MENU ZINFOS
Justice

Florinne Dorimont, la "Madame Desbassayns" du Sud dans le box des accusés


Ce matin s’est ouvert le procès de Florinne Dorimont, accusée d’avoir laissé mourir Soamina, une jeune femme qui habitait chez elle depuis un an.

Par Laurence Gilibert - laurence.gilibert@zinfos974.com - Publié le Jeudi 2 Mars 2017 à 14:20 | Lu 9032 fois

Affalée sur la vitre du box des accusés, Florinne Dorimont est pour le moins détendue face aux questions de la cour. Elle déverse un flot de paroles continu, coupe la parole aux magistrats et n’hésite pas à ponctuer ses déclarations de commentaires du type "c’est bon, c’est fini ?" une fois les questions posées.
 
Soamina pesait 39 kg au moment de sa mort

La scène pourrait même paraître comique, si les clichés de la victime n’étaient pas aussi insoutenables. Soamina pesait 39 kg au moment de sa mort. Retrouvée en état de "famine" et dans un coma profond par les secours, elle ne survivra pas et décèdera quelques semaines plus tard.
 
Le 17 juin 2014, les secours sont appelés au domicile de Florinne Dorimont, situé chemin Irfa à Saint-Pierre. Dans cette "maison de l’horreur", ils découvrent Soamina, inanimée et entourée d’excréments d’animaux. Les enquêteurs décrivent un logement dans un état de crasse absolue.
 
D’abord incriminée pour violences volontaires, l’avocat de Florinne Dorimont, Maître Frédéric Hoarau a réussi à faire requalifier les faits en "délaissement de personne incapable de se protéger suivi de mort".
 
Une affaire sur fond de sorcellerie, d’emprise malveillante et de domination. "Est ce que Soamina avait la place pour exister à côté de vous?" s’interroge à juste titre le Président Michel Carrue, face au ton agressif et aux interventions intempestives de l’accusée.
 

Florinne Dorimont, la "Madame Desbassayns" du Sud dans le box des accusés
"Madame Desbassayns"
 
La "MadameDesbassayns" du Sud nie avoir privé de  nourriture sa victime. "Elle mangeait ce qu’elle voulait et  beaucoup, parfois trop" déclare-t-elle. Lors des premiers interrogatoires, l’accusée avait déclaré que Soamina "avait maigri en une seule nuit". Au final, elle reconnaît que la jeune femme "avait des problèmes" et qu’elle avait voulu l’emmener chez un médecin.

Florinne Dorimont, la "Madame Desbassayns" du Sud dans le box des accusés
Soamina, particulièrement influençable, était venue se réfugier chez Florinne Dorimont après avoir été rejetée par sa famille suite à une affaire d’inceste. Ensuite, comme le reconnaît le médecin légiste "on a du mal a comprendre le déroulement des faits". Soamina est recouverte de petites blessures et contusions, mais "rien de nature à entraîner un coma si sévère ou la mort". L’état de dénutrition s’est installé au fil des mois.
 
Privation venant de Florinne Dorimont ou anorexie mentale, la question est posée par la défense. "Quand j’ai appris sa mort, je ne voulais pas être responsable, même si je regrette de ne pas m’être occupée d’elle" a conclu Florinne Dorimont ce matin. Elle encourt vingt ans de réclusion criminelle.




1.Posté par yabos le 02/03/2017 18:49

Le rédacteur de cet article connait il l'histoire de la Réunion et notamment celle de la famille Desbayssins pour comparer cette personne à Mme Desbassyns??? Ombrile pour les intimes, on peut légitimement se poser la question. Le titre accrocheur me parait totalement décalé par rapport au fond du propos. Une affaire sordide se réclame d'une grande figure de la culture et de l'histoire Réunionnaise. Arrêtons de nous conduire en esclave et de renvoyer notre propre destin à une méchante aristocrate pour nous déculpabiliser. Nos complexes ne peuvent en aucun cas cacher nos carences personnelles .

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes