MENU ZINFOS
National

François Fillon renoncera à la présidentielle s'il est mis en examen


- Publié le Vendredi 27 Janvier 2017 à 10:29 | Lu 1914 fois

Au lendemain des révélations sur les emplois présumés fictifs de son épouse, François Fillon était l'invité du "20 Heures" de TF1 ce jeudi. L'homme politique y a annoncé qu’il renoncerait à la présidentielle s’il était mis en examen. "Il n'y a qu'une seule chose qui m'empêcherait d'être candidat, c'est si mon honneur était atteint, si j'étais mis en examen", a-t-il en effet déclarer. 

Le vainqueur de la primaire de la droite a également contesté les accusations d’emploi fictif, assurant que l’emploi était bien "légal", et "parfaitement transparent". "Ce travail est réel, je m’en expliquerai évidement avec la justice", a-t-il affirmé, évoquant "la correction des discours", la représentation dans des manifestations ou encore "la synthèse de la presse" faites par son épouse. Il a annoncé qu'il porterait plainte contre les journaux qui affirment qu'il s'agit d'emploi fictif. 

"On voit bien que, derrière ça, la vraie question c’est comment combattre celui qui a gagné la primaire de la droite et du centre", a-t-il lancé. Il a en outre indiqué qu'il avait employé de deux ses enfants en tant qu'avocats lorsqu'il était député de la Sarthe.

Pour rappel, l'"affaire Pénélope Fillon" a été révélée par le Canard enchaîné ce mardi. Selon les informations du journal, celle-ci a été rémunérée huit ans comme attachée parlementaire de son époux et du suppléant de celui-ci, pour 500.000 euros brut au total, ainsi que pendant 20 mois par le mensuel La Revue des deux Monde. Mais la réalité de ces activités a été mise en cause par plusieurs témoins, poussant le parquet national financier a ouvrir une enquête



Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

59.Posté par Pamphlétaire le 01/02/2017 13:01

Malheureusement, je pense qu'il va s'en tirer car ce n'est pas lui qui va être mis en examen, ce sera son épouse. De cette façon, ce sera un transfert de responsabilité et il pourra vaquer à la présidentielle avec des politiques qui vont demander aux juges et avocats comment faire pour sortir Fillon de ce merdier "honnêtement" ou tout au moins "judiciairement correct" et "politiquement correct".

58.Posté par Dazibao le 31/01/2017 17:05

48.Posté par Pierre Balcon le 29/01/2017 10:27
Tout ça n'est évidemment qu'une vaste manipulation médiatique orchestrée par les grands journaux parisiens ( BFM , RMC, Les Echos , Express, Expansion , AFP ) tous soutiens inconditionnels de MACRON .
Tous les juristes savent que l'affaire n'ira pas plus loin.
Pourquoi ?
Parce qu'en France nous vivons sous le régime de la séparation des pouvoirs .
Vous voyez d'ici un juge aller perquisitionner au domicile d'un député pour vérifier comment il travaille avec ses collaborateurs (ices ) .
Absurde n'est ce pas ! Ce serait un coup d'Etat.
Alors pourquoi une affaire qui va faire pschitt a été mise sur le tapis avec 2 ans de retard .

Je vous laisse deviner ..
....................................

Le Monde.fr avec AFP et Reuters | 31.01.2017 à 12h56 • Mis à jour le 31.01.2017 à 13h44


Des enquêteurs se sont rendus à l’Assemblée nationale, mardi 31 janvier, dans l’enquête sur des soupçons d’emplois fictifs visant Penelope Fillon, l’épouse du candidat de la droite pour l’élection présidentielle. Selon France Inter, les enquêteurs cherchent notamment les contrats de travail de Mme Fillon, qu’elle a été incapable de leur remettre.

Le chef de file des députés Les Républicains, Christian Jacob, a déclaré en conférence de presse avoir été informé dans la matinée d’une « perquisition » par le président de l’Assemblée nationale, Claude Bartolone.

57.Posté par Dazibao le 31/01/2017 12:18

@55

Surfer sur le web, instruit . A contrario, surfer sur la mauvaise foi, décrédibilise.

En l'espèce, j'ai simplement démontré que votre argutie était inopérante (il y a confusion entre immunité et inviolabilité). Manifestement, votre égo ne supporte pas la contradiction, ce qui ne facilite pas le dialogue.

Peu me chaut qu'il soit mis en examen ou pas.

56.Posté par Tobago le 31/01/2017 11:31 (depuis mobile)

-----Mme Fillon pour recel mais en aucun cas M Fillon .---

Oui comme la maman qui voit son fils rentrer du lycée avec un autoradio et un portable neuf tous les soirs !

Je n'étais pas au courant Mr le Juge

55.Posté par Pierre Balcon le 31/01/2017 10:43

à post 54

Vous me paraissez être un drôle de juriste !
Vous surfez trop sur internet pour que vos désirs deviennent réalité !!!.
Promettez moi , si l'affaire , dans son premier volet , est classée sans suite , de ne plus intervenir sur Zinfos .
Je ferai de même s'il est mis en examen sur ce point .
OK ?

Sur le second volet si l'abus de biens sociaux devait être retenu c'est son patron M de La Charrière qui serait le principal mis en cause et par ricochet Mme Fillon pour recel mais en aucun cas M Fillon .

54.Posté par Dazibao le 30/01/2017 23:48

@53

Vous êtes dans l'erreur.

L'immunité ne vaut que pour les propos et discours tenus dans le cadre de son mandat. Pas plus. Le reste s'appelle l'inviolabilité mais cela ne concerne que l'interdiction de porter atteinte à sa liberté d'aller et venir (donc aucune mesure coercitive mais cela ne l'empêche pas d'être interrogé sur les faits en cause. La preuve, Fillon a été convoqué par la police et doit répondre aux questions concernant le problème dénoncé).
Par contre en cas de flagrance (crime et délit de droit commun), il peut être arrêté et placé en gàv.

53.Posté par Pierre Balcon le 30/01/2017 21:34

à post 51
Surement pas sur des matières touchant à l'exercice de son mandat !

52.Posté par VIEUX CREOLE le 30/01/2017 15:31


_ COMMENT POURRAIT-IL FAIRE AUTREMENT , SI LA JUSTICE SE PRONONÇAIT DANS CE SENS???

51.Posté par Dazibao le 30/01/2017 14:27

@48 Pierre BALCON

Note sur l'immunité parlementaire de la Direction de l'initiative parlementaire et des délégations, réalisée par Mme Chantale JOUANNO, Sénatrice de Paris (Juin 2014):

Page 9:

"L’immunité parlementaire ne fait pas obstacle à l’ouverture d’une enquête, ni même à l’
engagement des poursuites. Un parlementaire peut être entendu en qualité de témoin ou de mis en cause, dans les formes ordinaires de l’audition simple (Article 62 et 78 du Code de procédure pénale) ou interrogé et mis en examen par un juge d’instruction (Article 80-1 du CPP). L’inviolabilité ne fait pas obstacle à une perquisition au domicile d’un parlementaire, ni à une fouille de son véhicule...."

50.Posté par Julien HUBERT le 30/01/2017 10:25

Chantage ou la "pète" ? Ces "saints" de la politique abusent des seins de la France. J'ai vu son meeting ou quelque chose comme ça à la TV, non mais, on dirait qu'il défendait son épouse. Quel homme !!! Il dit que son couple n'a qu'un seul compte en banque, ce sera plus facile pour les enquêteurs de vérifier. Il se dit calme et a donné tous les documents afférents à cette affaire. Mais quels sont ces documents? Il dit qu'elle a travaillé avec lui, par lui et en lui (lol, on connait la formule); mais c'est aussi sa femme, et c'est sûr qu'il va défendre bec et ongle pour dédramatiser la situation. En gros "li met le paquet" , ça passe ou ça casse. On le reproche certainement le "manque d'activités" de sa femme alors qu'elle avait (je pense !!!!!) un contrat de travail (à ne rien faire) et surtout à jouer "copains /copains". Ce bougre là ne m'inspire pas confiance. Bourré d'orgueil, prétentieux, le snobeur par excellence, il se donne des airs de rois déchus, .......tssssttt j'ai ha^te de voir la suite et aussi la tête de sa suite. Mais bon faut pas que ca fasse "pschitt" comme avec J Chirac. "Nana trop bézeurs de pakets, et serait bien in 2 y gout et surtout y rend nout largent volé"..Non ou va fait croire à moins que un bougre comme li l'a embauche son femme pour travailler alors que d'autres crient pour un contrat ? Il avait vraiment besoin d'ragent ? Non, il a voulu s'engraisser sur la panse des autres et aujourd'hui faudra qu'il passe par le tribunal pour régle son nafér. Si la justice la maillé c'est que nana zanguillles sous roches..

49.Posté par patrick le 29/01/2017 16:07

"Qui peut imaginer le Gl de Gaulle -ainsi que ses proches- se gaver comme un goret d'argent public, tandis que ses compatriotes triment comme de beaux diables".
Adage : quand le singe monte à l'arbre, qu'il vérifie d'abord que ses fesses soient bien propres".
A googliser : quand "Mme la première ministre" prenait régulièrement un avion de la flotte présidentielle pour rentre en week-end...Elle le vaut bien !!!

48.Posté par Pierre Balcon le 29/01/2017 10:27

Tout ça n'est évidemment qu'une vaste manipulation médiatique orchestrée par les grands journaux parisiens ( BFM , RMC, Les Echos , Express, Expansion , AFP ) tous soutiens inconditionnels de MACRON .
Tous les juristes savent que l'affaire n'ira pas plus loin.
Pourquoi ?
Parce qu'en France nous vivons sous le régime de la séparation des pouvoirs .
Vous voyez d'ici un juge aller perquisitionner au domicile d'un député pour vérifier comment il travaille avec ses collaborateurs (ices ) .
Absurde n'est ce pas ! Ce serait un coup d'Etat.
Alors pourquoi une affaire qui va faire pschitt a été mise sur le tapis avec 2 ans de retard .

Je vous laisse deviner ..

47.Posté par redoutable le 29/01/2017 08:09

L'alternance nécessaire au redressement de le France et à la démocratie en danger, Juppé ne veut plus si Fillon renonce. Il reste qui ? Sarko ????? Impossible?
Le FN et Macron doivent d'ore et déjà se frotter les mains face à cet évènement inattendu et le PS hors course face à leur bilan et au piège de leur division profonde .
Le scénario pour l'échéance cruciale dans trois mois se précise......

46.Posté par Pierre Balcon le 29/01/2017 08:02

Le problème avec les idiots , c’est qu’ils peuvent être nuisibles ou utiles , c’est selon !
Sur Zinfos je connais un certain nombre d’idiots qui s’apprêtent à se rendre utiles … mais au candidat du grand capital , je veux parler de MACRON .
TOUT est fait pour que Macron soit le « sauveur ». Depuis plusieurs semaines nous avons droit à un festival médiatique ininterrompu sur le génial MACRON.
La stratégie ? Fabriquer des orphelins en vidant l’appartement de l’étage du dessus et celui du rez de chaussée .
Marine le Pen étant hors de portée il faut une double manœuvre :
- fragiliser Fillon et c’est l’affaire de Pénélope qui sort bien opportunément en pleine campagne, comme par hasard ,
- faire éclater l’électorat de gauche en téléguidant les électeurs vers le choix de Hamon qui affaiblit Mélenchon .
Tout cela est donc fait pour pousser l’électorat flottant et parmi eux les pseudo socialos à se jeter dans les bras du banquier.
Mais qui est donc réellement MACRON ?

Selon l’hebdomadaire Marianne, Bernard Arnault (LVMH), Alexandre Bompard (Darty et la Fnac), Marc Simoncini (Meetic) et Vincent Bolloré (Vivendi), parmi les plus gros oligarques français soutiennent le candidat Macron. Il y a aussi l’ex PDG d’AXA Henri de Castries désormais dirigeant du groupe de pression patronal ultra libéral Institut Montaigne et Alain Minc , et puis Laurent Bigorgne ,un des dirigeants de l’Institut Montaigne chez qui le parti « En Marche » est hébergé..
Et puis il y a surtout Patrick Drahi qui a délégué son émissaire , Bernard MOURAD , auprès de MACRON , retour d’ascenseur pour le remercier de l’avoir autorisé à mettre la main sur SFR .
Derrière Drahi - Mourad c’est tout le groupe BFM qui suit . BFM , première chaîne en continu de France , et RMC et l’Express.
Christophe Barbier, l’homme à l’écharpe rouge qui écume les plateaux de télés est l’éditorialiste de l’Express dont il est le porte parole sur les chaines de télé. Il a été nommé directeur de l’Express par Drahi
Et enfin tapi dans l’ombre , Laurent Joffrin le directeur de la rédaction de Libération.
Parmi les soutiens – notamment financier – de la première heure de Macron figure un richissime patron, le magnat des centres commerciaux Henry Hermand. Un hasard donc si Macron une fois à Bercy a fait des pieds et des mains pour étendre l’ouverture le dimanche des centres commerciaux…
Voilà si nos idiots ne sont pas trop cons , je leur donne à méditer.

45.Posté par bleu outre mer le 28/01/2017 21:04

Pétition en ligne
https://www.change.org/p/madame-fillon-rendez-nous-les-500-000-euros-penelopegate

44.Posté par Pamphlétaire le 28/01/2017 16:27

Délinquance :
Les coupables sont à l'intérieur.

François Delapierre
Editeur : Bruno Leprince
Collection : Politique à gauche.
2013 - 264 pages - 10 euros* - ISBN-13 : 978-2364880726

Présentation de l'éditeur :

La délinquance : de quoi parle-t-on ? Que sont ces "chiffres de la délinquance" dont les médias se font régulièrement l'écho ? Que comptabilisent-ils exactement ? Qui sont ces experts qui viennent nous en parler ? La sécurité n'est-elle vraiment ni de droite ni de gauche ? Et que fait la police ?

Ce livre répond à toutes ces questions.
Il montre comment la lutte contre la délinquance a été confisquée, détournée, manipulée par une poignée de politiciens ambitieux et de charlatans attirés par ce juteux business. Il révèle l'incroyable manipulation des statistiques à laquelle s'est livré Nicolas Sarkozy pour cacher son échec. Il donne le nom des complices de cette véritable escroquerie en bande organisée. Il détaille comment Manuel Valls a mis ses pas dans ceux de ses prédécesseurs. Il annonce l'impasse à laquelle conduit sa politique. Il propose les solutions pour en sortir.
Après avoir lu ce livre, vous constaterez que les principaux responsables de la délinquance sont à l'Intérieur.
Et vous comprendrez pourquoi rien ne bougera tant que le peuple ne s'en mêlera pas.

François Delapierre est secrétaire national du Parti de Gauche, chargé de la bataille idéologique et du programme. Il a publié plusieurs ouvrages dont La Bombe de la dette étudiante, chez le même éditeur.

43.Posté par Pamphlétaire le 28/01/2017 16:10

Francois Fillon entraine ses enfants dans la tourmente…

François FILLON. Acte II. Après l’épouse Pénélope, salariée par le député Fillon, voilà les enfants Marie et Charles… Rémunérés aussi, eux, « en tant qu’avocats » par le sénateur Fillon. Une affirmation qui ne résiste pas à l’examen des faits, et du calendrier.
ENQUÊTE.
C’est le candidat LR à la Présidence de la République, qui s’est tirée une « balle dans le pied » en voulant apparemment jouer la transparence, hier à TF1. Venu pour tenter d’éteindre l’incendie sur le dossier des émoluments versés à sa femme, Pénélope, se drapant dans sa dignité, lancé dans un vif plaidoyer pro-domo, voilà soudain qu’il révèle :
« Je vais même vous dire quelque chose que vous ne savez pas, c’est que lorsque j’étais sénateur, il m’est arrivé de rémunérer, pour des missions précises, deux de mes enfants qui étaient avocats en raison de leurs compétences ».
Seulement voila, ca ne colle pas… Car François Fillon quitte le Sénat, après 2 années de présence, pour devenir Premier Ministre à Matignon en MAI 2007. Or à cette époque, aucun de ces enfants, n’a prêté serment! Aucun d’eux n’a achevé sa formation. L’affirmation de Francois Fillon est donc formellement contredite par les faits. Ils n’étaient pas avocats lorsque ce dernier était au Sénat. Ils n’ont pu être rémunérés en tant que tels pour de quelconques missions.
En mai 2007, Marie FILLON achève sa formation sein du cabinet SCP Duclos Thorne Mollet-Viéville & Associés. Où elle y fait un stage. Ce statut d’avocat-stagiaire, dans cabinet est toujours un passage obligé, une figure imposée, avant de pouvoir passer le CAPA, (diplôme d’avocat) et d’être inscrit au « grand-tableau » pour pouvoir prêter serment. Il est d’ailleurs clairement indiqué dans sa bio, que Marie Fillon -entre 2006 et 2007- achève, avec ce stage, son cursus à l’école de formation professionnelle des barreaux de la Cour d’appel de Paris.
Marie FILLON prête serment fin 2007, très exactement le 14 novembre 2007 (ainsi qu’en témoigne l’annuaire des avocats).
Marie Fillon
Novembre 2007, C’est 6 mois après que François Fillon ait quitté le Sénat. La logique du calendrier ne pardonne pas. Sa fille Marie était une jeune stagiaire lorsqu’elle a été rémunérée par son père. « Et pas comme avocat tempête un ancien bâtonnier du barreau de Paris, c’est impossible. On ne peut exercer réellement que dès lors que l’on a prêté serment, c’est à partir de cette étape que l’on devient avocat, point barre ».
Par ailleurs son CV monte et démontre que Marie Fillon aujourd’hui experte en droit de la propriété intellectuelle, s’est dès l’origine, passionnée pour ce type d’affaire (droit des auteurs, des marques, contrefaçon…) bref une compétence très spécifique, et dont on a mal a discerner le lien possible avec l’activité politique d’un homme tel François Fillon…
Quand à Charles FILLON, aujourd’hui inscrit au sein d’une structure d’associés (SVLF qui conseille de grands groupes comme Amaury, et est expert en fusion/acquisition), il n’avait que 22 ans en 2007! Déjà brillant certes mais encore loin de l’entrée dans l’univers des « gens de robe »… Ses études le conduiront à New-York où il obtiendra en 2009 un master en droit délivré par la prestigieuse « Columbia law School ». Et c’est au barreau de New-York d’abord en 2010 qu’il sera inscrit comme avocat. Avant de prêter serment en 2011, au barreau de Paris, soit 4 ans après le passage de son père au Sénat…

Bref, tout le monde s’interroge aujourd’hui sur la « sortie » télévisée de François Fillon, et ce dérapage incontrôlé, quant à la rémunération de 2 de ces enfants, lorsqu’il était au Sénat. Les questions s’étendent à fortiori au montant des rémunérations, ainsi qu’au contenu et à la réalités des prestations qu’auraient alors fournies Marie et Charles Fillon… Les interrogations se multiplient aussi sur une « communication de crise » qui était destinée à désamorcer la « bombe de l’affaire Pénélope », communication jugée catastrophique de toutes parts, puisque c’est François Fillon lui-même, qui a ouvert un nouvelle brèche, béante, dans son propre système de défense. « Celui qui se présentait comme le Monsieur propre du parti » va devoir désormais répondre de ses largesses diverses envers ses proches, et de ses approximations de langage pour rester poli se réjouit férocement un membre du clan Sarkozy. Et rendre des comptes. La Justice avance, les médias chassent, les français surtout attendent ». L’affaire, qui ne fait que commencer. Elle pourrait déboucher très vite sur une tempête aux conséquences incalculables à quelques encablures du scrutin présidentiel…
Frédéric Helbert

Simple question : la réduction Fillon des charges patronales s'adresse t'elle également aux salaires des ministres et des élus?

42.Posté par Oula le 28/01/2017 15:48

Tout ça c'est de la com car FILLON SAIT PERTINEMMENT QU'IL NE SERA PAS MIS EN EXAMEN !!

Pourquoi ? Parce qu'il faut beaucoup plus de temps pour la justice pour boucler les 3 affaires :

- emploi supposé fictif par François FILLON
- emploi supposé fictif par son suppléant
et emploi supposé fictif par la Revue des 2 Mondes

Et s'il est élu président : immunité TOTALE !!! Et dans 5 ans : prescription !!

Nous ne vivons pas dans le même monde judiciaire de ces gens là !!

41.Posté par Pamphlétaire le 28/01/2017 15:40

L'affaire Penelope Fillon vue de Bordeaux : "Juppé a été condamné pour moins que ça !"

Ils ne s’étaient pas vus depuis le soir du deuxième tour de la primaire de la droite. Le premier triomphait sans tambour ni trompette, le second mangeait son pain noir sans broncher. Deux mois plus tard, les deux « amis » Fillon et Juppé, comme nous le vantent leurs entourages, ont choisi ce mercredi 25 janvier le site bordelais d’un équipementier militaire pour se retrouver. Surtout, n’y voir aucun symbole…

Après la poignée de main, François Fillon s’installe dans un cockpit de simulateur d’hélicoptère, aux côtés de son ancien adversaire. Les manettes en main, il prend peur : « On va se crasher dans les montagnes en face ». Le maire de Bordeaux se tourne : « Je te rappelle que je suis dans le même appareil ! » Dans la même « galère », aurait-il pu dire, tant la campagne du candidat LR à la présidentielle revêt depuis 24 heures des allures de sacerdoce… Les révélations du Canard enchaîné portent un nom qui siffle aux oreilles de Fillon et résonne aux oreilles de Juppé : emploi fictif.
"C’est passé avec Chirac, c’est passé avec Sarkozy…"

Bien sûr, Juppé est dans le même « appareil » que son ancien adversaire. Au micro des journalistes, le maire de Bordeaux assure qu’il faut « toujours soutenir ses amis dans la tourmente ». Officiellement, donc, il est de tout coeur avec son « ami ». Mais en coulisses, ses soutiens sont moins confiants, moins combatifs que le maire de Bordeaux ne veut le laisser croire. L’un d’entre eux est même définitif : « Fillon va perdre car tout l’emmerde. Du coup, nous juppéistes allons perdre deux fois de suite, c’est la honte. » Un autre grimace lorsqu’on l’interroge sur l’affaire: « Vous vous rendez compte, Juppé a été condamné pour beaucoup moins que ça ! »

A son arrivée sur le site de Thales, François Fillon accorde à la presse une seule réaction. Dénonçant un article « misogyne » du Canard, le candidat fait mine de ne pas s’étonner de l’ouverture de la saison des « boules puantes ». Il se refuse ensuite à tout commentaire auprès de la presse. Impassibilité de rigueur, il ne montre aucune émotion même lorsque la presse se rue sur lui à la cité du Vin, après l’annonce de l'ouverture d’une enquête préliminaire par le parquet financier.

Virginie Calmels, juppéiste rapidement fillonisée, qualifie cet épisode « d’épi-phénomène de campagne ». Elle qui, quelques minutes plus tôt, lançait devant Fillon son mouvement Droite lib’ et vantait les mérites de la droite pour qui « ce n’est pas à l’Etat de créer des emplois »… Grincement dans les rangs de la presse. Certains comme Calmels soutiennent Fillon franchement, sincèrement. D’autres le soutiennent comme la corde soutient le pendu : « C’est passé avec Chirac, c’est passé avec Sarkozy, ça ne peut passer avec Fillon en 2017 ». Sachant très bien qu'en outre, Fillon avait fait de sa probité l’un de ses principaux arguments de campagne...

Remarque : il paraît que Juppé est heureux pouvant espérer revenir en scène...

40.Posté par Dazibao le 28/01/2017 13:44

Quand Penelope Fillon, censée bosser pour François depuis 10 ans, voulait… "se remettre au travail"
Vendredi 27 Janvier 2017 à 9:46
Laurence Dequay
Le 20 mai 2007, l’épouse anglo-galloise de François Fillon détaillait ses activités et ses états d’âme au quotidien britannique le plus vendu, "The Telegraph". Un entretien au fil duquel, l’épouse de celui qui venait d’être nommé à Matignon confiait qu’elle vivait à Paris toute la semaine depuis 2002 et qu’elle venait de commencer à suivre un cours universitaire en littérature anglaise sur Shakespeare "pour se remettre au travail et à penser". Et ne plus se contenter du "rôle de mère"...


Déstabilisé par le Canard enchaîné qui a révélé cette semaine que son épouse Penelope Fillon a été rémunérée 500.000 euros bruts de 1998 à 2002 comme sa collaboratrice parlementaire puis, de 2002 à 2007, comme celle de son suppléant Marc Joulaud, François Fillon, pourfendeur de l’assistanat, assure que cet emploi n’a rien de fictif. Pour tenter de le démontrer, Antoine Lévy, l’avocat du couple, a même déposé des documents au parquet national financier qui a ouvert une enquête préliminaire.

Mais en mai 2007, alors que François Fillon vient d’être promu Premier ministre par Nicolas Sarkozy, Penelope Fillon confie ses états d’âmes au fil d’un long entretien au quotidien britannique The Telegraph, réalisé dans un élégant café du 6ème arrondissement parisien. Et lève le voile sur ses activités et son mode de vie. Ce qu'elle raconte alors n'a pas grand chose à voir avec les activités décrites par son époux ce jeudi soir sur TF1.

Ainsi, Penelope Fillon précise résider, depuis 2002, toute la semaine à Paris, à la demande de son époux qui « souhaitait voir son plus jeune fils Arnaud grandir, après avoir raté l’enfance de ses autres enfants ». Une résidence pas « déplaisante » commente-t-elle, car agréablement rythmée par des week-ends à la campagne où elle possède cinq chevaux que tristement, elle ne monte plus. « Je peux alors traîner en vieux pantalons, cela n’a aucune importance. Les locaux pensent : 'Ah, elle est de ces Anglais qui affectionnent le look de jardinier'. » Bref, on ne voit là guère de traces d’un fort hypothétique travail d’assistante parlementaire dans la Sarthe, terre d’élection de François Fillon. Ce dernier a pourtant assuré ce jeudi sur TF1 qu'ils travaillaient "ensemble depuis toujours" et que Penelope lui faisait notamment "remonter les demandes des gens" depuis son fief et le "représentait dans des manifestations".

Madame précise cependant, toujours dans cet entretien au Telegraph, qu’elle ne refuse pas les dîners en ville, sans être pour autant une « fêtarde » ou une Cherie Blair, l’épouse du Premier ministre britannique de l’époque.

"Cela va me remettre au travail"

Surtout, Penelope Fillon indique qu’elle s’est décidée à suivre en auditeur libre, un cours en littérature anglaise, avec cette justification :

« J’ai réalisé que mes enfants m’ont connue uniquement dans le rôle de mère. Mais j’ai un diplôme de français. Je suis certifiée avocate. J’ai pensé : 'Regarde, je ne suis pas idiote. Cela va me remettre au travail, me faire penser de nouveau…' »

« En ce moment, j’étudie Shakespeare et c’est une antidote formidable à la France, », plaisante-t-elle alors en répondant à la journaliste Kim Willsher, toujours correspondante à Paris. En expliquant que ses enfants ne l'ont jamais connue autrement que comme mère et que le travail intellectuel lui manque alors qu'elle est censée, selon les dires de son époux ce jeudi, travailler avec lui depuis déjà dix ans, Penelope Fillon péchait-elle alors par excès d’humilité ?

To work or not work ? That is now the question…

39.Posté par Védèt le 28/01/2017 13:41

Fillon n'est pas honnête alors qu'il se prenait pour un "védèt"....

38.Posté par fabien le 28/01/2017 13:39

Que la lumière soit faite, on a besoin d'un président qui soit digne de confiance, en tant qu'humain et on a besoin aussi d'un président qui soit sensible à la cause animale, ce qui n'est pas le cas de Fillon qui est amateur de corrida et défend la chasse.

37.Posté par bleu outre mer le 28/01/2017 12:30

Après l'affaire Fillon il ne faudra pas occulter Mme Lepen Affaire des assistants parlementaires.. Pas trop de nouvelles sur Zinfos concernant cette affaire (vu qu'elle est censée rembourser bientôt). Qui est tout aussi important; Ces personnes qui se revendiquent honnête et dénonce la corruption chez les autres, "Faites ce que je vous dis et non pas ce que je fais" . C'est bien connu des illusionnistes détourner l'attention sur les autres afin que l'on regarde pas ce qu'il font. Le point communs emplois en misouk argent des contribuables pour financer des emplois au FN. Eux qui sont si prompt à dénoncer ainsi que de demander la démission des responsables.Les mains prisent dans le sac mais c'est un complot. Finissons en avec tous ces profiteurs et manipulateurs...

36.Posté par mortier le 28/01/2017 12:12 (depuis mobile)

Le plus gros morceau pour moi, les miettes pour les sans dents. Profitez bien après les présidentielles vous n''auriez plus rien. Même pas le papier d''emballage !!! Gourmand + mensonge (2/7 des péchés capitaux)

35.Posté par Dazibao le 28/01/2017 12:03


"Existe-t-il une limite pour rémunérer les assistants parlementaires? Les députés ou sénateurs, qui sont leurs employeurs, disposent d'une enveloppe pour les rémunérer. À l'Assemblée nationale, ce crédit s'élève à 9561 euros mensuels, tandis qu'au Sénat, il est de 7593,39 euros bruts par mois, dans la limite de 5 collaborateurs. "
...........................

M. BALCON Pierre, Mme FILLON a perçu pendant une période, un salaire allant de 6 900 à 7 900 euros mensuels, soit quasi la totalité du crédit "collaborateurs".

Dès lors, vu que Mme FILLON n'était pas la seule assistante,pouvez-vous m'expliquer avec quel budget était payé les autres assistants?

N'y a t-il pas un tour de passe contraire à la morale en contournant la loi pour les payer?

34.Posté par zagamel terre sainte le 28/01/2017 09:02 (depuis mobile)

On ne peut pas gouverner la France si on nest pas irréprochable. De la bouche de Fillon. Ok mais la on fait quoi maintenant ?

33.Posté par La vérité vraie... le 28/01/2017 08:24

Quelques mises à jour après recherches :

L'enveloppe parlementaire de Joullaud (celui qui remplace Fillon quand i devient ministre) est amputée à 80% par le poste d'assistante parlementaire de Pénélope Fillon (qui au passage touche plus que le député qui l'emploie). Comme précisé plus haut Igor Mitrofanoff et Jeanne Robinson-Behre sont les deux autres assistants parlementaires payés avec les 20% restants...sauf que Mitrofanoff dispose d'un autre salaire ailleurs. En effet, il est conseiller technique dans le cabinet ministériel de...François Fillon. :)

AU TROU AU TROU AU TROU ET TAK LES VERROUS
AU TROU AU TROU AU TROU ET REND TOUT DE SUITE LES SOUS
AU TROU AU TROU AU TROU PREND OUT BAN' KAMARAD EK OU
AU TROU AU TROU AU TROU ET SORT PI DI TOU

Je vote, il dégage ! Marmailles oublient pas : JE VOTE, ILS DEGAGENT
Mélenchon, le seul qui n'a jamais été mis en examen, le seul a n'avoir jamais eu d'enquêtes contre lui.
Le seul a vouloir imposer la signature à l'ensemble des élus de la charte ANTICOR.
Le seul a vouloir faire passer la VIe République,ou plus aucun de la Ve ne pourra siéger, y compris lui.
Le seul a offrir la possibilité aux électeurs de révoquer leurs élus.

32.Posté par Pamphlétaire le 28/01/2017 00:37

Ciel, j’ai réussi ! J’y ai mis du mien pour échapper à tous les débats de toutes les primaires ! Au total cela fait 8 purges d’épargnées, rien que pour les ténors... Et vu comme c’est parti, je prends le pari – les temps sont aux paris – que je ne mangerai pas davantage le plat de résistance 100% OGM que les toqués de la cuisine électorale vont proposer d’ici la date fatidique dans les gargotes à une clientèle pas trop regardante.
Je sais que des vaisseaux anciens aux pavillons sombres veulent contrarier le destin. Qu’au-delà des miroirs des esprits corrompus s’amusent à nous faire courir de bureau de vote en bureau de vote comme si nous étions concernés par la qualité du bouillon démago qu’on louche dans les bols.
Tous ces faiseurs de miracles, sorciers de l’arnaque, fourguant des remèdes à des prix imbattables, fréquentent les mêmes cercles, ont foulé les mêmes cours de récréation, suivi, à peu de choses près, le même enseignement dans les mêmes laboratoires, pour ensuite, selon les opportunités, choisir dans quelle partie des allées du pouvoir le siège est le plus douillet au fessier, au nom de la république, cette putain protéiforme avec laquelle tout est conforme, cornaquée par des proxénètes notoires, parfois jugés mais rarement condamnés.
Tous ont eu droit à l’enseignement magistral de diverses techniques théâtrales sur la profession d’acteur, un peu comme on le fait au Cours Simon. Ce n’est pas parce que l’on joue avec talent les rôles de Clemenceau ou de Spartacus que l’on est l’un ou l’autre. Ce qui est important pour les acteurs, outre l’illusion qu’ils donnent, c’est d’empocher le cachet et jouir de la célébrité que le pouvoir procure.
Des années que cela dure cette course effrénée de vicelards narcissiques déterminés à devenir le prochain Grand Président du pays, sans que cela améliore de quelque manière la condition des ruinés de l’âme que nous sommes.

31.Posté par La vérité vraie... le 27/01/2017 23:39

@20 Thierry Massicot !

A M E N !

30.Posté par Dazibao le 27/01/2017 22:06

@27 exact, mais là encore il se plante car il est manifeste qu'il a encore favorisé deux de ses enfants.

LE MONDE


"Fillon prétend avoir employé deux de ses enfants avocats, alors qu’ils ne l’étaient pas encore

Les enfants de François Fillon étaient toujours étudiants en droit quand leur père, alors sénateur (2005-2007), les a rémunérés pour des « missions en raison de leurs compétences ».



29.Posté par GIRONDIN le 27/01/2017 21:46

Youpi droopy et fantaisie !

Un gentil bonhomme comme ça Ôté, mi lé choké

Si jamais il se retire (on ne sait jamais, la dignité.... 😳) , il y en a un sur le site qui va pas s'en remettre!


MiLikE les golois partageur de civilisation et qui souhaitent nous faire travailler comme des veaux

28.Posté par klod le 27/01/2017 21:39

ben oui "zagamel terre sainte" , ou na raison et ou fé ri ! le top !

27.Posté par bleu outre mer le 27/01/2017 21:15

17.Posté par La vérité vraie...
Je suis d'accord j'ai lu cela dans le canard

Mr Fillon persiste avec ses enfants

" l'ancien premier ministre a aussi cru bon prendre les devants et éviter une nouvelle polémique en faisant une révélation. "Lorsque j'étais sénateur, il m'est arrivé de rémunérer, pour des missions précises, deux de mes enfants qui étaient avocats, en raison de leurs compétences", a-t-il lancé.

Seulement cette formulation est pour le moins maladroite. Ce ne sont pas les compétences de ses enfants qui sont en cause mais le titre que François Fillon leur a donné. Car aucun de ses deux enfants n'était réellement avocat avant qu'il ne quitte le palais du Luxembourg pour aller à Matignon."

Prestation de serment en 2007 et 2010

"Marie Fillon n'a prêté serment que le 14 novembre 2007, soit six mois après l'arrivée de son père rue de Varennes. Titulaire, d'un master en droit des affaires et un DEA en propriété littéraire, artistique et industrielle, elle avait commencé sa carrière un an plus tôt (son père était encore sénateur) dans un cabinet spécialisé en droit de la propriété intellectuelle.

Quant à Charles Fillon, il est inscrit au barreau de New York depuis 2010 et à celui de Paris depuis 2011. Quand son père était au Sénat, il étudiait le droit à l'université de Columbia avant de débuter sa carrière dans la banque Morgan Stanley.

Dès lors, parler de ses enfants comme des avocats (qu'ils n'étaient pas encore) relèvent au moins d'une erreur de communication de la part de François Fillon. Car venu sur TF1 pour défendre son image, son intégrité et dire sa vérité, l'ancien élu sarthois a avancé une explication sinon totalement mensongère au moins pas tout à fait exacte."
Le HP

26.Posté par Fidol Castre le 27/01/2017 20:08

On s'en fout. Un politique, ça ne va jamais au trou.

25.Posté par zagamel terre sainte le 27/01/2017 19:45 (depuis mobile)

Koi y veut dire fontaine la donne a nous 2 € la dit vote Sarkozy après la dit vote Fillon bein mois mai va dit à nous vote juppé avec anda kwé.

24.Posté par klod le 27/01/2017 18:54

allez 10 je vous salut marie à confesse ce dimanche , puisque fillon en est un habitué .................... et il n'y paraitra plus ..c'est facile chez certains !

23.Posté par klod le 27/01/2017 18:51

dommage JUPPE ne veut pas prendre la place de droopy ! bien dommage !

22.Posté par Fidol Castre le 27/01/2017 18:27

l fiyon cachait bien son jeu. le vla integriste catho et ripoux.. place royale pour Macron.


Le loup a fait croire au petit Chaperon Rouge qu'il était sa grand-mère.
Ce n'est pas parce qu'il se dit catho...

21.Posté par Il en faut peu pour être heureux le 27/01/2017 18:25

Quand il était petit, François suivait les conseils de Balou ; voir la vidéo ici. Mais Pénélope l'a détourné du droit chemin.

20.Posté par thierryMassicot le 27/01/2017 18:19

@17 La vérité vraie...: Tu m'autorises à me servir de ton post, pour propager la "Bonne nouvelle" concernant la l'honnêteté de l'evêque Fion alias le sourcilleux????

19.Posté par Le Corbeau''''un certain dd''''un certain d''''électeu le 27/01/2017 17:46

SELECTIONNER, DIVISER ou INTOXIQUER

Il semble qu'un certain nombre d'électeurs iront voter sans joies aux prochaines élections .
En effet il semble que certains candidats seraient intéressés par la fonction de la politique que pour faire parti du club des nantis.
Pour le prolétaire, des promesses - demain on rase gratis
Autrefois, il y avait des hommes intègres, ce temps-là est révolu.
Autre temps, autre moeurs

18.Posté par kersauson de (p.) le 27/01/2017 14:21

l fiyon cachait bien son jeu. le vla integriste catho et ripoux.. place royale pour Macron.

17.Posté par La vérité vraie... le 27/01/2017 16:26

Bleu outre mer c'est probablement cuit pour elle, pareil pour F. Fillon d'ailleurs :
Le Canard Enchaîné montre que les deux attachés parlementaires sont en réalité Igor Mitrofanoff et Jeanne Robinson-Behre : " Igor Mitrofanoff et Jeanne Robinson-Behre, contrairement à Pénélope Fillon, apparaissent dans les biographies et les trombinoscopes de l'Assemblée nationale, et ils travaillent. Jeanne Robinson-Behre ne garde aucun souvenir de sa " collègue " Pénélope : " Je n'ai jamais travaillé avec elle, je n'ai pas d'info à ce sujet. Je ne la connaissais que comme femme de ministre. "
La conseillère littéraire P. Fillon a commencé son job pour la fameuse revue après que le propriétaire Marc Ladreit de Lacharrière la gagne le titre de grand croix de la légion d'honneur, attribué par François Fillon.
2013 : F. Fillon refuse de voter la loi transparence sur la vie politique...adoptée à l'Assemblée nationale.
2013 : après adoption de la loi transparence sur la vie politique, Pénélope Fillon quitte toutes les fonctions liées de près ou de loin à son mari.

BYE BYE !

16.Posté par thierryMassicot le 27/01/2017 16:13

En tout cas, vu le salaire de son épouse, en tant qu'attachée parlementaire de son député de mari et, l'enveloppe allouée à un député afin d'accorder rémunération à ses attachés, ormi Pénélope, les autres membre de l'équipe Fillon, devait sacrément tirer la langue dés la première semaine du mois!!!!!!!!!!

15.Posté par Dazibao le 27/01/2017 15:39

Lu sur le journal Sud Ouest:

justin Il y a 1 heure - 27 janvier 2017 à 11h17
"Pas de mots pour dire montre dégoût" sur ses rapaces de la politique pendant que madame faisait les confiture a 500 000 € sur 8 ans son mari lui ramené aussi une cagnotte de ministre de 11000 mois sous Chirac puis une cagnotte de premier ministre de 22 000 € mois sous Sarkozy pendant 5 ans prés de 30 000 € argent public a 2 par mois QUAND PENSE LES FEMMES D'ARTISANS au splendide RSI instauré sous SARKOZY FILLON

14.Posté par Dazibao le 27/01/2017 15:37

Valérie Pécresse (LR) "ne savait pas" que Penelope Fillon travaillait pour le compte de son mari, dont elle a pourtant fait partie du proche entourage depuis 2012.

13.Posté par Dazibao le 27/01/2017 15:36

La député LR Valérie Boyer, a ainsi un peu cafouillé expliquant qu’il lui était arrivé "d’embaucher" et "rémunérer un de ses fils comme collaborateur, elle a ajouté maladroitement: "Oui. Mais pour des activités réalisées".
...............................
Cela sous-tendrait que les activités de Mme FILLON n'ont pas été réalisées?

12.Posté par Dazibao le 27/01/2017 15:35

Nous sommes en juillet 2014. L'ancienne garde des Sceaux de Nicolas Sarkozy est mise en cause par le journal satirique (déjà !) à propos de factures téléphoniques remboursées par le parti. Utilisant Twitter pour se défendre, elle en profite pour tacler l'ex-Premier ministre, qui dirige à ce moment-là avec Alain Juppé et Jean-Pierre Raffarin l'UMP (devenue Les Républicains). À l'époque, la charge est virulente.

Le premier tweet laisse songeur. « L'habit ne fait pas le moine. Que François Fillon soit transparent sur ses frais, ses collaborateurs et Force républicaine [le club de réflexion de Fillon, NDLR] ! » écrit-elle le 9 juillet à 9 h 59. Puis : « Mais la théorie de la bonne apparence dont se sert allègrement François Fillon n'autorise pas tout, y compris des méthodes de voyous ! » Pour enfin conclure : « Ce n'est pas de ma faute ni celle de quiconque si François Fillon a accepté d'être humilié pendant 5 ans par Nicolas Sarkozy ! »

11.Posté par LORHEIN le 27/01/2017 14:55

Il y a de la Grace KELLY là dessous, les Canards volent bas et lâchent des boules puantes.

10.Posté par le taz le 27/01/2017 14:31

une voie royale pour le FN.....
bravo et rdv en mai....

les mêmes qui allument les feux vont très vite venir pleurer..... face à l'incendie qui va tout ravager....
bravo.

1 2
Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes