MENU ZINFOS
Communiqué

Fonction publique: L'UNSA Territoriaux défilera aux côtés de l'intersyndicale ce jeudi


L'UNSA Territoriaux appelle à la grève ce jeudi. Voici le communiqué de la fédération à ce sujet :

Par N.P - Publié le Mardi 20 Mars 2018 à 15:05 | Lu 509 fois

En ce début de concertation avec le gouvernement, l’UNSA Fonction Publique, après la mise en place d’un sondage  en interne, a décidé d’adopter une nouvelle forme de mobilisation par le lancement d’une cam­pa­gne de com­mu­ni­ca­tion autour des mis­sions de ser­vice public, de la fonc­tion publi­que et de l’inté­rêt géné­ral, dès le mois de février.

En fonc­tion de l’évolution de la concer­ta­tion et des arbi­tra­ges poli­ti­ques à venir sur " action publi­que 2022", l’UNSA Fonction Publique, se réserve la pos­si­bi­lité d’appe­ler à toutes formes d’actions, y com­pris la grève.

Toutefois, la fédération UNSA TERRITORIAUX  a décidé d’appeler à la grève.

Par conséquent au niveau local, nous nous mobiliserons au côté de l’intersyndicale et à plus d’un titre nous défilerons à leurs côtés ce jeudi 22 mars 2018.

POURQUOI LA GREVE à L’UNSA TERRITORIAUX, et surtout au niveau local ?
Pour :
  • Une négociation salariale immédiate du dégel de la valeur du point d’indice, du rattrapage des pertes subies et l’augmentation du pouvoir d’achat : A la Réunion, 2/3 des territoriaux sont en situation de précarité salariale étant donné qu’ils sont hors statut. Une action sociale plus soutenue en faveur des agents (généralisation de l’octroi de titres restaurants, participation plus active des autorités aux mutuelles…)
  • L’arrêt des suppressions d’emplois et les créations statutaires dans les nombreux services : A la Réunion, la population territoriale est vieillissante (dans le secteur de la restauration, de la petite enfance et de la technique), près d’1/3 des effectifs partiront en retraite d’ici à 2020.
  • Un véritable plan de titularisation pour les territoriaux de non droit pour combattre la précarité et non pour favoriser et amplifier son extension : Pour l’UNSA Territoriaux, il est urgent que l'obtention du STATUT soit l'unique voie d'accès à l'emploi dans la Fonction Publique Territoriale de La Réunion : STOP AU SCANDALE D’ETAT que nous subissons à la territoriale depuis près de 40 ans. La non-application de la  loi SAUVADET par nos collectivités à la Réunion, continue d’éloigner les territoriaux du statut.
  • Des dispositions exigeantes pour faire respecter l’égalité professionnelle. Dans ce domaine, du concret est attendu et les objectifs prioritaires sont :
  • la revalorisation des métiers à prédominance féminine, les parcours de carrière et les rémunérations, la mixité des métiers et les modes de recrutement,
  • la qualité de vie au travail, l’articulation vie professionnelle - vie personnelle, et les questions liées à la parentalité,
  • les formations et sensibilisations à l’égalité professionnelle,
  • la prévention et le traitement des situations de violences ou de harcèlement,
  • l’accompagnement et le conseil aux agents,
  • le renforcement du dialogue social à tous les niveaux,
    qui s’inscrivent pleinement dans les quatre axes du protocole signé il y a cinq ans, dont l’application est loin d’être finalisée.
  • L’abrogation du jour de carence : Le rétablissement du jour de carence dans la fonc­tion publi­que est idéo­lo­gi­que. Selon une étude INSEE novembre 2017 -Le jour de carence a conduit à une baisse impor­tante des absen­ces de deux jours (plus de 50 %).En revan­che ce que cons­tate cette étude c’est que les absen­ces pour raison de santé d’une semaine à trois mois ont aug­menté avec le jour de carence (de 25 %). Ce rétablissement  est injuste car il s’effec­tue dans un contexte dans lequel l’employeur n’est que très peu engagé, voire pas du tout, dans le finan­ce­ment de la pro­tec­tion sociale com­plé­men­taire des agents du secteur public contrai­re­ment aux sala­riés du sec­teur privé. Il est d’autant plus dan­ge­reux pour les plus vul­né­ra­bles   qui ne dis­po­sent pas de mutuel­les, qui sont à temps incom­plets avec les plus fai­bles rému­né­ra­tions (les territoriaux de non droit de la Réunion, surtout les jeunes et les femmes en par­ti­cu­lier).
  • La défense et la pérennisation du système de retraite par répartition et des régimes particuliers : les réformes de notre système de retraites sont multiples et nous pouvons en parler chaque année car il y a toujours un projet de réforme dans les tuyaux. Mais attention, aujourd’hui, nous nous trouvons dans une situation plus compliquée car un projet de réforme d’envergure a été annoncé par le gouvernement.
 
MOBILISONS NOUS LE JEUDI 22 MARS 2018
RENDEZ VOUS A PARTIR DE 9H00 AU PETIT MARCHE DE SAINT DENIS




1.Posté par JORI le 20/03/2018 18:34

Petite question à ce syndicat de la territoriale: qui sont vos employeurs??. Avez vous l'impression de manifester là où il faut??.

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes