Société

Filières sanitaire et sociale dans l'Hexagone : Les étudiants privés d'aide reçus en préfecture

Mercredi 1 Août 2018 - 15:08

Les étudiants privés d’aide régionale poursuivent leur combat. Cette fois, leur avenir se joue en terrain neutre, sous l’oeil attentif de la médiation de la préfecture. 

Les élus de la Région ne sont pas présents à cette réunion, mais les étudiants ont désormais des questions à poser aux représentants de LADOM, dont les représentants sont en préfecture. Les étudiants sont quant à eux toujours accompagnés par les députées Huguette Bello et Ericka Bareigts ainsi que des représentants de la Fédération des étudiants de La Réunion (FER). Une délégation est reçue par la préfecture depuis 14H30.

Hier après-midi, après la tenue d’une réunion à la Pyramide inversée, les étudiants, pour certains accompagnés d’un parent, ont poussé leur mobilisation jusqu’à faire un sit-in dans la salle Pavageau de la Région. Leur mobilisation est restée intacte jusqu’à 19H30 où la promesse d’une nouvelle rencontre leur a été donnée pour ce mercredi.

Voilà une semaine que les premiers échos de ce mécontentement ont été dévoilés par des parents mécontents d’apprendre qu’au 30 juin, la bourse régionale associée avait été supprimée. Les 700 euros jusque là accordés aux futurs étudiants inscrits en carrière sanitaire et sociale - lorsque la filière n’existe pas à La Réunion - n’ont pas été reconduits par la collectivité régionale. 

Parents et étudiants ont rappelé hier qu’ils désapprouvaient également la méthode en regrettant le manque de communication puisqu’ils s’étaient déjà engagés depuis des semaines voire des mois dans leurs inscriptions ainsi que dans les démarches de réservation d’un logement et d’un billet d’avion. 

Hier après-midi, la rencontre avec les élus régionaux Faouzia Vitry (vice-présidente déléguée à la jeunesse) et Alin Guezello n’a donc pas abouti. 

Dans un communiqué ce mardi soir, la Région Réunion a tenu à rappeler qu’elle avait pris cette décision suite à la modification de la législation. Une modification survenue en 2016 et qui ne l’obligerait plus à intervenir. 

"Nous souhaitons informer ces jeunes du changement de mode de financement opéré par le Gouvernement, en application du décret n° 2016-1901 relatif aux bourses accordées aux étudiants inscrits dans les instituts et écoles de formation de certaines professions de santé. Ce nouveau mode de financement imposé aux Régions en faveur des étudiants de la filière sanitaire et sociale est aujourd’hui moins favorable aux étudiants Réunionnais puisqu’il prévoit une harmonisation des bourses sur celles en vigueur dans l'enseignement supérieur », détaille la Région qui demande à ce que chacun prenne ses responsabilités : État, LADOM, Conseil Régional."
Zinfos974
Lu 2699 fois



1.Posté par Obligé quand cela vous arrange . le 01/08/2018 15:27 (depuis mobile)

Et la continuité territoriale pour les voyages d''agrément,et les voyages 1ière classe des élus,qui vous a obligé. Les robert , dindar , lagourgue et consorts doivent bien rire quand ils profitent des largesses grâce aux électeurs. Le fric a gogo

2.Posté par 130 000 euros le 01/08/2018 15:45 (depuis mobile)

130 000 euros n a pas ce problème pour voyager.

3.Posté par le taz le 01/08/2018 15:50

les part du gâteau diminuent....
ça y est, les :
"dieu se rit des hommes qui se plaignent des conséquences alors qu'ils en chérissent les causes"

commencent tout juste à comprendre que le pays est ruiné, que TOUS les budgets sont à la baisse et que tout le monde va morfler...

j'attends avec impatience la suppression des impôts locaux et là, on va passer à la vitesse supérieure... question pouvoir d'achat....

dur dur d'assumer la très large générosité à la française quand le pays est ruiné et que maintenant, c'est le bourricot (que dis-je), l'imbécile, généreux avec l'argent des autres, à qui ont supprimer les bourses, les remboursements, les apl, les aides sociales, etc....

bienvenue dans la france réelle, la france "après-le-socialisme ruineux" et les conséquences sur notre futur....

4.Posté par Bello en ler le 01/08/2018 15:54 (depuis mobile)

Bello aide les pauvres.
Macron aide les plus riches.

5.Posté par zoreil du sud le 01/08/2018 16:27

quand j'ai fait mes études je travaillais en supermaché pour vivre
je n'avais pas de bourse, encore moins de remboursement d'essence ni de billets de train pour me déplacer , même si il fallait traverser la France
en métropole personne ne fait les démarches à ta place, c'est comme ça que tu deviens adulte
ici on t'habitue à tout payer et tout faire à ta place , voila le résultat, tout est du, et les adultes sont des assistés

commencez par annuler la continuité territoriale affinitaire "dans les deux sens" et la on sera sur un traitement d'égalité =ça fera plus de budget pour les "vrais" étudiants
nou lé pa pli nou lé pa mwoin

6.Posté par serpent à deux têtes le 01/08/2018 16:32

On va bien leur trouver quelques milliers d'euros, avec la suppression de l'abattement fiscal prévu dans les DOM, les caisses de Bercy vont déborder... mdr

7.Posté par JORI le 01/08/2018 17:48

"puisqu’il prévoit une harmonisation des bourses sur celles en vigueur dans l'enseignement supérieur ", jusqu'à preuve du contraire "harmonisation" ne signifiant pas "suppression" des bourses!!.

8.Posté par A zoreil du Sud le 01/08/2018 17:53 (depuis mobile)

Vous êtes sans.doute qqun de courageux. Mais ces jeunes ont besoin d une bourse. Et ils ont raison de se plaindre. Si on diminuera le budget fonctionnement et les voyages d agreemznt de la région ils pourront tous avoir la bourse.

9.Posté par Jp POPAUL54 le 01/08/2018 18:58

2016, c'est l'année au cours de laquelle la continuité territoriale a avalé la quasi majorité des autres aides, selon le principe des vases communicants n'est ce pas ?
Attendez vous désormais au grandiloquent et très récurrent :
"J'ai le regret de vous informer que votre demande n'est pas recevable car elle est hors cadre d'intervention du dispositif actuel d'aides régionales"

10.Posté par Qui fait quoi? le 01/08/2018 19:32 (depuis mobile)

On peut critiquer les élus de terrain, mais force est de constater qu''''on ne trouve jamais les dindar, dennemont , ramassamy, robert, lorion, fontaine,lagourgue quand les gens sont en difficulté et se battent . A quoi servent -ils?

11.Posté par Booba kaaris le 01/08/2018 20:05 (depuis mobile)

Bravo madame Bello. Nous vous remercions.

12.Posté par Ca existe les élus de terrain ? le 01/08/2018 20:19 (depuis mobile)

Ça existe les élus de terrains ?
Non

13.Posté par GIRONDIN le 01/08/2018 20:36

Il y a des priorités dans la vie !

La visite du public du chantier de la nrl aurait coûté 600 000 €.
Le prix à payer pour avoir les bus, les casques, les chaussures de sécurité et les charlottes.clicanoo

14.Posté par Diner convivial à l Élysée ce soir avec notre argent le 01/08/2018 20:49 (depuis mobile)

Dîner " con vivial " ce soir à l 'Élysée.
Après avoir été bagagiste, Benalla sera-t-il passeur de plats lors de ce dîner ?

15.Posté par JORI le 01/08/2018 21:16

10.Posté par Qui fait quoi? le 01/08/2018 19:32 (depuis mobile)
Ceux là gèrent les très gros problèmes des réunionnais!!.

16.Posté par Creolidas le 01/08/2018 22:26 (depuis mobile)

2 dépitées pour un résultat somme toute médiocre...à l’image de leurs mandats respectifs..peut être que l’une d’entre elles aurait du profiter de son bref passage au ministère des outre mers pour sanctuariser ce dispositif...et les financements avec!

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter