MENU ZINFOS
National

François Hollande commémore l'abolition de l'esclavage


Mardi 10 mai 2016 se tiendra la Journée nationale des mémoires de la traite, de l’esclavage et de leur abolition.

- Publié le Dimanche 8 Mai 2016 à 10:39 | Lu 1252 fois

Une Cérémonie de commémoration de la Journée nationale des mémoires de la traite, de l’esclavage et de leur abolition aura lieu en
présence de M. François Hollande, Président de la République, de Mme Najat Vallaud-Belkacem, ministre de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche et de M. Jean-Jacques Urvoas, Garde des Sceaux, ministre de la Justice aux  Jardin du Luxembourg.

Suivra ensuite une série de rencontres au ministère des Outre-mer en présence du révérend Jesse Jackson:
-Cérémonie de remise du prix de Thèse du Comité National pour la Mémoire et l’Histoire de l’Esclavage (CNMHE),
-Échanges avec les lauréats du Prix de la Flamme de l’Égalité,-«Mémoire collective, Regards croisés entre la France et les États-Unis»

Pour clôturer cette journée, une Cérémonie de commémoration de la Journée nationale des mémoires de la traite, de l’esclavage et de leur abolition, en présence de Mme Frédérique Calandra, Maire du XXe arrondissement de Paris se tiendra Place Gambetta.

Lancement du 2ème Mois des Mémoires de l’Esclavage et des Combats pour l’Égalité

Mardi 10 mai, la ministre des Outre-mer procédera également au lancement du 2ème Mois des Mémoires de l’Esclavage et des Combats pour l’Égalité (27 avril-10 juin)».

Plus d’une centaine d’actions de mémoire et d’histoire sont organisées dans 97 villes et 16 régions de France. Le «Mois des Mémoires» créé par le Comité National pour la Mémoire et l’Histoire de l’Esclavage (CNMHE), réunit événements officiels, associatifs, éducatifs, artistiques et culturels. Il sensibilise et fédère le plus grand nombre sur l’histoire de l’esclavage et participe pleinement à la mémoire collective.

La Ministre des Outre-mer participera à plusieurs de ces rencontres. Le CNMHE est l’interlocuteur du gouvernement sur les enjeux de mémoire, d’histoire et de discriminations.

Deux dates marqueront l’édition 2016. La première, celle du mardi 10 mai qui, depuis 2006, célèbre la «Journée nationale des Mémoires de la Traite, de l’Esclavage et de leur Abolition». Une cérémonie officielle placée sous le haut patronage du Président de la
République, en présence des membres du gouvernement et de plusieurs hautes personnalités politiques nationales et internationales est organisée au Jardin du Luxembourg.

La ministre des Outre-mer rappelle que la date du 10 mai, a été instituée en référence à celle de l'adoption par le Sénat de la loi promulguée le 21 mai 2001, qui proclame la reconnaissance des traites et des esclavages comme crime contre l'humanité. Au cours de la cérémonie de commémoration nationale, le Président de la République procédera à la remise des trophées du concours pédagogique national 2016, «la Flamme de l’Égalité», lancé par les ministres de l’Éducation nationale et des Outre-mer mis en œuvre par le CNMHE et coordonné par la Ligue de l’Enseignement (Fédération de Paris).

Ce concours récompense des élèves de primaire, collège et lycée qui ont mené une réflexion et réalisé des productions pédagogiques qui confortent la mémoire collective autour de valeurs partagées sur la thématique : « Récits de vie : restituer la voix des acteurs et des témoins de la traite, de l’esclavage et de leurs abolitions ».

Le 10 mai, la ministre des Outre-Mer remettra le prix de thèse du CNMHE-prix Suzanne Césaire au Ministère.

La deuxième date forte sera la «Fête de la Fraternité» qui se tiendra le 23 mai pour la première fois au sein du Ministère des Outre-mer. Elle marquera la 18ème commémoration des victimes de l’esclavage colonial. Un grand concert réunira quelques-uns des artistes les plus connus des Outre-mer qui viendront rendre hommage aux victimes. De nombreuses animations et plusieurs prises de parole rythmeront la rencontre.

La «Fête de la Fraternité» est une initiative portée et coordonnée par le Comité Marche du 23 mai 98 (CM98), une association mémorielle antillaise dont l’objectif est la reconnaissance et la réconciliation nationale.




1.Posté par DAKATINE le 08/05/2016 13:28 (depuis mobile)

En utilisant le 49-3 demain?

2.Posté par Tir Malol le 08/05/2016 13:42

+Une Cérémonie de commémoration de la Journée nationale des mémoires de la traite, de l’esclavage et de leur abolition
rien que sa même li lé capab
La sécurité NON
Le chômage NON
Commémore les victimes du Bataclan
accueil toute gratels en France
Offrir le bien être aux étrangers alors que nos anciens sont obligés de se couvrir avec une mutuelle
et la liste est loin d’être exhaustive


3.Posté par Zanimi le 08/05/2016 17:43 (depuis mobile)

Oussa nena fraternité? Le 5 oui nana mais sinon na point jalousie haine fainéantise beurk sa y fe pitié un région pourrie comme sa

4.Posté par Yvan le 08/05/2016 18:41

Les esclaves, c'est nous, les Français qui payons des impôts :

http://directinfo.webmanagercenter.com/2015/10/13/la-france-approuve-loctroi-dune-prime-complementaire-pour-les-retraites-tunisiens/

5.Posté par " CIMENDEF ATTRISTé" le 08/05/2016 21:02

DES RÉFLEXIONS " TRÈS INTELLIGENTES" QUE LES ANCIENS ESCLAVAGISTES AURAIENT APPROUVÉES ET QUE" LES ESCLAVAGISTES HONTEUX " ACTUELS (' en existerait-il ?? ) PRÉFÉRAIENT, EUX, NE PAS AVOUER !!!!

6.Posté par li le 08/05/2016 22:40

Et ici ?

7.Posté par pfuuu le 08/05/2016 23:17 (depuis mobile)

ou comment tenter de rassembler ses moutons avant 2017!!

8.Posté par madibastard le 09/05/2016 10:19

Laquelle d'abolition, celle visant les esclaves blancs européens victimes des ottomans et des barbaresques, qui prit fin en 1830 quand l'occident nettoya les barbaresques ???



Non non pas celui là d'esclavage, faut jamais en parler de celui là, tatie taubira l'a dit, l'héritage serait trop lourd à porter pour les frêles épaules des jeunes maghrébins selon tatie taubira....alors chuuut, et on continue à commémorer à géométrie variable !

9.Posté par SEVERIN le 09/05/2016 12:39

Vive la nouvelle forme d'esclavage des GAUCHOS /UDI / COMMUNISTES par la voyance,le retour sera a la hauteur du vol commise dans le sommeil.In yab des Yvelines

10.Posté par Tonton le 10/05/2016 15:54

et j'avais bien l'impression qu'il voulait nous soumettre à l'ésclavage des impôts.....

Je me suis trompé, donc, après "ses dires" ?
Ou est ce qu'il cherche à nous tromper ?

Décidez vous même en 2017 ! Abolissons l'ésclavage moderne !

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes