zozossi 11) tous ces massacres de l’histoire dont on ne parle jamais plus, on pourrait en écrire des pages et des pages, pas seulement ceux commis en France bien entendu car je ne fais pas de différence, et il faudrait ajouter tous ceux qui sont perpétrés en ce moment même et qui sont passés sous silence par les medias car c’est toujours jugé bien moins important que des matchs de foot par exemple.

Ce qui me choque c’est que ceux qui ont constamment comme sujet d’horreur de prédilection des faits commis dans les années 1939-1945 (à juste titre mais de façon sélective pour les victimes) sont généralement indifférents aux atrocités commises au moment même où ils vivent et donnent l'impression qu'ils ne bougeraient pas le petit doigt pour les empêcher.

Je ne comprends pas ce qui peut amener chez certains cette perte de l’auto critique et une telle appréciation erronée de faits réels.

16.Posté par Tata Zaza le 07/04/2015 12:58

Planquez-vous, KLD et Naty les Starsky & Hutch du bon sentiment, de la bienpensance et de la culpabilisation moralisatrice face à la recherche d'égalité (et non d'équité) dans les devoirs de mémoire.

Honte à moi d'oser me souvenir, aussi (merde, quand même) des Aborigènes, des Rwandais, du Darfour et de l'Arménie, sans toutefois omettre la Soah, l'esclavage, les Amérindiens, les Juifs sous Pharaon, les Neandertal génocidés par les Sapiens... et le Diplodocus sous la tyrannie Raptorienne...

Sans vouloir prioriser ni comparer, car ce sont tous des Crimes contre l’Humanité et laissez-moi vous dire que je me sens Humaine, et que toutes ces atrocités sont autant de plaies qu'il nous faut panser et non appuyer le doigt dessus à chaque rappel de devoir mémoriel.

Donc messieurs et mesdames les censeurs et donneurs de leçons, un peu de tenue, quand même ;-)

17.Posté par Naty le 07/04/2015 13:18 (depuis mobile)

Post 61: je n'ai jamais dis le contraire !!!! Je suis scandalisée par tous les crimes de guerre !!!
Voilà c'est dit ^^

18.Posté par KLD le 07/04/2015 15:21

tatie zaza , je n'ai également jamais dit le contraire , !!!! y en a qui lise ts à l'envers .....................sciemment ou pas , je ne sais ! au fait , y a le Rwanda aussi , sous les yeux de nombres de contemporains, toujours en fonction ds not beau péi ...§§§§§

19.Posté par Anakel de Leurrab le 07/04/2015 18:40

Post 61: je n'ai jamais dis le contraire !!!! Je suis scandalisée par tous les crimes de guerre !!!
Voilà c'est dit ^^


Au moment où j'écris, il n'y a que 18 posts.

20.Posté par Naty le 07/04/2015 19:12 (depuis mobile)

Le post 61 n'existe pas effectivement , j'étais avec plusieurs commentaires en meme temps . Donc je m'adressais au post :16

21.Posté par LadiLafé le 07/04/2015 22:02

"""""""11.Posté par Zozossi le 06/04/2015 23:14

ce sont pas des juifs, alors, ils ne comptent pas, ces gens là sont insignifiants!"""

22.Posté par Zozossi le 08/04/2015 00:00

@15.Posté par Annie Bal
@16.Posté par Tata Zaza

Je n'ai cité le génocide vendéen que parce qu'il est particulièrement représentatif de cette insupportable sélection lacrimatoire:

-tous pour les uns (les juifs) parce qu'on peut récupérer politiquement l'émotion entretenue à sons de trompe depuis 70 ans et exciter à la haine contre les adversaires politiques actuels qualifiés perpétuellement de "nazis" ;
-rien pour les autres (les Vendéens) parce qu'il faut taire les crimes des canailles "républicaines" et "démocratiques" dont les Hollandais et autres Valsseuses se proclament les vertueux successeurs.

Il va de soi que les massacres historiques, loin d'être le fait des seuls "nazis", sont hélas monnaie courante hier et aujourd'hui.
Ils n'ont ni odeurs ni couleurs privilégiées.

Et ce n'est pas parce que l'Allemagne a été nationale-socialiste qu'on a le droit de taire ou -pire- d'approuver le massacre atroce de millions de civils allemands de tous âges en 1945 dans les villes brûlées au phosphore, en Prusse orientale, en Silésie et Poméranie, en Bohême et en tant d'autres lieux.

Les vainqueurs de 1945 ont multiplié les massacres sur toute la planète, qu'ils soient soviétiques, états-uniens ou autres: les centaines de milliers de victimes de l'Irak devraient clore définitivement le bec des profiteurs de guerre et des pleureuses dont le rictus intéressé est resté bloqué sur les affres d'un unique peuple à une unique époque.

Il est de bon ton de ne pas le dire, mais la chasse aux sorcières entretenue contre l'Histoire réelle et relancée récemment sous l'accusation orwellienne de "complotisme" n'empêchera pas la vérité de cheminer: il faut toute la naïveté et la peur panique de la caste aux abois pour croire le contraire.

23.Posté par L'Ardéchoise le 08/04/2015 01:44

15, il faudrait écrire des pages et des pages sur les massacres de l'Histoire dont on ne parle plus ?
Non, il faut juste fréquenter les librairies ou les bibliothèques, et lire, car des pages et des pages ont été écrites sur pratiquement tous ces massacres, et certaines sur les périodes très lointaines de l'avènement du Christianisme par exemple.
Eternel recommencement, alimenté par le fait que l'on oublie voire que l'on efface la tangibilité des faits et qu'ainsi les mêmes erreurs sont reconduites.
D'où la nécessité de se souvenir, et il est peut-être plus simple de se souvenir de ce qui reste de pas si ancien.
Quant aux morts plus "récents", nous n'en sommes pas encore aux commémorations, puisque nous sommes dans la réalité et que ce ne sont pas des hommages ou des cérémonies qu'il faut, mais des actes concrets pour éviter que ce ne soit pire et pour soutenir les survivants.
Or dans les actes, il y en aura encore et encore de guerriers !
Il en va ainsi de la nature humaine.
......................

24.Posté par L'Ardéchoise le 08/04/2015 01:54

Au fait, j'ai oublié : j'ai entendu le discours de Hollande.
Il n'a pas parlé QUE des juifs...

25.Posté par JD974 le 09/04/2015 11:19

Oui à l'ardéchoise

Notre bon Président a besoin de se faire remarquer pour tenter de redorer son image !

A quand un déplacement du sous-préfet bruxellois de l'Elysée pour rendre hommage aux 564 civils (dont 109 enfants) massacrés en 1794 aux Lucs-sur-Boulogne par les colonnes infernales révolutionnaires?

Aux 48 victimes d'Aigrefeuille (dont 15 enfants)?

De Beaurepaire?

De La Boissière (48 dont 15 enfants)?

De Bourgneuf?

Des Brouzils (102 dont 14 enfants)?

De La Chapelle-Basse-Mer (26 dont 12 enfants)?

Du Fief-Sauvin (178 dont 53 enfants)?

De Legé (44 enfants)?

De Melay (23 enfants)?

De Montournais (23 femmes et enfants brûlés vifs dans des fours à pain)?

Il pourrait même aller à KATYN là où des milliers de polonais ont été assassinés par les soviétiques. Ou encore à HIROSHIMA et NAGAZAKI où les bombes atomiques ont tué des centaines de milliers de japonais civils. Ou encore chez les arméniens qui ont perdu des millions de personnes, ou encore chez les kurdes !

KATYN

Environ 250 000 soldats polonais, dont 10 000 officiers, furent faits prisonniers par les Soviétiques e, 1939. La moitié des soldats fut relâchée par l’Armée rouge, les autres étant confiés au NKVD, lequel relâcha rapidement 42.400 soldats pour la plupart de culture ukrainienne ou biélorusse et en livra aux Allemands 43.000 autres, originaires de Pologne occidentale. Au 19 novembre 1939, le NKVD ne détenait plus qu'environ 40 000 prisonniers de guerre dont à peu près 8 500 officiers et sous-officiers.

Beaucoup furent employés comme travailleurs forcés. Aussi d'après des estimations récentes des années 2000, fondées sur l'examen des archives, entre septembre 1939 et juin 1941 plus de 440 000 Polonais de la zone occupée par l'Armée rouge furent déportés au Goulag ou assassinés par les Soviétiques dans le but d’éliminer « les classes sociales hostiles » au communisme. Selon Jean-Sylvestre Mongrenier « Le chiffre total des déportés est d’environ 340 000 et le nombre des victimes de la répression anti-polonaise s’élèverait à au moins 500 000 personnes dont au moins 30 000 fusillés et 100 000 morts dans les camps ».

Fin février 1940, 6 192 policiers et assimilés et 8 376 officiers restaient toujours internés. Ces prisonniers furent soigneusement triés. Les officiers, parmi lesquels de nombreux étudiants car le système de conscription polonais les incorporait systématiquement dans l’armée de réserve, furent rassemblés dans les deux camps de concentration de Kozelsk et de Starobielsk. Les cadres de la police, de la gendarmerie, des gardiens de prison, des gardes-frontières et du scoutisme dans celui d'Ostachkov. Ces trois camps avaient également reçu des membres de l'élite civile polonaise (médecins, avocats, professeurs), de même d'ailleurs que sept autres camps mineurs de l'URSS occidentale. La répartition des hommes était la suivante : 5 000 à Kozielsk, 6 570 à Ostachkov, et 4 000 à Starobielsk. Le jour de Noël 1939, les religieux de toutes les confessions en furent retirés. On suppose qu’ils furent éliminés. Tous ces hommes subirent de longs interrogatoires et un espionnage interne permanent destinés à repérer ceux qui seraient enclins à collaborer avec les Soviétiques.

L’échec fut total.

Déportation des familles des victimes.

« 21 892 victimes furent transportées en camion vers les cinq sites d'exécution. Le plus célèbre se situait dans la forêt de Katyn près de Smolensk. Le NKVD avait noté les adresses des familles des victimes quand celles-ci avaient eu l'autorisation d'écrire à leurs proches. Elles furent donc rassemblées et 60 667 personnes furent déportées au Kazakhstan »

Antony Beevor, La Seconde Guerre mondiale, Paris, Calmann-Lévy 2012, page 66

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes