MENU ZINFOS
Courrier des lecteurs

Fourniret, la barbarie !


Par André Pouchet - Publié le Lundi 22 Juin 2020 à 11:38 | Lu 1202 fois

Il y a un retour au-devant de l'actualité de ce sinistre personnage, lequel, en raison de ses crimes, aussi nombreux qu’abominables, subit aujourd'hui en prison une peine d'emprisonnement à perpétuité.
 
On vient en effet d'annoncer que les gendarmes allaient effectuer de nouvelles recherches dans une de ses anciennes résidences, recherches appuyées par les techniques sophistiquées dont on dispose aujourd'hui. L'objectif est de retrouver les restes d'une fillette de 9 ans, du nom d'Estelle Mouzin, enlevée en janvier 2003 à Guermantes (Seine et Marne) et qui, selon certains indices, pourrait avoir été victime de cet ogre répugnant. La spécialité de ce monstre pervers, c'était en effet – on s'en souvient – d'enlever des fillettes qu'il séquestrait pour leur infliger, avant de les faire disparaître, tout ce que lui inspirait son esprit malade. 
 
Mais la barbarie, ce n'est pas seulement, ni même principalement, celle du monstre lui-même, c'est aussi celle de notre société décadente qui s'interdit de traiter un Fourniret comme il le mérite. Notre société qui s'est laissé doter d'une législation lui interdisant de toucher un seul cheveu de la tête de cet assassin en série, comme si son intégrité physique à lui, lui qui sans hésiter a condamné à mort toutes ces malheureuses gamines innocentes, était sacrée ! Une des conséquences les plus odieuses de cette indulgence insensée fut – on s'en souvient peut-être – que lors de ses différents procès, cet être immonde qui savait que, s’il n'avait aucune chance d’échapper à la prison à vie, sa tête, elle, n’était nullement en jeu, a pu impunément se livrer à de répugnants numéros de cabotinage, souffrances supplémentaires imposées aux malheureuses familles de ses victimes.
 
Comment une société prétendument civilisée, peut-elle d’un côté s'autoriser, sans problème de conscience, à envoyer dans le cadre de la guerre, ses jeunes au casse-pipe, et d'un autre côté se refuser, pour des raisons de conscience, à disposer de la vie de monstres comme Fourniret ? Parce que la vie est sacrée ? Oui, la vie est sacrée : « Tu ne tueras pas », nous ordonne d'ailleurs le Décalogue. Mais le caractère sacré de la vie, notamment celle de fillettes innocentes, peut-il être mieux proclamé qu’en infligeant la peine capitale, non bien sûr aux meurtriers d’occasion aussi ignobles soient-ils, mais aux assassins qui ont eux-mêmes délibérément infligé la peine capitale à leurs victimes ?, Contrairement à ce dont veut nous persuader l’idéologie laxiste qui domine actuellement tous nos médias, laquelle idéologie a fait hypocritement de la peine de mort un tabou, voilà ce qui serait l’honneur d’une société vraiment civilisée, vraiment désireuse de manifester avec force et éclat que le respect de la vie humaine ne doit pas être un vain mot.



Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

68.Posté par Lesseps le 28/06/2020 18:49

Entre les plaidoiries de Robert Badinter contre la peine de mort et les bavassages d’un prof de lettres de quartier à tendance FN , le choix est vite fait :) d’ailleurs La Tribune de l’assemblée nationale aura toujours plus de poids que le comptoir MGEN de zinfos avec leurs habitués couperosés... amen

67.Posté par polo974 le 28/06/2020 18:29

62.Posté par Nivet le 27/06/2020 13:49
"""
Einstein : "Deux choses sont infinies : l'Univers, et la bêtise humaine. Et encore, pour l'Univers, je n'ai pas de certitude absolue".

Merci à Klod, A mon avis, à Lesseps, à Polo ,d'apporter leur contribution à la science !

A.N.
"""

De quoi? Démontrer par votre exemple qu'Einstein avait raison? C'est un peu tard, vous l'avez prouvé tout seul...

66.Posté par Lesseps le 28/06/2020 14:58

@ civet : relire mon post 61 pour une bonne assimilation....

65.Posté par André POUCHET le 28/06/2020 14:09

@ A-mon-avis

« Il n’est pire sourd que qui ne veut point entendre », dit la sagesse populaire. Persistant à vouloir vous faire plus crétin que vous n’êtes, vous venez maintenant m’accuser de vouloir rétablir la loi du talion. Rien que ça ? Décidément, mon pauvre ami, vous ne manquez pas d’air ! Vous savez au moins ce que c’est que la loi du talion ? C’était une loi en vigueur chez les anciens Hébreux, qu’on résume souvent d’une façon lapidaire par la formule « œil pour œil, dent pour dent » (Cf : Exode 21, 23-25, Lévitique, 24, 17-22, Deutéronome, 19, 21), une loi qui impliquait que celui qui avait crevé un œil, que son acte fût intentionnel ou accidentel, devait avoir à son tour l’œil crevé, celui qui avait cassé une dent devait avoir à son tour une dent cassée, celui qui était la cause d’une mort devait, sans considération des circonstances de son acte, être tué à son tour en compensation.

Pourtant, ce que je me suis précisément évertué à vous montrer, avec à l’appui des extraits empruntés à Wikipédia (c’est sans doute cela que vous appelez « verbiage » !), c’était la différence radicale existant entre l’homicide involontaire, l’homicide commis par imprudence, par exemple le cas du chauffard ivre que vous-même aviez mis en avant, et l’homicide volontaire, le meurtre délibéré que l’on appelle aussi assassinat, lequel est ce qui est précisément reproché à Fourniret. « Vous utilisez, écrivez-vous aussi, la législation actuelle que vous contestez, pour devenir l'avocat d'un chauffard alcoolique meurtrier. Tout à fait illogique ! » Premièrement, je ne conteste nullement la législation actuelle sur l’homicide, je ne fais que vous la remettre en mémoire. Deuxièmement, je ne me fais pas l’avocat du chauffard, je ne fais que distinguer son cas de celui d’un assassin comme Fourniret. Où est l’illogisme là-dedans ? Chacun voit bien que, de votre part, il y a là deux mensonges délibérés, lesquels montrent de façon flagrante votre totale mauvaise foi et votre volonté d’entretenir à tout prix la confusion dans le débat.

Vous me reprochez ensuite d’avoir écrit : « Une vie pour une vie, celle du monstre Fourniret pour celle de l’innocente Estelle, en quoi cela serait-il scandaleux ! » Certes, ce n’est-là qu’une formule. Ce n’est pas une équation mathématique, car, dans ce cas, il m’aurait fallu mettre en regard, d’un côté la vie de la dizaine de victimes de Fourniret et de l’autre celle, unique, de leur assassin, d’un côté la mort d’une dizaine de fillettes et de jeunes femmes innocentes et de l’autre celle d’un seul salopard. Ce que je voulais seulement dire (mais là encore vous feignez de ne pas le comprendre), c’est que, pour moi, la vie de la petite Estelle ayant bien plus de prix que la vie de son ignoble meurtrier, il ne me paraissait nullement scandaleux de supprimer cette dernière.

Vous revenez à la charge avec votre sotte histoire de « curseur ». Sur un ton grandiloquent, vous évoquez une « échelle de barbarie » que vous proposez finement d’appeler « échelle Pouchet ». Mais cette échelle des incriminations et des peines qui leur correspondent, elle existe bien, pas dans l’esprit malade du sieur Pouchet, mais dans le Code Pénal de la République Française ! Celui s’emploie en effet à distinguer les différentes formes d’homicide et à les disposer, en fonction de leur nature, sur une échelle de gravité. Tout en bas, il y a l’homicide par imprudence, sur l’échelon supérieur, on trouve les violences ayant occasionné la mort sans intention de la donner, au-dessus encore le meurtre simple, enfin, sur la plus haute marche, le meurtre avec préméditation. Si ce n’est pas une échelle cela, alors je ne sais vraiment pas ce que c’est ! S’ajoute à ce classement par échelons hiérarchisés, d’éventuelles circonstances aggravantes. Par exemple : le fait que la mise à mort ait été précédée de tortures et d’actes de barbarie, le fait que la victime ait appartenue à une catégorie vulnérable, enfant ou vieillard, le fait que le meurtre ait eu une motivation raciste, par exemple le caractère antisémite de l’assassinat en 2017 de Sarah Halimi par un Africain musulman, etc.

Vous vous êtes aussi autorisé à convoquer dans le débat – on ne voit pas bien pourquoi – deux affaires criminelles qui ont eu un certain retentissement dans l’opinion publique, celle de Christian Ranucci guillotiné en 1976 et celle de Patrick Dils condamné a perpétuité en 1989, puis rejugé en 2002 et libéré après 13 d’années de prison.

N’étant pas très renseigné sur ces affaires, j’ai pris le temps, non pas d’enquêter (je ne suis pas détective privé !) mais de lire ce qu’on en disait sur Wikipédia. La culpabilité de Ranucci, malgré les gesticulations non convaincantes auxquelles certains se livrèrent par la suite, parait indiscutable. La culpabilité de Dils, malgré les détails précis qu’il livra aux enquêteurs lors de ses aveux, est moins certaine. Pourtant, en 1994, le président Mitterrand, après avoir examiné le dossier, refusa de le gracier. On voit donc que les cas de Ranucci et de Dils, déjà assez dissemblables entre eux, le sont encore plus du cas de Fourniret. De toute façon, ni le cas de Ranucci, accusé de l’enlèvement et du meurtre d’une seule fillette, ni celui de Dils, suspecté d’avoir massacré dans un mouvement de colère deux gamins qui se seraient peut-être moqué de lui, ne peuvent sérieusement être mis sur le même plan que le cas de Fourniret, lequel avait ourdi froidement l’enlèvement suivi de la mise à mort de ses multiples victimes et dont la culpabilité n’a jamais été remise en question par personne.

Confronté à vos arguties aussi laborieuses que pitoyables, à votre patente malhonnêteté intellectuelle, je me sens obligé, d’aller là où initialement je n’avais pas l’intention d’aller, vers un examen plus complet et plus approfondi de la question de l’abolition de la peine de mort.

Honnêtement, le seul argument abolitionniste qui me paraisse recevable et mériter quelque réflexion, c’est celui de l’éventualité d’une erreur judiciaire. Mais, l’erreur judiciaire – voyez-vous – c’est en réalité un tout autre problème que celui de la peine de mort en elle-même. Une condamnation injuste est-elle d’ailleurs beaucoup plus scandaleuse quand elle débouche sur l’exécution d’un innocent que quand elle a pour conséquence son emprisonnement à vie ? Aussi, si l’on ne peut « abolir » par décret l’erreur judiciaire, on peut et on doit se donner le plus de moyens possibles pour s’en préserver. Mais, quand le doute sur la culpabilité est trop important, il vaut toujours mieux s’abstenir de condamner, que ce soit à la mort ou à une autre peine, que de prendre le risque de punir injustement un innocent… Innocent que Fourniret, je le rappelle, n’est en aucun cas.

Quant à l’argument qui consiste à présenter, ainsi que le fait Hugo dans son « Dernier jour d’un condamné », la souffrance dudit condamné, lequel voit sa mort s’avancer inéluctablement vers lui, comme une torture abominable, un supplice d’une cruauté odieuse, c’est à mon avis pure démagogie. Cette souffrance-là, elle n’a en effet rien d’exceptionnel, elle est même très commune, c’est celle de tous les malades incurables qui savent qu’ils sont « condamnés » et vont bientôt succomber à leur mal. A ce compte-là, ce n’est pas la peine de mort qu’il eût fallu abolir mais tout bonnement la mort elle-même, la mort qui est, à plus ou moins long terme, notre avenir à tous !

J’ai été très impressionné par un film américain, vu il y a très longtemps (je n’en retrouve ni le titre ni l’auteur) et consacré à la peine de mort. Bien que le film abordât cette question avec un parti-pris nettement abolitionniste, il m’a, paradoxalement, fait évoluer dans le sens opposé. Ce film présentait l’histoire d’un homme qui, surprenant deux jeunes en train de flirter la nuit dans une voiture, avait d’abord liquidé le garçon, puis avait violé la fille avant de la supprimer à son tour. Cet homme, pendant son procès, s’était comporté de façon particulièrement odieuse, ne manifestant aucun regret d’avoir pris ces deux jeunes vies et n’hésitant pas à crier bruyamment sa colère, allant même jusqu’à traiter d’assassins les familles des victimes qui souhaitaient le voir condamner. Ce n’est qu’au dernier moment, devant l’imminence de sa propre mort, que, selon le témoignage de la bonne sœur dont il avait demandé l’assistance, prenant in extremis conscience de l’horreur de la mort qu’il avait lui-même infligée à ses victimes, l’assassin avait pu enfin accéder au remords.

Conclusion : je persiste à penser qu’il est bien dommage que la peine de mort ait été abolie dans notre pays et qu’il serait donc sage de la rétablir, non bien sûr pour l’appliquer tous les quatre matins, mais pour en faire le châtiment exceptionnel venant, quand il le faut, sanctionner de façon exemplaire les seuls crimes exceptionnels et reconnus par la justice de façon indiscutable, pour en faire le châtiment le mieux à même de toucher tous les esprits et de rappeler solennellement à ceux-ci le caractère sacré de la vie. Amen.

64.Posté par Nivet le 28/06/2020 11:56

63) Triceps, merci de confirmer mon post 62.

A.N.

63.Posté par Lesseps le 28/06/2020 09:36

@ navet : relire mon post 61 qui peut vous concerner aussi ... vous le détenteur de l’award peï de la bêtise :)

62.Posté par Nivet le 27/06/2020 13:49

Einstein : "Deux choses sont infinies : l'Univers, et la bêtise humaine. Et encore, pour l'Univers, je n'ai pas de certitude absolue".

Merci à Klod, A mon avis, à Lesseps, à Polo ,d'apporter leur contribution à la science !

A.N.

61.Posté par Lesseps le 27/06/2020 12:04

@ ramona/lepeureux: des petits qui s’énervent tout rouge et qui crient beaucoup comme vous ça se traite très bien à grands coups de mornifles ... et puis comme par magie ça s’écrase et ça pleurniche :) y’en a, leur ghetto il est dans leur tête .. Alors comme pour les enfants un peu d’éducation et ça pourra réussir sa vie plus tard ... pour vous c’est râpé désolé ...

60.Posté par A mon avis le 27/06/2020 10:59

@ 56.Jean RAMONA :
Votre commentaire n'est qu'une ratatouille sémantique !

59.Posté par Nivet le 27/06/2020 08:28

57) Klod) Je vous cite : Mon grand père disait : " Le silence est le plus grand des mépris"!

Alors taisez-vous !

A.N.

58.Posté par Jean RAMONA le 26/06/2020 19:49

Klod ---Gonflez vous de satisfaction.Des angelots comme vous il y en a des milliers en France. Il y a de l'avenir pour la France.Nous sommes tous paisibles ,tous des bisounours ... sauf quelques uns bien sur qui nous agacent quand on va dans leur ghetto Bonne nuit les petits

57.Posté par klod le 26/06/2020 18:36

au vu de certains commentaires : je propose de laisser entre eux les ramona, pouchet et nivet .. : une certaine sphère nationaliste dans le sens le plus délétère du terme , si ce n'est qu'il y est un bon sens au "nationalisme "...……………


je rappellerais : "le nationalisme c'est la haine des autres , le patriotismes l'amour des siens" ( merci Romain Gary) ………….. de la redite , mais bon , répéter et répéter ……………

mon grand père disait " le silence est le plus grand des mépris" , il avait du "reprendre" ca ailleurs , mais dieuX qu'il avait raison , dans certains cas ………………………


laissons les natios entre eux , j'ai confiance en un monde bienveillant et meilleurs , sof koman , merci à ceux qui y croivent , et il y en a , , laissons "les méchants" entre eux , pour faire simpliste .

56.Posté par Jean RAMONA le 26/06/2020 16:04

A mon avis et au lexsuceur--@-- Allez donc crier sous la lune :Il n'y a pas submersion migratoire L'auteur français Raspail ,celui qui avait écrit ' le camp des saints ,'était il un illuminé.??Jean Marie Lepen qui avait bien prédit ce qui nous arrive était il un sot et un fasciste? ? .Et François Mitterand ,titulaire de la francisque du maréchal Pétain ,un grand patriote français.?? Ce président de la République qu'on a jamais vu en uniforme et sur un champ de bataille pour préserver les interets français ; Est ce bien lui qu'il faut admirer ??Et l'autre là ,ce Lepen ,le plus jeune élu de France au parlement et qui abandonne son siège pour s'enroler chez les paras en perdition en Indochine , qui reprend l'uniforme pour défendre une Algérie française, était il un Roland à Ronceveaux ou un félon comme Ganelon. Hélas ,les Ganelon , en France ont fait souche et sont de plus en plus nombreux.
Quant à monsieur lexsuceur ,je vous répète : tel est pris qui croyait prendre ;Pour vous Nivet c'est 'navet '' ,Pouchet c'est ''Porcher ' ' .Eh bien ,lexsuceur vous etes ,lexsuceur vous resterez ..Pour moi ,il se fait que 'ramoneur '' me convient .Sans rancune monsieur ,madame ...

55.Posté par Lesseps le 26/06/2020 12:45

Au lépreux ramoneur : continuez sur votre pente glissante qui se laisse aller aux propos racistes voire négationnistes , n,oubliez pas que votre jean marie le pen adoré a été condamné à 30 000 euros pour cela ... des propos similaires sur le courrier de zinfos ne resterait pas sans suite :) et comme ce n’est pas l’intelligence qui caractérise les gens de votre bord, prenez garde grand couillon :)

54.Posté par A mon avis le 26/06/2020 12:10

@ RAMONA/ le lépreux

Vous manquez totalement de logique.
Je m'explique.
D'un côté vous hurlez à la crainte du "grand remplacement" !
Et de l'autre vous appelez de vos vœux un régime politique autoritaire, régime semblable à celui des pays qui, selon vous, vont vous envahir !

Pourquoi craindre des envahisseurs qui appliquent vos idéaux politiques ?

53.Posté par A mon avis le 26/06/2020 11:50

@42 André POUCHET :
Vous déclarez :
"…nous leur accorderons une mort paisible, sans souffrances inutiles. Fi des écartèlements et des décapitations à la hache, que vous évoquez non sans quelque gourmandise, place à l’euthanasie ! Voyez-vous, nous ne sommes plus au Moyen-Age. La pharmacopée d’aujourd’hui dispose de tous les produits adéquats pour cela. On appelle ça la sédation. Bonne nuit les petits ! "


Qui est ce "nous" ? Vous voilà dans la peau du bourreau, Monsieur POUCHET !

Je constate que avez choisi le raffinement pour la mise à mort. Pour faire durer le plaisir ?

Bien étrange expression que "bonne nuit les petits" pour conclure de la mise à mort d'un Homme !

Et associer le terme "gourmandise" aux atroces façons d'exécuter des humains est aussi une bien curieuse association d'idées ; toutefois, ne m'attribuez pas vos phantasmes : c'est vous le partisan de la peine de mort, pas moi !

Nous ne sommes plus au Moyen-âge. Alors, évitons d'y retourner en rétablissant la peine de mort !
Ne répondons pas à la barbarie, par la barbarie !

52.Posté par le lépreux le 26/06/2020 11:19

Lesucesex - Je vous trouve sublime dans votre role de vieille baderne qui croit encore aux vertus du socialisme à la française. La jeunesse va ailleurs ,ne vous en déplaise . La France est un pays occupé . par l'étranger musulman et africain..C'est une occupation plus grave que celle des défunts nazis. C'est une occupation pour l'éternité 'Ils ' sont de plus en plus nombreux ; Ils ont de plus en plus d'enfants avec naturalisation française et droit de vote afférent. Des gens de votre bord ,dont un certain Macron ,n'ont pas vu ce danger de mutation complète d'une civilisation.Seuls quelques jeunes français qui se font appeler 'identitaires '' sonnent l'alarme .Il y a ceux qui l'entendent et ceux qui ne l'entendent pas.

51.Posté par Lesseps le 25/06/2020 18:46

@u ramoneur : On sent votre grande expertise concernant le petit surnom dont vous m’avez affublé... question de goût sûrement 😂😂 pour ma part disons que je ne porte pas aux nues les propos de votre maître étalon jean marie le pen , au contraire de vous ... Ils ne passeront jamais au pouvoir et vous continuerez à pleurer à chaque élection ... et moi à rire ...

50.Posté par Jean RAMONA le 25/06/2020 16:51

"A mon avis "" le récidiviste ,ça existe ou pas--?- Un nuisible criminel en prison aujourd'hui n'attend que sa remise de peine.Il peut compter sur l'indulgence tres chrétienne du syndicat de la magistrature

49.Posté par A mon avis le 25/06/2020 16:10

@ 42 André POUCHET:
Je m'en tiendrai à votre verbiage en ignorant vos inutiles et stupides digressions à tendance insultante. Je constate que vous manquez singulièrement de logique dans votre façon de raisonner :

1°) vous voulez réformer la justice en rétablissant la peine de mort, et vous utilisez la législation actuelle que vous contestez, pour devenir l'avocat d'un chauffard alcoolique meurtrier. Tout à fait Illogique !

2°) D'autant plus illogique que vous déclarez :
"Une vie pour une vie, celle du monstre Fourniret pour celle de l’innocente Estelle, en quoi cela serait-il scandaleux ! "


Une vie pour une vie affirmez vous ! (c'est ce qu'on appelle aussi la loi du talion !)
Alors, selon ce critère , c'est tout à fait illogique d'épargner l'odieux chauffard alcoolique , et de mettre à mort l'odieux assassin ! Car :
Tous deux "prennent la vie d'un enfant".
La douleur des parents est aussi grande dans un cas que dans l'autre.

Deux remarques encore :
Si vous choisissez d'épargner certains meurtriers, et de mettre à mort certains autres, où placerez vous le curseur ?
Allez vous établir une "échelle de barbarie" (qui pourrait s'intituler échelle Pouchet par exemple) pour déterminer à partir de quelle ignominie vous tuez l'assassin ?

Autre remarque : l'affaire "Christian Ranucci" ; ça ne vous évoque rien ?
Patrick Dils : non plus ?
Le risque d'erreur judiciaire n'effleure pas votre obstination ?

48.Posté par Jean RAMONA le 25/06/2020 12:24

Lesucesexe.---c'est une curiosité que de vous lire .Il suffit d'u seul mot de vous et nous voilà transportés au temps où la dictature au pouvoir traitait de'' vipère lubrique'' toute pensée,tout écrit dérangeant le pouvoir. Vous pouvez en tirer fierté.Vous etes tres représentatif d'un monde failli aujourd'hui .Respect !

47.Posté par Nivet le 25/06/2020 12:03

46) Over,

" Bien heureux sont les simples en esprit, le royaume de Dieu est à eux" !
Evangile selon Mathieu;

Vous vous rendez compte de la chance que vous avez ?

A.N.

46.Posté par polo974 le 25/06/2020 11:25

37.Posté par Nivet le 24/06/2020 13:20
"""
Aux olibrius qui s'arrogent le droit d 'interdire toute expression à qui ne pense pas comme eux !
Ils se reconnaîtront,... et seront reconnus !
"""

Whaaaaa, Nivet fait son autocritique...


Ah, non...


(Aigri, il est et restera dans l'injure et autres dénigrements...)

45.Posté par André POUCHET le 25/06/2020 09:57

M. Lesseps (si tant est que ce soit là votre vrai nom), je vous permets d’essayer de dire des choses plus ou moins sensées et qui tiennent plus ou moins la route pour discuter et tenter de réfuter les thèses qui sont les miennes mais je ne vous autorise pas à me désigner par un autre nom que celui qui est le mien. Ce nom de Porcher dont vous m’affublez (que ceux qui trouvent ça drôle lèvent la main !) signe une grave déficience, non seulement sur le plan du talent humoristique, mais surtout sur celui du respect que l’on doit normalement aux autres. Le débat, je vous le rappelle, c’est échanger des idées, ce n’est en aucun cas cracher sur celui avec qui l’on n’est pas d’accord.

Ce nécessaire préambule achevé, je vais maintenant me permettre de vous donner, après la leçon de politesse, une leçon d’instruction civique élémentaire. Il faut respecter la loi, nous dites-vous, mais qui a dit le contraire ? Pas moi, en tout cas ! Cela semble vous défriser que je rappelle ce que dit le code pénal sur les différentes catégories d’homicide. Je ne vois vraiment pas pourquoi. Nul n’est censé, même votre compère A-mon-avis, ignorer celle-ci. Je crois donc, par ce rappel, avoir fait œuvre utile.

Je poursuis ma leçon d’instruction civique. Selon vous, d’où vient la loi ? Qui la fait ? La loi est en démocratie l’émanation du pouvoir législatif. Et qui détient ce pouvoir législatif, ce pouvoir de faire la loi ? Les citoyens, par l’intermédiaire de leurs représentants élus. Les lois sont-elles intangibles, écrites pour l’éternité ? Non bien sûr, le pouvoir législatif, c’est le pouvoir de changer la loi, de la faire évoluer, dans un sens ou dans l’autre. Toute l’actualité parlementaire en témoigne. Et ce qui vaut pour la loi ordinaire, vaut aussi pour la constitution, laquelle peut être, elle aussi, modifiée, notamment par voix de référendum. Alors j’imagine que, vous qui êtes un grand démocrate, vous ne verriez pas d’objection à ce que l’on consulte le peuple français sur cette question capitale, c’est le cas de le dire, de la peine de mort.

Voilà, dire tout cela, ne fait pas de moi le rebelle, non seulement « complètement idiot » mais également ennemi déclaré de la loi, que vous venez sottement nous camper. Néanmoins, me sentant encore plus incompétent dans le domaine de la physiologie que dans celui du droit, je ne me risquerai pas à émettre un jugement sur la nature et les propriétés de votre substance cérébrale. Je laisserai cette tâche délicate aux spécialistes homologués !

44.Posté par Lesseps le 24/06/2020 17:41

@ porcher : depuis quand vous appuyez vous sur des textes de loi ? Pour rappel et à moins que vous ne soyez complètement idiot , la peine de mort est abolie depuis 1981 et inscrite dans la constitution depuis 2007 alors pourquoi vous appuyer sur des textes de loi pour appuyer vos dires et balayer certains pour votre bon plaisir ?
Bien sûr vous n’êtes pas un crétin et comme vous êtes probablement normalement intelligent, j’en conclus que, en essayant d’embrouiller - d’ailleurs très maladroitement ! - les choses, vous êtes de mauvaise foi ! (Comme vous n’avez pas déposé de copyright..) .

On dirait bien que les extrémistes ont de la mélasse à la place du cerveau !!!

43.Posté par Lesseps le 24/06/2020 17:33

@u ramoneur : mais quel débit de conneries à la seconde ... aux dernières élections les jeunes ont votés en majorité pour MACRON plutôt que la folle ... https://www.franceculture.fr/politique/age-diplome-revenus-qui-vote-macron-qui-vote-le-pen

66% des jeunes ont voté MACRON ... Vous essayez de nous enfumer avec vos méthodes FN mais vous ne faites que vous ridiculiser au final ...
Au fait la libre pensée , c’est certainement pas au RN/FN que cela marche ... vous obéissez tous à la même famille aveuglément depuis 40 ans ... bienvenue au RN la dictature familiale adoubée par des millions de benêts :)

42.Posté par André POUCHET le 24/06/2020 17:03

@ A-mon-avis

Que de piètres objections que celles que vous venez m’opposer. On dirait que vous vous ingéniez à vous faire passer pour plus crétin que vous n’êtes.

Considérons d’abord la question du mode d’exécution, laquelle est en vérité une question très secondaire mais qui, de toute façon, se résout fort aisément. Sur ce point rassurez-vous, nous nous montrerons humains, le plus humain qu’il soit possible. Même ceux des assassins qui auront traité leurs victimes de la façon la plus inhumaine qui soit, en leur infligeant des tortures bestiales et en les plongeant dans une terreur indicible, nous leur accorderons une mort paisible, sans souffrances inutiles. Fi des écartèlements et des décapitations à la hache, que vous évoquez non sans quelque gourmandise, place à l’euthanasie ! Voyez-vous, nous ne sommes plus au Moyen-Age. La pharmacopée d’aujourd’hui dispose de tous les produits adéquats pour cela. On appelle ça la sédation. Bonne nuit les petits !

Considérons maintenant votre histoire de « chauffard ivre en excès de vitesse [qui] tue un enfant » et votre « curseur » que l’on ne saurait pas où placer. Mon pauvre ami, vous feignez d’oublier (mais en réalité vous savez fort bien) la distinction que fait le Code pénal entre un homicide involontaire et un assassinat. Même moi, qui suis pourtant totalement ignare en matière juridique, je sais cela. Et puis il suffit de consulter Wikipédia, un outil pratique et qui n’est pas fait pour les chiens : « Un homicide est l'action de tuer un autre être humain, qu’elle soit volontaire ou non. Lorsque l'acte est intentionnel, il est généralement qualifié de meurtre, et d’assassinat s'il est de plus prémédité. » (https://fr.wikipedia.org/wiki/Homicide).

Plus de détails ? « L'homicide involontaire est défini par l'article 221-6, dans le cadre des atteintes involontaires à la vie : « Le fait de causer, dans les conditions et selon les distinctions prévues à l'article 121-3, par maladresse, imprudence, inattention, négligence ou manquement à une obligation de sécurité ou de prudence imposée par la loi ou le règlement, la mort d'autrui constitue un homicide involontaire ». Ce délit se distingue des violences ayant entraîné la mort sans intention de la donner, car l'auteur du délit n'a pas souhaité blesser la victime (accident de la route par exemple).
L'homicide involontaire n'est donc pas un crime mais un délit, passible du tribunal correctionnel et puni de trois ans d'emprisonnement et de 45 000 euros d'amende. En cas de violation manifestement délibérée d'une obligation particulière de sécurité ou de prudence imposée par la loi ou le règlement, les peines encourues sont portées à cinq ans d'emprisonnement et à 75 000 € d'amende » Or, ce dont nous parlons ici, c’est bien de l’ignoble Fourniret, pas d’un vulgaire chauffard imprudent !

Bien sûr vous n’êtes pas un crétin et comme vous êtes probablement normalement intelligent, j’en conclus que, en essayant d’embrouiller - d’ailleurs très maladroitement ! - les choses, vous êtes de mauvaise foi !

41.Posté par Jean RAMONA le 24/06/2020 16:27

vous avez tout faux ,à mon avis ! mais vous etes nombreux à pérorer pour une cause qui nous a fait tant de mal. faut il vous en vouloir ,,,,Que non ,? le citoyen a droit à l'erreur .Dans une vraie république il n'y a pas de 17 ème chambre pour juger d'un ''délit de pensée ' ' Les Onfray ,les zemmour ne seraient pas poursuivis pour avoir osé penser de travers. Je saisis bien que vos n'étes en rien menacé. Bonne continuation dans le droit fil de la pensée autorisée

40.Posté par A mon avis le 24/06/2020 15:38

@ 36 Jean RAMONA :
Une remarque : quand vous utilisez une expression (très vielle France) telle que "peu me chaud" (sic) , encore faut-il ne pas faire de faute.
La bonne orthographe est : "peu me chaut "

39.Posté par A mon avis le 24/06/2020 15:26

@ 36 RAMONA et le lépreux ne font donc qu'un ! Bravo !

Ceux qui brament à la lune ce sont plutôt les contestataires de notre démocratie actuelle !
Car l'expression de la libre pensée, vous l'avez dans notre République actuelle.

Mais cette liberté, et bien d'autres, n'existent plus dans le régime politique auquel vous aspirez ! Ne pas en avoir conscience relève davantage du sectarisme ou de l'étroitesse de vue, que de la juste raison !

38.Posté par le lépreux le 24/06/2020 14:33

à tous les antifa ::dans notre législation les assassins ont droit à la vie alors que EUX  ils ont pris une vie. Longue vie aux terroristes et aux assassins .Ainsi soit il

37.Posté par Nivet le 24/06/2020 13:20

Aux olibrius qui s'arrogent le droit d 'interdire toute expression à qui ne pense pas comme eux !
Ils se reconnaîtront,... et seront reconnus !

Olibrius, définition : Homme qui se fait fâcheusement remarquer.

J'adore Achille Talon , de Greg . C'est du Audiard, façon BD.

Je mes suis donc permis "d'accommoder" certaines citations , pour rester dans le ton.

- Commentateurs, vous seriez une vraie lumière....si on avait ouvert l'interrupteur.
- Il y a des commentateurs qui ont le génie de gâcher les meilleurs billets , rien qu'en existant.

Et le meilleur pour la fin :
- J'ignore d'un pied hautin les allusions malveillantes d'un esprit vulgaire et lourd que mes dons artistiques éclaboussent de mépris ! Plouf !

A.N.

36.Posté par Jean RAMONA le 24/06/2020 11:33

Grognez , beuglez ,vieillissez '' à mon avis ' peu me chaud. Vous etes bien le représentant de ce que j'ai dénoncé. La jeunesse ne veut plus de votre monde de franc maçonnerie ,progressiste ,alternative,internationaliste .La jeunesse veut retrouver sa maison ,sa patrie ,sa justice et sa rigueur. Votre vieille idéologie est morte , Vous pouvez bramer à la lune ,cela ne changera rien . Criez autant que vous pouvez : fasciste ,nazi , cela se retournera contre vous . N'oubliez pas : c'est avec l'expression de la libre pensée que nous retrouverons le sens de la république.

35.Posté par A mon avis le 24/06/2020 10:08

@ 33.Posté par le lépreux :
Vous tenez là un parfait discours de fasciste ! Qui s'accorde bien avec l'argument de proposer la peine de mort comme un progrès de "civilisation".

La sénilité est un naufrage dites vous ? Aucun doute, vous êtes directement concerné !

34.Posté par A mon avis le 23/06/2020 23:14

@ 25.Posté par André POUCHET
Un long bla-bla-bla pour ne faire que répéter vos convictions qui se résument à cette question déraisonnable :"
"En quoi la peine de mort pour l’assassin serait-elle plus odieuse que la peine de mort pour la victime ?"

Déraisonnable car vous mettez sur un même plan la victime et son assassin.

La victime a subi un crime ou un assassinat.
L'assassin est jugé.
Deux situations totalement incomparables.

Et vous n'avez pas répondu à la question subsidiaire : quelle mise a mort a votre préférence ?
Laquelle est selon vous la meilleure marque de "civilisation" ?
L'écartèlement vous conviendrait-il ?

Autre question : où placez vous le curseur pour décréter l'application de la peine de mort ?
Un chauffard ivre en excès de vitesse tue un enfant : quel est votre verdict ?

33.Posté par le lépreux le 23/06/2020 22:35

Estce triste ou amusant d'entendre grogner les derniers beuglements d'un code de pensée dépassé ,qui a régné 40 ans dans une France tombée en décadence ,en décadence matérielle ,culturelle ,politique.La jeune garde voit ailleurs .Elle rejette les billevesées progressistes,maçonniques ,alternatives,internationalistes,. C'est le retour au réel.Les vieilles barbes ne pourront empecher le retour aux sources.La sénilité est un naufrage

32.Posté par Lesseps le 23/06/2020 21:10

@ pouchet : et oui , vous partagez les mêmes idéaux (Peine de mort) que les pays où règnent la charia :) ce qui en dit long sur votre tolérance ahahahah ... pouchet qui réinvente le fedayin éducation nationale occidental à sa sauce ...

31.Posté par Jean RAMONA le 23/06/2020 20:37

Comme il est plaisant de lire toutes vos fariboles.!! les bisounours sont en démonstration

30.Posté par klod le 23/06/2020 19:51

post 28 a tout dit : haaaaaaaaaa les nivet , pouchet et leur supplétif ramona : où l'on voit que la vieillesse n'est pas synonyme de sagesse pour tous………………… on le savait déjà , mais ca confirme.

quand on voit un "article " (sic!!) de nivet , pouchet et autres , on sait à l'avance qu'on a droit aux vieux réacs de service ..............

mais bon, c'est aussi un "des charmes" de zinfos974 , la voix des vieux réacs, il en faut , hélas.

29.Posté par klod le 23/06/2020 19:05

JE rajouterais : l'arme nucléaire est susceptible de tuer sur plusieurs générations , déformer les bébés …………….., la France n(est plus comptable de l'ignominie de la peine de mort ( merci M. BADINTER!) mais elle est toujours comptable et vous et moi , payeurs d'impots d el'arme nuclèaire .

a quand un référendum sur la destruction des rames nucléiares françaises , pour que bibi soit fier de la France ?


etes vous prets , citoyen français , d'etre complice de l'utilisation de l'arme nucléaire , de tuer des générations ...............…. ? MOI NON .

28.Posté par polo974 le 23/06/2020 18:45

23 nivet
Alors ne faites pas là vierge effarouchée en demandant le respect puisque vous ne l'accordez pas à vos contradicteurs...

27.Posté par klod le 23/06/2020 18:30

le nivet suivi par son supplétif ramona nous dit , pardon , "me" dit : "qu'il croupisse dans sa médiocrité".


le "nivet ", post 12 et suivant , que je soupçonne d'être "d'un certain âge", est la démonstration
que les vieux n'ont pas accès systématiquement à la sagesse, pour certains , la vieillesse n'est pas sagesse mais continuité de la médiocrité, , nonobstant , les civilisations qui demandent "respect aux vieux " , le respect est intranséquement réciproque , là ce n'est pas le cas …………..

bon , plus sérieusement le "nivet " ( un des comiques intervenant sur "zinfos 974" , je suppose qu'il faut meubler sa retraite pour certains ( pourvu , mes dieux, que j'ai , si j'y arrive , j'aurais une retraite heureuse , mais non à la "nivet" !!!!) , donc le "nivet" me dit : "qu'il croupisse dans sa médiocrité"


bon , cela démontre que le nivet a une retraite haineuse et non heureuse ( c'est pas bon pour le karma d'après et pour la prostate à cette âge avancé !) ……..

mais , et il y a un "mais" ,le "nivet " , illustre intervenant de "zinfos974" ( au troisième degré!!!) , m'a appris une chose : je me demandais si la médiocrité avait un fond , nivet apporte la réponse ! : non , la médiocrité n'a pas de fond , meme dans les choses anodines , comme une diatribe sur zinfos !



sacré nivet ( ou ramona en supplétif) , n'arreter surtout pas , vous nous faites si tan rire ou pas . vous nous montrez jusqu'où la bétise et les idées caricaturales et artificielles peuvent aller , meme à un age où la vie devrait nous montrer sa sagesse ..


bon , ben, essayez de passer une bonne retraite nivet et ramona aussi !


donc : la peine de mort n' est qu'un reliquat de la puissance que certains s'octroient , sur cette petite planete, et qui veulent avoir droit de vie ou de mort , les memes depuis si longtemps , rien de bien nouveau en fait sur les turpitudes de l'ame humaine .


NON A LA PEINE DE MORT , ASSASSINAT D'ETAT AU NOM DU PEUPLE .

26.Posté par Jean RAMONA le 23/06/2020 16:20

A mon avis Je me sens meurtri J'ai rejoint vos convictions.et vous trouvez à redire N'importe j'apporterai bonbons et chocolat à mes nouveaux amis qui végètent en prison.Ces prisonniers vivent dans le repentir Ils retournent à la civilisation.Il faut oublier le mal qu'ils ont vécu. Comme on ouvre la porte aux oiseaux ouvrez ,ouvrons notre porte à ceux qui furent incarcérés contre leur volonté..Vous pourriez meme les recevoir à votre table.Heureuses les grandes ames Pardon ,absolution ne sont pas ruines de l'ame

25.Posté par André POUCHET le 23/06/2020 16:01

Avec Lesseps la malhonnêteté intellectuelle ne s’embarrasse guère de précautions. Il y va franco le bougre ! L’autre jour, à propos des événements de Dijon (voir mon « Dijon : le vrai scandale » du 17/06/20 : https://www.zinfos974.com/%E2%80%8BDijon-Le-vrai-scandale_a156229.html?com#com_7261870) il trouvait moyen de qualifier d’extrémiste, non pas les Tchétchènes et les Arabes qui avaient fait parader leurs milices en armes dans les rues, mais moi qui avait l’outrecuidance de m’en scandaliser. C’était déjà le monde à l’envers !

Voici qu’aujourd’hui cela continue de plus belle ! Il me traite allégrement de barbare moyenâgeux (et même préhistorique !) et me présente comme un fervent admirateur des pays islamisés où règne la charia. Mais, mon cher, vous rendez-vous compte que, ce que vous nous livrez là, ce n’est rien d’autre qu’un amalgame grossier et parfaitement ridicule ? Ai-je réclamé qu’en France les femmes adultères soient lapidées comme cela se pratique couramment en Afghanistan et en Arabie saoudite ? Ai-je proposé que, chez nous aussi, les homosexuels soient précipités du haut d’un immeuble comme il était de règle dans le califat islamique mis en place par Daesh ? Ai-je approuvé que, sous prétexte de blasphème envers le prophète Mohamed et le saint Coran, on puisse condamner à mort une mère de famille comme l’a été la malheureuse Asia Bibi au Pakistan ? Non ! Je me suis contenté de demander que soit appliquée la peine capitale à ceux qui l’avaient eux-mêmes appliquée à des victimes innocentes. Vous croyez malin de tout confondre et de tout mélanger mais qui pensez-vous pouvoir réellement abuser avec pareille démagogie ?

M. A-mon-avis, qui vient à votre rescousse, se montre beaucoup plus prudent et se garde bien, lui, de recourir aux assimilations trop caricaturales. Alors, je vais lui répondre. Oui, M. A-mon-avis, vous m’avez parfaitement compris. Je ne suis pas juge mais, ce que préconise le citoyen que je suis, c’est bien que soit rétablie la peine capitale à l’encontre des assassins les plus abominables. Oui, je considère effectivement qu’une société qui, sous de spécieux prétextes humanitaires, renonce à s’acquitter de ses devoirs de protection envers ses membres les plus vulnérables, est une société qui abdique de ses responsabilités les plus essentielles et pactise avec la barbarie. La Révolution, dans sa Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen de 1789, définissait les droits dont devait pouvoir bénéficier chaque homme et chaque citoyen (Des droits que d’ailleurs elle ne s’est pas gênée par la suite pour violer dans les grandes largeurs. Mais ceci est une autre histoire !). Ainsi, dans l’article II de cette Déclaration, on peut lire : « Le but de toute association politique est la conservation des droits naturels et imprescriptibles de l'homme. Ces droits sont : la liberté, la propriété, la sûreté et la résistance à l'oppression. » Le droit à la sûreté, c’est le droit, pour soi-même et ses enfants, d’être efficacement protégés des entreprises des méchants, lesquels doivent être traqués jusqu’à ce qu’ils aient cessé de nuire et justement châtiés. Quand l’atteinte à l’intégrité physique a débouché sur la mort de la victime, la façon la plus à même de manifester de manière exemplaire le caractère inadmissible de ce crime d’atteinte à la vie d’autrui, c’est de punir de la peine capitale celui qui l’a délibérément commis. Une vie pour une vie, celle du monstre Fourniret pour celle de l’innocente Estelle, en quoi cela serait-il scandaleux ! En quoi la peine de mort pour l’assassin serait-elle plus odieuse que la peine de mort pour la victime ?

D’ailleurs, pourquoi ne pas demander démocratiquement au peuple de France ce qu’il pense de tout cela ? Afin de le savoir, ne serait-il pas opportun d’organiser un référendum sur cette question capitale ?

24.Posté par A mon avis le 23/06/2020 15:33

@ 21.Posté par Jean RAMONA :
Alors pour distribuer vos bonbons il faut vous rapprocher de A.N. qui "connaît bien le milieu carcéral".

D'ailleurs, A.N. a raison, c'est un milieu tellement agréable que certains refusent même de sortir !

https://www.nouvelobs.com/l-histoire-du-soir/20140911.OBS8974/il-refuse-de-sortir-de-prison-car-c-est-le-jour-des-frites.html?fbclid=IwAR2yN-Muyiu3gmnigVVBqIqB9hQuu3RmmzRyWM-VlU3R9vP76-_4HXFyaLs

😊😊😊

23.Posté par Nivet le 23/06/2020 15:02

18) Ama.

OUI, il y a d'un côté le Droit et de l'autre côté l'INJUSTICE
OUI, pourquoi a-t-il le droit à la vie , et nos enfants NON !

Aucun zembrocal dans mes propos, mais une réalité !

20)Polo , "Qu'il croupisse dans la médiocrité" à propos de Klod . OUI,, je le pense. Mais êtes vous mandaté par Klod, ou êtes vous la même personne pour répondre à sa place ?

A.N.

22.Posté par Lesseps le 23/06/2020 14:59

@ navet et ramona : on sent que les capacités cognitives sont proches du néant quand l’affect rentre en jeu .... Heureusement qu’ils ne travaillaient pas comme policiers , militaires ou pompiers sinon il y aurait eu des morts avec des zozos comme eux qui perdent leurs moyens intellectuels à chaque contrariété :(

21.Posté par Jean RAMONA le 23/06/2020 14:42

A mon avis - vous avez su vous montrer tres convaicant
Je change d'avis .Au criminel ,au meurtrier je pardonne..Je lui apporterai désormais des bonbons pour lui faire oublier la dureté de la détention.Un jour il sortira .Les portes du pénitencier s'ouvriront grandes pour lui.Repenti ,gracié ,il vivra désormais dans le respect de la Loi. Il vivra avec nous ,aupres de nous.Vive la République!.

20.Posté par polo974 le 23/06/2020 14:28

15.Posté par Nivet le 23/06/2020 08:29
"""
Pour en terminer sur ce sujet,
il y a d'un côté les partisans du châtiment suprême, et de l'autre les opposants.
Chacun doit respecter l'opinion de l'autre, dans un esprit de liberté de pensée.
"""

genre ne pas dire de l'autre:
""" Pour le reste, qu'il croupisse dans sa médiocrité. """

N'est-ce pas M.Nivet.

Sinon, sur la peine de mort, il suffit de voir ce qu'en font les états où ça existe encore et les stats de la criminalité...

19.Posté par A mon avis le 23/06/2020 12:08

@ RAMONA, POUCHET, NIVET et autres partisans de la peine de mort, il faudrait aussi préciser le mode de mise à mort qui a votre préférence :
Guillotine ?
Pendaison ?
Chaise électrique ?
La hache ?
Et pourquoi pas l'écartèlement ? (très spectaculaire : ça passerait bien sur BTM-TV !)

1 2
Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes