MENU ZINFOS
Courrier des lecteurs

Formidable, enthousiasmant, merveilleux : Le banian de l'Anse-des-Cascades


Par Jules Bénard - Publié le Vendredi 21 Septembre 2018 à 10:52 | Lu 446 fois

Non mais… Vous avez vu ça ? 

Le banian de l’Anse-des-Cascades, abattu par le cyclone, a été remis sur pieds.  Il a été redressé dans ses baskets au prix d’efforts qui forcent l’enthousaisme. On l’a vu se redresser, seconde après seconde. On admire le défi technique et écologique.

Admirant cet exploit impensable à la télé, j’en ai été ému au-delà du possible. Aux larmes, pourquoi ne pas l’avouer. J’ai vécu, seconde après seconde, le rétablissement de ce majestueux et joli pied d’bois ! Des hommes se liguant pour sauver un arbre, c’était pour moi du jamais vu. Ça laisse à espérer en l’être humain.

Le banian est un végétal emblématique. Si mes renseignements ne sont pas erronés, il a été introduit chez nous par nos amis les Malbars.

Il a pour nos compatriotes indiens une valeur culturelle, cultuelle et symbolique à plus d’un titre. Mais il représente bien plus.
Il n’est pas le seul de son espèce. Il y a le banian de Raymond Lauret, Carrefour-des-Danseuses, au Port. Qui a concouru au titre de « Plus bel arbre de France ». Il n’a pas remporté le cocotier, si j’ose dire. Pas de ma faute : j’ai voté je-ne-sais-combien-de-fois ! 
Il y en a un autre, moins visible parce que camouflé par la forêt alentour, sur le côté mer quand on vient de Saint-Benoît en se dirigeant vers Sainte-Rose, à quelques encablures du Pont-Suspendu.

On aurait pu débiter celui de l’Anse-des-Cascades en petits bouts, le passer à la tronçonneuse. C’était la solution évidente et économique pour ce géant, abattu par un cyclone. Ben non ! Quelqu’un, quelques-uns, ont décidé de lui redonner sa verdeur et sa majesté.

Dans une délicieuse ironie envers « Le chêne et le roseau », un poète (qui ? please), fait dire au chêne, couché sur le flanc : « Je reste quand même le chêne ! »

Lui, par la grâce d’hommes désintéressés, reste « le » banian.

C’est endurant, un banian. Il y avait encore de la terre, beaucoup de terre autour de ses racines. Il n’était pas moribond, on pouvait le sauver.

Ils l’ont sauvé, ces bougres. 

Je suis le premier à leur en être reconnaissant.

Ça coûte cher de redresser un arbre. Gréements, engins de levage, maîtrise des mouvements, minutage des opérations… Je ne sais qui a décidé de sauver ce géant  mais, qui soit-il, même si je le connais, même si le déteste (ça peut arriver), je lui vote mes plus sincères félicitations. Et toute ma gratitude.

Certains vont sûrement me contredire : comment peut saluer le sauvetage d’un arbre quand il y a tant de détresses humaines à soulager ? J’entends bien. Je vais encore en prendre plein de gueule, je sais : Mais sans une nature saine, il n’y a plus d’humain sain.




1.Posté par Rhum Quina le 21/09/2018 14:03

Où peut-on voir la vidéo ? Merci.

2.Posté par 51889 le 21/09/2018 14:49

Comme dirait Marie Laforêt s'adressant à Jacques Dutronc: "bien dit, vieille branche !"

Et Brassens chantait: "Auprès de mon arbre, je vivais z'heureux/J'aurai jamais du m'éloigner d'mon arbre/Auprès d'mon arbre, je vivais z'heureux/J'aurai jamais du le quitter des yeux..."

3.Posté par A mon avis le 21/09/2018 16:20

"comment peut saluer le sauvetage d’un arbre quand il y a tant de détresses humaines à soulager ?"


Vous donnez vous-même la réponse :
"Des hommes se liguant pour sauver un arbre, . Ça laisse à espérer en l’être humain."

En effet, s''il y a tant de détresses humaines à soulager, il y a encore plus de détresse écologique à réparer !

4.Posté par Lesseps le 22/09/2018 11:01

Pour une fois bien d’accord avec Mr BENARD...

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes