MENU ZINFOS
Economie

Filière "paysage": Les collectivités invitées à ne pas contribuer au travail au noir


Ce mardi, l’Unep présentait un séminaire sur le thème "croissance verte et emploi durable" afin de sensibiliser les collectivités et donneurs d’ordres à la notion de "juste prix. "

Par - Publié le Mardi 3 Novembre 2015 à 17:08 | Lu 1347 fois

L'Unep animait ce matin un séminaire visant à lutter contre l'économie souterraine dans le secteur "paysage".
L'Unep animait ce matin un séminaire visant à lutter contre l'économie souterraine dans le secteur "paysage".
50% du chiffre d’affaires de la filière « paysage » serait issu du travail illégal. Cette économie souterraine représenterait ainsi 20 millions d’euros et empêcherait la création de 250 emplois. Un fléau que l’Unep (Union nationale des entreprises du paysage) avait déjà tenté de combattre par le biais de la signature d'une charte en 2014.

Dans la même optique, Jean-Louis Bédier, le président de l’Unep Réunion, animait ce mardi un séminaire dans l'ouest de l'île, en partenariat avec la Dieccte, la CGSS et le RSI. Objectif : sensibiliser et informer collectivités et donneurs d’ordres sur le respect des règles en vigueur.

Pour Jean-Louis Bédier, cette économie informelle pose d’abord un problème d’ordre social : « Les personnes non-déclarées n’ont pas la pérennité de l’emploi, ni les formations ». A cette précarisation du travail s’ajoute la problématique de la prise en compte de la santé et de la sécurité du travailleur.

"Une concurrence déloyale"

Au-delà de l’aspect social, le travail illégal pénalise de fait les entreprises qui œuvrent, elles, dans les règles. « Certaines collectivités continuent de donner la préférence à des offres anormalement basses, souligne Margie Sudre, la présidente du HCCP Réunion (le Haut conseil de la commande publique). Mais si elles sont si basses, c’est bien souvent en raison de travailleurs non-déclarés. C’est de la concurrence déloyale ! »

Un constat réaffirmé par Alain le Poupon, le président de la Dieccte :  « Souvent les donneurs d’ordres sont dans une recherche d’argent immédiat. Mais en-dessous d’un certain prix, ce n’est pas possible de travailler dans la légalité ». Tout l’enjeu est alors d’inciter les donneurs d’ordres à mettre en œuvre leur vigilance et à privilégier le mieux-disant au moins-disant. L'Unep travaille également sur une éventuelle mise en place d'un badge pour les salariés. 

A la Réunion, le secteur des métiers du paysage compte 240 entreprises et 500 salariés déclarés.  


Marine Abat
Journaliste - En charge du secteur Ouest - Fortement attachée aux valeurs du développement durable... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par marko le 03/11/2015 16:36

Les "gros bras" envoyés par Marco pour tabasser les plus faibles sont-ils employés "au noir" ?

Le peuple veut savoir !

2.Posté par John le 03/11/2015 17:32

J'y étais top !

3.Posté par kirikou aime etre au vert sans les moustiques le 03/11/2015 18:38 (depuis mobile)

Les emplois verts de la Région sont-ils une concurrence déloyale? Les 10 000 emplois verts travaillent ils?

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes