Economie

Fisc: Le bilan de deux quinquennats profitables aux plus aisés

Mardi 28 Février 2017 - 18:15

Fisc: Le bilan de deux quinquennats profitables aux plus aisés
Sarkozy/Hollande, du pareil au même pour les contribuables français. Le syndicat Solidaires finances publiques attribue des notes sévères aux deux mandats présidentiels en matière de justice fiscale.
 
La première donnée à avoir en tête concerne les prélèvements obligatoires. S’ils sont en progression (de 43,4% en 2007 à 44,5% en 2016), leur répartition a lentement évolué au fil des deux quinquennats pour frapper plus largement les foyers les moins aisés. C’est le constat amer dressé par Jocelyn Cavillot, administrateur Réunion-Mayotte chez Solidaires Finances Publiques.
 
Les indicateurs nationaux, qui incluent ceux des DOM, sont commentés par le syndicat. " Les prélèvements obligatoires sur la période 2007-2016 sont passés de 254 milliards d’euros à 286 milliards mais cette pression fiscale supplémentaire s’est lentement déportée vers les ménages", regrette le syndicat.
 
A titre comparatif, l’impôt sur les sociétés est lui passé d’un taux de 20% (sur la masse de ces prélèvements obligatoires) à 17% l’an dernier. Une bascule qui s’explique en grande partie, selon le syndicat, par le "cadeau" offert aux entreprises par le président Hollande avec le CICE. Si l’initiative du Crédit d’impôt compétitivité emploi est louable, à son origine, puisqu’il devait permettre un sursaut en matière d’embauches, son application contient un point faible, indiquent Pascal Valiamin et Eric Metro, du syndicat Solidaires.  
 
Aucun contrôle n’est assuré par les services fiscaux sur la réalité des embauches qui donnent droit au CICE. "Le dossier de l’entreprise est instruit et il n’y a aucun contrôle, le constat est aussi simple que ça", reconnaît Jocelyn Cavillot. 
 
Le "cadeau CICE" aux entreprises "sans contrôle sur la création d’emploi"

Face à cette manne financière qui a échappé au budget de l’Etat sans contrepartie sur l’emploi, d’autres leviers compensateurs ont été actionnés. Malheureusement, pour Solidaires, ces leviers sont tous venus accabler les ménages via l’impôt sur le revenu, la TVA, ou se sont retrouvés plus subtilement dans la hausse des taxes locales. Un processus qui s’est finalement calqué sur le transfert des compétences aux collectivités. 

La lutte contre la fraude fiscale est répétée à l'envi par les gouvernements successifs mais ne se retrouvent pas dans les faits, peuvent en témoigner les agents
La lutte contre la fraude fiscale est répétée à l'envi par les gouvernements successifs mais ne se retrouvent pas dans les faits, peuvent en témoigner les agents
Sous le mandat Sarkozy, détaille Solidaires, "la volonté était de réduire le poids des prélèvements obligatoires pour faire face à la crise. Cela s’est traduit par le bouclier fiscal comme mesure emblématique pour les plus aisés. En rajoutant la baisse de la TVA dans la restauration, la défisc des heures supplémentaires, c’est quelque 40 milliards d’euros de recettes qui ont été abandonnées". 
 
Pour compenser cette perte de recettes, des choix regrettables avaient été faits à l’époque, selon Solidaires. A commencer par l’imposition totale des indemnités de départ à la retraite, l’imposition des indemnités journalières d’accident du travail, le gel du barème ou de la demi-part en faveur des parents isolés ou encore les hausses des prélèvements sociaux.
 
François Hollande n’a pas fait mieux. "L’absence de réforme fiscale n’a fait que poursuivre la mandature précédente", regrettent les agents des impôts/Trésor public. "Le quinquennat Hollande qui devait initier une réforme de fond n’a été qu’un leurre. Il a été caractérisé par une première période de forte hausse des impôts au début, puis une baisse relative, loin de rattraper les transferts de prélèvements sur les ménages avec la fin de l’exonération des heures supplémentaires, la non revalorisation des tranches de l’IR, l’abaissement du quotient familial ou la remise en cause de l’exonération de la majoration des pensions des retraités ayant plus de 3 enfants". 
 
Moins d'agents = moins de contrôles

A l’inverse, le très symbolique CICE accordé au patronat et qui devait, dans le deal consenti à l’époque, amorcer une reprise des embauches, a coûté 53 milliards entre 2014 et 2017. Tout au plus le CICE a créé entre 50 000 et 100 000 emplois entre 2013 et 2014. "Et encore, vous voyez que le comité de suivi censé évaluer cette action publique, reste très flou dans les chiffres", en rigole même Solidaires. 
 
En plus de ce transfert de la contribution fiscale de l’entreprise vers les ménages, le syndicat reproche aux gouvernements successifs d’avoir fragilisé la lutte contre la fraude fiscale en réduisant les effectifs. Depuis 2002, la DGFIP a perdu 37600 emplois dont 3100 affectés sur le seul contrôle fiscal. Une cinquantaine d’emplois "seulement", "grâce à la vigilance des syndicats", ont été perdus à La Réunion ces quatre dernières années. Un motif de satisfaction qui ne compense pas l’inquiétude des agents. Les contribuables, malgré le forcing pour dématérialiser les démarches, demeurent tout aussi nombreux à réclamer un contact au guichet. "Un SIP* a été ouvert à Saint-Louis récemment. La direction pensait soulager l’accueil sur Saint-Pierre mais on se rend compte par exemple que le nombre de personnes reçues à Saint-Pierre n’a jamais baissé depuis". Preuve pour les syndicats que l’humain reste indispensable.
 
*service impôts particuliers
ludovic.grondin@zinfos974.com
Lu 4037 fois



1.Posté par klod le 28/02/2017 21:49

zot la totoche à nou , la droite comme la goooooooooche .


macron , en marche ! à défaut !!!!!


hamon n'a aucune chance , dommage camarade !

fillon n'est que la suite de la droite diiiire libérale réac à la bismuth avec , en plus , une bonne conscience catho hypocrite , les pires, ceux avec "leur bonne conscience" et pourtant qui font que le monde est ce qu'il est depuis si longtemps ! on ne les connait que trop !! Juppé aurait pu sauver l'honneur d'une droite sociale , mais .....................hélas !

Mélenchon , en 3145............

désolé mais , il reste que Macron !

vive la REPUBLIQUE !

réveil la France en ce qu'elle a de meilleur !

2.Posté par La vérité vraie... le 01/03/2017 01:28

On attend la réaction du Sieur Balcon...

3.Posté par La vérité vraie... le 01/03/2017 01:47

Klod, je vous aime beaucoup ! Vraiment...Mais Macron n'est qu'un spot publicitaire ambulant. Comme beaucoup il semblerait que vous ayez été victime de l'effet de simple exposition, bien connu des agences de communication. A lire de toute urgence pour ceux qui veulent comprendre le phénomène Macron (notamment ses résultats dans les sondages) :

http://tempsreel.nouvelobs.com/presidentielle-2017/20170217.OBS5437/la-bulle-macron-un-matraquage-publicitaire-massif.html

Je rappelle : Macron a été secrétaire général de l'Elysée pendant les trois premières années du quinquennat Hollande. Puis ministre de l'Economie pendant 2 ans. Son bilan :
- application inefficace du travail le dimanche (qui de toute façon était déjà appliqué dans certains pan de l'économie) ;
- la libéralisation du transport par car qui a flambé au départ pour la baisse des prix...aujourd'hui beaucoup d'entreprises du secteur ont coulé, celles restantes semblent s'entendre sur les prix qui repartent à la hausse (sans compter la multiplication des accidents impliquant les bus) ;
- Coup de force sur la loi qui porte son nom pour le 49.3 puis autre coup de force sur la loi El-Khomri qu'il n'a pas osé porter en son nom avec utilisation encore du 49.3;
- Des propos ignobles sur les illettrées, les jeunes et les costards, sur les alcooliques des Hauts de France,
- Des horreurs législatives rectifiées en urgence devant les tollés provoqués (travail des enfants, contournement de la loi Evin pour permettre un droit à l'information par la publicité sur la consommation de certains alcools au nom du patrimoine culturel, etc.)
- Soutien absolu à l'Europe, à la mondialisation sauvage, à la directive travailleur détaché
- Le fondateur du RSI, Renaud Dutreil, fait partie de son équipe proche
- etc.

OUVREZ VOS YEUX ! Droite puis gauche ont mené ce pays au bord du précipice, comment croire que le mantra macronien droite+gauche en même temps sauvera le pays ? Nous courons à la catastrophe avec cet affairiste ! (regardez ses soutiens au niveau national...au niveau local)
Monsieur cinquième colonne (puisqu'il aime l'Algérie) va vendre ce qu'il reste de ce pays contre du fric dont vous ne verrez même pas la couleur.
J'aime mon pays : je ne vote pas Macron quoiqu'il arrive !

4.Posté par Samwinsa le 01/03/2017 06:54 (depuis mobile)

A post 1. Macron? Ou ve achève tuer tout'' ou. Le "kado" fé aux entreprises i vien de lu aussi.
Écoute bien: lu sera le premier po engraisse bann gros zozo... même pire ke les précédents.

5.Posté par Légaillard le 01/03/2017 07:49

#unMACRONsinonrien

6.Posté par Max Techer le 01/03/2017 08:51

C'est sans compter sur les ménages aussi qui sont dans une situation toute particulière

7.Posté par ϕ insoumis 974 le 01/03/2017 10:10

Désolé, mais MACRON, c’est le candidat de la finance :
Après plusieurs années dans la banque d’affaires Rothchild,
Il s’est acoquiné avec tous les grands patrons français.

Secrétaire général adjoint à la présidence depuis 2012
et ensuite ministre de l’économie de l’industrie et du numérique,
le tout, sous le quinquennat HOLLANDE, il doit assumer le bilan de
la politique menée par le PS depuis 5 ans !

Je passe rapidement sur ses 2,88 millions gagnés entre 2008 et 2012 chez Rothchild
et sur le flou de ses déclarations fiscales et patrimoniales qui lui ont permis bizarrement de passé à côté de l’ISF… avant d’être rattrapé par le Fisc ! (voir sur Internet)

Cela fait 25 ans que les français essaient un coup la droite, un coup la gauche pour une politique similaire, plus que libérale, avec creusement de l’écart entre les plus riches et les plus pauvres !
Un démantèlement des services publics,
une baisse du pouvoir d’achat (pour les classes moyennes et pauvres)

Ne serait-ce pas temps d’essayer une autre voie ?
Des idées proposées par les citoyens, discutées, pour créer une autre politique, générale, cohérente
pour le bien de tous et de notre environnement ?
Une répartition de la richesse un peu plus juste :
Cet article est repris du Centre d’observation de la société.
« On n’assiste pas à un appauvrissement généralisé des plus modestes ou encore à une explosion des revenus uniquement pour les catégories les plus aisées, mais bien à une fracture plus générale. D’un côté, les couches populaires et toute une fraction des classes moyennes voient leurs revenus stagner. De l’autre, les couches favorisées se voient attribuer une part croissante du gâteau. En période de crise, il devient plus difficile de comprendre qu’une partie de la population doit se serrer la ceinture alors qu’une autre vit de mieux en mieux. »
Il est évident qu’un programme politique ne fera jamais l’unanimité dans une population, chacun défendant ses intérêts et cela se comprend.
Mais pourquoi les 30% des personnes les plus riches, détenant les plus grosses fortunes, les médias (journaux, radios, TVs) arrivent à imposer leurs façons de gérer le pays pour augmenter leurs profits, payer moins d’impôts, s’amnistier…..
Il ne reste que quelques dizaines de jours ….avant de choisir une nouvelle voie pour 5 ans.
Il y a une voie de changement qui s’appelle « la France insoumise »avec JL Mélenchon !
Informez-vous, cherchez, comparez par vous-même (sur Internet) et ne vous laissez pas embobiner par les médias, les sondages et tout ce qu’on essaie de vous imposer.
Réfléchissez et faites votre choix, pour votre bien, le bien de vos proches et de notre pays.
N’oubliez pas : ils ont des millions mais nous sommes des millions !

8.Posté par Thor Nade le 01/03/2017 14:02

Pour coller au sujet : moi, je constate que mon riche voisin investit à tour de bras … et sans payer l'IRPP, tandis que ma Taxe Foncière est en hausse CONTINUE !!

9.Posté par klod le 01/03/2017 17:33

oui mais , pas fillon pour moi , alors qui ?

Hamon ?

10.Posté par Marie le 01/03/2017 18:18

Comme si c'était un secret qu'avec l'Europe les riches sont de pus en riches les pauvres de plus en plus pauvres et la classe moyenne trinque.

11.Posté par Pierre Balcon le 01/03/2017 19:23

Est il acceptable que dans une république normale , en 2017 , des agents publics , par la bouche de leur syndicat, s'autorisent ouvertement à critiquer la politique fiscale du le ou les gouvernements qui les emploient ? .
Je pensais que cette fonction revenait aux élus et plus particulièrement aux parlementaires
Le statut des fonctionnaires leur garantit l'emploi à vie mais en contrepartie il leur impose deux obligations :
- respect d'une stricte neutralité ;
- obligation de réserve .

Accepterait- on que des salariés d'une entreprise privée fasse une conférence de presse pour dénigrer leur entreprise?

Que les syndicats défendent les conditions de travail et les salaires de leurs adhérents .
Leur mission s'arrête là .
Et si ça ne leur convient pas , qu'ils démissionnent.
Mais là on dépasse toutes les bornes .
On entendait déjà les enseignants critiquer le politique éducative , les syndicats de policier critiquer le code pénal et voilà que les agents des impôts nous font la leçon .
Où va t on s'arrêter !!!
Voilà dans quel état de déliquescence est notre république .
Le pouvoir politique aux syndicats !

12.Posté par zeclair le 02/03/2017 07:35

Pierre Balcon, arrêtez de dire n'importe quoi!!!
Si ça devait être réservé aux élus, on serait encore au temps de la préhistoire pour la chose publique, la corruption, et les cadeaux entre amis.
Il vaut mieux être un citoyen engagé qu'un fonctionnaire, le doigt sur la couture, à laisser la fonction publique dériver!!!
Ce qui est sûr, ne laissons pas le pouvoir à des gens comme vous, ou plutôt, à ceux que vous servirez, car vous devez savoir faire cela avec talent...servir vos chefs qui eux mêmes servent leurs chefs!!!

13.Posté par Pierre Balcon le 02/03/2017 11:40

à post 12

C'est exactement ce que je vous disais : "il vaut mieux être une citoyen engagé qu'un fonctionnaire" .
C'est pourquoi je les invite à choisir la solution digne qui est de démissionner pour pouvoir parler plus librement

14.Posté par H.DEZAERT le 02/03/2017 14:10

Désolé Mr Balcon, mais moi, je suis POUR que les 'Fonctionnaires' puissent faire de la 'délation', du moment ou certaines "vérités" émergent !!
Cependant, j'aimerais par dessus tout que les fonctionnaires 'perdent' leurs AVANTAGES !
PRIVES et PUBLIC ==> Mêmes droits !!

15.Posté par Pierre Balcon le 02/03/2017 19:49

à post 14

Vous ne mesurez pas les conséquence de ce que vous dites !
Donc vous estimez que quand je travaillais à la préfecture j'aurais du pouvoir dire en conférence de presse , au Rallye par exemple, juste en face de mon bureau , ce que je pensais de la politique générale du gouvernement ou sortir les pièces du dossier foireux du permis de construire accordé à la station Lave à moin par la mairie de Saint Denis au bord de mer.

Mais vous voulez la guerre civile ma parole !

Et vous estimez aussi , je suppose, que les policiers en arme et avec leur véhicule de services ont raison de défiler place Vendôme pour critiquer la politique pénale du gouvernement ou qu'ils ont raison au mépris du secret de l'instruction de commenter aux journalistes les affaires dont ils ont eu connaissance !
Vous voulez donc la mort de l'Etat.
Que pense Macron de tout ça ! Je suis sûr qu'il vous ferait taire s'il vous entendait !

16.Posté par Pierre Balcon le 02/03/2017 19:51

Juste une précision à post 14

Il existe dans le code de procédure pénal un article 40 qui oblige le fonctionnaire à dénoncer les délits et le crimes.
Un autre article l'autorise à refuser d'obéir à un ordre manifestement illégal .

17.Posté par polo974 le 03/03/2017 06:42

15.Posté par Pierre Balcon le 02/03/2017 19:49
"""..
Donc vous estimez que quand je travaillais à la préfecture j'aurais du pouvoir ...
ou sortir les pièces du dossier foireux du permis de construire accordé à la station Lave à moin par la mairie de Saint Denis au bord de mer.
"""
Ben, les avez-vous au moins transmises au tribunal comme l'oblige (sauf erreur) la loi ? ? ?

18.Posté par Pierre Balcon le 03/03/2017 13:35

à post 17
oui j'ai fait un signalement pénal bien documenté au parquet ; mais le procureur qui avait à l'époque d'autres chats à fouetter , dont les siens , si vous voyez ce que je veux dire , est parti .
J'ai passé aussi le dossier au Quotidien qui m'a répondu , après une semaine de réflexion que " ce n'était pas dans sa ligne éditorialel que de castagner le maire de St Denis qui le fournit en pub municipale ".
Je tiens à votre disposition le dossier si vous me laissez vos coordonnées;
Depuis la station est toujours là , plus ou moins en déshérence , après une prolongation tout aussi irrégulière de son permis .
Vive la France et la justice équitable !
Vive la Réunion , terre de tolérance et de bonheur partagé !

19.Posté par A. HOAREAU le 03/03/2017 14:00

@ Pierre Balcon, posts 15 & 16 :
Tout Homme de bon sens a le DROIT de critiquer l'ETAT ! En tout cas, c'est ce que je fais depuis plus de 36 ans en tant que simple citoyen ! L'ETAT, ici en REUNION, est représenté par le Préfet, subsidiairement, par la DDE_DEAL. Dans le cadre de mon combat pour la protection de la Ravine Boucan-Launay, et, de par vos anciennes fonctions, il ne fait aucun doute que je vous ai 'ciblé' pendant vos heures de gloire … sans RIEN obtenir en retour !
Je comprends maintenant pourquoi ! … Le droit de 'réserve' ! … Bon exécutant n'est-ce pas ? Vous avez changé ? Tant mieux !
Sachez que pour moi, cela va de mal en pis ! Mon problème est toujours d'actualité, ainsi que le prouve le rappel que je vais adresser tantôt à Mr le Préfet de la Région REUNION :

Lettre à M. Le Préfet de la Région REUNION
Objet : Questions sans réponse depuis 2014 & Bouchon en formation dans Ravine Boucan-Launay.
(Suite à V/Let du 18/01/16 - sans référence)
Mr le Préfet, A.M.E.R (Avec Modération Et Respect) je veux vous rappeler mes lettres de 05/2014, 11/2014 et 02/2016, restées sans réponse à ce jour. Quand je rapproche votre silence assourdissant au fameux label « Qualipref-2-Charte Marianne » fièrement affiché sur votre site officiel de la Préfecture, je constate qu’il y a comme une forte distorsion entre votre démarche vantée et vos esquives renouvelées face à moi !
La volonté de mettre en place une Charte de Qualité au bénéfice des usagers, ne peut souffrir d’aucun manquement ! Et cela surtout en période de « rodage » du label, et/ou, même si, selon vous, j’ai été, ou suis encore, quelque peu immodéré dans mes propos ! (La faute à Qui ?) A.M.E.R, je vous l’assure : il n’y a rien d’honorable à vous abriter derrière mon comportement d’insoumis, pour blackbouler mes questions !
Et je vous le redis, A.M.E.R bien sur, les faits prouvent que j’ai toujours eu raison de dénoncer vos multiples bévues … ainsi que les ratages de toutes vos « tentatives de correction » ; votre seul but est de me faire taire à grands coups de PPR dans mon patrimoine ! Pire ! Vous m’avez aussi menacé de procès pour propos « non modérés » ! Votre frein : c’est que vous savez, tout comme moi, que vos arguments sont fallacieux ! (Au bout de 60 ans d’occupation, je sais de quoi je parle !). En outre, hélas pour vous, je détiens vos écrits qui laissent apparaître les grosses bourdes de gestion commises par vos ‘experts’ de la DDE, couvés depuis peu par la DEAL.
Jusqu’ici, encore A.M.E.R, je me suis fait snober par les grands « Khalifes.pref » qui se sont succédés sous la 5ème République ; mais demain, le vrai chef « Qualipref-2-Charte Marianne », étayé par la Déontologie, l’Ethique, le Bon Sens et le Courage, m’apportera certainement les éléments de réponse à mes questions en suspend, à savoir :
Q1 - Risque R1 : Avez vous des arguments autrement plus sérieux que les inepties du Cpte Rendu de 10/2007 ?!
Q2 - Mur du voisin en DPF : Comment allez vous régler ce cas particulier … sans oublier les autres ?!
Q3 - Chantier SCCV (Muraille en DPF) : Que comptez vous faire pour éradiquer ce dangereux gros point noir ?!
Q4 – Mon Mur-digue : Quand comptez vous enlever vos résidus de faux curages (superflus, encombrants et inefficaces) qui le dissimulent ? … C’est vous qui me demandez de le faire expertiser !!
Vu les enjeux, je ne lâcherai pas prise sur ces points essentiels ! … Cette 4ème relance en est la preuve !!
Permettez moi de douter qu’un prétendu ‘immodéré’ de mon acabit, puisse être la cause de votre piteuse, ignominieuse et honteuse sortie déontologique ! C’est sûr, vous ne courez aucun risque d’émasculation à jouer à saute-moutons sur le dos de mes questions fourchues ! Est-ce vraiment si pénible, si mortifiant, si sclérosant de faire face à vos responsabilités ? In fine, quel est le rôle de l’ETAT : protéger ou … détruire pour mieux piéger ? En occultant les dangers induits par votre mauvaise gestion des ravines, vous affichez votre grave défaut de Perception et de Jugement ! … Mais, rassurez moi, ce n’est pas un plan pour revenir parader devant les micros et les caméras … quand surviendra LA Catastrophe ? … Si OUI, sachez que nous avons Rendez-vous sur les futurs décombres … Pensez que le temps qui passe, n’effacera pas votre part de Responsabilité !
Pour conclure : en partant du principe que La Modération est le fruit unique de l’exemplarité, vous admettrez mon refus de ne point vous encenser pour votre mépris affiché jusqu’ici ! ». Toujours A.M.E.R, je vous rappelle mon alerte au sujet d’un début de formation de Bouchon dans le « Boucan-Launay » … à vous de trouver ce Gros point noir (énième fruit de vos faux curages) … Bref ! Que vos AS se déplacent, se mouillent les pieds et viennent scruter la ravine ; sinon, courage … venez vous même … mon espace sécurisé vous est ouvert !
A.M.E.R, confiant, quiet, je vous adresse, Monsieur SORAIN, mes sincères salutations.

M. A. HOAREAU
Camélias - Saint-Denis le, 03/03/2017

20.Posté par Pierre Balcon le 03/03/2017 15:10

M Hoareau ,

D'abord bravo pour votre courage de refuser l'anonymat ! C'est ça être citoyen responsable !

J'ai beaucoup de respect pour toutes les personnes qui sollicitent le service public et je doute d'avoir été personnellement destinataire de votre protestation et responsable donc de cette absence de réponse.
Ce n'était pas mon genre !
Et sur la fin de ma carrière , responsable un peu de la charte Qualité dont vous parlez , je pestais contre les collègues qui laissaient sans suite des requêtes.
J'avais même mis en place un suivi des saisines

Mais je n'étais pas à moi seul maître du jeu .

Je regrette sincèrement que vous n'ayez pas pu obtenir une réponse à votre demande .
Quand j'étais en activité je m'attachais toujours à traiter avec attention , dans ma sphère de compétence, qui était plutôt l'économie , les citoyens qui m'interpellaient .
Beaucoup peuvent en témoigner. Juliette , Samuel , Jean Hugues et quelques autres .

Je ne connais pas bien cette affaire de la ravine de Boucan Launay , mais ne lâchez pas ce dossier si vous estimez que votre cause est juste.
Et je pense qu'elle l'est .
J'ai protesté moi même contre ce projet aberrant de faire une cité administrative dans le parc de la Providence et quand je suis arrivé à La Réunion en 1982 , j'ai eu à traiter des indemnisations Hyacinthe .
Je puis vous dire que cette zone mérite plus d'attention que celle qu'on lui accorde .
Mais l'homme et les fonctionnaires sont ainsi faits qu'ils ne tirent aucun enseignement du passé.
Courage ! Ne lâchez rien ;

Mais c'est une autre question que celle de l'obligation de réserve des fonctionnaires .

Dans votre post il est question de la qualité du service public.

21.Posté par A. HOAREAU le 04/03/2017 14:03

@ Post 20 - Mr Balcon :
D'abord, merci d'avoir lu mon texte ! Merci pour le commentaire que vous avez produit.
Bien évidemment, je ne vais rien lâcher … vu que je suis tout à fait convaincu de tenir le "Bon bout" du macabre décor concocté par les "serviteurs de l'ETAT" !
Je m'en servirais comme 'chabouc' le moment venu !

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter