Politique

Finances : Saint-Louis sort la tête de l'eau

Mardi 17 Avril 2018 - 17:56

Après 8 années de déficit - 9 millions d’euros en 2014 - et un redressement budgétaire, la commune de Saint-Louis sort timidement du rouge. Avec un résultat excédentaire de 56 000 euros, le maire Patrick Malet a annoncé ce mardi, veille de conseil municipal, "la résorption totale du déficit de la section de fonctionnement au 31 décembre 2017".  Un objectif fixé par la Chambre régionale des comptes "atteint avec un an d’avance grâce à des efforts drastiques", notamment en matière d’embauches et "d’optimisation des recettes", s'est réjoui l'édile.

La commune toujours sous observation de la CRC présente donc pour la dernière fois son compte administratif et budget principal. Passant de 5 millions de déficit en 2016 à 1 million,  " la section d’investissement n’est pas non plus en reste", s’est félicité Serge Lombardie, adjoint délégué aux finances et au budget.

Pas encore de baisse des impôts cette année

Pour autant la route est encore longue. Les impôts ne baisseront malheureusement pas cette année, possiblement en 2019. En cause, les tempêtes et intempéries de ce début d’année qui ont fortement endommagé les voiries et le bâti communal. Héritage, a insisté Patrick Malet, "d’une politique désastreuse et à mon sens irresponsable de la mandature précédente en matière d’investissement". 

En 2018, la majorité actuelle prévoit 4,4 millions d’euros pour le réseau routier et d’eaux pluviales et poursuit son programme de rénovation des écoles pour 3,6 millions d’euros. L’accent devrait également être mis sur l’action sociale, l’amélioration du cadre de vie avec la rénovation du quartier du Gol et la sécurisation du littoral de l’Etang du Gol. Le budget d'investissement 2018 devrait tourner autour des 12 millions d’euros. 

"2018 sera également l’année de la structuration de notre administration", a ajouté Emmanuelle Sinacouty, première adjointe. En termes de management, la majorité entend "pacifier les relations entre les politiques et les administratifs" en clarifiant notamment les rôles de chacun. 

En ce qui concerne l’avenir de la 25e commune,  "le tribunal administratif a tranché, ce n’est pas de notre chef", a déclaré Patrick Malet qui indique qu’un pôle d’administratifs va être mis en place pour "réactualiser les données fiscales, la répartition du personnel et des biens".

PB
Lu 3494 fois



1.Posté par GIRONDIN le 17/04/2018 20:33

..... atteint avec un an d’avance grâce à des efforts drastiques...

Effectivement pas facile de multiplier les taux d'imposition !

2.Posté par Zenesrebel le 17/04/2018 20:39 (depuis mobile)

Telman zot y veu investir, zot y enbosh zot bann jeun militan an CDD ou domoune kom kadr. Akoz zot y préfèr pa dévlop in peu la komine: rénov shemin la, konstrui in sal dé fèt, zimnaz, kazern ponpié modèrn, simtièr...

3.Posté par Nicolas le Malouin le 17/04/2018 21:49

quid des résultats déficitaires cumulés ...?

4.Posté par Hamilmokette le 17/04/2018 23:31 (depuis mobile)

Si c'est vraiment le cas, pourquoi fermer la dèchetterie de st louis alors ?

5.Posté par Tikigrotèt le 17/04/2018 23:47

Maintenant, y peut embauche lo fom amilcaro pou 4000 éros par mois...

6.Posté par Saint Louisien le 18/04/2018 07:11

Blabla , il a restructuré l'administration en faisant quoi, en embauchant des crétins incompétents ( c'est mieux que de vrais cadres qui voient les magouilles qui continuent)
Et Il botte en touche pour la 25ème commune , car il sait qu'elle ne se fera jamais , c'était juste un truc pour baiser les électeurs crédules ( euh , pléonasme là) la mairie n'a JAMAIS fait le boulot qui était demandé à savoir l'inventaire des bien et des personnels en vue du partage....de la galette!
Plus rien ne se fait dans la commune car elle ne paie pas les fournisseurs ...
Vilain menteur ..il va finir par faire revenir Hamilcaro son maître qui bricole du côté de Mayotte à ce qu'il se dit...

7.Posté par jeanot le 18/04/2018 08:03

Pas d efforts drastiques mais se moquer du monde oui!!!!

c'est la mode a st Louis et comme le CCAS tout passe dans la masse salariale au detriment des citoyens.

Ne soyez pas fier car tous les gens ne sont pas credules

8.Posté par Zenesrebel le 18/04/2018 10:51 (depuis mobile)

@post 7
Lé vré mem: larzan pou aide domoune y trouv pa, mé pou enbosh militan zot y trouv! Zot y rokrite CDD, sharjé d''misyon, lasistante rosours zimèn...arète menty la popilasyon, la méry lé oki mem!

9.Posté par JORI le 18/04/2018 11:40

On ne peut toujours que se féliciter qu'une commune sorte de la zone rouge.

10.Posté par Zouave le 18/04/2018 13:48

Pour être logique, si le budget est rééquilibré, il va falloir rétablir les taxes foncières et d'habitation au même niveau qu'avant. Mais là c'est une autre paire de manches, n'est-ce pas messieurs les élus?

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter