MENU ZINFOS
Société

Force Ouvrière : "Le drapeau de la liberté syndicale flotte toujours à la mairie du Tampon"


Suite à l'annulation des élections professionnelles du 6 décembre 2018 par la Cour Administrative d'Appel de Bordeaux, le syndicat Force Ouvrière s'exprime par l'intermédiaire du communiqué suivant :

Par Nicolas Payet - Publié le Samedi 17 Juillet 2021 à 06:55

"La Cour Administrative d'Appel de Bordeaux a annulé dans son jugement n° 198X03488 en date du 8 juin 2021 les élections professionnelles du 6 décembre 2018. Suite à cette annulation, la collectivité du Tampon, par sa directrice des ressources humaines s'est empressée le 06 juillet 2021 de notifier à chaque représentant du personnel un arrêté mettant fin à leurs mandats syndicaux. La DRH a précisé que c'était la meilleure solution suite à l'analyse de leurs différents conseils juridiques.

Le maire du Tampon et président du CCAS a même osé précisé par courrier aux sept représentants du personnel de Force Ouvrière, Mme Acapandié, M Sztym, M Legros, M Séry, M Carassou, M Mussard et M Lebon : « Enfin, au-delà du crédit de temps syndical abrogé, il vous appartient de prendre les dispositions nécessaires pour mettre fin aux prérogatives confiées au titre de votre mandat syndical. »
En privant sciemment les représentants du personnels d'exercer leurs mandats syndicaux, le personnel communal s'est retrouvé dépourvu d'une protection garantie par la constitution : « tout homme peut défendre ses droits et ses intérêts par l'action syndicale et adhérer au syndicat de son choix ».

Quelle belle illustration du dialogue social et de la liberté syndicale au Tampon !!!

Il est important de souligner que FO des Communaux du Tampon, syndicat majoritaire depuis 2014 dispose d'un contingent conséquent d'heures pour assurer leur mandat syndical et ainsi défendre les intérêts de l'ensemble du personnel communal.
Le 08 juillet 2021, le syndicat FO des Communaux du Tampon a introduit un référé liberté au tribunal administratif de la Réunion et par ordonnance du 13 juillet 2021 N°2100859, le juge des référés a ordonné la suspension des arrêtés du maire et président du CCAS du Tampon abrogeant les décharges d'activité de service et a condanné la commune du Tampon à verser au syndicat FO des Communaux du Tampon, à Mme Acapandié, MM. Sztym, Legros, Sery, Mussard et Lebon la somme de 2000€ au titre de l'article L.761-1 du code de justice administrative.

Le juge a précisé dans ce jugement : « Le maire du Tampon a porté une atteinte grave et manifestement illégale à la liberté fondamentale que constitue la liberté syndicale ».

Encore une fois, les représentants Force Ouvrière du personnel des Communaux du Tampon déplore l'absence de dialogue social.
 
Le secrétaire général : Le bureau FO Communaux du Tampon, Jeanick LEGROS 0692.87.46.76 "




1.Posté par MirAU le 17/07/2021 17:23

une connerie de plus ! il faut faire avec ! .....

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

3 rue Émile Hugo
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes